Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Par  casperwoman  |  22

J’ai informé maman que Pâques se fera plus tard cette année, elle n’avait pas réalisée :(.

Sa tristesse m’a fait mal au cœur mais nos retrouvailles seront encore plus fort quand on se reverra (j’habite à 500 kms de ma famille et je n’y suis plus retournée depuis Noël).

Par  tropmochelavie  |  22

Effectivement, c'est Pâques. Elle devrait donc être surtout secouée de ne pas pouvoir aller se confesser, de ne pas avoir pu fêter les Rameaux, ou de ne pouvoir célébrer la Semaine Sainte. La VDM, c'est surtout que Pâques et toutes les fêtes chrétiennes ne soient devenues que prétexte à ripailles.

Répondre

QUOI ? Non mais on se calme tout de suite ! Le confinement est déjà assez pénible comme ça , si en plus faut faire carême ... non ! Pour supporter le confinement , un tit foie gras , du saumon , œufs d’ablettes etc. Sont absolument indispensables !

Répondre
  Kaa04  |  49

Ballec’ y’a toujours des Maxi Kinder Surprise.

(Ouais je sais, déforestation, huile de palme, orang-outan, mais on a tous nos faiblesses... J’espère qu’il y aura des chouettes jouets cette année!)

Répondre
  celak  |  22

on est pas tous catho! perso je n'ai pas de copain imaginaire donc Paque pour moi c'est un long WE, un BBQ en famille pleins de chocolats.... purée la marmaille va me manquer dimanche!!! j'aprouve la maman de cette VDM: ne pas avoir le droit de se voir pour les fêtes c'est une punition!

Répondre
  Trichelieu  |  27

Celak, il n'y a pas que les cathos qui ont des amis imaginaires. Ils y en a d'autres qui ne bouffent pas pendant la journée mais qui se goinfrent comme des animaux proscrits et impurs la nuit tombée ^^ Ils n'y a pas que les fêtes cathos qui sont devenues des prétextes bidons 😁

Par  latourkipenche  |  28

Ben moi, je suis assez d'accord avec la mère, j'en ai marre d'être puni à cause de l'imprévoyance de ceux qui nous gouvernent, ou qui voudraient nous gouverner
Mais même si je rejette la "faute" sur eux, je reste à la maison
Et je voudrais bien que mes sœurs à qui j'ai laissé des messages avant-hier me répondent...

Répondre
  latourkipenche  |  28

@ Docendo_Discitur
Sans donner d'orientation politique à mon propos, mes trois principaux reproches sont l'imprévoyance, l'imprévoyance et l'imprévoyance. Ils ont eu, comme nous, des informations dès le mois de décembre - eux, peut-être un peu AVANT nous - et ils ont réagit comme des comptables : on n'a pas de sous, alors on va expliquer aux gens comment se passer de tout.
Je ne me limite pas aux dirigeants français ou européens, mais à tous, démocrates, royalistes, socialistes, républicains, communistes, dictateurs ou mégalomanes nationalistes. Si j'en ai oublié, ils se reconnaitront
Les politiques (de tout bord) qui ont compris ce qui se passait ont réussi à limiter les dégâts dans leur pays, ou leur région, ou leur ville. Il y en a eu, donc c'était possible
Mais nous ne sommes pas là pour digresser, compatissons à la détresse de cette pauvre mère qui va rater une réunion de famille (une fois de plus?)

Répondre
  Haythan  |  23

Moi par contre, je donne une orientation politique à mon propos.
Ca dépend d'où je me place concernant mon gouvernement. Si je me place en amont, éviter de détruire la santé publique notamment me paraît assez essentiel. Si en France les hôpitaux avaient les moyens et le personnel pour fonctionner correctement, le confinement aurait moins été une nécessité. Au moment de la crise, on aurait également pu fermer plus tôt le transport de bien non-essentiels et le tourisme, qui sont des secteurs à risques en période de pandémie. En cas de confinement, éviter les annonces contradictoires à base de "il ne faut pas sortir mais les élections municipales sont maintenues" et faire des annonces claires me paraît plutôt utile, notamment pour éviter que les motifs de sorties soient laissés à l'appréciation de la police et qu'ils soient discriminatoires (parce que pour avoir l'attestation, il faut avoir internet, il faut savoir lire et écrire le français. Outre le fait que l'attestation justifie n'importe quel contrôle, notamment les contrôles aux faciès, ce qui fait que les populations déjà fragilisées sont comme d'habitude les plus touchées) . La réquisition des grandes surfaces me paraît aussi fort utile. Il faudrait aussi assurer l'hygiène dans les prisons et les camps de rétention, accueillir les sdfs. Tout cela aurait permis une gestion totalement différente de la crise. Ensuite, c'est toujours beau à dire après que ce soit passé et à distance des décisions.
Ce qui me chagrine beaucoup en ce moment, c'est le fait qu'on rejette beaucoup la faute sur les gens, notamment ceux qui sortent, pour dire que c'est de leur faute s'il y a le confinement, alors que les premiers responsables sont les gouvernements. Bon, il y a également la crise écologique découlant en partie tout du moins du modèle de production capitaliste, qui a été encouragé par les gouvernements; crise qui n'est probablement pas étrangère à l'apparition du covid-19.

