98
Par lounette - / jeudi 11 octobre 2018 16:00 /
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  daimaou  |  21

Franchement je comprends que vous en avez marre du harcèlement de rue mais de là à voir le mal partout dès qu’un homme vous aborde je trouve ça choquant. Question on fait comment pour draguer maintenant si on peu même plus dire bonjour à une inconnue sans quel crie au harcèlement?

Comments
Répondre
  Haythan  |  17

Et c'est grave? Tout le monde n'a pas forcément envie de se taper la discutte avec tous les gens qui passent dans la rue. Tout le monde n'est d'ailleurs pas d'humeur à parler dans la rue. Et à force de se faire harceler dans la rue, il paraît logique à mes yeux que certaines personnes se ferment. Certes, c'pas possible de savoir si c'est juste pour demander l'heure ou rendre service que cette personne vient parler, ou alors si c'est pour draguer. Mais comme empiriquement on peut supposer que dans la majorité des cas c'est pour draguer, ça ne donne pas envie de spéculer et d'attendre voir.

Répondre
  LAlbert11  |  22

Ce qui est bien avec la méthode de rembarrer tout le monde avant même de laisser le temps de dire un mot, c'est que du coup, cela décourage ceux qui n'ont pas de mauvaises intentions. Par contre les gros relous sans éducation, ils 'en foutent et continuent.

Et bien entendu les hommes correctes sont également jugés responsables, comme si l'ensemble des hommes formait une sorte de groupe ou de clan. Avec le même genre d'arguments, chaque femme serait également responsable du comportement des autres femmes, chaque musulman du comportant des autres, chaque hétéro du comportement des autres?

Répondre
  brhd  |  42

Rien à voir avec la galanterie, juste de la gentillesse.

Ce genre de remarque serait à faire aussi envers un mec qui a les c*** à l'air sans le savoir :)

Par  daimaou  |  21

Franchement je comprends que vous en avez marre du harcèlement de rue mais de là à voir le mal partout dès qu’un homme vous aborde je trouve ça choquant. Question on fait comment pour draguer maintenant si on peu même plus dire bonjour à une inconnue sans quel crie au harcèlement?

Répondre
  La belle fée  |  6

Tout dépend du contexte et de la situation. Quand tu es dans la rue, le métro, le bus ou même le rer, tu n'as pas forcément très envie de te faire aborder pour te faire draguer. Et vu que la plupart des messieurs qui abordent dans la rue sont souvent des chieurs de première, on rembarre très souvent sans réfléchir.

Répondre
  Jubilee  |  58

Je confirme ce que dit La belle fée, à un moment ça devient une habitude de rembarrer '-' Alors effectivement c'est foireux pour les gens sympas comme ici, ou les mecs qui n'ont pas de mauvaises intentions, mais quand plus de 95% des cas sont des gros relous "hey mademoiselle t'es jolie je peux avoir ton numéro" ya un moment où on prend plus la peine d'être patient pour les 5% restants, désolé pour eux :/

Répondre
  rotsen  |  26

Donc le gars qui veut juste demander son chemin il se fait rembarrer...
Faudrait que certaines arrêtent de se prendre pour des princesses, c'est pas parce qu'un gars vient vous parler qu'il veut forcément vous draguer (lourdement ou pas). Il n'y a pas que du harcèlement dans la rue, il y a aussi de la sociabilité ou de la civilité comme dans le cas de cette VDM...

Répondre
  daimaou  |  21

Oui c’est sûr je peux comprendre que ça vous saoul vraiment de vous faire aborder h24 par des relous mais comme tu as dis les 5% qui ne le sont pas on sait plus comment faire et en plus pour les gars comme moi plutôt timide et qui n’ont pas l’habitude d’aborder ça devient plus dure de faire le premier pas

Répondre
  Laura17000  |  16

rotsen, «faire sa princesse» ?
C'est le discours du bêta qui ne comprend rien.
Parce que déjà, tu ne sais pas comment il a abordé cette jeune femme. Et tu n'as jamais eu à subir des comportements de débiles mentaux qui te prennent pour un bout de viande.

daimaou, la rue, ce n'est pas pour draguer, pour moi en tout cas. Mais rien ne t'empêche d'aborder quelqu'un tout simplement en ayant un sourire et en étant poli. Et finallement quelque soit la situation. Mais il faut savoir accepter le refus et le refus peut-être brutal de quelqu'un qui n'a pas le désir ni même l'envie de se faire aborder.

