Malentendu

Par Anonyme - 25/09/2020 16:02

Aujourd’hui, ma femme s’est fait un bleu énorme sur le bras en chutant lorsqu’elle nettoyait un meuble. Je n’ai jamais levé le petit doigt sur la femme, mais tout le monde pense que je suis un mari violent, et mes beaux-parents ne veulent plus me parler, malgré l’explication de leur fille. VDM
Je valide, c'est une VDM 4 722
Tu l'as bien mérité 328

Dans la même collection

Top commentaires

Ça me rappelle la fille qui racontait à tout le monde que son copain la battait car elle n'assumait pas de s'être fait un œil au beurre noir en se cognant à une porte. Difficile pour lui de prouver son innocence, car c'était sa parole contre celle de sa copine. Mais ta femme ayant démenti les accusations de violences conjugales qui pèsent sur toi, il est navrant de lire que votre entourage soit à ce point méfiant et sceptique. En l'absence de témoignage contre toi, ce serait la moindre des choses de t'accorder le bénéfice du doute avant de te condamner en bloc et couper les ponts.

Ma mère, stockait ses cocotte en fonte sur le frigo. Une fois en voulant en prendre une, celle-ci lui échappe des mains, lui cogne la pommette en tombant et éclate le carrelage au sol. Par chance elle n'était pas vraiment sous la cocotte qui tombait, mais elle s'est retrouvé avec un beau bleu sur la pommette. Divorcée depuis peu elle avait des rendez-vous avec une assistante sociale qui a refusée de la croire quand elle a dit que personne ne la battait. J'édite car tout de même ça me chiffonne: ils te soupçonnent de battre leur fille, et donc coupent les ponts?? Je pense que si j'en venais à soupçonner quelqu'un de battre mon enfant, je ne m'éloignerai pas au contraire, je serai sur ses talons jour et nuit! Que ce soit pour confirmer/infirmer mes soupçons ou l'empêcher d'agir par ma présence.

Commentaires

Ça me rappelle la fille qui racontait à tout le monde que son copain la battait car elle n'assumait pas de s'être fait un œil au beurre noir en se cognant à une porte. Difficile pour lui de prouver son innocence, car c'était sa parole contre celle de sa copine. Mais ta femme ayant démenti les accusations de violences conjugales qui pèsent sur toi, il est navrant de lire que votre entourage soit à ce point méfiant et sceptique. En l'absence de témoignage contre toi, ce serait la moindre des choses de t'accorder le bénéfice du doute avant de te condamner en bloc et couper les ponts.

Pareil, je me suis prise une porte en pleine nuit en allant voir bébé au radar, j'ai jamais été aussi bien réveillée pour le coup. Mon mari était embêté car j'avais une trace sur le visage et je devais aller au boulot, il se demandait ce qu'on allait penser de lui et surveillait mon maquillage pour vérifier que j'allais réussir à cacher le bleu naissant. Moi j'étais morte de rire le matin (plus qu'au milieu de la nuit quand j'ai reçu le coup).

Pour le coup, je ne trouve pas ça navrant que les gens refusent de le croire. Il arrive que des femmes défendent leur mari ou en tout cas ne l'accusent pas quand ceux-ci les battent. Mon frère avait rencontré quelqu'un comme ça, que le mari battait "mais juste quand il boit", ce qui lui semblait parfaitement normal et défendable, puisque c'était son mari et qu'il la protégeait de ses amis à lui. Il y a également la peur de représailles qui peut entrer en jeu, ou autres. Donc non, c'pas forcément un mal qu'ils ne prennent pas pour argent comptant les dénégations de leur fille. Ensuite, comme le dit Otsuki plus bas: de là à couper tous les ponts plutôt que de surveiller, meh. Edit: comme dit Madame Dodue quoi.

Criliz 16

Ah, moi c'est l'inverse lol...

Tu as raison, avec le petit doigt, ça ne sert à rien. Comme on dit : « Il ne faut pas frapper quelqu’un avec des lunettes. Non, frappez le plutôt avec une batte de base-ball. »

Ma mère, stockait ses cocotte en fonte sur le frigo. Une fois en voulant en prendre une, celle-ci lui échappe des mains, lui cogne la pommette en tombant et éclate le carrelage au sol. Par chance elle n'était pas vraiment sous la cocotte qui tombait, mais elle s'est retrouvé avec un beau bleu sur la pommette. Divorcée depuis peu elle avait des rendez-vous avec une assistante sociale qui a refusée de la croire quand elle a dit que personne ne la battait. J'édite car tout de même ça me chiffonne: ils te soupçonnent de battre leur fille, et donc coupent les ponts?? Je pense que si j'en venais à soupçonner quelqu'un de battre mon enfant, je ne m'éloignerai pas au contraire, je serai sur ses talons jour et nuit! Que ce soit pour confirmer/infirmer mes soupçons ou l'empêcher d'agir par ma présence.

C'est la qu'il faut dire à belle-maman: "Tu vois ce qui va se passer si tu prends pas les petits le week-end prochain?"

À leur décharge, il y a beaucoup de femmes (et probablement des hommes aussi) qui "tombent dans les escaliers". En revanche, en général les gens commencent à avoir des soupçons au bout de plusieurs "chutes".

Oui, les victimes de violences conjugales peuvent, par peur ou contrainte, ne pas oser dire la vérité et aller jusqu'à couvrir leur conjoint. Mais de là à soutenir mordicus que c'est la seule explication possible à son bleu, ce n'est pas très intelligent de la part de la belle-famille.

J'ai eu la même chose sauf que je lui ai malencontreusement vmt donné le coup. Ce n'est plus ma copine mais on est resté en très bon terme et je la vois elle ainsi que ses parents encore fréquemment (amis en commun). Difficile d'expliquer ça au beaux-parents. Heureusement qu'ils m'aimaient bien et que la confiance régnait :-). En gros, on s'était tous les 2 assoupis dans le canap' (probablement le lendemain de veille) et, pris d'un spasme, je lui ai envoyé mon poing au visage (elle dormait sur mon torse dans mes bras). Réveil un peu brutal, la pauvre... Je suis triste pour toi que la confiance ne soit pas acquise dans ta famille...

Dis moi ils sont pas un peu frappés autour de toi ??

Je connais cette situation, mon ex marquait en posant un peu mon doigts en appuyant légèrement... c’est une des causes de la séparation les beaux parents... et les belles sœurs...