Choix de vie

Par Anonymous - 31/08/2020 20:01

Aujourd'hui, ça fait presque un an que je suis prof. Comparativement, ça me plaisait plus de travailler chez McDo. VDM
Je valide, c'est une VDM 5 505
Tu l'as bien mérité 659

Dans la même collection

Top commentaires

Je compatis. La plupart des gens ignore la charge de travail qu'il y a derrière. Soit disant un boulot de planqué mais dont personne ne veut.

Effectivement ayant été quelques fois dans des classes difficiles je pense que les professeurs préfèraient subir un examen coloscopique et manquer le cours que se retrouver devant des babouins excités.

Commentaires

Je compatis. La plupart des gens ignore la charge de travail qu'il y a derrière. Soit disant un boulot de planqué mais dont personne ne veut.

Commentaire modéré car il ne respecte pas la charte.

Voir le commentaire quand même

@motardxxx : surtout aussi pour les emplois du temps sympa : possibilité de commencer à 9h et finir à 16h, d’avoir son mercredi ... Mais franchement parfois certains moments on a envie de tout envoyer en l’air (quand des élèves te parlent comme une chienne, quand t’en prends plein la gueule parce que la matière que tu enseignes « ne vaut rien » par rapport aux matières majeures, ... ) .

c'est la même chose dans la plupart des jobs, des clients qui parlent mal, des patrons qui exploitent..., des heures dup non payées, des heures à bosser pendant le weekend... et pourtant les autres n'ont pas 16 semaines de vacances

motardxxx: J'ai rarement vu tant de bêtise dans un seul post, chapeau bas l'artiste. Pour avoir un beau-père prof à la retraite, je peux t'assurer qu'ils ne sont pas en vacances quand les élève le sont: corrections des copies et préparation des cours suivants (par niveau d'enseignement). Quand tu as 5 classes (je suis gentille!) de 30 gamins, commence par corriger les 150 copies et si tu as moins de chance, prépare ensuite 5 cours différents... Quant à ton sexisme ridicule de "boulot de planqué donc pour les femmes", je serai curieuse de connaitre les statistiques officielle mais je n'ai jamais constaté de différence notable entre le nombre de femmes et d'hommes, et ayant pas mal déménagé j'ai souvent changé d'établissement. Ne parlons pas des horaires à la con (mais rêve pas, tu travaille aussi hors classe). Seul point positif, tu as ton samedi (si pas trop à préparer).

@otsuki : relis bien...et peut-être apprends a lire... pour avoir eu dans mon entourage 2 prof (agrégée en français et anglais) 1 instit et 1 personne agrégée qui maintenant s'occupe d'accompagner les prof...je sais aussi de quoi je parle. ma 1ere phrase est bien "ce n'est pas 1 boulot de planqué" et je rajoute "j'en serai incapable". même en considérant la correction, la préparation.... les prof ont plus de vacances que la majorité des gens. de plus 1 boulot a vie, dans ces temps où c'est de plus en plus difficile d'en garder 1 c'est 1 énorme avantage. de plus comme dit dans 1 autre commentaire, le 9h -16h et pouvoir être avec son ou ses enfants (et pendant les vacances ne pas avoir a payer 1 garderie...) même avec les corrections c'est sympa aussi. enfin, pour avoir eu accès a la grille de salaire d'un prof normal il y a quelques années le prof en question (normal pas agrégé) gagnait plus que moi (en toute honnêteté : en prenant en compte qu'il bosse 1 temps plein la semaine et en prenant des semaines de vacances pour bosser aussi) pourtant j'ai 1 bac+ 5 et a l'époque je bossais entre 10 et 15h par jour (en étant en déplacement 2 j par semaine)....ah oui et a la retraite c'est 70% du salaire et pas 50 %.....

otsuki : bien entendu je n'oublie pas les difficultés, les zones difficiles, les insultes (des parentset des enfants)....etc....les qualités qu'il faut pour être 1 bon prof (et que je n'ai pas). j'ai parlé de 2 ou 3 choses positives qui ont 1 énorme impact a l'heure actuel et aussi quand on a des enfants. mais encore 1 fois je n'ai jamais parlé de planqué. ;-)

Llonewo 21

Nuance... Les gens savent que la majorité des classes sont dures à tenir... Suffit d'avoir des enfants ou de connaître des personnes qui en ont pour savoir que, en nombre, c'est l'enfer. Les gens parlent surtout des mois de vacances, des grèves, des arrêts à répétition et selon les structures des horaires.

Bonne rentrée quand même... et je n’ai jamais bossé chez Mac Do mais je sais que chaque année on a toujours plein de raisons de démissionner mais finalement quelques élèves attachants nous rappellent que notre mission est importante et qu’on doit pas lâcher.

moune_78 29

c est ce que je me suis toujours dit aussi, mais à la trentième année, ça ne suffisait plus....

@moune...quand ça ne suffit plus, il suffit de changer de boulot ou d'employeur ou de type de "mission" (ici puvlic/privé ou enseignement pro...)...oui oui ça m'arrive. ce n'est pas facile avec des enfants mais ça se fait très bien.

Le début c'est le plus dur vu qu'il faut préparer TOUT les cours, pour les années suivantes tu pourras commencer à recycler ce que tu as préparé les années précédentes (enfin si tu changes pas de niveau scolaire à chaque fois)

moune_78 29

faux ! au début, oui, beaucoup de boulot mais avec le recul, c est pas le boulot le plus compliqué, au contraire c est enrichissant ! non le plus dur c est de les supporter, d etre toujours patient, et d avoir l'énergie suffisante.

Oh ! tiens bon. Les premières années sont difficiles, surtout quand on tombe sur des établissements pas terribles, des collègues peu aidants, et des élèves difficiles. Mais avec l'expérience tu apprends à gérer tout ça, et puis tu finis par tomber sur un établissement chouette. Accroche-toi à ce qui t'a poussé à entrer dans le métier, et dis-toi que les débuts ont été difficiles pour beaucoup de collègues, même si beaucoup le nient par la suite.

Effectivement ayant été quelques fois dans des classes difficiles je pense que les professeurs préfèraient subir un examen coloscopique et manquer le cours que se retrouver devant des babouins excités.

Commentaire modéré car il ne respecte pas la charte.

Voir le commentaire quand même

Pourquoi ? Sous prétexte que l'auteur ne se plaît pas dans son nouveau métier, ce serait un mauvais prof ? Je serais curieux de connaître ton raisonnement.

Ouais, sinon "pitié pour tous ceux qui se coltinent tes gosses, éduque-les" ça marche aussi.

courage et bonne rentrée... la maîtresse que ma fille avait l'année dernière était top et avait bien du courage car certains parents ne respecte pas

Il me semble que suite au confinement, beaucoup de parents se sont rendu compte que le métier d’enseignant n’est pas de tout repos, bien au contraire !

c'est surtout de faire 2 boulots en même temps qui est difficile hein. je mets au défi 1 prof de faire son boulot de prof la journée et en même temps mon boulot (et ça marche pour n'importe quel boulot)....après perso, je n'aurai jamais pu faire prof....(pas assez de patience pour 30 gnomes ou ados, pas la fibre, pas l'envie, pas les qualités tout simplement....)... ;-)