Par Lucky Bambou - 26/5/2021 12:01

Famille, je vous aime (aussi)…

Aujourd'hui, et pendant des années, j'ai été terrorisé à l'idée d'annoncer à famille et à mon père très croyant pratiquant que j'étais gay. J'ai fait mon coming-out. C'est le seul de la famille qui me soutient et qui ne me tourne pas le dos. Pour toutes ces années perdues... VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Scott Du Canada  |  31

Des fois on se fait toute une histoire de quelque chose pour finalement se rendre compte que l'on avait tort d'être paralysé par la peur. C'est une bonne nouvelle pour vous de pouvoir garder votre père et peut-être qu'il pourra persuader le reste de votre famille d'entendre raison.

COMMENTS
Par  CaviaAperea  |  42

Je suis désolée que la majorité de votre famille vous tourne le dos mais ce qui fait chaud au cœur c'est que votre père vous soutienne, ça fait très plaisir à lire.

Je ne sais pas si des années peuvent être perdues. Je crois qu'on peut toujours trouver du positif dans chaque situation et ce qui semble être du temps perdu permet parfois bien des choses. Je me permets de partager un extrait d'un poème de Paul Valéry qui me parle énormément sur l'aspect "années perdues, temps perdu", en espérant que cela vous parle à vous aussi.

«Ces jours qui te semblent vides
Et perdus pour l’univers
Ont des racines avides
Qui travaillent les déserts.»

Répondre

Tout dépend de si ce temps « perdu » lui a permis de vivre de belles choses en compagnie de sa famille avant qu'elle ne lui tourne le dos, ou s'il a surtout souffert de s'être caché d'eux aussi longtemps.

Par  Scott Du Canada  |  31

Des fois on se fait toute une histoire de quelque chose pour finalement se rendre compte que l'on avait tort d'être paralysé par la peur. C'est une bonne nouvelle pour vous de pouvoir garder votre père et peut-être qu'il pourra persuader le reste de votre famille d'entendre raison.

Répondre
  misterSeven  |  18

Malheureusement c’est parfois l’inverse. On croit avoir une famille tolérante... jusqu’à ce qu’on s’aperçoive que cette famille accepte l’homosexualité dans les autres familles, mais pas elle-même.

Par  timathe  |  50

Tiens, enfin un « croyant pratiquant » qui a compris les principes d’amour du prochain, tolérance etc … j’ai cru qu’on n’y arriverait jamais 😮‍💨

Bon ok, c’est dommage d’avoir perdu tout ce temps, mais c’est pas une vdm finalement, ça fini bien. 😌

Répondre
  bobie91  |  22

Dommage que vous n'ayez pas croisé la majorité de croyants tolérants et ouverts. C'est juste ce que les religions enseignent, mais malheureusement, tout le monde ne sait pas comprendre un message simple: l'amour de son prochain, peu importe qui il est.

Répondre

« Aujourd’hui, seuls 16 % de l’humanité se définissent comme non affiliés à une religion » selon Patrick Banon dans "Anti-manuel des réligions". Merci de ne pas mettre presque 6 milliards de personnes dans le même panier et merci de ne pas mépriser autant de monde.

Par  PapaDragon666  |  10

Triste et déprimant que des membres de votre famille vous tournent le dos après un coming-out (qui a du être terriblement difficile et demander beaucoup de courage). Etre gay ce n'est pas un choix ni une maladie. C'est au final juste des difficultés en plus (à cause de gens comme ça) dans une vie qui n'en aurait pas besoin.

Mais comme dans toute situation difficile, il suffit d'une personne proche et importante qui vous soutienne pour que ça devienne possible de continuer à avancer et de surmonter les épreuves.
Bravo à votre père qui su comprendre que la doctrine du Vatican, étroite et construite sur des phobies d'un autre temps, n'a pas grand chose à voir avec la religion et la croyance.

Répondre

«Etre gay ce n'est pas un choix ni une maladie»
OH ? Bah ça alors !

