Par Anonyme - 26/11/2020 16:02 - France

Sourit en MEDEF

Aujourd’hui, et depuis deux ans, je fais le travail de deux personnes pour faire mes preuves et obtenir une promotion. Mon chef en est ravi, mais m’informe que notre accord ne tient plus. En revanche, si je peux continuer à occuper les deux postes… VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Mnémo 2-5  |  16

À vouloir se faire bien voir on se fait toujours (bon, ok, pas toujours, souvent ) avoir!! Pense à toutes ces personnes qui en branlent pas une mais qui prétendent toujours être débordées, elles ont jamais de souci celles là. Prends en de la graine! 😋

Par  Captain_Planet  |  19

Mais vous aviez un accord verbal ou bien tu as décidé d'accepter cette situation tout en espérant qu'on remarquerait ton mérite ? C'est pas vraiment la même chose.

Si c'est ta propre initiative, bah malheureusement ça n'a pas porté ses fruits, mais la finalité espérée n'était basée que sur la reconnaissance du mérite qui ne fonctionne pas toujours selon les boites. Et si c'était un accord verbal, eh bien tu lui rappelles qu'un accord c'est bilatéral, et tu reviens uniquement au poste qui est celui pour lequel tu as été engagé.

Bon par contre après ça, y'a des grandes chances que tu t'assoies sur la moindre promotion ou augmentation. Oui parce que c'est normal de te filer que dalle quand tu occupes deux postes, mais c'est anormal de ne vouloir faire que ce pour quoi tu as été embauché.

COMMENTS
Par  Mnémo 2-5  |  16

À vouloir se faire bien voir on se fait toujours (bon, ok, pas toujours, souvent ) avoir!! Pense à toutes ces personnes qui en branlent pas une mais qui prétendent toujours être débordées, elles ont jamais de souci celles là. Prends en de la graine! 😋

Par  Captain_Planet  |  19

Mais vous aviez un accord verbal ou bien tu as décidé d'accepter cette situation tout en espérant qu'on remarquerait ton mérite ? C'est pas vraiment la même chose.

Si c'est ta propre initiative, bah malheureusement ça n'a pas porté ses fruits, mais la finalité espérée n'était basée que sur la reconnaissance du mérite qui ne fonctionne pas toujours selon les boites. Et si c'était un accord verbal, eh bien tu lui rappelles qu'un accord c'est bilatéral, et tu reviens uniquement au poste qui est celui pour lequel tu as été engagé.

Bon par contre après ça, y'a des grandes chances que tu t'assoies sur la moindre promotion ou augmentation. Oui parce que c'est normal de te filer que dalle quand tu occupes deux postes, mais c'est anormal de ne vouloir faire que ce pour quoi tu as été embauché.

Par  Scott Du Canada  |  23

Il t'a bien exploité!. Il y a ceux qui bossent dur et ceux qui bossent malin. Ton chef est certainement de la seconde catégorie et il y a fort a parier que ce soit lui qui récolte les lauriers de ton dur travail. Il faudrait vraiment être idiot pour continuer a faire le double de travail pour moitié prix. Franchement, c'était déjà pas une bonne stratégie de départ. Et oui, si au lieu d'avoir juste la main, on peut avoir le bras entier pour pas plus cher, personne ne va dire non, c'est humain. La prochaine fois tu sera un peu moins naïf.

Par  Joliet Jake  |  51

On n'a pas tous les éléments mais la solution me semble simple : "non, je ne tiendrai pas deux postes pour le prix d'un. Et je vais garder le plus nul, histoire de dégager du temps pour chercher du boulot ailleurs".

Par  Llonewo  |  18

Le travail de deux personnes ?
Soit 80-100h de travail par semaine ?
Ou c'est du boulot de 35h et donc 70h par semaine?
Ou c'est du travail de fonctionnaire (ou assimilé) et donc du 50h par semaine ?

Répondre
  Chloups  |  17

A quel moment l'auteur de la VDM a dit qu'il faisait le travail de 2 personnes, en 35 H ?
Moi ce que je vois confirme bien ce que je pense depuis longtemps : Habitue l'employeur a bosser pour 2, comme ça il se dit "Bah ça tourne bien comme ça, je ne vais pas embaucher une personne de plus" , et résultat au bout de quelques mois ou à la limite années, le salarié pète un boulon.
C'est à cause de personnes comme l'auteur que les employeurs filent de plus en plus de boulot aux employés (avec bien sur aucune ou minable augmentation).