Par Anonyme - 26/7/2021 06:30 - France

Au boulot, feignasse !

Aujourd'hui, je suis en arrêt depuis le début de l'été. Le problème c'est que je me suis fâché avec mes supérieurs hiérarchiques parce que je n'avais pas de vacances. Pas sûre qu'ils pensent que c'est une coïncidence. VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
COMMENTS
Par  Llonewo  |  19

Quand un manager gère un service de plusieurs personnes et qu'il doit donc obligatoirement repartir les congés de ses collaborateurs sur des périodes décalés car le service tourne... et que tout le monde veut partir en même temps, vous n'imaginez le nombre de trou dukk qui, même prévenus des mois à l'avance, menacent de se mettre en arrêt et le font... ou le font sans même avoir menacé de le faire.

Les contrôles c'est souvent une blague... un salarié pourrait remporter une médaille aux JO la veille, rentrer chez lui, être contrôlé le lendemain, faire la comédie, et avoir son arrêt confirmé par le contrôle...

Répondre
  psychomante  |  14

premièrement :
il est OBLIGATOIRE de donner des vacances à ses SALARIES entre juin et septembre la durée doit dépendre des convention collective mais ça doit être 15 jours mini
un collaborateur n'as pas de vacance, lui le colabo il dénonce ses voisin à la komandantur, par contre dans le cas d'une entreprise, elle a des salariés, ou ouvriers, c'est trop dur a comprendre ou c'est que c'est big patronat qui vient faire sa promo ?

Répondre
  Yhvh  |  17

faut peut être pas généraliser, grand. je suis sur qu'on peut trouver aussi des managers qui demandent à leurs salariés de ne pas prendre de repos à Noël, pour le jour de l'an, des managers véreux en résumé

Répondre
  latourkipenche  |  40

@ psychomante
Heu non, la période légale des 4 semaines est du 1er mai au 31 octobre
Les dates sont bloquées 10 jours avant le départ du salariés

Sinon, les termes manager* ou collaborateurs** (chef de service* ou employés**) sont du foutage de gueule, comme la "femme de ménage" qui est devenue "technicienne de surface" - ceci est un exemple sémantique, pas une attaque misogyne