Par Idril - 17/7/2021 16:01

Il n'y a pas de sots métiers, il n'y a que des sottes gens

Aujourd’hui, après deux licences, un master, plusieurs années d’expérience en tant que cadre et des mois d’heures supplémentaires dans mon entreprise, mon chef m’a demandé de m’occuper du standard. VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  doubleK  |  45

En fait un bon cadre sait faire le travail de ses subordonnés en cas de nécessité , peut-être pas tout mais au moins les tâches essentielles. Donc si la personne qui fait le standard est absente , malade ou licencié économique il faut bien que quelqu'un assure ses tâches . Et un peu d'humilité ne fait jamais de mal.

COMMENTS
Par  doubleK  |  45

En fait un bon cadre sait faire le travail de ses subordonnés en cas de nécessité , peut-être pas tout mais au moins les tâches essentielles. Donc si la personne qui fait le standard est absente , malade ou licencié économique il faut bien que quelqu'un assure ses tâches . Et un peu d'humilité ne fait jamais de mal.

Par  M0I79  |  12

Dis toi que tu as certainement les compétences pour tenir ce poste important et que pour le temps de cette expérience tu seras l’image de la structure

Par  Phylogénie  |  20

Je ne suis pas étonnée. Dans le Carrefour de ma ville, les cadres supérieurs et les membres de la direction aident quand il manque du personnel aux caisses ou à Noël. Ce sont eux qui préparent les plateaux de fruits de mer etc. Personne ne se plaint dans les bureaux, ils prennent ça comme de la solidarité ordinaire et le font dans la bonne ambiance.
Je n'ai jamais eu cet esprit-là, je comprends l'auteur quelque part même si c'est assez gonflé de se plaindre pour ça.

Répondre
  doubleK  |  45

Bah en fait c'est un peu la base du travail en équipe et c'est partout pareil. Ca te semblerait normal toi de poireauter des heures parceque y'a des employés malades et que personne ne prend l'initiative d'accueillir les clients à leur place ? L'image de l'entreprise c'est l'affaire de tous. J'ajoute qu'il devrait en être de même dans toutes les administrations publiques, c'est pas toujours le cas et ça participe à la mauvaise image des fonctionnaires . Et avant de me taper dessus je bosse dans un service public et on est une équipe solidaire face au public mais l'expérience m'a montré que c'est pas partout pareil...

Répondre
  Phylogénie  |  20

Non, ce n'est pas "la base" pour moi. Par déformation professionnelle, je considère que tu n'as pas à effectuer des tâches qui ne sont pas comprises dans ton contrat de travail ou dans la convention collective. Je ne suis pas contre "les traditions" en entreprises si elles ne servent pas à justifier des dérives.
Et la morale n'a rien à voir avec la loi.
Par contre, la fonction publique n'est pas du ressort de la loi du travail alors je ne peux pas te conseiller sur ton statut.

Répondre
  doubleK  |  45

Quand tu travaille dans le commerce la satisfaction du client prime sur tout le reste. Idem pour le service public . Ça fait partie du job. Si c'est chacun pour sa gueule et qu'un client attend qu'on s'occupe de lui tout en te regardant faire ta mise en rayon sans le calculer c'est un client mécontent . Donc la moindre des choses c'est de l'accueillir et si tu peux rien pour lui parceque pas habilité pour la caisse par exemple tu va chercher un collègue qui peut. Mais tu reste pas à faire ta mise en rayon parceque c'est la seule tâche qu'on t'a confié . J'ai eu une cheffe qui refusait que l'on réponde au téléphone si on était pas de téléphone ce jour là, même si on avait 3 ligne il n'y avait qu'une personne qui devait repondre et si cette personne était déjà en ligne bah tant pis les gens rappeleront. Ce qui est entendable si on a aussi du public à s'occuper dans le bureau mais pas si y'a personne et que les deux autres sont sur des tâches non urgentes . Résultat notre service était réputé injoignable, les gens passaient souvent la matinée à essayer d'appeler et souvent finissaient par se décourager . Il est pas beau le service public ?

Répondre
  Phylogénie  |  20

Je ne suis pas d'accord avec toi. Le client n'est pas roi, comme on aime à le dire. S'il n'y a personne pour l'encaisser, le gondolier ne va pas lui faire les ongles pour patienter. Dire "bonjour. Mon collègue arrive pour vous encaisser", ce n'est pas de la relation clientèle, il a le droit de continuer son taf sans s'occuper du client. Parenthèse : d'ailleurs, dire "bonjour" en regardant dans les yeux, ce n'est pas pour que le consommateur se sente accueilli, c'est plutôt pour le dissuader de voler (et ça fonctionne).
Un commerçant/salarié a le droit de refuser de servir un client. Ça arrive.
Et pour la fonction publique, je répète que la loi du travail n'intervient pas, du coup je ne peux pas juger la situation. Ta cheffe devait savoir pourquoi elle prenait ce genre d'initiative.