Répondre
  KingRCT3  |  31

La rue, c'est pas pour draguer, la fille veut juste se déplacer tranquillement tu vois. L'école ou le travail, c'est pas pour draguer, la fille veut juste bosser en paix. Les boites ou les bars, c'est pas pour draguer, la fille peut avoir envie de s'amuser entre copines. Les applis de rencontre, c'est pas pour draguer, la fille veut juste des amis bande de pervers (oui, on lit ça parfois...).

Bref, la drague c'est pas pour draguer ?

Répondre
  daimaou  |  21

Tu as raison king maintenant on peu draguer nul part... cette époque devient n’importe quoi. De toute façon je drague pas je laisse la fille venir c’est plus simple et moins compliqué au moins elle criera pas au harcèlement pour un oui ou un non.

Répondre
  Tsjuder  |  23

ValetDeChambreRCT3, tu pourras l'ouvrir quand tu seras ce que sait d'essayer d'aller à un point A à B sans te faire aborder, te faire draguer, entendre des remarques sur ton physique et tes habits, sur si tu dois sourire car "tu serais plus jolie ainsi", qui s'imagine d'être en droit de toucher car tu es simplement une femme etc... etc.. etc..
Essai donc de lire tranquillement dans un parc sans être interrompu à plusieurs reprises par des types qui s'imaginent que tu es là non pas pour lire mais pour te faire draguer ou d'en avoir un qui exige d'avoir un bisou car tu es très jolie. Et ce depuis que tu as l'âge d'être à peine formé.
On verra si tu n'en aura pas marre.
En attendant si tu es à ce point en chien, les Pays-Bas c'est pas loin et c'est 50 € la passe. Elles sont là pour ça.

Répondre
  KingRCT3  |  31

De toute façon on voit toujours l'herbe plus verte ailleurs. Tu aimerais bien être tranquille, j'aimerais bien qu'une fille fasse le premier pas au moins une fois... Sera-t-on jamais contents ? :|

Bien-sûr que je grossis le trait, mais dire que tel endroit "c'est pas un lieu pour draguer parce que je veux pas me faire draguer", c'est un peu con. Y'a pas d'endroits pour draguer et chaque fille a des attentes différentes (cf la VDM de celle qui s'allonge sur l'épaule du mec dans le train). Et comme nous ne sommes pas devin, et bien pour connaître vos attentes, il faut - ô surprise - vous aborder.

Au passage, aborder et faire une remarque c'est pas la même chose. On est d'accord que ça, personne n'en veut. Et les filles ne sont pas en reste là-dessus. Des remarques, messes-basses franchement pas discrètes, coups de coude à la copine en mode "t'as vu sa tronche à celui-là ?" et rire en coin j'en prends aussi. Et c'est pas pour dire que je suis joli.

Répondre
  Tsjuder  |  23

Mais des filles qui font le premier pas, ça existe. Si elles ne le font pas, c'est qu'elles ne sont pas intéressées. Tout simplement. Que veux-tu que je te dise ?
Et tu confonds éducation et être lourdingue.
Je grossis les traits aussi mais ce que vous ne comprenez pas ce n'est pas qu'on ne veut pas être abordée gentiment; bien au contraire, c'est que on a tellement eu des connards qui nous emmerdes qu'on se méfie directement.
Et je peux être cynique mais se faire draguer dans le métro à 8h quand tu as la tête dans le cul et tu veux juste arriver à destination sans te faire emmerder ni même discuter avec quelqu'un, c'est pas la super géniale drague qu'on rêve.
Et puis tout dépend comment tu abordes. C'est pas compliqué. Tu veux parler avec une fille, tu lui demande poliment et gentiment. Un "excuse moi, est-ce qu'on pourrait discuter quelques minutes si tu as le temps et que je ne te dérange pas ?" ou de créer le moment, l'attraction, avec des regards, des petits sourire, une discussion passionnante, putain, ça me gonfle c'est pas compliqué d'arriver à nous sauter bordel.
Arrêtez de geindre.

