Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  johnmooz  |  36

Soit en raison du COVID c’est le seul moyen que la boîte ne coule pas dans ce cas je comprends à moitié même si je comprends que c’est difficile soit pas de raison valable est dans ce cas là, si t’es congés sont posés elle ne peut rien dire

COMMENTS
Par  johnmooz  |  36

Soit en raison du COVID c’est le seul moyen que la boîte ne coule pas dans ce cas je comprends à moitié même si je comprends que c’est difficile soit pas de raison valable est dans ce cas là, si t’es congés sont posés elle ne peut rien dire

Répondre
  rabirab  |  21

Ta hiérarchie peut t’annuler tes congés même si elle te les avait octroyés préalablement.
Tout dépend de quand l’annulation date et s’il y a circonstance exceptionnelle ou pas.

Répondre
  rabirab  |  21

Patron moi-meme je n’ai eu aucune indemnité, pas de salaire, aucune source de revenu, zéro depuis Mars contrairement à mes salariés en chômage partiel. Et lire encore cette perception des patrons en France m’interroge sur cette misologie volontaire du métier et des risques pris par les patrons.

Répondre
  TataMama  |  19

Malheureusement, tu subis l'image que les grands patrons envoient dans les médias... A moins de bosser dans une PME, personne (fonctionnaires, salariés de SSII ou grandes boites) n'a aucune idée de ce que c'est que monter sa boite. Un collègue (vissé à son fauteuil de manager 9h17h dans une grande SSII (grande par la teille seulement) ) me disait " mais pourquoi avec tes compétences, tu montes pas ta boîte ? "... Bref, typique du gars qui n'a jamais trop travaillé (le plus gros travail qu'il a fourni dans sa vie : ses 2 ans de prépa: LOL) Donc, voilà, inutile de t'offusquer des réactions des gens. Ils jugent avec les images qu'on leur donne. Dommage pour la grande majorité des patrons qui se défoncent pour trouver des clients et gérer leur boite, surtout en ce moment. En tous cas, personnellement, je compatis, quand je vois les risques qu'on prend à monter sa boite...

Par  Harbard  |  25

Si ton entreprise doit fermer après l'arrêt des activités dû au covid19 et qu'ils ont besoin absolument de toi pour continuer à maintenir un minimum et ne pas déposer le bilan, il ne faudra pas se plaindre d'être au chômage dans quelques semaines/mois.

Répondre
  Kaa04  |  50

Vu ce que les gens au smic gagnent en travaillant par rapport au chômage, ils ne verront que très peu la différence. Comment veux-tu être motivé à bosser après ça?

Par  Miharu  |  36

Et bien si, je suis fonctionnaire ! Française, détachée auprès des institutions européennes.

Mon chef est un taré du boulot, dont le côté humain est à peu près descendu au niveau -1000, ça ne le dérange absolument pas de nous annoncer le mercredi après-midi qu'il compte venir travailler la semaine prochaine donc nous avec lui (on est 3 assistantes), alors qu'on devait être en vacances vendredi soir pour 4 semaines (fermeture estivale de notre administration, on n'a pas le choix de nos dates de congés). Il nous avait déjà fait le coup pour le lundi 11 novembre, qui devait être férié, en nous annonçant le vendredi soir qu'il voulait quelqu'un au bureau le lundi matin (d'un week-end de 3 jours, donc).

Répondre
  Joliet Jake  |  51

Si les congés sont posés, il ne peut pas te les retirer. Il peut faire chier, ça c'est sûr, te pourrir la vie, te harceler... Donc tu peux te mettre en arrêt-maladie :D

Ton chef n'est pas un "taré du boulot", c'est plus probablement un gars qui veut faire une grande carrière et pour ça il faut qu'il exploite tout le monde pour pouvoir présenter des résultats qui pètent les objectifs.

Mets-toi en maladie, en plus c'est justifié avec un mec pareil.

Répondre
  Kaa04  |  50

Tu n’as pas à céder à ses caprices de suce-boule. Tu as des vacances imposées, donc pas reportables, c’est pas comme si tu pouvais les décaler (là on pourrait entendre que tu reviennes selon ton bon vouloir) mais si sa vie est suffisamment pourrie pour qu’il ne s’épanouisse qu’au travail, grand bien lui fasse. Et s’il organise mal son service, ce qui fait que tout n’est pas bouclé avant de partir pour 4 semaines c’est pas tes oignons non plus.
Ça ne te concerne pas, tu es une "bête" employée, et on te le fera comprendre quand tu voudras donner ton avis sur tel ou tel fonctionnement de ton service de toute façon.
Syndique toi, des collègues pourront t’aider et t’apporter du soutien pour ne pas te laisser influencer par ce débile.

Répondre
  Miharu  |  36

C'est plus compliqué que ça, dans le sens où mon chef c'est le "grand chef", il n'y a pas tellement beaucoup plus haut que lui, à part notre ministre à Paris ...

