Par Anonyme - 2/9/2021 09:30

Forfait

Aujourd'hui, je suis secrétaire en Ehpad. J'appelle le fils de l'une de nos pensionnaires afin qu'il la conduise à une consultation externe. Elle refuse de payer une ambulance, estimant le prix trop élevé. Enervé, il me répond : "C'est du cinéma, elle est pourrie de fric !" et me raccroche au nez. VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  chantalb  |  22

ça dépend de beaucoup de choses. Malheureusement on a pas tous la chance d'avoir des parents aimants qui ont été là pour nous... Peut-être aussi que sa mère abuse et que cette situation se répète constamment et que le fils en a raz le bol.
Un de mes papis ne comprend absolument pas le problème et trouve tout à fait normal que ses enfants doivent poser une journée de congés pour l'amener faire des examens. Et avec l'âge les RDV sont de plus en plus nombreux et lui est de moins en moins autonome pour s'y rendre. Avec le stress il est même exécrable ! Mais c'est un homme bon qui a toujours été là pour sa famille, donc on fait avec. Dans beaucoup de famille, quand on voit les parents on peut comprendre que certains disent merde !

Par  MadameDodue  |  65

Je connais une dame âgée dont la famille qui vient la voir le plus souvent n'est pas forcément la plus proche géographiquement. Quand ils viennent elle leur demande de faire des travaux, des courses ("j'ai demandé à la femme de ménage de ne pas faire les courses, comme vous veniez"). Ceux qui viennent rarement en revanche ont juste à mettre les pieds sous la table parce que "je ne vais pas les embêter avec ça, ils viennent tellement rarement, j'ai envie de profiter de leur présence". Autant dire que l'aide est offerte, mais sans enthousiasme.

COMMENTS
Par  Capitaine AdBlock  |  65

J'ai une grand-mère comme ça, ancienne cadre de banque qui a accumulé des sommes d'argent assez élevées, mais qui limitait beaucoup ses dépenses, comme si elle se sentait pauvre. Elle préférait économiser sur un peu tout, quitte à se priver des bonnes choses.

Répondre
  chantalb  |  22

ça dépend de beaucoup de choses. Malheureusement on a pas tous la chance d'avoir des parents aimants qui ont été là pour nous... Peut-être aussi que sa mère abuse et que cette situation se répète constamment et que le fils en a raz le bol.
Un de mes papis ne comprend absolument pas le problème et trouve tout à fait normal que ses enfants doivent poser une journée de congés pour l'amener faire des examens. Et avec l'âge les RDV sont de plus en plus nombreux et lui est de moins en moins autonome pour s'y rendre. Avec le stress il est même exécrable ! Mais c'est un homme bon qui a toujours été là pour sa famille, donc on fait avec. Dans beaucoup de famille, quand on voit les parents on peut comprendre que certains disent merde !

Répondre
  Exter  |  14

Je dirais qu'on est loin du "peu importe" car cela conditionne de beaucoup quel est le "besoin". Il est certe normal d'essayer d'aider ses parents mais pas à n'importe quel prix pour n'importe quoi non plus, si on parle ici de planter son équipe pour prendre un jour de congé sans solde (entre 50 et 300€ suivant salaire) pour conduire deux ou trois heures (hé oui on habite pas tous dans la même ville que l'ehpad de nos parents) et lâcher entre 5 et 25€ d'essence et d'usure de voiture simplement pour que mamie économise les 30 à 50€ des tarifs conventionné d'une ambulance, il va falloir une solide raison car même financièrement ça ne se tient pas c'est juste toi qui paie à sa place.

S'il s'agit juste de conduire 10minutes aller 10 minutes retour après le boulot car il habite à côté là ça peut se tenir beaucoup plus facilement c'est clair.

Répondre
  MadameDodue  |  65

Je connais une dame âgée dont la famille qui vient la voir le plus souvent n'est pas forcément la plus proche géographiquement. Quand ils viennent elle leur demande de faire des travaux, des courses ("j'ai demandé à la femme de ménage de ne pas faire les courses, comme vous veniez"). Ceux qui viennent rarement en revanche ont juste à mettre les pieds sous la table parce que "je ne vais pas les embêter avec ça, ils viennent tellement rarement, j'ai envie de profiter de leur présence". Autant dire que l'aide est offerte, mais sans enthousiasme.

Répondre
  chantalb  |  22

Ici on l'amène à tous ses RDV qui peuvent durer une demie journée... Mais il n'y a pas que le trajet à prendre en compte. Il trouve ça rassurant d'être avec quelqu'un qu'il connait. Il aime aussi qu'on soit présent pendant le RDV avec le médecin car il ne comprend et n'enregistre plus tout comme avant. En soit ça ne dérange pas la famille de l'aider. C'est plutôt la façon dont c'est demander. En fait il nous balance la date et débrouillez vous entre frère et soeur pour savoir qui vient, et pour lui c'est normal que l'on soit à sa disposition XD. Il y a quelques décennies il rouspétait quand sa mère faisait pareil.