Répondre
  Kaa04  |  43

Bah n’écoutes pas Pupuce la pimbêche, il suffît de proposer quelques fraises Tagada ou une chupa-choups.

Mais faut que les parents soient en retard aussi...

Répondre
  KingRCT3  |  31

"on ne veut pas être abordée gentiment". Ben oui et non. Ça dépend de la personne, ça dépend des jours, etc.
Parce que sinon t'es en train de nous dire de ne plus jamais parler à une nouvelle fille ? Ou d'attendre son consentement écrit ?
Moi je veux bien attendre qu'une fille trouve mon domicile, sonne chez moi et me propose un truc (je me suis bien inscrit sur Bumble...). Mais d'ici que ça arrive, désolé mais faut tenter, comme on dit. C'est pas en faisant rien que les choses vont bouger. Et faire, c'est notamment aborder.

D'ailleurs quelques lignes plus tard tu dis "Tu veux parler avec une fille, tu lui demande poliment et gentiment.". Ben oui mais ça vous fait chier, tu nous dis. Et personnellement c'est ça qui me bloque, parce que crois-le ou non, mai j'ai pas envie d'embêter les filles !
J'en reste à aborder sur des applis, et même là j'ai souvent l'impression de déranger.

Répondre
  Coban  |  26

Elle a dit «ce n'est pas qu'on ne veut pas être abordée gentiment; bien au contraire»....
Faut savoir lire et comprendre.
C'est dur...

Répondre
  Couscous  |  8

KingRCT3, ou alors t'es moche et,ou, con.
Tu serais pas le genre de gars à êtgre amoureux parce qu'une fille te parle ?

Répondre
  Haythan  |  17

La drague, déjà, ça se fait à deux. Si tu veux draguer quelqu'un qui ne veut pas; ce n'est plus de la drague. Ensuite, aborder ne coûte rien, si la personne ne vous répond pas ou vous envoie chier, vous aurez la réponse concernant son état d'esprit et pourrez aller voir ailleurs. Ou pas. Au passage, si vous abordez des inconnues dans la rue juste pour les draguer, ben, vous participez de fait au phénomène du harcèlement de rue, ce qui veut dire que le problème, ce n'est pas seulement les autres gars qui sont lourds à faire des remarquent qui mettent les femmes en méfiance, mais c'est vous également.
Pour draguer, il existe une multitude d'autres endroits. Sinon, vous pouvez essayer d'aborder les mecs dans la rue, vous vous ferez peut-être moins rembarrer.

Répondre
  maxmaxbest  |  3

"si elles ne font pas le premiers pas, c'est qu'elles ne sont pas intéressées". ouff non, énormément de femmes attendent simplement que les hommes fassent le premier pas, parce que "c'est plus logique" ou "c'est plus romantique". Bon souvent elles disent faire des signes clairs pour montrer qu'elles sont intéressées, mais ces soit-disant signes ne sont pas détectables par les hommes en fait, donc on y va "au hasard".
Et sinon, dire "excuse-moi est-ce qu'on peut discuter 5 minutes si ça ne te dérange pas", ça s'appelle aborder une fille. donc si 15 gars te disent ça dans la journée, bien que ça soit à la base tout mignon, tu trouveras ça pénible aussi. Mais à part ça, si on défend le fait qu'il est normal de pouvoir tenter sa chance n'importe quand avec une femme, il faut aussi accepter le fait de se faire rembarrer sèchement si elle n'est pas intéressée, ça a toujours fonctionné comme ça.

Répondre
  maxmaxbest  |  3

... honnetement, les gars qui abordent les femmes dans la rue pour draguer ça doit représenter 5% des hommes, et ceux qui le font très lourdement le 0.1%. Si une femme croise 1000 hommes dans la rue, au grand max une dizaine tentera une approche. Alors 10 dans une journée ça fait beaucoup, mais ça reste une extrême minorité

Répondre
  Zesty & Spicy  |  13

maxmaxbest, tu vis dans les années 1850, non ?
«Ce n'est que 10 hommes»... 10 de trop.

