Par Anonyme - 15/1/2021 11:59 - France - Paris

L'égoïsme illustré

Aujourd'hui, et depuis que c'est obligatoire, ma collègue, avec qui je partage mon bureau, refuse de porter son masque sous prétexte, "qu'il n'y a que les personnes avec une faiblesse qui l'attrapent et en crèvent." J'ai une maladie auto-immune. VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Miharu  |  36

Mais qu'est-ce qu'ils me gonflent tous ces connards égoïstes !
Avec cette crise, on a vu le meilleur mais aussi le pire chez certains !

On a eu un truc similaire au boulot, une collègue a demandé à se mettre en télétravail très tôt (octobre) par rapport à sa santé, la gestionnaire lui a dit qu'elle était trop jeune (35 ans) pour être considérée à risque et qu'elle cherchait juste à se prendre des vacances. Ma collègue lui a alors rappelé qu'elle avait la sclérose en plaques, chose que la gestionnaire savait pertinemment puisque c'est elle qui valise ses absences (1 fois par mois) pour se rendre à Paris pour son suivi médical...

COMMENTS
Par  missmaladroite20  |  14

C'est super inquiétant ! La santé, ce n'est pas que soi, c'est aussi les autres ! Et ne penser qu'à soi dans de telles circonstances, c'est tellement irresponsable ...

Répondre
  matoumat  |  7

Oui et puis si on écoute le gouvernement et les médecins en tout cas certains, le masque ne nous protège pas nous mais les autres. Donc la collègue est protégée de l’auteur mais l’inverse n’est pas vrai, sa réflexion est donc encore plus stupide

Répondre
  drums  |  4

Je suis d’accord mais pourquoi personne ne pense à la santé des étudiants qui ne sont responsables de rien de ce qui se passe mais qui sont en distanciel en train d’abandonner un par un à cause de dépression de solitude et même certain vont jusqu’au suicide. Mais ça ça choque visiblement personne

Ils ne peuvent ni travailler en presentiel ni faire leur activité extra scolaire

Répondre
  Nightbird83  |  18

Que des étudiants aient du mal est vrai, en revanche dire qu'ils "abandonnent un par un à cause de la dépression et de la solitude et qu'ils se suicident" c'est très exagéré.... sans compter que même si on admet que c'est vrai, il y a quand même plus de gens qui meurent du covid ou qui souffre de complications sur le long terme. Donc faut bien faire un choix...

Par  Mnémo 2-5  |  18

Tu lui as dit que tu avais un facteur de risque ? Si ça se trouve elle le sait pas et elle voit pas le mal... Ok c'est pas très malin, mais c'est peut-être pas fait pour te porter préjudice...

Réponse à vos commentaires :
je suis d'accord avec vous sur le principe, mais moi au boulot dès que je suis à + de 2m des gens (au Luxembourg c'est 2m la distance de sécurité) je m'empresse de l'enlever le masque, et tout le monde fait pareil. Après, dès que je m'approche de quelqu'un ou que je vais dans les parties communes je le mets. Du coup j'imaginais que peut-être ces 2 collègues sont suffisamment éloignées l'une de l'autre pour pouvoir bosser sans l'avoir sur la tronche... Et sans que ça devienne un crime.
Allez, dites moi tous à quel point mon attitude est trop maaaaaaaal!

Répondre
  Gaston  |  15

@Mnémo 2-5
Chacun a droit au respect de sa vie privée et personne ne devrait être obligé de justifier du pourquoi de l'importance de porter le masque. Non il ne faut pas expliquer, il faut exiger et le faire haut et fort.

Répondre
  latourkipenche  |  34

@ Mnémo 2-5
En France, on met un nouveau masque toutes les 4 heures d'utilisation. Un "simple" éternuement peut envoyer des particules à 9 mètres, à 85km/h, et ce n'est pas contrôlable, on n'a pas le temps de remettre un masque...
On part du principe que le masque, c'est pour protéger les autres

Des tests ont montré que les masques, même en "papier bleu" sont lavables et réutilisables plus de 10 fois. Le summum est quand même de les repasser au fer

Répondre
  Systole74  |  18

Chez nous c'est quelque chose comme 1m, 1m50 la distance de sécurité, mais ça ne change rien, on doit porter le masque et vous le devriez aussi si vous êtes à l'intérieur. Quand on expire, si on est porteur même sain (que ce soit du Covid ou de la grippe) on exhale des particules virales (les fameux aérosols). Ça va très vite, c'est de l'ordre de plusieurs centaines (voir milliers si on parle) par minute, donc assez pour contaminer une pièce. Et les masques ne protègent de toute façon pas à 100 %, donc il faut aérer au moins plusieurs fois dans l'heure.
Et si vous êtes à l'extérieur et que vous parlez, il faudrait mettre le masque, même à 2m de distance c'est risqué.

