Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Ryry  |  32

C'est complètement dégueulasse de sa part. Courage dude, mais tu sais, je ne veux pas enfoncer le clou, mais tu pouvais aussi penser à ta propre contraception ...
(Mais ce qui va tout autant être dégueulasse si cette vdm est publiée, ce sont les commentaires des bons gros frustrés qui vont en profiter pour cracher leur haine sur la gente féminine avec des bons gros arguments en carton "vous voyez comment les femmes peuvent nous niquer !!").

Commentaires
Par  Ryry  |  32

C'est complètement dégueulasse de sa part. Courage dude, mais tu sais, je ne veux pas enfoncer le clou, mais tu pouvais aussi penser à ta propre contraception ...
(Mais ce qui va tout autant être dégueulasse si cette vdm est publiée, ce sont les commentaires des bons gros frustrés qui vont en profiter pour cracher leur haine sur la gente féminine avec des bons gros arguments en carton "vous voyez comment les femmes peuvent nous niquer !!").

Répondre
  Djef Ray  |  23

Sans être un "bon gros frustré" (et je ne cracherai absolument pas non plus sur les femmes), mais il étaient peut-être en couple depuis un moment, avaient fait les tests et décidé ensemble de ne plus porter de préservatif (pour plus de confort) en sachant qu'elle prenait la pilule. Comment aurait-il pu alors imaginer qu'elle arrêterait la pilule sans le prévenir ?

Répondre
  Slyfried  |  62

Ce n'est que mon humble avis, mais s'il ne souhaitait absolument pas avoir un enfant, pour les hommes, il existe une solution pour ne pas en avoir. Certes, la vasectomie est radicale*, mais elle existe. Tout comme la contraception dite thermique ou hormonale masculine.
Je trouve dommage que la culture du partage (et d'égalité) ne soit pas encore totalement ancrée au niveau de la contraception. En dehors du préservatif ou de la méthode du retrait, nous (les hommes) laissons aux femmes le soin de la contraception, sans s'en soucier vraiment. À un moment donné il faut prendre ses responsabilités ou être plus impliqué.

*radicale, malgré qu'elle soit réversible sous certaines conditions bien précises. Dans de nombreux pays, les chirurgiens n'hésitent pas à reconstruire le conduit; avec un taux moyen de ré-fécondité assez bon dans mon souvenir.

Répondre
  C'est Noël  |  30

Quand on ne veut pas encore avoir d'enfant parce que ce n'est pas le moment, c'est un peu radical comme moyen de contraception.

Et je peux comprendre que si l'on fait confiance à sa partenaire, on puisse préférer ne pas porter de capote. La sensation n'est quand même pas la même.

Quand une vraie pilule poue les hommes aura vu le jour, on en reparlera ?

Répondre
  Maneskyggens  |  28

Regardez ce bon gros blaireau. Il est question de responsabilité et lui il pense a quoi ? A la sensation de sa bite..

Blaireau.

Répondre

Moi ce que j'aime dans le délire « mais j'avais confianceuuuh *tape du pied par terre* », c'est qu'à un moment donné si la nana parle d'enfant toutes les 5 secondes, que vous n'êtes pas du tout impliqué dans la démarche de la contraception par la pilule et que vous ne bitez rien aux signes, faut pas s'étonner de se retrouver avec une nana enceinte sur les bras.

Répondre
  Djef Ray  |  23

Mouais...
Je suis pour la parité, mais il faut quand même admettre que tout n'est pas aussi simple que cela. Le jour où l'on m'annonce qu'il suffit que j'aille chez mon médecin pour une prescription, puis à la pharmacie pour obtenir une boite de pilule à avaler chaque jour, pas de souci, je veux bien prendre en charge ma contraception, mais c'est encore loin d'être le cas !

Sylfried, c'est bien gentil de lister les solutions qui existent, mais admet qu'elle ne sont pas aussi simple que cela. La vasectomie reste une intervention, qui même si elle reste réversible dans certaine conditions, est plutôt indiquée dans le cas d'un choix définitif (idem pour le vaccin). La contraception hormonale, pour l'instant, ce sont des injection intra-musculaire hebdomadaires (une piquere par semaine, donc, on a vu plus confortable), la méthode de retrait, outre son aspect pas forcément évident (dans le feu de l'action j'entends), reste peu fiable (des spermatozoides sont présent dans le liquide séminal secrété bien avant l'éjaculation), les méthodes thermiques sont également particulièrement contraignantes (un bain de 45mn chaque jour, perso, j'ai pas le temps, ou alors, j'arrête de m'occuper des gosses), ... On est loin d'avoir un équivalent réel, non ? Alors, partager les frais, je veux bien, mais pour l'instant, ça s'arrête là.

