L'éducation nationale en crise

Par Anonyme - 10/09/2022 12:20 - France

Aujourd'hui, et comme depuis 15 ans, je suis prof. En dispo depuis 5 ans, je ne peux pas réintégrer mon poste, supprimé. En attendant, on recrute des contractuels. VDM
Je valide, c'est une VDM 4 453
Tu l'as bien mérité 699

Dans la même collection

Top commentaires

Quelle est ta matière ? Il y a des places vacantes dans ton académie ? Tu es prêt à travailler à l'autre bout de ton académie ? Ou dans une région voisinne ? Facile de gueuler sur les contractuels et l'E.N., mais faut-il aussi que ta disponibilité soit une vraie disponibilité et non pas "je veux un poste d'enseignant en langue régionale bretonne mais qu'en Corse et je ne veux pas bouger à plus de 9km de Porto Vecchio".

"On recrute des contractuels" : il y a des places vacantes dans l'académie. Mais l'EN, par économie, préfère payer des contractuels plutôt que de réintégrer les gens qui ont le concours et de l'expérience... avec toutes les conséquences qu'on peut imaginer sur l'éducation...

Commentaires

Bin si t es prof de finnois, y a peut être pas bcp de débouché. Par contre y a besoin de prof de maths

Quelle est ta matière ? Il y a des places vacantes dans ton académie ? Tu es prêt à travailler à l'autre bout de ton académie ? Ou dans une région voisinne ? Facile de gueuler sur les contractuels et l'E.N., mais faut-il aussi que ta disponibilité soit une vraie disponibilité et non pas "je veux un poste d'enseignant en langue régionale bretonne mais qu'en Corse et je ne veux pas bouger à plus de 9km de Porto Vecchio".

"On recrute des contractuels" : il y a des places vacantes dans l'académie. Mais l'EN, par économie, préfère payer des contractuels plutôt que de réintégrer les gens qui ont le concours et de l'expérience... avec toutes les conséquences qu'on peut imaginer sur l'éducation...

Ammon+ 17

J'ai lu tout et son contraire. Il y a bien 24 000 enseignants en disponibilités. Sauf que très peu le sont. Pour diverses raisons, mais pour en avoir discuté avec une amie professeure en France, c'est surtout qu'ils recrutent dans des grandes métropoles et que peu d'enseignants en disponibilités souhaitent effectuer une année aussi loin d'où ils vivent. La réalité est ici.

Grumpy Jack 26

En même temps, l'éducation nationale, c'est de la merde ...

MirabellePrune 36

Démissionnez et faites vous embaucher comme contractuel. :-)

C'est pas la même paye ma p'tite dame. Ni les mêmes avantages.

MirabellePrune 36

No shit Sherlock. Faut pas prendre tout ce que je dis au sérieux.Voir même quasiment jamais prendre ce que je dis au sérieux, sinon vous (et les autres) n'avez pas fini de me descendre. Enfin, amusez vous...

En 5 ans, ton poste a été supprimé, par diminution d'heure dans ta discipline dans ton établissement, ou bien a été donné à un autre titulaire. Ce qui est normal, il me semble. Tu veux être réintégré : on a dû te proposer un nouveau poste selon la règle de l'escargot et du barème...

Je ne sais pas dans quel monde vous vivez, ni quelle expérience vous avez de l'EN, mais pour moi, vu tout ce que j'y ai vécu en 4 ans, ça me semble tout à fait plausible que ça n'ait pas été le cas...

Imagine, dans le privé : tu dis à ton patron que tu te mets en off pendant 5 ans, et que quand tu voudras (voudras !) revenir, il faudra que tu puisses reprendre ton poste.

Yep ! Puis tu reviens 18 mois et tu repars 5 ans !

Wow... je sais qu'on n'a pas beaucoup de caractères pour écrire une VDM, mais visiblement, beaucoup oublient ce paramètre. Et surtout, je constate une grosse tendance à ne pas vouloir se mettre en capacité de percevoir tous les implicites liés à ce challenge. Tant que l'auteur ne précise pas, on pourrait aussi comprendre... ...que l'auteur est en disponibilité depuis 5 ans PARCE QUE son poste a été supprimé (et que l'auteur ne voulait probablement pas s'éloigner de son secteur, déménager... ce qui, au passage, se comprend et est un droit - notamment si vous avez famille, amis, et tout le toutim sur place - n'en déplaise à certains) ...que ledit poste de titulaire est pourvu par des contractuels qui se partagent certainement les heures, puisque c'est encore moins chers de faire des temps partiels qu'un temps complet pour l'EN. Et pour ceux qui n'ont jamais été prof, sachez que ça peut être très dur. Ça fait 6 ans que je suis dans l'EN, 4 en tant que prof. Je viens d'être muté en REP, et contrairement à ce qu'on pourrait croire, c'est la première fois que je trouve que le corps enseignant fonctionne comme il le devrait : pas de guéguerre de salle, d'horaires, de fierté mal placée. Que de l'entraide, de l'écoute, et de la bienveillance pour nos pairs. Honnêtement, je ne comprends pas comment il peut y avoir de telles disparités dans notre système et dans notre métier, mais pour moi, cette mutation était un peu la dernière chance avant de démissionner, et ça me redonne l'envie d'enseigner. La désillusion a été difficile après avoir rêvé ce métier. Alors, perso, je dirais chapeau au collègue qui a tenu 5 ans avant de se mettre en dispo, si c'était effectivement son choix, et courage pour réussir à reprendre. L'EN est une machine complètement pétée, qui n'a rien d'humain pour gérer des cas qui devraient être gérés avec un minimum de considérations humaines. Bravo à ceux qui m'auront lue jusqu'au bout.