Par pendouille - 04/12/2009 07:38

Aujourd'hui, après m'avoir vue dans le bain, ma fille de cinq ans déclare : "Quand je serai grande, moi, je voudrais des gros nénés comme toi. Sauf que moi, j'en veux pas des qui pendent." VDM
Je valide, c'est une VDM 63 639
Tu l'as bien mérité 5 141

Dans la même collection

Top commentaires

tu as au moins des gros nénés, TOI !

La vérité sort de la bouche des enfants...

Commentaires

"Et puis c'est plutôt bien que la télé nous vende du rêve" je plussoie!! Au final, les filles qui ne rentrent pas dans les "standards de beauté" arrivent quand même à se marier la plupart du temps donc bon... Je ne vois vraiment pas où est le mal de faire des série avec Eva Longoria plutôt que Amélie Mauresmo :p Et puis des "standars de beauté" pour moi ça veut +/- rien dire, il y a des actrices que je trouve belles et qui ont des petits seins et qui sont brunes, d'autres en ont des plus gros, certaines sont petites, d'autres blondes etc... Il n'y a pas de critère, chacun trouve une fille belle/charmante selon ses goûts, et le fait est que beaucoup ont +/- les mêmes goûts (comme "tout le monde" aime le chocolat), on nous montre telles ou telles actrices.

#52 - C'est beau (et pitoyable) les gens tellement lobotomisés qu'ils n'arrivent même plus à se rendre compte qu'on peut être d'un autre avis que la télé sans que ce soit de la jalousie ou autre. C'est mignon, va. D'un autre côté, ça craint sacrément. #57 - Wouais! ;)

thilde_chou 0

# Mais capitaineflemme tu sais bien que dans notre société hypermédiatisée on n'est pas libre d'aimer telle ou telle chose... sinon pourquoi les entreprise dépenseraient-elles des fortunes pour orienter et simplifier les goûts de la population ? Regardez les campagnes de pub où TOUTES les photos sont retouchées ! (d'ailleurs il y a eu un scandale avec une couverture de mag US dernièrement, représentant Demi Moore outrageusement retouchée). Il est évident que des goûts formatés réduisent les coûts de production, de packaging, etc... Et on se fout bien des conséquences désastreuses que cela peut avoir sur les mentalités...

#61 mais les publicitaires retouchent les photos parce qu'on rêve de "perfection", ils nous vendent bien du rêve. Après faut bien différencier ce qui est de l'ordre du fantasme et de la réalité. Aucune de mes copines ne pouvait rivaliser avec Jessica Alba, mais je les trouvais quand même belles (voire très belles pour certaines). Donc j'aime Jessica Alba ou Eva Longoria, mais ça ne m'empèche pas d'aimer des filles plus "classiques". Après oui il y a débat de savoir si c'est parce qu'on rève de ça qu'on nous le donne, ou si c'est parce qu'on nous "l'a imposé" qu'on en redemande... Je pense que c'est un mélange des 2, je ne pense pas que tout à coup les publicitaires se sont dit : "tiens, on va mettre au hasard des femmes minces aux belles courbes et au "joli" visage, et on va essayer de leur vendre des produits grâce à ça", mais plutôt ils avaient constaté que les gens aimaient (ou rêvaient) de ce type de femme, et donc ils se sont basé là dessus. Et aujourd'hui, on ne fait que continuer dans ce culte de la "beauté", et donc oui pour un enfant ou pour nous il est dur de sortir de ça.

#62 - Neuh neuh neuh, faut arrêter avec ce "les médias répondent à un besoin". Je ne sais pas si vous vous êtes rendu compte, mais on vit dans un monde ou le besoin est clairement créé, pour être satisfait, rendement de sousous à la clé pour les gens qui ont su orchestrer, mettre en avant et satisfaire ce besoin. On est manipulé, allo. ^^ (contrairement à ce que certains pensent...) Un peu comme un producteur d'anti virus qui créerait des virus pour vendre son produit quoi. Je veux dire, les filles plastiques qui font 50 kg et du 95D, je doute que ce goût soit sorti comme ça du néant (parce que c'est "nouveau", quand même). Si encore la Beauté avait traversé les âges sous la même forme j'aurais dit ok, mais il se trouve que non quoi.

thilde_chou 0

bah écoute au vu de l'histoire des médias et des goûts du consommateur, autrefois les goûts étaient déterminés par un mélange moralité/ consommation /mode (au XIXème siècle, la peau blanche était synonyme d'opulence, et il ne fallait pas être trop maigre pour la même raison). Aujourd'hui c'est quand même massivement les médias qui orientent 70 % des femmes françaises à entamer un régime. C'est vers le milieu du XIXème avec l'arrivée des premières publicités, et l'émergence de la société industrielle que la merde a commencé en fait :P. Mais tu as raison, on est tous libre de décliner ou pas ce lavage de cerveau... quoique sexinthekitty a l'air d'être moins libre que d'autres :P

sexinthekitty 0

#64: ouais c'est vrai je vais me mettre à aimer les boudins pour montrer que je suis libre dans me tête

#65 - Mais non mais non, reste dans ton trip les médias sont nos amis ils nous vendent du rêve et des bonasses. Ils te vendent du rêve (ahahah), tu véhicules leur idéologie moisie incitant à la consommation sans discernement, tout est parfait. Have fun!

#66 et les autres : je suis tout à fait d'accord avec vous. Ayant fait du marketing, je connais bien ce genre de manipulations, ce que je ne supporte plus d'ailleurs... #65 tu me parait bien manquer de discernement...

Fallait te dire qu'un jour ou l'autre ça allait te pendre au nez :D P'tit dédicasse: o/o/ MOUHAHAHA !!!