Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Répondre
  Haldu  |  40

Alors, j'écris depuis le Mexique où on est confiné aussi, en tous cas dans mon État (je précise au passage que j'y suis depuis juin 2019 pour le travail, plusieurs mois avant l'apparition du covid-19). Dans l'État de Guanajuato il y a des narcos qui profitent de la quarantaine pour se tirer dessus. Dans celui de Mexico il y en a d'autres qui pillent les magasins à coup de voiture-bélier. Et même là, les autorités mexicaines ne parlent pas de guerre.
Je veux bien croire qu'un confinement de cette ampleur en France soit inédit sous la Ve République, mais de là à comparer avec une situation de guerre, faut pas non plus exagérer
D'ailleurs, je ne sais pas ce que valent leurs analyses, mais j'avais lu des gens qui jugeaient que l'utilisation du vocabulaire "guerre" au lieu de "crise sanitaire" est une manière pour le gouvernement français de minimiser sa responsabilité dans la crise, alors que Macron a une responsabilité majeure dans la casse de l'hôpital public, dont il a contribué à réduire le budget en tant que conseiller économique de Hollande, puis ministre de l'économie et enfin président (pas le seul responsable ceci dit, le budget diminue chaque année depuis 2004).

Répondre

@Haldu

Très bonne analyse. Celà-dit sans vouloir être méchant (donc je vais forcément l'être un peu), les règlements de comptes entre cartels et les voitures béliers n'ont pas attendu la COVID-19 pour faire leur apparition au Mexique.

Donc normal que le terme "guerre" ne soit pas utilisé par chez toi. Ce que tu nous explique, ça change beaucoup des temps normaux ?

Répondre
  Haldu  |  40

Pas faux pour les narcos. D'ailleurs, le conflit actuel s'appelle "Guerre de la drogue" pour une bonne raison, c'est le deuxième conflit le plus meurtrier au monde après la Syrie.
Mais par contre, ce qui est nouveau, ce sont les attaques de supermarchés pour les piller. Ils ne faisaient pas ça avant.
Après, ces pillages ne sont pas non plus généralisés à tout le territoire mexicain. Ils se concentrent surtout dans la ville et l'État de Mexico

Répondre
  Kaa04  |  49

Malgré tout il s’inquiète. Moi aussi j’ai pris quelques nouvelles chez mes ex, savoir si tout le monde va bien, etc.
Le confinement en lui-même osef (je hais ce mot d’ailleurs) mais la santé des gens qui nous ont été plus ou moins proche c’est autre chose...

Répondre
  fwsrsc  |  16

Tu balances tout par la fenêtre toi les violons les conjoints ah peut être que c’était pas le violon alors tout à l’heure qui devait passer par la fenêtre ??? * petite lumière dans ma tête* aaaah j’ai compris maintenant