Par Anonyme - 13/7/2020 09:30

Aucune reconnaissance

Aujourd'hui, soignante dans une équipe de 4 remplaçants pour plusieurs services d'un hôpital, je suis la seule qui n'a jamais d'arrêt, toujours à l'heure, qui convient dans tous les services, et qui accepte toujours les changements de planning. Tout le monde a reçu son nouveau contrat pour 6 mois de plus. Sauf moi. VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Joliet Jake  |  51

Tu sais, ça peut être une erreur, la lettre a du retard par exemple.

Mais s'ils ne veulent vraiment plus de toi c'est peut-être une chance. Tu vas te ruiner la santé dans cet hôpital et pas sûr que tu y sois bien soignée.

COMMENTS
Par  Joliet Jake  |  51

Tu sais, ça peut être une erreur, la lettre a du retard par exemple.

Mais s'ils ne veulent vraiment plus de toi c'est peut-être une chance. Tu vas te ruiner la santé dans cet hôpital et pas sûr que tu y sois bien soignée.

Répondre
  motardxxx  |  28

pas mieux. j'ai arrêté de travailler entre 10 et 15h par jour quand j'ai vu que je n'avais pas la reconnaissance espérée (des mercis oui mais a un moment c'est bien que la paie et les fonctions suivent)...depuis j'ai changé plusieurs fois de boulot (je change de boulot quand j'estime que j'ai fait le tour ou que je peux être mieux ailleurs) en faisant des horaires normaux pour 1 cadre, je suis bien payé...et surtout ma famille passe en 1er (et tout le monde est content de mon boulot)

Répondre
  Harbard  |  25

Bien sûr qu'il existe (trop) de métiers qui ne sont pas rémunérés à juste titre et que nous vivons dans une société où nous ne récompensons pas la pénibilité. Cependant, il n'y a pas de secret dans la "réussite", et elle tient en trois mots : travail, travail, travail.
Et tu le sais, MC, tu es pire « workaholic » que moi ...

Répondre
  Haythan  |  24

Très personnellement et au risque de vous étonner, j'ai pas du tout la même définition de la réussite, et d'ailleurs le travail n'y a pas tellement sa place. D'autant plus quand on voit que très souvent, l'effort et le travail sont loin d'être récompensés, comme c'est le cas ici.
Le "travail travail travail", c'est bon pour certaines personnes, et c'est bon si ce que tu fais te plaît et si tu t'épanouis dedans (et si l'environnement est sain, sinon ça peut facilement faire un retour de bâton comme dans la vdm). Mais ce n'est certainement pas une vérité universelle.

Répondre
  motardxxx  |  28

@Harbard : j'ai 43 ans et je suis épanoui dans et en dehors du boulot. je suis reconnu pour bien bosser et j'ai une très bonne situation (avec évolution)...pourtant pas de "travail, travail, travail"...ma priorité mes enfants/ ma famille... et en fait c'est quand on trouve son équilibre qu'on est le meilleur et aussi quand on trouve 1 entreprise qui comprends que le "travail, travail, travail" ne fonctionne pas pour la plupart des gens (ça entraîne mal-être, burnout, turn over... )

Répondre

Harbardounet, je ne l'ai jamais caché, oui, j'suis un « workaholic », mais comme le dit CocoL'asticot dit Haythan (:D), c'est parce que j'adore mon boulot ( tout comme toi tu aimes le tien).
Va dire ça au mec qui travaille pour les espaces verts de ta ville ou le mec qui travaille en usine .. Qu'ils travaillent, travaillent, travaillent, ils n'auront jamais une super promotion avec des montagnes d'€ ... Pourtant, les gars, ils travaillent durement ..

Par  [email protected]  |  11

je demanderais des explications précises à la drh si j'étais toi...malgré ta ponctualité, ta motivation, et ta polyvalence, as-tu le travail d'équipe ? Es tu aimable, réellement compétente dans ton job? ou simplement ta lettre qui a du retard?moi,j'ai reçu du courrier avec 2 semaines de retard!

Répondre
  -godzilla-  |  21

Mouais, sauf que dans la vraie vie, ce n'est pas comme ça que ça fonctionne. J'ai 23 ans de service, je suis aussi le gars sur qui on peut toujours compter, qui fait avec plaisir ses tours de garde et accepte des trucs en plus par passion ou pour être constructif (je n'ai aucun intérêt perso à être secouriste ou pompier d'entreprise, si ce n'est celui de participer au bien-être commun). Je suis pourtant le seul de mon équipe à n'avoir jamais été promu. Et quand je vais en discuter, c'est toujours des "oui tu as raison, on va y penser" mais jamais rien de concret. Et malgré tout je suis encore assez con pour continuer comme ça.

Par  Miharu  |  36

Laisse tomber, et cherche mieux ailleurs. Je suis fonctionnaire, et quand je vois les brêles, les feignasses et autres cassos' qu'on recrute parce que c'est la femme d'untel ou le cousin de machine... Bosser dur et bien, ça sert à rien. Tu auras juste droit à un merci et un coup de pied au cul pour t'indiquer la sortie.

Répondre
  Tharkun  |  40

♫ "Je suis de la mauvaise herbe, braves gens, braves gens
C'est pas moi qu'on rumine et c'est pas moi qu'on met en gerbe
Je suis de la mauvaise herbe, braves gens, braves gens
Je pousse en liberté dans les jardins mal fréquentés." ♪

Par  Tokage  |  22

Malheureusement, maintenant, les efforts au travail ne me semblent guère récompensés... Je suis en mesure de remplacer tout le monde, à tous les postes dans mon service, j'ai même assurée les fonctions de chef d'équipe à cause de tous les absents dû au Covid, je me débrouille pour faire à trois un boulot de six personnes... Et on m'a dit à mon entretien professionnel "il faut faire plus d'efforts pour évoluer"... Je compatis à ta situation, car ça ne donne guère envie de les faire, ses fameux efforts, quand tu vois ce résultat... =/

Par  Marjorie Edelmann  |  12

C’est bien connu, ce sont toujours les meilleurs qui partent en premier!