Tu peux pas test

Par Anonyme - 25/04/2023 14:20

Aujourd'hui, réponse d'un entretien d'embauche dans une compagnie du tourisme, un des critères : savoir parler anglais. Résultats des courses, je suis en licence de littérature anglaise pour entendre un recruteur me dire que je ne parle pas assez bien anglais, sans m'avoir faire parler anglais une seule seconde. VDM
Je valide, c'est une VDM 4 337
Tu l'as bien mérité 509

Dans la même collection

Top commentaires

Il arrive fréquemment que le candidat se laisse faire (c'est pas le bon terme) pendant l'entretien en répondant simplement aux questions des recruteurs. Un recruteur marche dans les deux sens : le candidat recrute aussi une boite, une équipe, un projet... et a non seulement le droit, mais presque le devoir de poser des questions. Et pas juste répondre aux questions (facile à dire !). A la fin de l'entretien, si tu estimes ne pas avoir eu l'occasion d'aborder tel ou tel sujet (ici ton niveau en anglais), alors il faut profiter du "avez vous des questions ?" pour le faire. Et ici, tu embrayes sur une question formulée en anglais, question que tu juges pertinente au vu du poste. Ca reste facile à dire quand on n'est pas le candidat, mais il faut bien garder ça en tête.

filouoz 6

Tu vis chez les bisounours ?

Commentaires

Appeler la boite Demander à parler au recruteur Lui parler en anglais en enregistrant la conversation (spoiler, le recruteur ne doit pas savoir parler anglais) Aller voir le patron / la patronne avec le CV et l'enregistrement Rigoler un bon coup

On ne décide pas d'embaucher ou non une personne selon si sa tête nous revient ou pas. On embauche sur les savoir faire, savoir être et expériences.

filouoz 6

Tu vis chez les bisounours ?

La vraie raison doit être discriminatoire, donc le recruteur invente un autre prétexte, schéma hélas classique… (J’ai une fois été recalé sur CV, sans entretien, sous motif « ne correspond pas au profil recherché » pour un poste dont je cochais toutes les cases — je devais simplement être trop âgé au goût du recruteur…)

Vous parlez pas anglais, vous parlez pas anglais, c'est pas grave

Il arrive fréquemment que le candidat se laisse faire (c'est pas le bon terme) pendant l'entretien en répondant simplement aux questions des recruteurs. Un recruteur marche dans les deux sens : le candidat recrute aussi une boite, une équipe, un projet... et a non seulement le droit, mais presque le devoir de poser des questions. Et pas juste répondre aux questions (facile à dire !). A la fin de l'entretien, si tu estimes ne pas avoir eu l'occasion d'aborder tel ou tel sujet (ici ton niveau en anglais), alors il faut profiter du "avez vous des questions ?" pour le faire. Et ici, tu embrayes sur une question formulée en anglais, question que tu juges pertinente au vu du poste. Ca reste facile à dire quand on n'est pas le candidat, mais il faut bien garder ça en tête.