#Childfree, meuf !

Par Anonyme - 26/10/2021 16:00 - France

Aujourd'hui, et depuis toujours, je ne me vois pas avoir d'enfants. Au grand dam de ma belle-mère. Après dix ans à essayer diplomatiquement de lui faire comprendre que je ne veux pas d'enfants, elle finit par lâcher l'affaire, car de toute façon, je suis "juste une malade mentale" et je dois me "faire soigner." VDM
Je valide, c'est une VDM 3 207
Tu l'as bien mérité 356
Reddit

Ajouter un commentaire

Vous devez etre inscrit afin de commenter

Top commentaires

C'est triste d'en arriver au point où tout ce qui n'est pas conforme à cette norme établie est considéré comme une anomalie, une tare à rejeter à tout prix. Surtout que les pressions en faveur de l'enfantement ne tiennent à rien de rationnel et font plus de mal qu'autre chose. Je ne suis pas hostile à la fécondité, mais l'imposer à tout prix alors que nous sommes déjà trop nombreux sur Terre, c'est à mes yeux une absence totale de bon sens au niveau environnemental et sociétal ; c'est bafouer les individus dans leur façon d'être, leurs désirs et les aspirations pour leur vie ; c'est aussi ignorer tout bonnement l'intérêt de l'enfant qui a besoin d'un cadre adapté pour s'épanouir ; et tant d'autres paramètres, de contraintes humaines et financières... Laissons le don de la vie à ceux qui le veulent sincèrement et foutons la paix aux autres. Mention spéciale aux personnes qui suggèrent une prise en charge psychiatrique non pas dans l'intérêt de la personne pour s'assurer de son bien, mais parce que leur ego ne peut pas supporter que quelqu'un ne coche pas toutes les cases de la normalité. La véritable pathologie s'il y en a, n'est certainement pas de ton côté. Si ta belle-mère te laisse tranquille, tant mieux. Sinon mets une distance ou tourne-lui le dos.

Quitte à faire figure de malade mentale, règle tes comptes une fois pour toutes et plaide la folie passagère quand elle ira chouiner auprès de la famille.

Commentaires

Quitte à faire figure de malade mentale, règle tes comptes une fois pour toutes et plaide la folie passagère quand elle ira chouiner auprès de la famille.

C'est triste d'en arriver au point où tout ce qui n'est pas conforme à cette norme établie est considéré comme une anomalie, une tare à rejeter à tout prix. Surtout que les pressions en faveur de l'enfantement ne tiennent à rien de rationnel et font plus de mal qu'autre chose. Je ne suis pas hostile à la fécondité, mais l'imposer à tout prix alors que nous sommes déjà trop nombreux sur Terre, c'est à mes yeux une absence totale de bon sens au niveau environnemental et sociétal ; c'est bafouer les individus dans leur façon d'être, leurs désirs et les aspirations pour leur vie ; c'est aussi ignorer tout bonnement l'intérêt de l'enfant qui a besoin d'un cadre adapté pour s'épanouir ; et tant d'autres paramètres, de contraintes humaines et financières... Laissons le don de la vie à ceux qui le veulent sincèrement et foutons la paix aux autres. Mention spéciale aux personnes qui suggèrent une prise en charge psychiatrique non pas dans l'intérêt de la personne pour s'assurer de son bien, mais parce que leur ego ne peut pas supporter que quelqu'un ne coche pas toutes les cases de la normalité. La véritable pathologie s'il y en a, n'est certainement pas de ton côté. Si ta belle-mère te laisse tranquille, tant mieux. Sinon mets une distance ou tourne-lui le dos.

c'est quoi la normalité ? pour moi personne est "normal" on est tous différents

Pendant longtemps j'ai sorti la fameuse raison du "La planète, on est déjà trop nombreux, blablabla", il parait que ça fait bien et que ça passe pour une raison "valable". Et puis un jour j'ai juste balancé que j'aime pas les enfants. J'ai cru que j'avais lâché une bombe atomique et que j'étais devenue un monstre. Chacun ses raisons cela dit, je ne nie pas que pour certains c'est une vraie raison et pas juste pour arrondir les angles. Mais comme dit au dessus, il y a pas de "normalité", il y a des "majorités", mais la majorité n'a jamais rendu quelque chose normal, juste plus répandu.

Je suis bien d'accord avec votre vision de la norme ! Quand je disais « ne pas cocher toutes les cases de la normalité » je parlais évidemment du point de vue des conformistes. Comme vous dites, personne n'est totalement « normal », conforme à un modèle ; c'est une illusion. Le profil-type de l'être humain normal n'existe pas, il y a juste des données majoritaires. Et ce n'est pas parce qu'un mode de vie se retrouve chez une majorité de personnes qu'il est LA norme absolue à suivre ; cela sert juste à catégoriser les gens, inventer de toutes pièces des torts et des anomalies qui n'en sont pas, et les utiliser comme motifs d'exclusion. @Nhayaa : Même l'argument de la surpopulation a des allures de terrain glissant. Parfois la personne va très mal le prendre, car dans sa tête c'est comme si on contestait le droit à avoir des enfants ; et si elle est parent, elle peut croire qu'on veut la faire culpabiliser. En ce qui me concerne, je suis parfaitement sincère lorsque j'évoque le souci environnemental ; et je blâme uniquement ceux qui veulent forcer leur entourage à enfanter contre leur gré, pas les autres. C'est difficile de trouver un équilibre entre les libertés des familles et la protection du monde ; donc en finir avec ces pressions sociales qui vont contre les libertés tout en desservant la cause environnementale est à mes yeux la première des nécessités (j'explique mes raisons mais je n'insinue pas que tu es de l'avis contraire, au cas où). Mais je suis aussi de ceux qui, à titre personnel, n'aiment pas les enfants. Non pas que je les déteste (sauf ceux qui sont insupportables). Je ne suis juste pas sensible au bonheur qu'ils procurent, je me vois mal avoir ce désir un jour. Mais si des parents sont heureux ainsi, je suis content pour eux. J'espère juste qu'au fond d'eux ça ne leur fera pas de peine si je ne partage pas ce bonheur.

Si la situation convient à vous et son fils la malade mentale c’est elle. Un enfant n’est pas une obligation dans la vie d’un couple. L’essentiel est d’être heureux

Du moment que tu le vis bien et que ton conjoint aussi, tu t'en fous qu'elle accouche, elle, d'une connerie.

Mais tu as tout à fait le droit de ne vouloir qu’un seul enfant ! Puisque tu mets un S à enfants...

C'est clairement le problème majeur de la situation 🙄

c'est écrit quelque part qu'il faut procréer obligatoirement ? c'est la belle-mère qui a un problème avec ça, si elle est en manque de gosses à garder, il y en a plein dans le monde qui n'ont personne. mais elle vit dans quel siècle ?

Ben au moins elle est claire, elle souhaite se débarrasser de toi. Après tout c’est aussi sa famille, peut-être qu’elle rêvait d’être grand mère et que du coup tu lui brises son rêve. Et son fils est il aussi catégorique que toi? Si oui ignore la, si non peut-être faut il changer quelque chose.

C'est à elle de se faire soigner. Je recommande l'euthanasie

Son fils ne t'a pas défendue auprès d'elle ou si c'est votre cas à tous les deux ne lui a pas dit que c'était un choix commun?