Des jours et des avis

Par Anonyme - 27/10/2022 12:20 - France

Aujourd'hui, je suis sage-femme libérale et une patiente, que je n’ai jamais vue, vient de me coller une étoile dans les avis de mon compte Google juste pour se venger parce que j’avais refusé 10 minutes avant au téléphone de la prendre comme nouvelle patiente. Je travaille dans un désert médical. VDM
Je valide, c'est une VDM 4 555
Tu l'as bien mérité 859

Dans la même collection

Top commentaires

Ok cela pose problème à la patiente mais la sage femme ne peut pas non plus ajouter de nouvelle patiente sans limite. Elle a une vie aussi. Elle lui pourri son avis Google alors que ça n’a rien à voir avec les compétences de la sage femme

Si vous êtes dans un désert médical, vous êtes sans doute la seule, du coup je comprend que ça lui pose des problèmes si vous la refusez en tant que cliente vu qu'elle devoir chercher une autre sage-femme qui sera beaucoup plus loin et l'obligera à des déplacements qui ne seront peut être pas toujours possible pour elle.

Commentaires

Si vous êtes dans un désert médical, vous êtes sans doute la seule, du coup je comprend que ça lui pose des problèmes si vous la refusez en tant que cliente vu qu'elle devoir chercher une autre sage-femme qui sera beaucoup plus loin et l'obligera à des déplacements qui ne seront peut être pas toujours possible pour elle.

Ok cela pose problème à la patiente mais la sage femme ne peut pas non plus ajouter de nouvelle patiente sans limite. Elle a une vie aussi. Elle lui pourri son avis Google alors que ça n’a rien à voir avec les compétences de la sage femme

Oui, mais elle n'a pas à en vouloir à elle. Sinon, elle peut aussi en vouloir au boucher, au boulanger, et à françois mitterrand (paix à son âme).

Complètement d'accord sur le fait que ça craigne pour elle. Et en tant que professionnel de santé moi-même dans un désert médical dans mon domaine (la pédodontie), je comprends aussi très bien que la sage-femme ait été obligée de la refuser. Cependant, je vais faire une remarque sur un point qui est très très loin d'être un détail : les gens qui recourent aux professionnels de la santé ne sont pas "clients", ils sont PATIENTS, et la différence est fondamentale. La médecine n'est pas un commerce comme un autre, on ne va pas prendre une personne qui peut nous payer si on estime est déjà saturé, ça risquerait de causer plus de bien que de mal, car la santé du patient passe bien avant l'argent du client.

Pour la patiente, tu n'as pas été une femme sage...

Oui et alors ? Comme ça, moins de patientes iront chez toi dans un premier temps, puis il y aura de nouveau de la place pour de nouvelles patientes. C'est un équilibre, la vie est bien faite.

yapudo 23

Malheureusement, dans son cas, on va laisser les principes de sélection de Darwin faire le travail.... Ou bien la patiente s’accommode d'avoir fait le choix de venir s'installer dans un désert médical et elle assume, ou bien elle retourne en ville (où la situation n'est pas forcément meilleure...). Bien entendu, je soutiens de tout mon cœur la sage-femme qui assure au mieux dans son secteur (certainement vaste...)

Sauf qu'il y a aussi des déserts médicaux en ville. Ici en Haute-Savoie y'a pleins de médecins mais ils sont tous débordés quand même. Au final c'est en moyenne 3 ans d'attente pour trouver un médecin traitant quand tu emménage dans le secteur. Certaines communes tiennent des listes d'attente pour redistribuer les places des administrés décédés, mais la place peut-être à l'autre bout du département...

Et ce n'est que le début… La fausse suppression du numerus clausus ne suffira pas à enrayer les départs en retraite à venir et les lois de coercition qui sont votées en ce moment même à l'Assemblée Nationale vont achever de faire fuir les jeunes étudiants vers d'autres filières ou d'autres pays…

Tout à fait. À Marseille, je n'ai pas trouvé de pédiatres qui acceptent de nouveaux patients (sauf nouveaux-nés). Les RDV ophtalmo c'est 8 mois, orthodontie 6 mois, dermatho 6 mois....

