Par Anonyme - 2/7/2020 20:08

Victimisation

Aujourd’hui, et depuis 2 ans, je tolère le désordre d’anxiété de mon mari, qui picole, ne fait aucune tâche ménagère et ne cherche pas de boulot. Au bout de nerfs, je lui paie un traitement ultra cher chez le psy. Maintenant je sais que la cause de ses angoisses, c’est mon "comportement toxique." VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Monsieur Connard  |  61

Bah, je ne veux pas te froisser pauvre auteure de vdm, je tiens à le préciser, mais peut-être que tu as réellement un comportement toxique à côté ... Et je m'excuse par avance aux membres de vdm qui seraient choqués voire super outragés de l'extrême à la lecture de mon commentaire (poutous cœur cœur au caramel et nougatine sur vous !)

COMMENTS
Répondre
  brhd  |  45

Peut qu'une remise en cause personnelle de l'auteure serait à envisager également ?

Si elle reproduit un comportement potentiellement toxique avec un autre, ça ne changera rien au schmilblick...

Répondre
  TataMama  |  19

Là, clairement, c'est le couple qui est dysfonctionnel. Elle a peut-être un comportement toxique en réaction au comportement de son mari... donc chapelle a raison, la solution c'est la séparation. Et quelquechose me dit qu'avec un mari un peu plus dynamique l'auteure n'aura plus de comportement toxique...

Premièrement arrête de payer le traitement et laisse-le se démerder , deuxièmement , les termes comportements toxiques ou pervers narcissique sont devenus très à la mode . Ils sont bien souvent utilisés pour tout et n’importe quoi , dans son cas il doit pouvoir expliquer clairement quelles sont les comportements qu’il te reproche et de ton côté , tu demandes une séance à trois avec lui et son psy , cela remet bien souvent l’église au milieu du village .

Par  Monsieur Connard  |  61

Bah, je ne veux pas te froisser pauvre auteure de vdm, je tiens à le préciser, mais peut-être que tu as réellement un comportement toxique à côté ... Et je m'excuse par avance aux membres de vdm qui seraient choqués voire super outragés de l'extrême à la lecture de mon commentaire (poutous cœur cœur au caramel et nougatine sur vous !)

Répondre
  Joliet Jake  |  51

La nougatine ça colle aux dents !

Mis à part ça, quand la femme râle, que le mec se laisse aller et que le psy ne sert à rien, la situation est en effet toxique et peu importe qui est à l'origine.

On a eu une VDM où une femme avait largué son mari bon à rien et le retrouve en super forme loin d'elle. Donc la séparation est la solution qui satisfait tout le monde (même le psy parce qu'il pourra facturer des séances de "reconnection avec soi-même")

Répondre
  perrine1234  |  12

Hum hum...donc elle a un comportement toxique en travaillant et gerant la maison et c'est pour ça que son pauvre chou de mari "picole" et glande depuis deux ans...si elle est si toxique, il n'a qu'a la quitter, mais pour ça il faudrait arrêter de se victimiser, se remettre en question sur ses propres torts, se sortir le doigt et se bouger pour trouver un taf...mais bon ça a l'air quand-même plus simple de chouiner en faisant porter la responsabilité de son mal-être à l'autre et en se laissant entretenir au passage

Répondre
  Ivy  |  45

Je ne connais pas ces gens, je ne peux donc pas deviner si c'est leur cas ou non, mais ce qu'on pourrais imaginer dans une situation similaire, par exemple, c'est que la femme en effet gère tout, en ne laissant aucune place à son mari pour 'exister'. Elle s'attendrais à ce qu'il fasse tout à sa manière à elle, au moment ou elle l'aurait fiat, sinon elle le juge comme s'il n'avait rien fait .
Qu'elle lui fasse des remarques déplaisante et le rabaisse à longueur de journées , ne voie pas ses efforts.

ça parait anodin, comme ça, mais quand c'est tous les jours, chaque semaine de chaque mois, ça devient usant, et à force de ne jamais rien faire comme il faut au yeux de l'autre, on en vient à ne plus rien faire du tout , car de toute façon on se fera traiter comme un moins que rien, à la fin de la journée, qu'on ait fait des efforts ou non.

