Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Poséidon1818  |  11

C'est complètement idiot de dire ça car dans le cas d'handicaps physiques/ mentaux, il n'y a pas de responsable, ça ne se contrôle pas, juste de la génétique et des faibles taux que l'enfant aient différentes pathologies à la naissance.
Hormis les cas où les mamans consomment de l'alcool et/ ou drogues (notamment en quantités), là ça va sûrement augmenter les risques, mais sinon il n'y a pas de responsable, juste la nature qui est faite comme ça.
Totalement con de vouloir faire culpabiliser quelqu'un sur quelque chose que l'on ne contrôle pas. Elle devrait soutenir plutôt qu'accabler.

COMMENTS
Par  Poséidon1818  |  11

C'est complètement idiot de dire ça car dans le cas d'handicaps physiques/ mentaux, il n'y a pas de responsable, ça ne se contrôle pas, juste de la génétique et des faibles taux que l'enfant aient différentes pathologies à la naissance.
Hormis les cas où les mamans consomment de l'alcool et/ ou drogues (notamment en quantités), là ça va sûrement augmenter les risques, mais sinon il n'y a pas de responsable, juste la nature qui est faite comme ça.
Totalement con de vouloir faire culpabiliser quelqu'un sur quelque chose que l'on ne contrôle pas. Elle devrait soutenir plutôt qu'accabler.

Répondre
  Poséidon1818  |  11

J'imagine que, comme pour n'importe quelle maladie, des facteurs tels l'obésité, le diabète, la tabagie, stress important, etc, peuvent augmenter un peu les risques.
Et comme tu dis, des facteurs environnementaux comme la pollution, l'alimentation qui est remplit de plus en plus de pesticides/ additifs, etc ont probablement aussi un petit impact. Dur de réellement mesurer l'impact réel des facteurs environnementaux.
Les troubles, maladies ont toujours existé dans l'histoire de l'humanité, il ne faut pas non plus tout diaboliser (différents facteurs qui peuvent avoir un petit impact). Parfois la vie est injuste et ça ne se contrôle pas. Tout comme n'importe qui peut être touché par des maladies comme le cancer, à n'importe quel âge, même en ayant une vie "parfaite", le risque zéro n'existe pas.
Hormis grosses négligences, c'est complètement con de rejeter la faute sur une maman parce que son enfant est autiste ou atteint d'une maladie grave, peu importe ce que c'est. ça doit déjà être suffisamment dur pour ces mamans qui doivent s'inquiéter beaucoup pour leur enfant et elles ont encore plus besoin de leurs proches pour les soutenir et non les rabaisser.

Répondre
  CindyPlume  |  17

D'accord sur le principe, je souhaite juste préciser que l'autisme n'est pas une maladie.

Vu la tournure de la VDM, on sent les reproches de quelqu'un qui ne maîtrise pas le sujet... On ne rend pas un enfant autiste par un défaut d'éducation ou d'affection par exemple.

Après il y a souvent la génétique qui s'en mêle... Beaucoup de parents (surtout des mères à priori) se font détecter lorsque le diagnostic est posé. Ce qui a été mon cas. Donc oui, je suis responsable de l'autisme de mon fils puisque je lui ai transmis mes gênes :-)

Répondre

Ah mais j'abonde dans ton sens. Au cas où, je précise que je n'excuse pas du tout la belle-mère, ses réflexions désobligeantes témoignent d'une réelle méconnaissance de l'autisme et autres particularités du même ordre (ceci dit, je suis loin d'être expert sur le sujet ^^) et mon commentaire n'a pas du tout vocation à faire culpabiliser l'auteur.

Je n'insinue pas qu'elle est responsable des troubles de sa fille (je disais qu'il y a peut-être des facteurs environnementaux, mais je n'ai pas dit qu'on pouvait les identifier ni les maîtriser) ; la nature l'a faite ainsi et il n'y a pas lieu d'incriminer qui que ce soit.

J'ajouterais, pour compléter ton propos, qu'être autiste n'a rien de dégradant et que la vision péjorative que certains s'en font n'a pas de raison d'être. C'est juste une autre façon d'être au monde, et il serait absurde de chercher à l'enrayer à mes yeux.

Au plaisir de te relire une prochaine fois. 😉

Répondre
  Joliet Jake  |  51

Beaucoup de gens ne captent rien à la génétique.

J'ai connu une personne qui souffrait de drépanocytose (globules rouges en forme de croissant, espérance de vie réduite). Elle était persuadée que "ça venait de sa mère".
Et c'est moi, suis ni médecin ni biologiste, qui ai dû lui expliquer que pour qu'elle en souffre, il fallait qu'elle ait le gêne deux fois sur une paire de chromosomes, donc que ça venait de ses deux parents mais qu'ils ne le savaient pas puisqu'eux-mêmes n'avaient pas la maladie.
ça a au moins réglé le problème de "c'est la faute à qui ?". Et vu ce qu'elle morflait quand elle avait une crise (comme quatre enfants sur cinq dans sa fratrie) ben c'est toujours ça de pris.

Répondre
  Cyclopede  |  7

Wahouh, tu veux dire que tu as découvert le gène (unique ) qui provoquerait l'autisme et que sa transmission est autosomique récessive? (c'est en gros ce que tu décris "techniquement").

Tu devrais vite publier, ou alors réaliser que la génétique c'est un poil plus compliqué que ça...