Par Léo Golto - 18/3/2020 09:30

Pas tous logés à la même enseigne

Aujourd’hui, premier jour de confinement. Le canapé en mode lit, au bout duquel se trouve la télé avec Netflix. Ces 15 jours ne devraient pas être trop difficiles. Si je n’avais oublié les travaux de changement de canalisations dans ma rue, sous ma fenêtre. Pendant 15 jours. VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Répondre
  DaemonTheWolf  |  21

C'est toi qui semble dire qu'il y a pire et je te démontre que c'est le cas.
Juste qu'il est débile de penser comme ça, sinon même quand on ba mal on en arriverais à ne pas se plaindre car, "il y a pire"

Répondre
  Kaa04  |  49

Et y’a pire que ceux qui crèvent de faim et qui fuient les bombes. Y’a ceux qui n’ont pas pu fuir et qui sont coincés sous les décombres à appeler à l’aide pendant 2-3 jours.

Vous voyez? On peut toujours faire pire ou mieux.

Répondre
  Haythan  |  21

Ouais fin, z'êtes au courant que si dehors, on est loin des autres, y'a pas tellement de risque? Ah, les irresponsables, oser sortir dans les parcs alors qu'ils ne sont pas malades et que c'était autorisé dimanche, ah les immondes égoïstes, ah les raclures de bidets, faudrait tous les brûler, ce serait plus simple tiens!

Répondre
  doubleK  |  43

l'édition de commentaire c'est magique ! Pour ceux qui repassent par là, le commentaire initial suggèrait d'aller lire un bon bouquin sur un banc au soleil. Ce qui n'est pas possible avec le confinement à moins d'avoir un jardin privatif avec un banc.
@Haythan Tu as vu les images des parcs dimanche ? tu appelles ça se tenir à distance ? tu connais le concept de période d'incubation ? tu as des pouvoirs de prémonition pour savoir qu'ils allaient pas avoir des symptômes le lendemain ?

Répondre
  Haythan  |  21

Point vu les images du dimanche, par contre, je connais le temps d'incubation et le concept de porteurs sains. n'empêche, ça ne me choque pas plus que ça que les gens soient sortis dimanches. Notamment parce qu'ils avaient le droit, et que vu le nombre d'infos contradictoires auxquels on a eu le droit de la part du gouvernement sur le covid-19 et au vu du nombre de mensonges de ces dernières années, c'plutôt compréhensible que les gens n'aient pas écouté le gouvernement quand il disait qu'il fallait moins sortir (et non pas "plus du tout"). Je trouve les réactions et l'animosité des gens disproportionnées.

Répondre

Haythan, je vais encore enfoncer des portes ouvertes, mais ce n'est pas parce que tu n'es pas malade que tu ne peux pas véhiculer le virus et le transmettre à d'autres personnes, qui à leur tour le refileront à leur entourage et ainsi de suite. Être porteur asymptomatique n'est pas une excuse, car l'enjeu n'est pas seulement de se protéger soi-même, mais bien de protéger l'ensemble de la population ; et si tu n'appliques pas les consignes de distanciation sociale, même sain, tu peux mettre en danger les personnes plus vulnérables et contribuer à la surcharge des hôpitaux.

Je suis d'accord pour dire que la prise de conscience a été tardive, tant du côté des autorités que de la population, et que le gouvernement a manqué de crédibilité en maintenant le 1er tour des municipales tout en invitant les gens à ne pas se regrouper et limiter leurs déplacements au strict nécessaire ; mais pas besoin d'être un génie pour comprendre que c'était une mauvaise idée de fréquenter les parcs par les temps qui courent, même si c'était tentant vu la météo. Tout comme le fait de se ruer massivement dans les bars, cafés, restaurants et autres lieux publics pour en profiter une dernière fois avant leur fermeture.

Certes, les rassemblements n'étaient pas interdits dimanche, mais ils étaient fortement déconseillés, et on n'a eu de cesse de nous répéter qu'il fallait se tenir à distance les uns des autres dans les jours qui ont précédé. Si la croissance exponentielle du nombre de malades et la fermeture des lieux accueillant du public n'étaient pas des signaux assez clairs pour ces gens, je ne vois pas ce qu'il leur faut de plus. Nous ne sommes pas des assistés, le gouvernement n'a pas tous les torts.

Répondre
  julianepat  |  33

haythan c'était certe autorisé mais déconseillé de ce retrouver dehors en groupe comme ils l'ont fait... et on dit merci à tous les couillons qui n'écoutes pas les recommandations et à cause desquels nous nous retrouvons à ce jour en confinement

Répondre
  MadameDodue  |  63

Haythan, il avait été demandé dès jeudi soir de respecter les consignes de sécurité, à savoir éviter de sortir sauf si c'est nécessaire, respecter une distance d'un mètre entre les personnes, etc. Si aujourd'hui nous sommes en confinement, c'est bien parce que trop de personnes n'ont pas respecté ces consignes. Donc "Ouiiiii mais c'était pas interdiiiiit", bah voilà, maintenant ça l'est.

Répondre
  Haythan  |  21

Ils ont bon dos ces gens. Pour ma part, je doute que la quarantaine soit juste due aux gens qui sont sortis. Ca fait une bonne justification, mais de là à ce que ce soit la seule et unique raison. (D'ailleurs, je trouve que le confinement, c'la faute à ceux qui sont tombés malades quand même, genre même carrément plus que ceux qui sont sortis dimanche.)
Et par ailleurs, du coup, pourquoi crachez-vous uniquement sur ceux qui sont allés au parc et pas sur ceux qui sont allés voter? Parce que quand même, c'est autrement pire comme comportement. Au parc, tu peux encore t'écarter, mais au bureau de vote?
Egalement, vous êtes conscients que s'il y a besoin d'un confinement, si ça risque d'être la merde dans les hôpitaux et services de santé en général, c'est à cause du gouvernement qui sabote les services publiques? Si on manque de lits et qu'o nest obligés de choisir qui soigner?

Répondre
  MadameDodue  |  63

Probablement parce que s'aglutiner à 4 ou 5 sur un banc dans un parc ne respecte pas les consignes demandées d'une part, et que d'autre part aller se promener n'est absolument pas indispensable.