Par Naoowza - 8/11/2019 06:30

Médecine dure

Aujourd'hui, lorsque j'ai demandé à mon médecin s'il était vrai que prise sur 10 ans la pilule pouvait augmenter les risques de cancer du sein, celui-ci m'a répondu : "Vous la prenez depuis 10 ans ? Non. Nous en reparlerons quand ce sera le cas." VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Harbard  |  25

Le fléau du cancer du sein est une réalité majeure.

Pour faire simple, la pilule correspond à un apport hormonal majeur qui agit sur les seins. Si votre organisme et vos seins sont habitués à recevoir de vos ovaires de faibles doses d'hormones, la pilule quand elle est mal dosée va donc vous donner des énormes surplus hormonaux (la pilule, de base, dépasse déjà les doses physiologiques). Ce qui peut provoquer un cancer du sein précoce.

Mais bon, je ne veux pas défendre mes confrères, mais sachez qu'un grand nombre de gynécologues (et de médecins) n’ont pas une formation médicale à jour et que la réalité médicale d'aujourd'hui n'est pas celle de demain.

Par  Poséidon1818  |  10

Tous les médicaments présentent un risque non négligeable. Faut pas oublier que ce sont des produits chimiques, qui peuvent perturber le bon fonctionnement de nos corps. Suffit de regarder la liste des effets secondaires sur tous les médocs, et encore, on ne sait probablement pas tous les risques.
Et en fonction de nos génétiques, antécédents médicaux, hygiène de vie, etc, cela peut plus ou moins dérégler et augmenter les risque d'attraper des maladies ou cancers.
Le risque zéro n'existe pas en médecine.
Tout peut augmenter le risque de cancer (de manière générale), l'air pollué que nous respirons, l'alimentation avec tous les merdes de pesticides et additifs, mauvaise hygiène de vie, cigarette, etc.
Libre à chacune de prendre la pilule ou pas. Ce n'est pas une obligation.

Commentaires
Par  Harbard  |  25

Le fléau du cancer du sein est une réalité majeure.

Pour faire simple, la pilule correspond à un apport hormonal majeur qui agit sur les seins. Si votre organisme et vos seins sont habitués à recevoir de vos ovaires de faibles doses d'hormones, la pilule quand elle est mal dosée va donc vous donner des énormes surplus hormonaux (la pilule, de base, dépasse déjà les doses physiologiques). Ce qui peut provoquer un cancer du sein précoce.

Mais bon, je ne veux pas défendre mes confrères, mais sachez qu'un grand nombre de gynécologues (et de médecins) n’ont pas une formation médicale à jour et que la réalité médicale d'aujourd'hui n'est pas celle de demain.

Répondre
  Poupoupipidou  |  44

Et est-ce qu'il y a des études ayant prouvé ou mis en évidence un lien au moins probable entre prise de pilule et cancer du sein ? Selon les dosages des pilules, ou autre ?

C'est une question sincère, parce que comme tu le dis, il est difficile d'obtenir une réponse assurée (et vraie) de la part de son médecin. On n'a pas les compétences pour savoir s'il dit vrai ou pas ; et si on avait les compétences on n'aurait pas à lui poser la question.

Dans une famille sans historique de cancer du sein des deux côtés, une fille qui prend la pilule depuis 10 ans serait-elle plus dans le camp du "risqué" que du "non risqué" ?

Répondre
  Evitaaa  |  3

Certaines études ont en effet mis en évidence un lien entre la prise d’une pillule contraceptive, et une légère augmentation du nombre de cancers du sein; par rapport à un groupe témoin.

Cependant, il a aussi été demontré que la pillule agit comme un facteur protecteur contre d’autres types de cancers (diminution du nombre de cas de cancer dans un groupe sous contraception hormonale, par rapport au groupe témoin)

Il est clair que les pillules d’aujourd’hui ne sont plus celles d’il y a 20 ans, et heureusement ! Tout est fait pour limiter au maximum les effets secondaires (pillules micro-dosées, etc ... ) , mais il est vrai qu’une prise quotidienne d’hormone peut perturber l’organisme.

Il appartient a chacun de choisir le moyen de contraception qui lui convient, tout en sachant qu’il existe des moyens de contraceptions sans hormones, pour ceux à qui la pillule ne conviendrait pas.