Répondre
  maxmaxbest  |  3

Et bien désolé, mais pour en avoir déjà parlé avec de nombreuses personne, une écrasante majorité des femmes ont dit attendre de l'homme qu'il fasse le premier pas.
Si c'est 10 fois "hey t'es bonne, tu baises ? ", oui c'est 10 de trop. Si c'est 10 fois une tentative galante d'aborder, ce n'est pas 10 de trop.

Répondre
  Djef Ray  |  6

@haytan : "si vous abordez des inconnues dans la rue juste pour les draguer, ben, vous participez de fait au phénomène du harcèlement de rue, ce qui veut dire que le problème, ce n'est pas seulement les autres gars qui sont lourds à faire des remarquent qui mettent les femmes en méfiance, mais c'est vous également."

C'est pas un peu exagéré ??... Pour mémoire, la définition du harcèlement : "conduite abusive qui se manifeste notamment par des comportements, des paroles, des gestes, des actes, des écrits pouvant porter atteinte à la personnalité, à la dignité ou à l’intégrité physique ou psychologique d’une personne"

Que ce soit agaçant d'être abordée à tout bout de champ, je veux bien comprendre, que vous soyez méfiante vis-à-vis de toute tentative de contact du fait d'un nombre répété de réels harcèlements, toujours d'accord, mais de là à dire que le simple fait d'aborder une fille dans la rue soit assimilable à un comportement de harcèlement, je ne crois pas. Ou alors, la réponse un peu sèche et pas très courtoise qui s'ensuit peut être qualifiée d'agression caractérisée !

Il y a une différence entre simplement tenter une approche polie et courtoise en sachant accepter d'être éconduit, et avoir un comportement déplacé accompagné de propos insultant, avec insistance.

J'ai vécu une forme de harcèlement, un peu différemment, ayant grandi dans une banlieue dite "sensible" et affichant mon gout prononcé pour la musique métal, avec cheveux longs bien sûr, je sais ce que ça veut dire, pour autant, je ne saute pas à la gorge du premier venu qui m'adresse la parole, même s'il a la tenue caractéristique des cités.

Après, vous avez le droit de ne pas avoir envie de répondre sans pour autant être traitée de p***, ça fait effectivement partie du "risque" que l'on prend en tentant d'engager la conversation dans la rue (ou tout autre endroit public d'ailleurs), mais arrêtez de crier au harcèlement à toutes les sauces et mettre tous les hommes dans le même panier

Répondre
  KingRCT3  |  31

@Coban. Oh... J'ai honte, désolé j'ai mal lu. Enfin la syntaxe de la phrase de Tsjuder n'était pas hyper évidente, un point-virgule sépare normalement deux propositions indépendantes.

@Couscous. Donc non seulement tu me traites de moche et con, mais en plus tu te fais plussoyer ?

@maxmaxbest Je corrobore. Loin de mettre toutes les filles dans un même panier, c'est encore culturellement présent le fait que ce soit à l'homme de faire le premier pas.

@Haythan "Ensuite, aborder ne coûte rien, si la personne ne vous répond pas ou vous envoie chier, vous aurez la réponse concernant son état d'esprit et pourrez aller voir ailleurs. Ou pas."
Donc nos propos se rejoignent. On est bien d'accord que la drague vient APRES cette première approche.

"Pour draguer, il existe une multitude d'autres endroits."
Mais c'est pas une question d'endroit. Comment les gens se sont rencontrés et séduits avant Internet et le Minitel ?

--

Je sens qu'il y a confusion. Pour moi la drague c'est au sens large. Pas draguer "hey tu viens chez moi ce soir ?", mais instaurer un premier contact (le sujet de cette discussion), aviser, et continuer ou non.

Répondre
  Tsjuder  |  23

La plupart des utilisateurs de vdm sont sur l'application. Tu ne peux pas éditer et ce n'est pas toujours évident de faire attention à la syntaxe ou aux fautes quand tu es sur ton téléphone et dans les transports en commun.

(Pour ton information, j'ai compté, depuis ce matin, 4 regards trop appuyés à mon goût, un sifflement, un "tu veux goûter mon nem l'asiat ?" (bon, celui la m'a fait rire après coup tellement c'était con) et un frotteur.)