Répondre
  doubleK  |  45

Sauf que moi je te parle pas de code du travail ou code de la fonction publique , je te parle juste de la notion de service. Quand tu bosse au service des autres que ce soit des clients, des patients, des usagers, ... le service passe avant. Et généralement ça fait partie de ta fiche de poste.
Et sinon mon ancienne chef était notoirement incompétente , sa seule raison était de montrer à la hierarchie que le service était bien plus débordé qu'il ne l'est en réalité . Sauf qu'au lieu de lui donner des crédits supplémentaires ils se rendaient parfaitement compte de son manège. Le problème dans le public c'est qu'on peut pas virer ces gens-là .

Répondre
  Phylogénie  |  20

Je comprends ton point de vue sur la polyvalence mais je trouve ce discours assez "dangereux" pour les droits des travailleurs. N'idéalise pas la polyvalence.
Pour ta cheffe, je te crois sur parole. Même dans le privé, il est délicat de renvoyer un élément pourri. On préfère lui donner une "promotion" pour qu'il déménage dans un service où il fera moins de dégâts. Je compatis.

Répondre
  Phylogénie  |  20

Tu vas penser que je fais exprès d'avoir l'esprit de contradiction, je t'assure qu'il n'en est rien.
Il faut une vraie formation pour assumer ce poste, ça ne s'improvise pas. Parfois quand j'appelle, c'est moi qui doit dire à la personne ce qu'il faut faire car ce n'est pas son job. Quand j'appelle et qu'on me répond "Oui?" en décrochant, je sais que le cirque commence. Je dois demander si je suis bien au bon numéro, ils ne savent pas me renseigner, ils ne savent pas transférer les appels ni enclencher la position d'attente, n'ont généralement pas de quoi noter, ils béguaient car ils paniquent et j'en passe. Je repère directement si la personne au bout du fil dépanne un collègue ou s'il a été formé, il y a une grosse différence. Ce n'est pas une compétence transversale.
Je ne veux pas qu'on se dispute sur ce sujet.

Répondre

Euh, après, j'y connais pas grande chose dans la distribution, mais "cadre" dans un supermarché Carrefour, voilà quoi, ce n'est pas non plus le poste giga ultra où tu peux te la péter.
- « Salut, je suis director marketing ultra pro vente du rayon liquid.
- Ah, ouais, t'es chef de rayon.
- Mais chut quoi !!! Mon titre sur LinkedIn dit que.. ! »

Répondre
  doubleK  |  45

ah oui mais t'es tombé sur des cas. Non Parceque dire "bidule truc bonjour" et prendre un message sur un post-it, ou transférer un appel, je pense qu'après 2 licences et un master c'est jouable

Répondre
  Phylogénie  |  20

MC: ce n'est pas la même formation, ni le même salaire.
DoubleK : oui parfois il suffit d'être beau ou de connaître le patron pour faire ce job, on ferme les yeux sur le reste. C'est vrai. Mais rétrograder sur ce poste quand tu es surdiplômé, c'est plus rare.

Répondre

La polyvalence est un atout , ça enrichit tes compétences .
Sur un marché du travail en perpétuelle évolution , ta faculté d'adaptation à un nouveau poste , une nouvelle entreprise fait la différence .

Répondre
  Ananas92  |  3

Ce n’est pas vous qui allez relancer l’économie du pays avec vos idées arrêtées. Heureusement que d’autres ont les idées plus larges. Et ne venez pas me dire qu’ils mettent en danger le droit du travail acquis par nos aïeux, c’est vous qui les remettez en cause avec votre comportement.

Par  ingenieurts  |  12

« Il n'y a pas de sots métiers, il n'y a que des sottes gens »
Titre très bien choisi.

Quand je travaillais en agence, il m’est arrivé plus d’une fois de remplacer la secrétaire absente, càd répondre au téléphone, faire le café, etc. alors que j’étais l’ingénieur principal, bras droit du directeur. Sans état d’âme et sans me sentir rabaissé.

Par  Sky7  |  27

Oh mon pauvre chou, si j'ai bien compris tu viens ici poster ta VDM juste parce que ton chef veut te faire faire un boulot que tu estimes indigne de ton rang ???

T'es bin à plaindre mon pauvre petit (°~°)...

Par  Smetanophile  |  12

Aujourd'hui, il y a si peu de sociétés qui aient un standard digne de ce nom mais, là où il y en a, il faut une connaissance parfaite de l'entreprise pour cette fonction. Ne sois pas indigne, ton patron a ses raisons.