Trravailler l'été ou les jours fériés, ça ne me dérange pas tant que c'est prévu à l'avance et qu'on peut s'organiser entre collègues pour tourner, surtout que j'ai un bon salaire à ce niveau de l'administration. Mais c'est d'avoir ce genre d'annonces deux jours avant qui me bouffe ! Surtout avec deux enfants à la maison.

Répondre
  Chloups  |  10

Simple : Envoie chier. Tant que ces connards hiérarchiques ne se retrouver pas le bec dans l'eau, ils continuent. La prochaine étape c'est quoi ? "Venez demain" ? "Venez travailler cette nuit" ?
Surtout que toi quand tu dois poser tes congés tu dois le faire 50 mois à l'avance là et ils valident ou non au dernier moment pfff

Répondre
  motardxxx  |  28

@Miharu : soit tu considères que ton poste, ton salaire et ton statut sont plus important que ta vie perso et tu continues ce petit jeu sans te plaindre, soit bah tu demissionnnes et trouves autre chose. je sais je suis dur et je vais sûrement me faire insulter mais j'ai déjà démissionné plusieurs fois à cause de choses qui ne me plaisaient pas.

Répondre
  Miharu  |  36

@motardxxx > Un peu bizarre, ta réfléxion. Oui, ma vie perso est pour moi plus importante que le reste. Mais ma vie perso, c'est aussi mes enfants, qui sont par exemple dans une très bonne école grâce à mon poste. J'ai pas d'un côté mon boulot et de l'autre ma vie perso, puisque je suis expatriée. Si là, maintenant, je décide de démissionner, je n'ai plus de salaire, pas d'indémnités chômage, mes enfants ne seront plus admis dans leur école, et je devrais lâcher mon appartement de fonction. Alors c'est bien sûr un cas extrème, mais dans l'idée, je fais quoi une fois à la rue avec ma famille ?

Répondre
  ladynuts  |  30

Lol la réponse
Je travaille aussi dans l'administration et je travaille samedis et dimanches compris depuis bientôt 3 ans car mon projet comporte une échéance absolument incontournable en 2021.
Et c'est pas mon chef qui me le demande, on le fait et c'est tout, je suis en burn out permanent.

Bien évidemment, dans l'administration, il y en a beaucoup qui se défoncent encore pire que dans le privé.

Mais quand on parle du niveau de stress dans l'administration il est tout aussi évident qu'on parle des fonctionnaires à la cool situés au milieu de la courbe de Gauss.

Et bien sûr il y a toujours des représentants des extrémités de la courbe pour venir dire "ha ba nan hein, cé pa vré kesketudis".

Pour vraiment donner du sens à ce magnifique débat, j'ai envie de dire
"Olala mais cé pas possib mais ***jE Ne sAvaiS pAs*** vRaiMenT 1000 mErCis dE m'apPrendre qUe y'A dEs fOnctioNNairEs Qui trAvaiLLent BeauCoUp .. " pfiouu ba j'ai pas perdu ma journée pour une fois

Répondre
  rabirab  |  21

Sans rentrer dans le conflit, en avez vous parlé à votre supérieur ? Ce n’est pas la première fois... les impacts sur votre de vie de famille à chacun.e...comment faire pour éviter cela à l’avenir? Si il ou elle est intelligent.e, vous arriverez peut-être à résoudre cela ensemble, du moins à diminuer les cas de changement de dernière minute. Même si à certains postes, on vit au rythme de l’actualité et pendant le temps du mandat, on peut mettre une croix sur sa vie perso

Répondre
  motardxxx  |  28

@Miharu : il est bien évident qu'on ne demissionne pas sans avoir autre chose quand on est parent (j'ai 2 enfants donc je sais ce que ça représente) sauf cas grave. mais encore une fois, soit tu estimes que le jeu en vaut la chandelle et finalement il n'y a aucune raison de se plaindre et donc pas de vdm soit tu commences a en avoir marre et, dans ce cas, il faut penser a changer les choses et donc pourquoi pas de boulot. tu n'es pas obligé de rester expat, tu peux faire plein de chose d'autre en étant toujours fonctionnaire ou en passant dans le privé...etc...

Répondre
  Miharu  |  36

Je vais plutôt refuser mon salaire. J'ai déjà la chance d'avoir un travail, alors je devrais arrêter d'être une nana matérialiste et vénale qui ne pense qu'à gagner de l'argent !

Par  Llonewo  |  12

Si tu as réservé refuses... Personnellement je viens de décaler mes congés d'une semaine (devait être ce soir) car un dossier urgent est tombé... Mais la semaine perdue est déjà repositionnée plus tard donc peu importe.

Par  RobineOfWood  |  11

On me l'a déjà faite celle-là : Mon directeur m'avait demandé de venir au bureau pendant mes vacances pour lui taper des courriers PERSONNELS ! Et le pire c'est que je l'ai fait, comme une conne...

Par  cenlikin  |  19

Et oui! c'est nouveau ça s'appelle" mesures d'urgence du relancement du système économique". Bam! 100% légal. Tu as crus quoi? Que tu allais faire la java tout l'été dans les festivals? Retourne bosser! Non mais...