Répondre
  KingRCT3  |  31

@Tsjuder Ha oui, je ne peux pas lutter...
Mais tiens, j'ai été surpris d'être frotté par une fille dans le métro tout à l'heure. Du genre j'avais la main vraiment contre moi, mais à deux reprises j'ai eu le bonheur de sentir son popotin se coller... Et de même lors qu'elle s'est déplacée, ses seins sont vraiment rentrés dans mon coude. C'était bizarre, je ne comprends pas comment elle n'aurait pas pu le faire exprès (on était pas si serrés dans la rame..).

Répondre
  Haythan  |  17

Il est vrai qu'il est plus ancré dans les mentalités que l'homme doit faire le premier pas, mais ça évolue progressivement, et c'pas un mal.
Ensuite, Djef Ray, j'ai peut-être un peu forcé le trait. Cela dit, Je vois plein d'hommes sur internet qui pour se dédouaner d'être lourds, de participer au phénomène du harcèlement de rue disent: "ouais mais moi je ne suis pas lourd", "je ne suis pas comme ça", "je ne suis pas comme c'est types là qui sifflent" ou etc. Ils s'excluent totalement du problème et ne se remettent pas en question. Il est possible de participer au problème sans être le cliché du gros lourd. Ne serait-ce qu'en abordant une femme, se faire rembarrer et le prendre mal. Comme déjà dit à plein d'endroits, le problème, c'est pas qu'il y ait une personne qui harcèle et qui soit lourde. Lisez des témoignages à droite à gauche, c'est un phénomène collectif. C'est une surrabondance, et c'est pas juste un type de personne qui va faire ça. Se remettre en question, ça permet de changer, d'évoluer, et de voir que: "ah tiens, là cette personne n'avait pas envie que je lui parle et j'ai persisté. Là, sans le vouloir, j'ai été lourd, et pas de la manière dont je pensais. Là, j'ai participé au harcèlement de rue. " etc.
Pour toi max: si, si c'est 10 fois où quelqu'un aborde galamment une femme dans la rue pour la draguer, le premier ne sera probablement pas de trop. Par contre, les suivants, bon. Imagine, tu te balades dans la rue, je te dis: "salut toi". Une fois, ça passe. Si j'ai un ami qui le fait ensuite, ça passe encore. Si tout le monde s'y met, il y a des chances que tu pètes un cable, et encore, on te dit juste bonjour, et individuellement, c'est ce que j'ai fait. Mettez-vous donc un peu à la place d'autrui, et réfléchissez à ce que ça vous ferai. Pour vous, c'est ne plus "draguer" dans la rue. Pour les personnes victimes de harcèlement de rue, c'est ne plus se faire harceler justement. J'ai tendance à estimer que les droits inaliénables au fait de se sentir en sécurité, de ne pas être agressé et etc passent avant les droits liés strictement à un confort qui impacte négativement autrui.
Enfin, King, dans mon entourage (ensuite, je suis peut-être une exception), je ne connais strictement personne qui ait rencontré son/sa conjoint.e dans la rue. Et au passage, tu sais, il n'y a pas que la rue, le minitel ou l'internet hein? On peut rencontrer via ses amis (la majorité des gens que je connais, c'est comme qu'ils se sont rencontrés), dans le milieu du travail, scolaire, au cours de fêtes, en boîte ou non d'ailleurs. On avait également les agences matrimoniales, les petites annonces, les mariages arrangés, pfiou, tellement de méthode. Mais c'est vrai que la rue, c'est bien, surtout si pour cela on peut faire embêter autrui, c'l'idéal!

Répondre
  MrDusse  |  21

Soit. Mais moi, je n'ai jamais dragué personne dans la rue ou les transports avec insistance comme il a plusieurs fois été décrit (et je ne conçois pas non plus que ce soit le meilleur lieu de rencontres). Neanmoins, il m'est arrivé plusieurs fois d'avoir un flash sur telle ou telle passagère, mais ce n'est pas allé plus loin. Pas de discute ni même de regard croisés. S'il y en a qui considèrent que c'est normal et que c'est la marche à suivre, moi j'appelle ca du gâchis.

