Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Double F  |  19

Un comportement qui se généralise dans tout notre société : la mauvaise humeur ou être désagréable, croire que tout nous est dû et mépriser son prochain. On oublie trop souvent que derrière un interne, une caissière, un vendeur, une professeure ou un téléconseiller, il y a des humains avec des sentiments.

Par  Harbard  |  25

Triste, mais tu verras, à force, on encaisse. Courage et maintenez la pression sur votre gouvernement avec votre grève.
Mettez leur un genou à terre. Qu'ils n'en se relèvent pas.

Commentaires
Par  Harbard  |  25

Triste, mais tu verras, à force, on encaisse. Courage et maintenez la pression sur votre gouvernement avec votre grève.
Mettez leur un genou à terre. Qu'ils n'en se relèvent pas.

Répondre

Puisses-tu avoir raison , mais je n’y crois guère ... depuis 30 ans , tous les gouvernements de droite et de gauche n’on fait qu’empirer les choses , des gens comme Patrice Pelloux proposent des solutions mais ne sont jamais écoutés ...

Répondre
  emmabvy  |  9

On peut continuer à tout mettre sur le dos des gouvernements qui se sont succédé ces 50 dernières années... Ou on peut aussi prendre ses responsabilités en disant que l'engorgement des urgences est dû en grande partie à ceux qui y vont pour des problèmes non urgents qui auraient pu être pris en charge en médecine de ville, en maison médicale de garde voire même en demandant conseil à un pharmacien. Aller aux urgences pour une grippe ou une gastro quand on est un adulte en bonne santé, ça ne fait pas guérir plus vite mais pourtant beaucoup le font. L'amélioration de la situation des Urgences passe AUSSI par l'éducation des gens.

Répondre
  myam1myam  |  38

Emmabvy tu as raison sauf qu’il fait aussi considérer qu’il y a nombre de déserts médicaux
Exemple simple durant ma grossesse je faisait de nombreuses hémorragies ce qui a conduit l’hôpital à devoir m’hospitaliser 2 mois avant la fin parce qu’il y a plus d’une heure de route pour y aller et que je risquait d’y rester sur la route
J’ai donc occupé une chambre à long terme alors qu’il existait un hôpital à 20 min mais qui a fermé

Par  Double F  |  19

Un comportement qui se généralise dans tout notre société : la mauvaise humeur ou être désagréable, croire que tout nous est dû et mépriser son prochain. On oublie trop souvent que derrière un interne, une caissière, un vendeur, une professeure ou un téléconseiller, il y a des humains avec des sentiments.

Répondre
  Sejta  |  20

Juste. Mais ne serait-ce pas à mettre en parallèle avec notre utilisation à l'excès d'internet ?
Internet a changé les façons de communiquer. Sur internet, on ne mesure pas l'impact de nos propos. Les émotions sont gommées. Envoyer un message agressif ou une insulte est facile. Internet flatte les bas instincts et on s'autorise à avoir des pulsions que l'on imagine sans conséquences.
Avec la vie stressante de cette société "moderne" et une approche de la communication avec les autres qui devient de plus en plus virtuelle, ne peut-on pas estimer que les nouvelles technologies (et son anonymat) ont contribué à déshumaniser nos rapports avec l'autre dans la vie de tous les jours ?

Répondre
  Satan  |  32

C'est la figure emblématique des mille prochaines années. Le miasme suint et en infecte les cerveaux. L'Homme vocifère jusqu’à se prendre pour un empereur. S'octroyant le droit d'être le despote de son semblable. Même le miel des abeilles prend le goût de cette émanation malsaine et putride.

Répondre

@Sejta . Tu as raison concernant Internet , mais je pense que c’est la conséquence d’un problème de société né il y a une quarantaine d’années . À mon avis cela commence dès l’éducation des enfants au sein de la famille où le respect n’est plus enseigné , cela se remarque vis-à-vis des professeurs , des adultes , du corps médical etc . Et nous en récoltons aujourd’hui les fruits ...

Répondre

Satan, la Terre serait donc l'Enfer ?

« Le Souverain Pouvoir le jeta flamboyant, la tête en bas, de la voûte éthérée ; ruine hideuse et brûlante, il tomba dans le gouffre sans fond de la perdition, pour y rester chargé de chaînes de diamant, dans le feu qui punit ; il avait osé défier aux armes le Tout−Puissant. Neuf fois l'espace qui mesure le jour et la nuit aux hommes mortels, lui avec son horrible bande fut étendu vaincu, roulant dans le gouffre ardent, confondu, quoique immortel. Mais sa sentence le réservait encore à plus de colère, car la double pensée de la félicité perdue et d'un mal présent à jamais le tourmente. Il promène autour de lui des yeux funestes, où se peignent une douleur démesurée et la consternation, mêlées à l'orgueil endurci et à l'inébranlable haine. D'un seul coup d’œil, et aussi loin que perce le regard des anges, il voit le lieu triste dévasté et désert : ce donjon horrible, arrondi de toutes parts, comme une grande fournaise flamboyait. De ces flammes point de lumière, mais des ténèbres visibles servent seulement à découvrir des vues de malheur ; régions de chagrin, obscurité plaintive, où la paix, où le repos ne peuvent jamais habiter, l'espérance jamais venir, elle qui vient à tous ! Mais là des supplices sans fin, là un déluge de feu, nourri d'un soufre qui brûle sans se consumer. »

Répondre

Pour le coup, je ne pense pas qu'Internet soit forcément le soucis. Il suffit de voir la condescendance des médias pour les classes inférieur : ce n'est que du mépris. Quand on entends qu'on "responsabilise" les chômeurs parce que c'est que des branleurs, que c'est notre faute le changement climatique, que c'est notre faute que la France est endettée à hauteur de 100% du PIB, que c'est notre faute si y'a le trou de la secu ou que c'est notre faute pour ceci ou cela.

À qui incombe la faute à votre avis, au peuple qui n'a pas son mot à dire ou aux gouvernants qui affament volontairement l'Etat et les services public?

On est entré dans une société où on est habitué à avoir tout, tout de suite, la patience n'est plus une qualité aussi répandue. sauf qu'en supprimant des postes et des services publics à la pelle, bah y'a moins de main d'oeuvre pour la même charge de travail, ça prend donc plus de temps.
Et du coup les gens s'enervent pour rien parce que les gouvernants et les médias disent toujours que c'est la faute des grévistes/manifestants.

Faudrait p'tet comprendre que les manifestants ne vont pas dans la rue pour leur plaisir mais pour leurs convictions.

S'il y a des manifestations, c'est que le gouvernement n'est pas bon pour les citoyens.

Par  Capitaine AdBlock  |  63

Quelle irrévérence. C'est grâce aux personnes comme vous, qui vous surmenez pour la santé d'autrui, que cette (im)patiente égoïste a accès aux soins, elle ferait bien de s'en rappeler. Que l'on peste contre les défaillances de notre système de santé est légitime ; mais de s'en prendre ainsi aux internes parce qu'ils sont débordés et en sous-effectifs, c'est juste ignoble.

Par  eleanor49  |  9

Je suis aussi interne aux urgences et malheureusement c'est quasiment quotidien les insultes des patients impatients courage à toi