D'ailleurs pour info « L'OMS cessera seulement en 1990 de considérer l’homosexualité comme une maladie mentale et il faudra attendre 1992 pour que la France, 19 ans après les Etats-Unis, ne considère plus l’homosexualité comme une pathologie psychiatrique »

« Bravo à votre père qui su comprendre que la doctrine du Vatican, étroite et construite sur des phobies d'un autre temps, n'a pas grand chose à voir avec la religion et la croyance. »

Bah, rien ne dit qu'il soit chrétien catholique..

Répondre
  Windhorn  |  27

Les églises anglicanes et protestantes ou même unitariennes-universalistes acceptent de "bénir" les unions homosexuelles.
Vous pouvez lire sur la page wiki : wikipedia.org/wiki/Homosexualit%C3%A9_dans_le_christianisme#Position_lib%C3%A9rale que
Pour ces églises, les condamnations de l'homosexualité dans l'Ancien Testament sont du registre de la loi, qui n'a plus cours pour les chrétiens. Au même titre que l'interdiction aux Hébreux de manger avec des Égyptiens. Les condamnations de Paul dans le Nouveau Testament sont sur la pédérastie (rapports sexuels entre un adulte marié et un adolescent), couramment pratiquée à l'époque. Cela ne concerne pas les relations amoureuses de personnes de même sexe. La base du mariage chrétien est de rester dans une alliance avec son ou sa conjointe. Les personnes de même sexe peuvent donc se marier.
Et le Vatican, c'est à dire l'Église catholique romaine, les personnes homosexuelles ne doivent pas être jugées sur leur orientation, ce sont les actes sexuels qui sont condamnables, car pour eux ils sont contre-nature. Cependant, les chrétiens se doivent d'aimer aussi les personnes homosexuelles.

Répondre
  PapaDragon666  |  10

Pas sûr de comprendre ou tu veux en venir cher monsieur connard ? Oui, j'enfonce des portes ouvertes avec ma déclaration ... sauf apparemment pour l'ensemble de la famille de l'auteur (à l'exception heureuse de son père).

Non, rien ne dit que c'est un catholique ... et alors ? La plupart des "grandes" religions sous nos latitudes disent qu'on doit tous se faire des bisous-câlinous tout en voulant faire appliquer des doctrines qui attisent la haine et le mépris pour la plupart des minorités (et des femmes).

Par  Naruto  |  28

Quand j'ai fais mon "coming out" auprès de ma famille "en un même temps je me suis jamais vraiment caché". J'ai été très agréablement surpris déjà par ma grand mère paternelle que j'adore (j'ai des grands parents qui sont géniaux) et qui est pourtant une vraie grenouille de bénitier. Elle ne fait absolument aucune différence entre ses autres petits enfants et moi et elle m'accepte tel que je suis.
Là où je redoutais le plus, c'était mon grand père maternel qui est tres stricte, hyper rigoureux. Bon certes il comprend pas qu'un homme puisse aimer les autres hommes (de même qu'une femme puisse aimer les autres femmes), mais il ne m'a jamais repoussé.
Après ouias je suis conscient que j'ai de la chance. Mais j'ai souvent échangé avec d'autres gays qui hélas ont eu du mal et ont du mal à faire accepter leurs sexualités à leur famille. Et qui à 30 piges n'ont pas encore osé l'avouer par crainte.

Pour l'auteur, c'est un grand pas que t'as fait vis à vis de toi même et de ta famille. Ils finiront par t'accepter (même si parfois cela peut prendre un peu de tps). Tjrs être fier de ce qu'on est et ne jamais avoir honte.

Windhorn, c'est tjrs le cas, certains hommes adultes n'ont absolument aucun scrupule à coucher avec un gosse ou un ado.

Répondre
  Jesuisnormale  |  36

moi quand j'ai annoncée à ma famille que je suis bi, j'ai eu le droit de la part de certains a des phrases du genre "mais ça ce soigne" " ça va te passer, tu te cherche" "non mais franchement, qu'est ce que tu ferais pas pour te faire remarquer" et ça ne m'est pas passer comme ils disaient