Répondre
  Tsjuder  |  23

MrDusse. Jouons à imaginer.
Tu me vois dans le métro, il est 19h30. Je suis debout depuis 5h30. J'ai été à la fac, j'ai travaillé, je suis fatiguée, j'ai qu'une envie c'est de rentrer, prendre un bain ou une douche, manger, me poser et dormir.
Tu "flash" sur moi. Et tu viens m'aborder alors que je suis en train de rêver d'être chez moi.
Ajoutons aussi le fait qu'il y a très peu de chance que je flash sur toi. C'est de l'ordre d'un millionième de chance et encore en étant totalement bourrée et en ayant sniffé de la glue (ce n'est pas contre toi directement mais je suis très difficile) . Tu crois que je vais réagir comment ? Je t'ignore ou je vais te dire "non", "pas intéressée" ou "lâche-moi". J'ai pas envie qu'on vienne m'emmerder pour tenter de me chopper ou de me faire draguer toutes les 10 minutes parce qu'un mec aura un flash sur moi. (j'exagère, c'est pour grossir les traits).
Encore, tu m'as l'air quelqu'un qui ne va pas insister. Mais c'est plus souvent que pouvez le croire, mais pas mal de relous insistent. Pleins d'attardés pensent encore que "non" veut dire "oui" ou "insiste, on ne sait jamais..." "Et bien NON ! Non c'est NON ! NADA ! NIETTE ! Et d'ailleurs allez transpirer ailleurs qu''à côté de moi ! aaaaaaaah !!! "

King : Ce n'est pas que le fait de l'homme. Tout ce que l'ont dit se transpose aussi pour les femmes.

Répondre
  KingRCT3  |  31

Haythan. Via ses amis, les fêtes, les boites, l'école, le travail, c'est pareil (cf mon premier post dans la discussion). Une fille qui ne voudra pas être abordée ne voudra pas être abordée.

Répondre
  Haythan  |  17

En effet King, et si elle ne veut pas, ben faut la laisser tranquille.
Cela dit, dans ces divers contextes, les gens sont potentiellement plus ouverts, outre le fait que ça va être des gens que tu connais déjà en général.

Répondre
  MrDusse  |  21

Très intéressant. Sauf que dans mon cas, il était environ 11h du mat', et elle n'avait l'air ni fatiguée, ni d'avoir hâte de rentrer chez elle. Au contraire, elle était hyper énergique et riait aux éclats avec sa pote qui l'accompagnait. Probablement un départ en voyage puisqu'elle avait une valise. Ainsi, j'estime que dans de telles circonstances, il n'y a rien de mal a essayer d'engager la conversation. Peut être bien que je ne l'l'intéressait pas (j'ai bien vu qu'elle ne faisait pas attention à moi). Sauf qu'on n'en aura jamais la certitude puisqu'il ne s'est rien passé. Quoi qu'il en soit, je trouve vraiment dommage de s'être passés à côté comme ça.

Par  Scott du Canada  |  32

En attendant, si il l’avait pas prévenu, elle se serait plainte parce que les hommes c’est des gros pervers et qu’ils auraient quand même du l’aider et patati et patata . Ceux qui ( je le comprends ) se grattent la tête devant toute la logique du harcèlement de rue quand on adresse la parole à une femme, devraient garder à l’esprit ( et là je vais passer pour un gros misogyne, mais tant pis, j’ai envie de dire ce que je pense😐 ) qu'en France, les femmes se plaignent tout le temps. Alors ça change pas vraiment de d'habitude, faut pas chercher a comprendre, quoi😒😒😒.

Répondre
  kwalish  |  53

Scott> les Françaises se plaignent tout le temps? ça n'est pas une question de sexe, mais de nationalité mon petit monsieur! Elles travaillent dur pour l’égalité des sexes au contraire! :)

Répondre
  unefilledaix  |  44

On ne rembarre pas toutes mais malheureusement c'est beaucoup à la gueule, au ton... Un type qui me sort "eh mademoiselle, eh toi là, vazy !" je l'écoute pas, un mec qui me dit "excusez-moi mademoiselle" je vais au moins écouter la suite. Parce qu'on sait aussi que dire "oui" parfois c'est donner l'impression qu'on veut servir de vide couilles au premier connard passant. Donc délit de faciès.

Similaires
Chargement…