Précoce le bonhomme

Par Anonyme - 10/07/2023 20:20 - Switzerland - Dozwil

Aujourd'hui, j'explique à mon fils de 4 ans en haussant la voix que je suis fatiguée et que c'est difficile de s'occuper seule de deux enfants. Il me répond d'un air hautain : "Ah tu vois, il fallait réfléchir avant de refaire un bébé." VDM
Je valide, c'est une VDM 3 863
Tu l'as bien mérité 2 002

Dans la même collection

Top commentaires

Alors, j'ai zéro problème avec le fait que tu n'aies pas d'empathie pour les parents. Mais pourquoi chercher une légitimité à leurs ressentis ? Toutes les personnes qui font le choix de devenir parents sont confrontées à un moment ou un autre à des difficultés, de l'épuisement, de la peine, de la déprime, de l'énervement, un sentiment d'être surchargées... Cela ne veut pas dire que l'autrice n'a pas réfléchi avant de mettre au monde son (deuxième) enfant. Elle savait pertinemment que le bonheur qui l'attendait (si la grossesse était désirée) viendrait avec son lot de contraintes et de tracas. Je suis sûr qu'il y a des parents qui sont passés par plein de situations pénibles, et qui ont parfois exprimé de la souffrance, mais sont heureux d'avoir des enfants et ne regrettent pas leur choix de vie. Avouer qu'ils se sentent mal ne veut pas dire qu'ils n'acceptent pas leur situation. C'est humain d'avoir des moments de faiblesse, même lorsqu'ils découlent d'un choix assumé et réfléchi dont les conséquences ont été plus ou moins anticipées. On ne peut pas être armé contre tout et en toutes circonstances. Dans ces moments-là, il est important que les parents puissent exprimer leurs difficultés sans être jugés sur leur choix. Enfin, l'autrice dit s'occuper seule de ses enfants. Peut-être que le père était juste absent ; mais il est aussi possible qu'après l'arrivée du deuxième enfant, leur couple ait volé en éclats et que monsieur soit parti.

Un couple peut être stable un jour mais plus ensuite. Une séparation ne signifie pas que le couple n’a jamais été heureux, stable, uni ect sinon ça serait bien plus facile

Commentaires

Samurai Zombie 11

Pour la mère de Tit Choucas des Tours : Madame, votre avortement est malheureusement vivant et il raconte de la merde sur internet. Merci de faire le nécessaire pour qu'il ne souffre pas.

Victie 18

samurai zombie votre commentaire est hautement plus chouant et insultant que le sien... vous devriez aller demander à votre mère de revoir votre éducation avant de vous occuper des autres

Je le trouve très bien son commentaire. Peut-être qu'il donnera du grain à moudre aux quelques adultes-enfants grincheux en pleine crise existentielle et de misanthropie aiguë qu'on ne dit pas à des parents qu'ils auraient mieux fait de ne pas avoir d'enfants si ils osent se plaindre de la fatigue. Car même avec le plus merveilleux des bébés, la fatigue sera inévitablement présente. Cela va en surprendre quelques-uns, mais il y a beaucoup à faire avec un tout petit. Et surtout, quand on se permet des remarques aussi connes, on se regarde dans un miroir avant et on fait le point sur la valeur de sa vie.

C'est de la mauvaise foi d'imaginer qu'un commentaire pareil les invite à se remettre en question. Autant une réponse constructive et argumentée peut amener des gens à reconnaître leurs torts, autant les discours moqueurs qui n'expriment rien d'autre que de l'animosité n'ont presque jamais cet effet. Même s'il faut reconnaître que le jugement de Tit Choucas n'est pas argumenté, n'apporte rien et ne fait qu'être inutilement blessant.

Alors, j'ai zéro problème avec le fait que tu n'aies pas d'empathie pour les parents. Mais pourquoi chercher une légitimité à leurs ressentis ? Toutes les personnes qui font le choix de devenir parents sont confrontées à un moment ou un autre à des difficultés, de l'épuisement, de la peine, de la déprime, de l'énervement, un sentiment d'être surchargées... Cela ne veut pas dire que l'autrice n'a pas réfléchi avant de mettre au monde son (deuxième) enfant. Elle savait pertinemment que le bonheur qui l'attendait (si la grossesse était désirée) viendrait avec son lot de contraintes et de tracas. Je suis sûr qu'il y a des parents qui sont passés par plein de situations pénibles, et qui ont parfois exprimé de la souffrance, mais sont heureux d'avoir des enfants et ne regrettent pas leur choix de vie. Avouer qu'ils se sentent mal ne veut pas dire qu'ils n'acceptent pas leur situation. C'est humain d'avoir des moments de faiblesse, même lorsqu'ils découlent d'un choix assumé et réfléchi dont les conséquences ont été plus ou moins anticipées. On ne peut pas être armé contre tout et en toutes circonstances. Dans ces moments-là, il est important que les parents puissent exprimer leurs difficultés sans être jugés sur leur choix. Enfin, l'autrice dit s'occuper seule de ses enfants. Peut-être que le père était juste absent ; mais il est aussi possible qu'après l'arrivée du deuxième enfant, leur couple ait volé en éclats et que monsieur soit parti.

Est-ce que lui réfléchit longtemps avant de manger une sucrerie ? Non ? Bon les adultes c'est un peu pareil...

Wkd 1
MirabellePrune 36

ça sent vraiment le commentaire d'une tierce personne répété façon perroquet (comme il est naturel de le faire chez les petits n'enfants me dit-on). Cherchez l'élément toxique dans vote entourage, et ne lui laissez plus votre petit bonhomme.

Grinchouilloux 12

Des fois, ma dernière sort des trucs qui me font halluciner ! alors, j'veux bien qu'elle ait bonne une répartie pour son âge mais y a des mots/expressions ou des manières de dire, je sais qu'elle ne les a pas trouvés toute seule. Sans qu'il y ait nécessairement une personne toxique dans l'entourage, le gamin peut l'avoir entendu dans le cadre d'une blague, de la bouche d'inconnus ou d'autres gamins ou à la télé...

Il a pas tort. Faut d'abord essayer d'avoir un couple stable avant de faire des gosses, c'est plus facile de les éduquer à deux

Un couple peut être stable un jour mais plus ensuite. Une séparation ne signifie pas que le couple n’a jamais été heureux, stable, uni ect sinon ça serait bien plus facile

la vérité sort de la bouche des enfants