Sale gosse

Par Anonyme - 03/01/2021 07:30

Aujourd'hui, mon fils de 12 ans me fait la tête parce que lundi il mangera chez ses grands-parents et pas au McDo avec ses potes. Il me dit que j'ai toujours une excuse pour l'empêcher de s'amuser. Je ne peux pas l'y conduire parce que j'ai ma chimio ce lundi et pour lui c'est une mauvaise excuse. VDM
Je valide, c'est une VDM 6 102
Tu l'as bien mérité 391

Dans la même collection

Top commentaires

Scott Du Canada 31

Bon courage dans votre lutte contre cette terrible maladie. Ne pensez pas à l’âge ingrat et gardez le moral. Vous aurez tout le temps de recadrer votre fils une fois la maladie battue. Vous avez tout mon soutien.

J'ai connu ça à peu près au même âge chez un copain de classe dont la mère luttait contre cette maladie. Il lui parlait très mal et l'envoyait sur les roses pour un oui ou pour un non. Avec le recul, je pense que c'était une manière d'exprimer l'inquiétude et la colère qu'il ressentait face à cette situation.

Commentaires

Scott Du Canada 31

Bon courage dans votre lutte contre cette terrible maladie. Ne pensez pas à l’âge ingrat et gardez le moral. Vous aurez tout le temps de recadrer votre fils une fois la maladie battue. Vous avez tout mon soutien.

Devoir gérer cette maladie avec les effets de la chimie la fatigue et en plus s'organiser pour que tout se passe pour le mieux pour les autres c'est dur et le manque de reconnaissance et de compassion c'est désarmant mais les grands-parents sont là apparemment c'est un soutien de taille. J'ai envie de dire Bravo, vous avez su préserver votre fils, il a certainement parfaitement conscience de l'enjeu et des difficultés, mais je trouve fabuleux qu'il "ose" encore exprimer ses sentiments propres. C'est dur sur le coup, mais courage !! Et puis l'âge ingrat, c'est l'âge auquel les parents deviennent insupportables, mais courage à lui il va s'en sortir.

Si je comprends le raisonnement, je ne suis pas d'accord. Trop préserver un enfant, surtout dans cette situation, ça ne rends service ni au malade, ni à l'enfant. Je souhaite sincèrement que Anonyme s'en sorte. Mais si malheureusement, ce n'est pas le cas, iel n'aura peut-être pas eu l'occasion de faire tout ce qu'iel aura voulu et l'enfant n'aura peut-être pas été assez préparer à son départ. Les enfants peuvent encaisser plus de chose qu'on le crois, il ne faut pas l'oublier.

Tikar2 10

Je pense comme Gaston, que malgré tout le fils continue à vivre sa vie d'ado, (avec un peu de crise d'adolescence), ça ne veut pas dire qu'il n'a pas compris pour la maladie de sa mère.

Chaix Nicolas 12

Le message partait bien, mais jusqu'à présent il est bon de rappeler ce que "iel" n'existe pas dans la langue française.

Merci pour ton commentaire. Il a incroyablement fait avancer le débat.

Toute ma compassion Par contre pour le gamin, pas de soucis : il est normal...

J'ai connu ça à peu près au même âge chez un copain de classe dont la mère luttait contre cette maladie. Il lui parlait très mal et l'envoyait sur les roses pour un oui ou pour un non. Avec le recul, je pense que c'était une manière d'exprimer l'inquiétude et la colère qu'il ressentait face à cette situation.

Je suis assez d'accord, et je pense aussi que ça peut être une forme de déni. Se dire que sa mère ou son père est gravement malade et que c'est pour ça qu'il ne va pas au fast food (où tout autre évènement non apprécié), c'est donner vie à une réalité effrayante. Se dire que oui il est malade, mais que c'est juste pour te pourrir la vie qu'il t'empêche d'aller au fast food, c'est minimiser l'impact de la maladie et donc sa gravité. "S'il a encore l'énergie de chercher à me contrarier, c'est qu'il va bien".

latourkipenche 40

@ Captain_Planet Je ne suis pas tout à fait d'accord sur une analyse qui excuserait l'enfant. Si on cherche un peu, les pires actions de l'humain le plus pervers peuvent s'excuser en s'expliquant... C'est un gamin qui s'est retrouvé en enfant roi, et comme beaucoup, il ne comprend pas qu'il existe autre chose que ses volontés (ses caprices?) à assouvir dans l'immédiat Si Maman laisse passer à chaque fois, elle va aller de désillusions en désillusions, et avec les graves problèmes qu'elle a elle-même, la situation ne va pas l'aider Une bonne baffe peut résoudre des problèmes plus facilement qu'un pédopsychiatre

Je te rejoins totalement, un enfant de 12 ans est tout à fait capable de comprendre beaucoup de choses de la vie. A condition qu'on prenne le temps de lui expliquer et de ne pas l'infantiliser. Mes filles n'ont que 5 et 6 ans 1/2 et elles ont déjà beaucoup d'empathie. J'oublie, bon courage à toi et ne baisse pas les bras !

Expliquer un comportement ne veut pas forcément dire qu'on le cautionne/excuse. C'est pas parce qu'on peut psychologiquement expliquer le comportement de certains soldats nazis (qui n'ont pas tué parce qu'ils aimaient ça, mais par pression, manipulation, etc...) qu'on leur excuse de l'avoir fait. C'est pareil pour l'enfant. Qu'on puisse expliquer son comportement par un phénomène de déni ou d'expression de ses sentiments n'enlève en rien le caractère blessant de celui-ci. Et dans ce cas précis, je ne pense pas qu'une baffe soit réellement la solution au problème. Et sans aller jusqu'au pédopsychiatre, il faut surtout lui dire ce qu'il doit entendre...

Bonjour Il est temps de vraiment penser à vous et de vous faire passer en premier. "Nourris-toi d'abord pour pouvoir nourrir les autres" Bon courage Coeurdialement Alexandra

scfinette 14

je vous souhaite bien du courage. je ne suis pas sûre qu'il est bien compris la gravité de la situation... (de plus on ne va pas tout seul au McDo avec ses potes à 12 ans c'est bien trop jeune et je crois que c'est même interdit par la loi...). je vous souhaite un prompt rétablissement

Lamentable... y a vraiment des baffes qui se perdent...

FUGI 19

Bonjour, j'ai vécu ça. A cet âge, les enfants ne mesurent pas la portée de leurs propos. occupe toi de toi et de ta maladie. Courage, ça ira.