Mais encore, c'est un cas de figure hypothétique, et en aucun cas cela ne signifie que c'est ce qui s'est passé ici. Il est p-e totalement glandus et c'est trouvé un porte-monnaie qui l'entretiens, comme il peut être malheureusement dépressif à cause d'une situation qui visiblement ne convient pas à aucun des deux, et où il se retrouve embourbé.

C'est juste pour dire qu'il vaut parfois mieux essayer d'imaginer les 2 cotés de la situation.

Répondre

perrine1234 et Gérard la vieille anglaise :

Bon, là, d'un côté on un psy (un pro) qui donne son avis et de l'autre nous avons qu'un seul son de cloche, celui de l'auteure.
Qui vous dit qu'elle n'a pas un comportement toxique même si son mari picole et ne glande rien (et je trouve ça con comme comportement, hein) ?

« Les principales caractéristiques des comportements toxiques sont les suivantes :


.Manifester un désir de contrôle : il y a un fort besoin de contrôler les personnes aimées. Tout savoir d'elles : où elles sont, avec qui, ce qu'elles font. Cela se manifeste aussi comme un besoin intéressé et permanent de s'immiscer et de contrôler leur manière d'être et d'agir.


Utiliser la manipulation émotionnelle : il est fréquent que le chantage soit employé dans les comportements toxiques comme moyen pour que l'autre fasse ce que la personne veut.


Déprécier et faire culpabiliser : les conduites verbales toxiques signalent avec emphase les erreurs et vides des autres. De plus, elles cherchent à diminuer la responsabilité individuelle et à faire peser la responsabilité sur les autres.


Masquer l'envie et la jalousie : les comportements toxiques empêchent de célébrer les triomphes de l'autre. L'indépendance et les succès des autres sont vus comme une menace. »



Donc, vous pouvez m'assurer à travers 300 caractères et mordicus qu'elle n'a pas de comportements toxiques alors que nous en savons pas plus que çà ?

Ok, mais faudrait savoir, je croyais que c'était hyper giga mega trop mal de faire de l'extrapolation ... comme quoi ...

Répondre
  perrine1234  |  12

D'où le fait que j'ai bien précise qu'il n'a qu'a partir s'il est si mal... Parcequ'en attandant, il ne la trouve pas si toxique quand il s'agit de se faire entretenir ou de payer ses seances de psy... Sans compter son addiction à l'alcool

Répondre
  perrine1234  |  12

Hum hum, si on part par là le psy n'a qu'un son de cloche lui aussi... Du coup, tu extrapoles aussi avec ton commentaire et ton mini cours de psycho... Et si tu te mettais à sa place à elle deux minutes ? Il y a de quoi perdre patience et même limite tomber en dépression à vivre deux ans comme ça avec un conjoint qui est addict et ne fait rien de sa vie... Avec la charge du foyer à elle seule...

Répondre

Cela vaut pour l'auteure et pour son mari : mais tu peux déprimer à cause du comportement (et des comportements toxiques) de ton conjoint mais toujours l'aimer et vouloir rester avec.

HUM HUM, bah non, puisque le psy a été consulté pour connaître et analyser les angoisses de MONSIEUR, pas d'elle ou de ce qu'elle en pense.

Répondre

Le fait que l’autrice l’envoie chez le psy et le lui paye , semble de prime abord l’exclure des pervers narcissique et des personnes toxiques manipulatrices . Maintenant la question serait de savoir est-ce que c’est simplement un branleur ou est-ce qu’il est atteint d’une dépression et qu’il n’arrive pas à s’en sortir . Par contre ce qui m’étonne c’est que le psy n’a pas cherché à rencontrer également la femme .

Répondre
  perrine1234  |  12

Oui sauf que le mari raconte au psy son ressenti et donc SA propre vision de la situation. Il y a un vieil adage qui dit qu'une histoire a toujours deux sons de cloche. Et il est souvent plus facile de faire porter aux autres la responsabilité de son malaise que de se remettre en cause et de chercher ce qui ne va pas chez soi....