Répondre
  Undercity  |  49

En mi-février, le directeur de l'OMS disait ceci : « impossible de prévoir quelle direction l'épidémie prendra » et le bilan des décès liés au nouveau coronavirus connaissait un ralentissement en Chine.
Tous les autres pays du monde ont du composer avec des chiffres truqués et des informations erronées ou au compte-gouttes de la part gouvernement chinois. Quand la situation s'est dégradée en Italie, les états ont planché pour élaborer un plan d'action. Préparer un confinement ne se fait pas en claquant des doigts.

En ce qui concerne le système de santé français, je suis bien d'accord avec vous Haythan, mais, bien que l'on puisse trouver de l'argent ailleurs pour financer ce système défaillant, ce qui fait vivre ce système ce sont les impôts et particulièrement les charges sociales.
En payez-vous ? Travaillez-vous et est-ce que vous cotisez ?
Savez-vous a quel point le poids des charges sociales pèsent sur les entreprises ?
Seriez-vous prêt à payer plus d'impôts pour financer l'amélioration de l’hôpital public ?

Répondre
  MadameDodue  |  63

"c'est toujours beau à dire après que c'est passé" oui c'est le problème aussi, on a longtemps reproché à Bachelot d'en avoir fait trop avec l'épidémie de grippe h1n1 sous prétexte qu'il ne s'était "rien" passé. Globalement, on estime toujours qu'on en a trop fait quand il ne se passe rien ou qu'on en a pas fait assez quand il y a des problèmes. Je pense qu'entre autres il est difficile de trouver un juste milieu entre la sécurité et les dépenses que ça implique.

Répondre
  Haythan  |  23

Je ne paie pas d'impôts faute d'être imposable pour le moment, et je fais partie de la masse de foutus parasites qu'on appelle chômeurs (:p), même si j'avoue que je ne vois pas trop où l'on va avec ces questions.
J'ignore à quel point les charges sociales pèsent sur les entreprises. Ensuite, si je ne m'abuse, celles-ci ont pas mal diminué ces dernières décennies (tout comme les cotisations payées par les salariés). En revanche, l'actionnariat a tendance à peser sur l'économie mondiale de manière assez faramineuse. L'argent, on pourrait le trouver là par exemple, chez les gros actionnaires et les grosses entreprises, dans la haute bourgeoisie. On pourrait aussi régler le problème des services publics en arrêtant de considérer la rentabilité et la productivité à n'importe quel prix.
Je serai prêt à payer plus d'impôts pour financer l'amélioration des services publics et général, oui. Ensuite, le problème ne vient pas tellement des plus pauvres dans un système par solidarité, mais de la volonté de l'état à moins taxer et à privilégier les plus riches, et de la volonté des entreprises à ne pas participer. La solidarité sur laquelle est sensée se baser ce système en prend un coup.

Répondre
  xvdm  |  29

Je suppose que les questions ont été posées pour savoir si tu participes ou si tu te contentes de critiquer derrière ton écran en n'en foutant pas une depuis des années.

Répondre
  latourkipenche  |  28

Je comprends bien les propos des uns et des autres et je partage beaucoup de vos avis, MAIS je ne crois pas qu'ici soit le lieu d'un débat.
J'en ai moi aussi "gros sur la patate", et j'ai mon plein d'idées concernant la situation actuelle. Je crois que les diminutions d’impôts annoncées ne concernent pas vraiment les classes moyennes, mais les restrictions si. J'en ai assez de voir cette bandes de technocrates hors sol qui succèdent les uns aux autres et Je ne crois pas qu'une avocate d’extrême-droite soit mieux qualifiée pour diriger le pays.
Ce qui me désespère, c'est le manque de compassion qui définit cette classe, et son refus d'assumer quoi que ce soit
MAIS, ici n'est pas le lieu de ce débat

Répondre

Bah, fallait mieux travailler à l'école pour avoir un meilleur métier ou alors naître dans une famille riche ! Non mais oh ! C'est vrai ça ! Pourquoi vous n'êtes pas né dans une famille qui a du pognon ? : )

Répondre

Pour information :
Il y a quarante ans, quand mes parents ont commencés à travailler, les diverses retenues sur salaire étaient d'approximativement 20% du brut (impôts + retraite).
Aujourd'hui on est plus proche du 30%.
Pour les entreprises, si tu gagnes 12 euro brut par heure, soir 8.5euro net dans ta poche, il va débourser en tout 24 euro. Soit autant de charges que de salaire.
Pour les travailleurs indépendants on est entre 40 et 50% des gains qui partent à l'état.

Par  myam1myam  |  39

Nous on va tenter un visio Pâques avec l’ ehpad