Maneskyggens, c'est moi que tu traites de bon gros blaireau ? Nan, parce que j'en ai connu qui était plus pressée que moi de supprimer ce "petit capuchon de caoutchouc", parce que ça brise l'élan, ça chauffe, etc. Ce n'est pas qu'une question de sensation masculine, je t'assure ! ;)

Enfin, MC, je connais ton opinion sur la nature humaine, mais tout de même, dans une relation de couple sérieuse (je parle de plusieurs années, avec projets d'avenir commun et tout et tout hein, pas d'un flirt de 3 semaines), la confiance, ça compte, nan ?

Répondre
  Vindsval  |  61

C'est peut-être « bien gentil de lister » comme tu le dis si bien avec un ton bien condescendant en réponse à Slyfried (je le dis sur le ton de la déconnade !), mais quand on ne dépasse pas le stade de « on arrête le préservatif, tu prends la pilule, on partage les frais (combien le font-ils ?) et après "advienne que pourra", est-ce si « intelligent », mon bon ?

Ces dernières années le préservatif a évolué. L’accent est désormais mis sur le confort et le plaisir d’utilisation lors des rapports (relief particulier, lubrification, effet chauffant, goût etc…). On peut presque dire que c’est un sex-toy ! Peut-être qu'a ton époque ce n'était pas le cas, mais le préservatif est entré dans une nouvelle ère : celle du plaisir.
C'est bien beau de parler « d'inconfort » pour une injection et pour un slip chauffant, et caetera, mais est-ce que tu connais les conséquences de la pilule sur le long terme (et même court terme) sur le corps des femmes ?

Est-ce que tu sais comment on pose un stérilet ? Une petite hystérométrie c'est confortable pour elles ? Je suppose que de savoir qu'on va te mettre un objet dans l'utérus, c'est la fête à la maison ! Et les inconvénients ? C'est pour qui ? Pour toi ?

Un petit implant ? Oh mais qu'est-ce que ça doit être confortable d'avoir un petit bout de metal ! Et ne parlons même pas (encore une fois) des conséquences sur le corps (prise de poids, acné, importance de flux "de règles" etc.)

C'est bien beau de se dédouaner en écrivant qu'il n'existe pas des solutions similaires à la pilule, mais quand on ne pense pas aux conséquences qu'on tous les moyens de contraception féminin sur leurs corps tout en refusant soit même d'avoir de l'inconfort, ma foi, on ne serait pas un petit peu beaucoup hypocrite sur les bords ?
Si ...

Je ne vais pas à répondre à la place de MC, il le fera très bien tout seul, mais bien entendu que oui, la confiance est importante. Mais il l'a très bien écrit, tu peux t'impliquer plus. Penser à mettre toi aussi une alerte sonnerie pour qu'elle prenne sa pilule, avoir une pilule de secours sur toi, participer aux frais etc. !
Je ne suis pas beaucoup plus vieux que toi, Djeff, et je me suis toujours impliqué d'une manière ou d'une autre. Même avec de la confiance.

Répondre

Djeff :

«qui veut absolument un enfant»

La nana doit en avoir parlé à longueur de journée et de semaines !

- Je veux un bébé !
- Oh les bébés à la TV !
- Ma copine Jess, elle a déjà 3 enfants ... !
- Ils sont troooop cute les deux jumeaux !
- On fait des bébés quand ?
- Mon anonyme d'amour, je veux un bébé :( ....
- Regarde ce que j'ai acheté ! Un poupon baigneur en silicone ! So cute ! Ce soir j'imiterai mon futur accouchement dans la baignoire , hihihi !
* la nuit, dans son sommeil * - Bébés, je veux des dizaines de bébés ...

Le mec, entre la poire et le fromage :

- Tu prends toujours la pilule ?

- Ah .. euh ... oui .........

- OUF ! ♫ Lalala, je peux repartir faire ma life lalalala. ♫

2 mois plus tard :

- Je suis enceinte !

- KEUWAH ? MAIS JE L'AI TROP PAS VU VENIR !


...

