Clichés

Par un parisien - 21/03/2016 17:17 - France - Paris

Aujourd'hui, je suis parisien et depuis 3 jours, un ami ne fait que me pousser à bout en me faisant des vannes clichées sur Paris, jusqu'à ce que je trouve exactement chacune de ses phrases dans un "Top 30 des façons d'énerver un parisien." VDM
Je valide, c'est une VDM 40 345
Tu l'as bien mérité 8 335

Dans la même collection

Top commentaires

oh ces parisiens, qu'ils sont susceptibles

Même pour les vannes, z'ont aucune imagination, ces Provinciaux... :)

Commentaires

oh ces parisiens, qu'ils sont susceptibles

Et du coup, la numero 1 c'est quoi?

Même pour les vannes, z'ont aucune imagination, ces Provinciaux... :)

en attendant, pourquoi se retourner la cervelle pour ces parigots :-P ?

En attendant on vous occupe bien l'esprit a ce qu'on voit. La spontanéité ca existe :)

Noctaline_333 32

"Top 30 des façons d'enterrer un cadavre discrètement" de rien c'est gratuit!

Faut demander à Siri, c'est un expert. (Référence à une actualité d'y a quelques années, un type avait tué son coloc, et demandé à Siri où s'en débarrasser. Il avait proposé des choses comme "dans un marais, dans une décharge". Maintenant il dit que ce n'est plus très drôle, ou qu'il connaissait la réponse à cette question)

Chacun son tour :-) ! De mon côté, quand je suis sur Paris c'est plutôt mes potes parisiens qui s'avèrent insupportables ! " Comment tu trouves ça insultant qu'on vous appelle les pécores ? Mais c'est presque affectueux ! Vous voyez au moins un tracteur par semaine... "

Répond lui "Merci", comme c'est un mot inconnu du langage courant parisien ça va lui faire peur ! =P

patocle 22

un jour, j'etais en formation à Nanterre. pendant le repas, un des participants (un parisien) me demande où j'habite. à Beauvais, je réponds. ça va ? c'est pas trop dur le choc culturel ? me demande t-il. sans vraiment réfléchir, je lui réponds "ah mais non, car avant d'habiter Beauvais, je venais déjà de la Province..." on s'est regardé sans rien dire, puis il s'est tourné vers son voisin de table et ne m'a plus adressé la parole de la soirée. depuis, j'emm... les parisiens gnarkgnark gnark !!!!

Franchement il y a le pour et le contre. Venant de banlieue, j'ai déjà eu des remarques de vrais parisiens qui me disaient : "mais il y a beaucoup de meurtres près de chez toi ou de voitures brûlées ?" Donc là on peut dire que lui, il représente l'archétype du citadin cloué chez lui, avec ses a priori sur la province, qui incite à ces vannes envers les parisiens. De l'autre, je trouve irrespectueux pour certains provinciaux d'avoir l'insulte ou la critique facile, alors qu'ils n'ont jamais bougé leur cul de chez eux aussi et de se porter en donneur de leçon. Et sur ce point, ma famille étant de la campagne profonde je peux assurer que c'est majoritairement le cas ! Donc arrêtez de croire aveuglément, visitez ! Dans un sens comme dans l'autre vous ne serez pas déçus. ;)

Ouais, sauf que quand tu ne restes pas le cul cloué chez toi, que toi au moins tu as visité au moins une fois presque chacune des régions de la France, que tu habites actuellement dans une grande ville (eh ouais, y a pas QUE Paris comme grande ville en France), et que malgré tout tu te fais prendre de haut et snober par des parisiens parce que tu viens de province, ça peut tout autant être agaçant x)

détrompe-toi, je suis une provinciale partie visiter Paris et j'ai été vraiment déçue.. surtout de l'ambiance en fait, que ce soit environmentale (ça pue) ou sociale (pas très poli, après je ne généralise pas j'ai du tomber sur des pressés).. en tout cas ma campagne m'a très TRÈS vite manqué! aaah de l'air pour respirer...

Pour apprécier Paris, il faut y habiter (en intra-muros). Parce que l'essence de la vie à Paris c'est des sorties, des petits quartiers, le marché du dimanche matin… bref l'ambiance qui y règne, justement, quand ceux qui n'y habitent pas ne sont pas encore arrivés le matin, ou sont enfin repartis le soir.

@septher c'est ce genre de commentaire qui fait passer les Parisiens pour des pédants: Paris c'est bien "quand ceux qui n'y habitent pas ne sont pas encore arrivés..."? Sérieusement? J'ai vécu en banlieue, en province, à Paris et il y a du bon et du moins bon partout (et des c*** aussi). Aujourd'hui, avec 2 enfants, je préfère la vie en province où je peux sortir boire un verre sans y laisser ma paye, vivre dans une maison de 150m2 pour le prix d'un 30m2 parisien... et tant pis pour le théâtre et l'opéra de toutes façons je n'avais pas les moyens d'y aller ?

Le théâtre et l'opéra, ça se trouve tout aussi bien ailleurs qu'à Paris hein :) Et @Septher : j'ai également habité à paris quelques fois. Il n'empêche que la plupart des parisiens que j'ai rencontrés me prenaient de haut parce que je restais malgré tout une "meuf qui vient de province". Alors au final, je trouvais l'ambiance plus détendue quand "les gens qui n'y habitent pas" étaient déjà arrivés et pas encore repartis :P

Il est bien connu que les parisiens adorent se moquer des provinciaux mais dans l'autre sens il aime pas trop.

C'est vrai qu'ils sont plaisants, tous ces petits villages, Tous ces bourgs, ces hameaux, ces lieux-dits, ces cités Avec leurs châteaux forts, leurs églises, leurs plages, Ils n'ont qu'un seul point faible et c'est d'être habités. Et c'est d'être habités par des gens qui regardent Le reste avec mépris du haut de leurs remparts, La race des chauvins, des porteurs de cocardes, Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part, Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part. Maudits soient ces enfants de leur mère patrie Empalés une fois pour tout's sur leur clocher, Qui vous montrent leurs tours, leurs musées, leur mairie, Vous font voir du pays natal jusqu'à loucher. Qu'ils sortent de Paris, ou de Rome, ou de Sète, Ou du diable vauvert ou de Zanzibar, Ou même de Montcuq, ils s'en flattent mazette, Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part. - Georges Brassens

ceric 21

Et quel est le titre du bouquin ? C'est cela l'info la plus intéressante, savoir que cela fonctionne est d'un intérêt stratégique.