Simsim44 25

Et vous n'avez plus qu'à la blacklister et à partager son nom avec vos rares confrères/consœurs histoire qu'ils soient au courant que c'est une emmerdeuse.

D'un autre côté les avis Google sur le personnel médical et/ou paramédical, qui s'en soucie réellement aujourd'hui ? Si un patient refuse de consulter à cause d'un avis négatif, ça libèrera la place pour quelqu'un d'un peu plus cortiqué et c'est pas plus mal.

emleum 16

C'est bullshit les avis Google. On peut descendre qui on veut sans raison et l'intéressé ne pourra rien y changer.

Désolé mais j’ai beaucoup de mal avec la phrase « je ne prend pas de nouveaux patients » Je ne dis pas que les personnes travaillant dans le medical doivent faire encore plus d’heure mais faire un service minimum a une personne dans le besoin

Après il faut savoir ce qu'on veut : soit un soignant qui prend tous les nouveaux patients qui se présentent mais qui aura par conséquent des semaines voire des mois de délai dans les prises de rendez-vous car complètement overbooké, soit un soignant qui limite le nombre de patients dans sa patientèle mais qui pourra offrir des rdv dans des délais raisonnables. Personnellement je préfère pouvoir être vue dans des délais corrects, un médecin généraliste par exemple qui a 3 semaines de délai pour un RDV, pour des consultations de suivi ça ne pose pas de problème, mais pour des pathologies aiguës ça coince.

Tout le monde a du mal avec, mais il y a un nombre maximum de patients qu'on peut suivre sans dégrader fortement le suivi. Ce n'est pas la faute des professionnels de santé, mais des politiques.

Donc faire plus d'heure, ça revient au même. Causant des burn-outs, obligeant à redistribuer la patientèle -en laissant sur le carreau une partie des patients - aux professionnels de santé qui tiennent encore, augmentant eux-mêmes leurs risques de burn-out, etc. Dans mon cabinet de dentistes, pour avoir une pédodontiste - une spécialiste des enfants - on a dû la faire venir du Liban. Je suis son assistant. L'une des rares autres pédodontistes du département vient de partir à la retraite et nous a retransmis sa patientèle sans nous prévenir. Actuellement, j'ai des rendez-vous fixés jusqu'en juin 2023, plus aucune place pour des rendez-vous d'urgence avant janvier 2023 ; je dois dire aux parents des patients enfants qui ont commencé des soins avec des dentistes pour adulte de devoir insister pour que ce soient eux qui terminent les soins car nous ne pourrons pas les prendre avant plusieurs mois ; et quand un cas urgent se présente, je suis obligé de les réorienter vers les urgences dentaires de Lyon (à moins qu'il ne s'agisse d'un cas urgent d'endodontie car dans ce cas on peut demander à un endodontiste pour adulte de s'en occuper aussi) car nous ne sommes plus capables de les accueillir. Alors, oui, ça me fait mal de voir que je ne peux pas assurer le service minimum. Oui, il faudrait être en état de pouvoir l'assurer. Mais malheureusement, je suis OBLIGE par les circonstances de refuser des nouveaux patients.

Vous ne voyez qu'un cas isolé en vous disant "quand même, il pourrait faire un effort pour rendre service, ça ne lui coûte pas grand chose une consultation". Sauf que dans les déserts médicaux, ce sont des milliers de personnes qui sont sans médecin traitant, et donc le "service minimum pour une personne dans le besoin", si on le multiplie par des milliers de personnes, ça représente une charge de travail phénoménale qu'ils ne peuvent tout simplement pas rajouter à leur planning déjà hyper chargé.

Je connais des professionnels qui prévoit des rdv d'urgence mais en nombre limité car sinon ça impacte la patientèle qui a pris rdv quelques semaines en avance. La plupart des personnes qui voient des sage-femmes, c'est pour une grossesse, c'est donc un suivi régulier et pas un rdv ponctuel. A priori, c'était pour un suivi et pas une urgence. Avoir une sage femme qui enchaine les rdv de 8h à 19h, c'est pas forcément bon pour soi non plus car elle sera vraisemblablement fatiguée et donc moins performante.