Répondre

La liste des moyen de contraception c’est bien gentil. Mais là il s’agit surtout de confiance trahie. La confiance du couple en l’occurrence. Le sujet doit être impérativement abordé à l’arrêt de la contraception qui se fait en général pour un confort sexuel ou pour concevoir de son plein gré. Une fois que L’on s’est mis d’accord on devrait pouvoir se reposer sur sa moitié les yeux fermés et tout deux être sur la même longueur d’onde. Là non seulement l’auteur va se retrouver père sans son consentement, mais en plus il a perdu la confiance qu’il avait en sa copine. Un accident peut arriver, mais il faut en parler à deux et le régler à deux et non succomber à ses bas instincts en décidant de se passer du consentement de sa moitié.

@Manyesk... Il est effectivement question de responsabilité. Celle de la copine. Et puis penser au plaisir et aux sensations ne me parait pas déraisonnable dans la vie sexuelle d’un couple.

Répondre
  motardxxx  |  21

il faut arrêter de dire des conneries et de propager de fausses infos : la méthode du retrait ne marche pas et il y a bien 1 risque de grossesse. de même la méthode consistant à chauffer les testicules ne marche pas non plus. Enfin il y a des femmes qui font des enfants "dans le dos". c'est franchement dégueulasse (mais heureusement plupart ne sont pas connes). heureusement on peut s'en aller et ne pas le reconnaître. il vaut mieux qu'un enfant soit élevé seul que dans la haine de l'autre.

Répondre
  Double F  |  21

Vous ne savez pas lire ou c'est votre petit ego qui fait que vous n'arrivez pas à lire correctement ?
Slyfried n'a pas écrit que c'était une méthode efficace, il a écrit que c'était une méthode.
Personnellement, ça me fait plaisir de lire les commentaires de ces messieurs qui s’intéressent à d'autres possibilités et à ce que les femmes ont comme responsabilités dans la contraception.

@Scott du Canada, dans l'idéal. Dans un couple, les deux protagonistes évoluent. Pas forcément dans la même direction. La confiance accordée évolue aussi. Ce qui était vrai hier, l'est encore aujourd'hui; mais ce qui est vrai aujourd'hui, pourra ne pas l'être demain. Sinon personne ne divorcerait ou se quitterait.
J'aime IdéalCity. Tout est beau et parfait à IdealCity. Mais nous ne vivons pas à IdéalCity.

Répondre
  Batushka  |  16

Même un Cro-Magnon tout droit sorti de son ex-Urss sait très bien que quand une femme veut un enfant, elle l'aura. Donc autant se protéger et être prudent. Dans l'absolu, je ne sais même pas si on peut parler de confiance rompue. Chez certaines femmes, le désir d'enfant physiologique peut se révéler très fort et perturber l'esprit.

Répondre
  Xylame  |  5

Batishka, c’est exactement ce que disent les hommes qui violent des femmes.
La confiance est rompu. A partir d’un moment tu veux absolument un enfant, l’autre n’en veut pas, et bien tu fais tes valises si c’est tellement plus important que ton couple.

Personnellement je payais la moitié de la pilule de ma copine. Je dis payais car un jour elle m’a dit qu’elle voulait arrêter pour diverses raisons (médical/personnel etc.). On en a discuté et même si c’est vrai que j’étais pas pour reprendre la capote, c’était son corps donc voilà tout.

Pour ce qui est de la pilule pour homme, je serais prêt à parier beaucoup, que énormément d’homme ne la prendront pas de peur des effets secondaire (et si je peux plus bander? Et si je maigris? Et si je grossis ?). Je penses que sur ce sujet nous sommes bien plus faible que les femmes.

Répondre
  Huldre  |  24

Pas compris ton rapprochement avec le viol.

Répondre
  DaemonTheWolf  |  21

Il veut dire par là que l'excuse du désir psychologique ne marche pas et donc forcer pour avoir un gosse sous prétexte que psychologique on en veux un, c'est comme violer quelqu'un sois prétexte que c'était à cause d'un problème psychologique suite à un gros manque

Concernant la pillule pour homme et la perte de poids personnellement ça me poserais problème d'en perdre vu que je me trouve trop maigre, grossir dépendais de comment survient la prise de poids, mais quoiqu'il en soit, c'est réversible, alors je n'obligerais pas ma copine à prendre la pillule sous prétexte que le préservatif n'est pas assez confortable ou que la pillule me fait peur
Le mieux reste je pense qu'aucun des deux prends la pilule et de rester avec le préservatif qui lui (sauf erreur) est sans danger pour la santé hormis le risque d'allergie au latex qui peut être découvert lors de la pénétration

Répondre
  le barbare  |  88

Bon, s'il n'en veut vraiment pas, il reste la méthode radicale. Une bonne dose de somnifère, une grosse aiguille à tricoter pendant qu'elle dort et le tour est joué.
Quoi ? Oui je sors juste de l'asile, et alors ?