Par  Ly_caon  |  42

Plains toi a un supérieur, il devrait soit lui mettre un avertissement en forçant à mettre le masque bien sûr, soit elle est virée pour non respect des règles sanitaires au boulot, surtout avec toi, une personne vulnérable !

Par  Miharu  |  36

Mais qu'est-ce qu'ils me gonflent tous ces connards égoïstes !
Avec cette crise, on a vu le meilleur mais aussi le pire chez certains !

On a eu un truc similaire au boulot, une collègue a demandé à se mettre en télétravail très tôt (octobre) par rapport à sa santé, la gestionnaire lui a dit qu'elle était trop jeune (35 ans) pour être considérée à risque et qu'elle cherchait juste à se prendre des vacances. Ma collègue lui a alors rappelé qu'elle avait la sclérose en plaques, chose que la gestionnaire savait pertinemment puisque c'est elle qui valise ses absences (1 fois par mois) pour se rendre à Paris pour son suivi médical...

Répondre
  vlb  |  36

à force on peut se demander si c'est même une question de confiance, ou juste le petit pouvoir de jouissance du contrôle physique qu'on les petits chefs

Répondre

En France, la culture du télé-travail n'existe juste pas.
lors du premier confinement, ma hiérarchie était terrorisé.

normalement, on est une équipe de 18 employé. mais le premier confinement, on était que 4 à répondre au téléphone, au e-mail, etc...
Je pense n'avoir jamais bossé autant qu'en télé-travail. et je pense que c'est le cas de beaucoup d'entre-nous.
En télé-travail, je prenais moins de pause, et je dépassais quasiment systémiquement mes horaires.

La France, est un pays avec un taux de productivité élevé c'est un fait. Nous sommes des bosseurs. Mais, au moindre changement d'habitude, les patrons, les DRH etc... tremblent.

Par  wokayy  |  53

Fais valoir tes droits!
Préviens ton patron que ta collègue ne respecte pas les mesures sanitaires et qu'elle met ta vie en danger puisque tu es une personne à risque.
Ensuite, vu que t'as une maladie auto immune, tu devrais avoir le droit de travailler à distance ou d'être en ASA ( parles-en à ton médecin ou au médecin du travail )

Par  Tisla  |  25

Fait valoir ton droit de retrait... Ta collègue refuse de te permettre de travailler en tout sécurité. Va voir ton supérieur et dit lui que tu met pas ta vie en danger pour une collègue incapable de penser plus loin que le bout de son nez, et que soit il fait quelque chose, soit tu bosses pas.

Par  drums  |  4

Je suis d’accord c’est assez grave pour vous et comme tout le monde le dis en commentaire la santé et très importante mais pourquoi personne ne pense à la santé des étudiants qui ne sont responsables de rien de ce qui se passe mais qui sont en distanciel en train d’abandonner un par un à cause de dépression de solitude et même certain vont jusqu’au suicide. Mais ça ça choque visiblement personne
Ils ne peuvent ni travailler en presentiel ni faire leur activité extra scolaire

Par  Scott Du Canada  |  27

Il faut prévenir ton supérieur. Outre la stupidité monstrueuse dont elle fait preuve, elle met sciemment ta vie en danger.

"Dès lors que les salariés auront été informés de l'obligation de porter le masque en entreprise, leur refus pourra être sanctionné.

Ainsi, l'employeur pourra simplement faire remarquer au salarié qu'il doit porter son masque mais également prononcer à son encontre un avertissement, voire, dans les cas les plus graves, prendre une sanction plus lourde pouvant aller jusqu'au licenciement pour faute." Source Juritravail.com

Répondre
  Systole74  |  18

Tout à fait, et dans les pays plus pauvres, on voyait des cadavres joncher le sol dans des sacs poubelle : les fabricants de plastique doivent être encore plus riches à ce jour ! Et les corbeaux bien nourris.

Répondre
  latourkipenche  |  34

@ Sebastien Perez
Quand mon oncle est sorti du coma, on a quand même été soulagé, il s'en était tiré, lui. Pas la dame de la chambre à côté
Et puis le personnel médical l'a rassuré : au bout de deux semaines il mangera "avec des morceaux", et dans moins de six mois il pourra remarcher en posant les pieds bien à plat
Pour son odorat, il pourra peut-être revenir, mais pour ses trous de mémoire, c'est fichu, ce qu'il a oublié ne reviendra jamais. Bon il n'a pas trop perdu, c'est un coup de bol

J'ai, depuis, la certitude que ce virus existe. Son origine? pour le moment on s'en fiche, il faut juste éviter que ça se répande encore plus. SI il y a des comptes à régler, on verra plus tard, on n'oubliera pas

Répondre
  tubalc1  |  14

Et d'ailleurs, on sait bien que si les chinois ont voulu mettre l'Occident à genoux, la variante britannique a été perfectionnée par les anglais pour se venger du Brexit...