Répondre
  chantalb  |  22

Il y a de moins en moins de bon transport. Il y a eu tellement d'abus... Aujourd'hui, si je ne dis pas de bêtises, le bon transport est remis par le médecin et les conditions sont de plus en plus strictes. Je ne sais même pas vraiment qui y a droit... Enfin, ça doit être comme les arrêts maladie... c'est au bon vouloir du médecin et à la tête du patient je suppose...

Répondre
  Qlimax_38  |  1

Salut,

A priori la ca devait être pour un Vsl si son fils devait l’emmener, le médecin de famille ou l’Ehpad voir la ou elle consulte peu délivrer une prescription médicale de transport mais faut’il qu’elle soit à 100% (et la rien à débourser, la sécu rembourse la société directement)

Répondre
  doubleK  |  45

Pas besoin de 100% si y'a moins de 150 km (faut juste avancer les frais) et c'est au médecin qui reçoit en consultation ou qui prescrit une rééducation chez le kiné de faire le bon de transport. Mais il faut souvent le réclamer. Au passage le bon n'oblige pas à prendre un VSL ou Taxi, tu peux y aller par tes propres moyens et demander à être remboursé du billet de train ou un forfait kilométrique et les péages. Si ALD pas de limite kilométrique et pas d'avance des frais, seul le transport en avion est soumis à accord préalable.

Par  samara75  |  6

Franchement je suis hallucinée par les commentaires. On a visiblement des éducations très différentes. Depuis toute petite j’ai appris à accompagner ma mère à tous ses rendez-vous médicaux, faire les course, départ en voyage…
En gros à chaque fois qu’elle a besoin d’aide.
J’habite à 46 minutes, j’ai un boulot et une fille r’ bas âge, mais ça ne m’empêche de déposer un jour de congé si il le faut ou d’emmener ma fille avec nous.
Ma mère m’a élevé seule et c’est le minimum que je lui dois. Je ne lui fais pas une faveur mais je fais juste un retour légitime de ce qu’elle m’a donné.

Répondre
  Exter  |  14

Comme tu le dis : " je fais juste un retour légitime de ce qu’elle m’a donné"

On a pas tous eu la chance d'avoir des parents aimants qui nous ont soutenu inconditionnellement dans notre enfance, certains se sont retrouvé devant une maison vide en rentrant du lycée à 16ans en constatant que leurs parents les ont abandonné et se sont retrouvé à la rue du jour au lendemain(oui c'est une histoire véridique même si ce n'est pas la mienne), il est donc normal qu'il y ait des différences entre ce que nous sommes prêts à faire pour eux.

Cela dit il y a aussi une dimension de projection émotionnelles dans les réactions comme la tienne : tu suppose que la mère souhaite que son fils l'accompagne, mais ce n'est pas dit dans la VDM, la seule raison citée est financière, et comme analysé un peu plus haut, ça ne fait pas forcément sens financièrement parlant : le temps c'est de l'argent.

Répondre
  Miharu  |  37

Il y a des parents toxiques, c'est comme ça. Comme dit juste au dessus, tout le monde n'a pas la chance d'avoir eu des parents aimants ou bienveillants.

Ce genre de bonnes femmes comme dans la VDM, j'en ai une dans mon entourage direct. Elle est pourrie de fric, mais tellement radine qu'elle préfère faire appel à ses enfants, y compris sur leurs heures de travail, pour ses déplacements mais aussi pour prendre ses rendez-vous, faire ses papiers, etc. Ce sont ses larbins, en fait. Et en retour, t'as droit à simplement des critiques constantes. Alors je vais paraître monstrueuse, mais depuis 3 ans qu'on a coupé les ponts avec elle, on n'a jamais été aussi bien dans notre vie, et elle pourra crever dans un EHPAD pourri, ça ne me fera ni chaud ni froid :)

Et pour finir, une dernière chose qui me gène dans ton commentaire, c'est le fait de se sentir redevable parce que nos parents nous ont élevé. Il n'y a pas de dette de vie ! Moi, j'aiderai mes parents dans leurs vieux jours parce que je les aime et que je veux prendre soin d'eux car on est proche, mais certainement pas parce qu'ils m'ont donné la vie (alors que je ne l'ai pas demandé) et qu'ils m'ont élevé (c'est le minimum quand on fait des gosses, en fait). Le principe de la dette de vie, c'est juste hyper toxique comme relation parent-enfant !