Répondre
  narboux  |  10

[mode troll] Je me demande qu'elles auraient été les commentaires si les rôles eurent été inversés. Imaginons un couple qui utilisent des préservatifs, et que l'homme, parce qu'il veut un enfant, n'en mette pas, ou le troue...
Et part la suite, vont-ils garder le bébé, même si elle n'est pas d'accord...
"T'avais qu'à prendre la pilule..." auraient dit certain(e)s?

Donc l'égalité sexuelle et ses conséquences, semblent .... tres inégalitaire.

De toute façon, la confiance dans un couple c'est surfaite: "est-on sure que la/le partenaire n'est pas aller voir ailleurs", "est-ce que l'enfant est bien le sien", "est-ce qu'il/elle s'est bien protégé(e)" ect

La seule solution: la ceinture de chasteté :D

Répondre
  jujubesta10  |  16

On notera quand même qu'un homme qui enlève sa capote sans prévenir sa partenaire se retrouvera devant un tribunal (faits récents), mais que si une femme arrête sa pilule sans prévenir son conjoint, les réactions sont moins véhémentes.
Alors oui, pour le cas de la capote, on ajoute au risque de grossesse le risque de transmission de maladie. Mais il y a quand même une saisissante différence de réactions.

Répondre
  motardxxx  |  21

@Double F : si je sais lire mais quand on écrit que la méthode du retrait ou de se chauffer les roustons est une méthode de contraception, c'est qu'on y croit et qu'on pense qu'elle fonctionne... ou alors on met des smileys pour que cela soit clair. Aucun problème pour ma part pour prendre une pilule mais seriez vous prête à laisser ce rôle à l'homme en sachant qu'il s'agit de votre corps en cas de grossesse ?

Répondre
  Wednesday 13  |  19

Il te faut un clignotant aussi ?
Va sur n'importe quel site qui traite de la contraception masculine et tu verras que :

«Une méthode contraceptive doit présenter idéalement quatre critères : efficace, réversible, acceptable, faible coût.

Les trois principales méthodes contraceptives masculines les plus utilisées sont :

le préservatif masculin ;
le coitus interruptus ;
la vasectomie (à considérer comme irréversible).»

Mais je suis certaine que tu dois mieux savoir que le site de l'association des urologues de France; par exemple.

Répondre
  Gragol  |  15

J'imagine la réaction de la fille si le mec s'aventure à mettre une capote : "tu ne me fais pas confiance", "t'es allé voir ailleurs"... Qui peut croire une seule seconde que la fille va le féliciter pour l'accompagner dans la contraception ?! Dans la vraie vie, ce n'est pas comme ça que ça se passe.

Quant à la vasectomie, c'est clairement à un niveau supérieur comparé à la pilule, le préservatif ou tout autre moyen de contraception. Le seul équivalent est la ligature des trompes, et bizarrement on ne voit pas tant que ça de ces dames motivées pour effectuer une telle opération. Pourquoi serait ce différent pour les hommes ?

Répondre

Je crois que nous sommes tous d'accord pour dire qu'un tel comportement n'est pas normal et révoltant. Avec le recul que j'ai depuis quelques temps, souvent vous ne vous comprenez pas alors que vous êtes sur la même longueur d'onde.

Pour en revenir à la contraception, j'ai une vision globale qui s'accorde avec celle de mes amis Slyfried et Vindsval mais qui s'accorde avec celle de Scott, Djeff et d'autres. Mais; il y a toujours un mais. Je suis pour la contraception masculine et je ne ne vois aucune raison de penser le contraire. Après tout, il n'y a aucune raison pour que les femmes soient les seules à devoir s'en soucier. Mais (le voilà), il faut avouer que nous, les hommes, nous sommes nuls pour ça. Malgré que j'ai été éduqué à la suédoise et que je sois le seul garçon des enfants, nous, les hommes, n'ont pas été éduqués à se soucier d'un cycle contraceptif. Si un jour une pilule contraceptive masculine voit le jour, je me pose cette question :
Est-ce que les hommes vont le faire par obligation (à laquelle ils ont bien voulu consentir) ou le feront-ils d'eux-mêmes ? Cela peut prendre du temps.
Vindsval, Slyfried et Monsieur Connard (et d'autres) ont fait des remarques assez pertinentes. Ne serait-ce que de s'impliquer dans la vie de la contraception est une révolution : partager les coûts, le calendrier, les rendez-vous chez le gynécologue, retard...). C'est important.
La contraception masculine est positive. Les techniques temporaires existent déjà. Ce sont des inconvénients; je vous l'accorde. Mais beaucoup de femmes ont du mal à supporter les contraceptifs hormonaux. D'où je pense que cette démarche intellectuelle que certain se pose : « pourquoi elle devrait subir cela mais pas moi ?» est importante dans nos sociétés.
Je n'ai plus le temps que je souhaitais pour répondre plus, excusez-moi, mais, messieurs, sachez que pour la pilule, « les oublis (plus ou moins graves selon le type de pilule), les effets indésirables (nausées, diarrhées) qui conduisent à l'arrêter et les interactions avec certains médicaments. Pour toutes ces raisons, en utilisation courante, l’efficacité de la pilule est de 91%. »