Répondre
  xvdm  |  32

Imaginons qu'elle soit dans un optique où elle est constamment dans des retours négatifs, de critiques, de dévalorisation et peut-être même en arriver à lui faire du chantage : « tu vas voir un psychologue sinon je te quitte » (par exemple), c'est un comportement toxique.
Et non, nous (les psys) nous n'utilisons pas à tort et à travers les termes de comportement toxique ou de pervers narcissique. Il ne faut pas confondre les pages girly que certains ont du mal à lire en cherchant vite fait sur ecosia et les vraies, les bonnes références.

Perrine, je suis psy, je n'ai pas besoin d'entendre ce que pourrait raconter l'autrice de la vdm pour savoir si elle a réellement un comportement toxique envers son mari.

Répondre
  Tharkun  |  40

@Cirioja Cirgueïevitch
Ca peut être une stratégie de pervers narcissique de convaincre l'autre qu'il est malade et qu'il faut qu'il se fasse soigner.
Expérience vécue...

Répondre
  perrine1234  |  12

Eh bien justement puisque vous êtes psy et que votre avis de professionnel est éclairé, que pensez-vous que vivre avec un conjoint tel que cet homme qui se laisse entretenir dans tous les domaines (finances, ménager...) et ne prend pas la peine de rechercher de travail pendant que vous devez tout gérer puisse avoir comme effet sur la santé psychologique du conjoint qui doit supporter ça pendant plusieurs années ?? Parcequ'elle doit bien être au bout du rouleau cette dame... Mais bon comme apparemment il a été décidé que c'était une personne perverse limite monstrueuse, j'imagine que ça n'a pas beaucoup d'importance....

Répondre
  xvdm  |  32

Condamner l'autrice ? Non, j'ai émis une hypothèse à partir de plusieurs suppositions.
Nuance.
Cependant, je trouve très amusant de vous voir condamner le mari sans connaître l'origine de son alcoolisme et de sa dépression.

Mon avis sur cette vdm est inutile puisque je n'ai pas connaissance de l'histoire dans sa globalité pour dire qui a raison ou qui a tort.
Il faut juste savoir que les personnes négatives et celles qui n'arrêtent pas de se plaindre sont problématiques parce qu'elles se complaisent dans leurs difficultés au lieu de se concentrer sur les solutions. Elles veulent attirer les autres dans leur auto-apitoiement pour améliorer leur estime de soi (comme par exemple, poster une vdm sur l'état de son mari). De facto, cela pourrait entrer dans un début de définition de comportement toxique.

Répondre
  Joliet Jake  |  51

@MC : j'ai juste dit que ne sachant pas qui avait fait quoi, il valait mieux qu'ils se séparent puisque aucun d'eux ne va bien dans cette relation, même si c'est dur à admettre. Après si c'est une question de fric, il vaut mieux qu'elle lui lâche une somme que de se ruiner en psy.
P.S. : je suis peut-être une vieille anglaise, mais JE NE M'APPELLE PAS GERARD !
ET JE NE MANGE PAS DE GRAINES !

Répondre
  perrine1234  |  12

Ce que je condamne c'est le fait de glander et de rester dans son jus pendant plusieurs années. Au bout d'un moment quand on a un problème, on se fait aider. Si je pense que le soutien du conjoint est naturel et indispensable en cas de coups durs ou de deuils ou autres événements de la vie, je pense qu'il ne faut pas confondre soutien et amour avec abus. Le mari n'a jamais cherché à se faire aider pendant ses deux ans, pourtant il devait bien avoir conscience que rester à la maison toute la journée et boire pendant que sa femme assume tout n'est pas une situation normale. C'est quand-même elle qui l'a poussé à aller consulter et se faire suivre. Cette femme a du subir une grosse pression pendant ses deux ans, et le comportement de son mari a été toxique pour elle aussi. Trouvez amusant que je condamne l'inertie si ça vous chante, mais porter quelqu'un à bras le corps pendant des années tout en assumant son travail et le foyer c'est épuisant et usant.

