Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
COMMENTS
Par  Joliet Jake  |  51

Il faut la comprendre : s'il y a d'autres enfants, la pension des siens va baisser, l'héritage aussi... Si tu as de l'humour, fais-leur un enfant dans le dos. Tu auras droit à une pension, l'héritage sera divisé en plus de parts...

Répondre
  lsdlv  |  3

Alors pour être une enfant de famille composée, sachez que je considère mes "demi" frères et sœurs comme des frères et sœurs à part entière au même titre que mon frère avec qui je partage le plus d'ADN. C'est l'éducation que j'ai reçu au même titre que ma niece considère mon père comme son grand père. Je vois très peu les enfants du père de ma fratrie mais si l'opportunité m'avait été donné je les aurais également considèré comme mes frères et sœurs, la distance géographique ne l'a pas permis. Donc sincèrement l'idée que vous avancez m'apparaît comme totalement saugrenue... et la plupart de mes cousins font également partis d'une famille recomposée....

Répondre
  Joliet Jake  |  51

@Victie : Tout à fait d'accord. Là, on a une femme qui in-ter-dit à son ex-mari de procréer avec sa compagne actuelle. Soit elle est tarée, soit c'est lui qui ment pour trouver un prétexte à ne pas faire d'enfant.

Dans les deux cas, c'est mal barré pour une famille recomposée heureuse...

Répondre
  Humour_bizarre  |  37

lsdlv : tu n'as pas compris les propos de Jake. Tu verras peut-être quand il faudra lire les répartitions des héritages...ca risque d'être très douloureux. Mon grand-père a donné le stric minimum aux enfants de son premier mariage, et le maximum à la fille obtenue en seconde noce. Il a voulu les déshériter. Bah même si la benjamine était considérée comme une sœur à part entière, je peux te dire qu'après le passage chez le notaire y'avait un malaise dans la fratrie.

Répondre
  lsdlv  |  3

Ça je ne dis pas! Mais je pensais aux personnes qui disaient qu'en se remariant ils ne referaient pas d'enfants mais mon commentaire s'est mal placé 😅 je veux dire il n'y a pas de raisons...

Répondre
  lsdlv  |  3

Mes parents ont juste l'intention de tout dilapider avant leur mort pour pas avoir de problèmes et on est d'accord! Cet argent ils l'ont gagné pour eux autant qu'ils en profitent

Par  mamiehuguette  |  43

Je vais me faire l’avocat du diable et essayer de me mettre à la place de son ex femme : en dehors des histoires d’héritages, se pose aussi la place de ses enfants dans cette nouvelle famille. Je pense qu’il peut être difficile d’imaginer que l’enfant d’une personne grandisse au sein d’un couple alors que les aînés vivent en séparation. Très sincèrement, si demain je me sépare, je ne pense pas que je ferais d’autres enfants pour cette raison. Pour pas offrir une vie en famille à un enfant sans pouvoir le faire au reste de la fratrie.

Allez y, j’ai mis le gilet pare-balle

Répondre
  sahtileene  |  37

Je pense pareil. Mais c'est difficilement compréhensible pour beaucoup, on peut le concevoir.
Après si la compagne en question n'a pas d'enfant, clairement faut s'attendre à ce qu'elle en veuille à moins qu'elle ait exprimé l'inverse en début de relation.
Si on devait se séparer, clairement je ne me maquerais pas avec un gars sans enfant. Je ne veux pas imposer une séparation à ma fille pour lui faire un demi frère ou une demi soeur derrière que je verrais plus qu'elle et qui pourrait lui mettre dans la tête que je l'aime "moins" sans pouvoir la rassurer à ce sujet au quotidien.
Dans la situation de l'auteur, c'était la responsabilité du mec de ne pas s'engager s'il ne voulait plus d'enfant. On peut comprendre son ex, mais lui.... Il n'a pas réfléchi ?

Répondre
  mamiehuguette  |  43

Se faire l’avocat du diable, ce n’est pas être d’accord. Je veux juste montrer que selon le point de vue, on peut comprendre (et c’est différent de cautionner et accepter) chacun des protagonistes....
Pour en revenir à la question des enfants, peut être n’en a t’il pas et que c’est la raison de la rupture. Elle voulait, lui non et a du mal à accepter qu’il en veuille aujourd’hui avec une autre. Ça ne veut pas dire que je cautionne. Juste que selon l’angle d’attaque d’une situation, on peut entendre les avis de chacun.

Désolée pour l’usurpation d’identité ;)

Par  Tessa  |  17

Si on se place du côté de son ex (si elle a une progéniture de lui) je peux vraiment comprendre. Après, si tu veux un enfant car tu n'en as pas passes ton chemin, et ça se comprend tout aussi bien. Construire dans ces conditions c'est bof.
Si son ex est juste une givrée sans enfant de lui...cours.