Répondre
  Ouikkito  |  10

Double f: Heuuuu ..... une méthode qui ne fonctionne pas, c’est quand même une méthode ?????
Il y a la méthode du piano aussi alors !
Tu écoutes du piano en t’envoyant en l’air et tu n’aura pas d’enfant ....
Cette méthode ne fonctionne pas non plus mais c’est une méthode 😂😂

Moi j’ai pratiqué une vasectomie car j’étais certain de ne plus vouloir d’enfant et que, dans ce cas, ça devient la méthode la plus simple et confortable pour ta partenaire et toi (j’en ai été quitte pour marcher comme un cow-boy pendant 3jours).
Avant ça je m’étais sérieusement renseigné sur les méthodes de contraceptions masculines et c’est la seule qui existe réellement ....
le médecin m’a demandé de réfléchir 15 jours avant de programmer l’opération car, même s’il est possible de revenir en arrière, ce n’est pas du tout évident et qu’il faut donc considérer l’opération comme définitive !

Répondre
  motardxxx  |  21

@18 25 et autre : a partir du moment ou il y a + de 20% d'échecs, considérer le retrait comme une méthode de contraception est une ineptie. m'enfin c'est votre problème pas le mien. ;-) (et je n'ai jamais entendu une amie obstétricien conseiller cette méthode à ses enfants ni pour le moment aucun gynéco)

Répondre
  Maneskyggens  |  28

MadameDodue, ca represente quoi le T sur le mur ?

Répondre
  saboux3  |  20

quand on est en couple on est censé faire confiance et ne pas avoir peur de ce genre de coup de p***

Par  MadameDodue  |  63

C'est elle qui t'as dit qu'elle l'avait arrêté ? Non parce que si c'est elle, elle est très très niaise (en plus des autres qualificatifs donnés par d'autres personnes plus haut). En revanche si "on" t'a dit (parce que de source sûre, tata Monique l'aurait dit à Vanessa), ou si tu as déduit tout seul, il n'est pas impossible qu'elle ait réellement oublié de la prendre, si elle te dit qu'elle a oublié.

Répondre
  PetitVampire  |  18

Et il arrive parfois que la pilule n'agisse pas car n'est pas (ou n'est plus) adaptée, ou que madame a eu des vomissements/diarrhées dans les premières heures qui ont suivi la prise, ou qu'il s'est produit des interactions médicamenteuses qui ont annulé les effets... Les causes sont multiples.
La contraception orale, si correctement administrée, est fiable à 98%... Donc si tu tombes dans les 2% restants bah t'es niqué 😁

Par  gardhakhan  |  23

j'ai du mal à comprendre les TLBM... on peut dire ce qu'on veut le fait est que c'est une trahison, un abus de confiance. Bref si elle voulait un enfant et pas lui elle n'avait qu'à le quitter et passer à autre chose.

Répondre
  Xylame  |  5

Un moyen de contraception ça se choisis à deux. Si c’est la pilule, c’est la pilule. Si c’est le préservatif, on utilise la capote.
Ma copine a voulu arrêter la pilule. On en a discuté, c’est son corps donc je n’allais pas imposé quoi que ce sois, du coup j’ai repris le préservatif. Mais on en a parlé !! (C’est fou dans un couple)
On parle pas d’un coup d’un soir où la fille te dis qu’elle prend la pilule (les jeunes les mst ne s’arrête pas avec la pilule), mais d’une relation de couple.
Les TLBM sont inutile, sauf chez les moralisateur qui se veulent au-dessus des autres.

Par  Pixy  |  32

Non mais... non ! Oh le pauvre gamin ! ( et le pauvre toi aussi en passant )

Répondre
  Huldre  |  24

Pauvre petit coeur. Mais tu peux toujours faire ce que tu fais, faire un jeu de mot et ne jamais participer.