Répondre
  perrine1234  |  12

Relisez la vdm c'est elle qui l'a poussé à aller voir un psy... De plus, il ne cherchait pas de boulot, donc il n'a pas cherche d'aide dans ce domaine non plus... S'il avait été consulter un médecin ne serait-ce que pour son problème d'addiction, il aurait probablement eu un soutien psychologique allant de pair avec un traitement chimique, ou une entrée en établissement spécialisé

Répondre
  Haythan  |  24

Perrine, quand le psy parle de comportement toxique, il fait référence à des choses précises, à une définition précise, comme le cite Monsieur Connard.
Vivre avec quelqu'un qui ne fait rien, qui est alcoolique, oui, ça peut être extrêmement pesant, mais ce n'est pas à proprement parler un comportement toxique.
Qui plus est, comme le dit cirioja, tu es en train de décrire quelqu'un de dépressif. Si tel est le cas ici, quand quelqu'un est dépressif, il est difficile pour cette personne de se rendre compte qu'elle a besoin d'aide, de l'accepter et d'aller chercher cette aide. Et vivre avec quelqu'un qui va sans cesse te rappeler tes échecs, que tu ne fais rien, te pousse pour que tu trouves quelque chose et fasses quelque chose va juste être plus culpabilisant et enfoncer encore plus la personne en dépression. Et ce malgré toutes les bonnes intentions de la personne qui fait ça.

Répondre
  WB47  |  27

perrinne1234 c'est parce que j'entendais, lisais, subissais des propos comme les tiens de la part "d'ami-e-s", de la famille, etc que ma dépression s'est aggravée au fur et à mesure des mois. En plus de ça la société rappelle bien fort qu'être chômeur c'est être une m*rde....heureusement que j'ai ma femme qui m'a soutenu tout du long et que je m'en suis sortie plus fort grâce à elle.
il est tellement facile de dire "il suffit de...", perso j'en ai tellement marre d'entendre ça. Une dépression ce n'est pas juste un petit coup de mou qui dure deux jours, c'est une maladie grave qui peut mener certaines personne à des comportements auto-destructeur (dont le suicide).

Par  Hara-Kirit  |  6

-Denigrement son conjoint ? Check
-Ne supporte pas la critique ou la remise en question ? Check
-Desir d'être adulée pour sa grande "générosité" ? Check
-Volonté d'humilier publiquement son conjoint en prenant l'audience à partie ? Check

Je crois qu'il est pas tombé si loin que ça le psy "ultra cher" *wink* *wink*

Répondre
  Jupiter  |  21

Encore un inquisiteur moralisateur. Quelle tristesse, quelle tristesse ...

Répondre
  Chabon  |  22

C'est vrai que le "je lui paie un traitement ultra cher" m'a semblé bizarre aussi, mais au moins avec l'aide du psy il a trouvé le soutien nécessaire pour s'en sortir si vraiment elle est "toxique", sinon, un moyen de sortir de son déni je l'espère

Par  HNoah  |  23

C’est marrant, pour ceux qui condamnent direct l’auteur. On peut avoir les deux possibilités hein ... mon père a un caractère extrêmement difficile en plus d’être plutôt dépressif. Il critique tout le monde, essaye d’éloigner ma mère de sa famille, de ses amis. Jalouse même le fait qu’elle s’entende bien avec moi (au moins de nous empêcher de parler). Il se tourne toujours en victime, est incapable de se remettre en question. Ma mère peut avoir un côté agaçant car à force de tout faire elle ne supporte en effet plus quand il fait, car il fait mal. C’est une dérive de la charge mentale, à force d’avoir une feignasse on s’habitue à être le seul responsable et on arrive plus non plus à partager les tâches.

Toujours est il que des deux je n’ai aucun doute quant au plus toxique (et pourtant elle le devient aussi vu qu’elle ne le supporte plus donc au bout d’un moment tout ce qu’il fait devient objet de critique. Mais lui c’est depuis toujours qu’il en fout pas une et se plaint quand cela n’est pas fait comme il le voudrait « haan tu as pas fait ça à manger, ma mère elle cuisinait ça comme ça ».)
Hé bien chaque fois qu’il revenait de chez le psy on s’en prenait plein la tête et il était hyper agressif. Le connaissant il doit se victimiser au possible et faire de nous tous les grands méchants. Bon un jour il a eu un psy qui a du voir un peu plus clair que les autres, il en a changé rapidement.

Bref tout ça pour dire : nous n’en savons pas assez pour juger, et quand le psy n’a qu’un seul son de cloche il ne voit visiblement pas toujours très clair non plus.