Par  manonroland  |  20

La pilule est une des pires choses pour la santé des femmes, j'ai vu trop d'amies qui en la prenant ont eu des changements de poids, d'humeur... (et des retours à la normale pour celles qui ont arretées), je préfère utiliser d'autres moyens de contraception...

Répondre
  AlcorBo  |  63

C'est aller très vite en besogne de dire que la pilule est une des pires choses pour la santé des femmes compte-tenu du fait qu'il existe un nombre très important de pilules différentes.

Les problèmes liés à la prise de ce contraceptif ne sont en réalité que la conséquence de l'incompétence du médecin voire du gyneco qui la prescrit sans déterminer avec certitude celle qui convient à sa patiente.

Et par ailleurs la plupart des pilules diminuent le risque de cancer de l'ovaire et de l'endomètre de manière spectaculaire et certaines études laissent penser qu'elles diminueraient également le risque de cancer colorectal.

Ceci dit je me demande pourquoi autant de femmes continuent à s'emmerder à prendre un cachet tous les jours alors qu'il est si simple de se faire poser un implant contraceptif avec lequel on est peinarde pendant 3 ans...

Répondre
  Pixy  |  31

@Alcorbo : jusqu'au jour où les médecins vont nous dire " Ouh la la vous avez utilisé la méthode des implants pendant 10 ans, mais il fallait pas, c'est super dangereux, pas étonnant que vous ayez *insérer le nom d'une maladie bien dégueulasse* maintenant ! "

Répondre
  MadameDodue  |  62

"je me demande pourquoi les femmes continuent de s'emmerder à prendre un cachet tous les jours (...)" ton discours donne l'impression que la contraception ne concerne que les femmes, mais rappelons que "alors que les hommes peuvent mettre une capote" peut tout aussi bien terminer ta phrase.

Par  Poséidon1818  |  10

Tous les médicaments présentent un risque non négligeable. Faut pas oublier que ce sont des produits chimiques, qui peuvent perturber le bon fonctionnement de nos corps. Suffit de regarder la liste des effets secondaires sur tous les médocs, et encore, on ne sait probablement pas tous les risques.
Et en fonction de nos génétiques, antécédents médicaux, hygiène de vie, etc, cela peut plus ou moins dérégler et augmenter les risque d'attraper des maladies ou cancers.
Le risque zéro n'existe pas en médecine.
Tout peut augmenter le risque de cancer (de manière générale), l'air pollué que nous respirons, l'alimentation avec tous les merdes de pesticides et additifs, mauvaise hygiène de vie, cigarette, etc.
Libre à chacune de prendre la pilule ou pas. Ce n'est pas une obligation.

Répondre

Comment t'es trop jalouse !

SACHIEZ-TU que « les pilules contiennent des hormones qui ressemblent à celles que fabriquent naturellement le corps. Il existe deux types de pilules :
- les pilules dites «combinées» (PC) ou oestroprogestatives. C'est pour elles que l'on parle de "générations".
- les pilules microprogestatives (PP) qui contiennent seulement un progestatif. »
?

Répondre
  Malleus Maleficarum  |  19

Nous savons lire tout comme toi chapelle16 et nous avons tous compris que ce gynéco était con. Je ne vois nul besoin l'utilité d'en débattre vu que c'est un fait avéré.

Par  Booklette  |  4

Perso j'ai eu un cancer du sein provoqué à priori par la prise prolongée de pilule 4e génération... Je me souviendrai toujours la phrase de mon oncologue : "vous avez pris la pilule 20 ans sans discontinuer? m'enfin TOUT LE MONDE sait bien qu'il ne faut pas faire ça... il faut faire des pauses, de temps en temps..." Je ne sais pas pour vous, mais moi j'ai jamais entendu parler de ça avant... d'autant plus qu'on m'a toujours refusé le stérilet car pas d'enfant 🙄
Résultat, pilule interdite à vie pour moi. #leserpentquisemordlaqueue #tasuncancerbienfaitpourtagueule

Répondre
  enjoy13  |  27

enfants ou pas, tu as droit au stérilet. Si ceux à qui tu as demandé refusent, demande à d'autres. Je trouve ça assez scandaleux que des gens se donnent plus de droits sur le corps d'une femme que cette dernière

Répondre
  Tharkun  |  39

@Booklette
Manifestement, certains oncologues font vraiment preuve d'une grande psychologie, comme celui qui avait dit à mon (ex-) épouse : "Vous arrivez bien tard..."