Aller retour

Par Chienne de vie - 06/09/2021 16:00 - France

Aujourd'hui, mon employeur refuse mon départ à un mois de la fin de mon contrat, sous prétexte d'un accroissement de l'activité. OK, mais en revanche il ne veut pas me garder après. VDM
Je valide, c'est une VDM 3 463
Tu l'as bien mérité 316

Dans la même collection

Top commentaires

En fait tu reproches à ton employeur de vouloir respecter les termes du contrat qui vous lie. Il y a tellement de raisons pour lesquelles il a encore besoin de toi et tout autant de ne pas pouvoir te garder.

ben les cdd c'est fait pour le surcroit de travail, quand plus d'activité, fini le cddd

Commentaires

ben les cdd c'est fait pour le surcroit de travail, quand plus d'activité, fini le cddd

En fait tu reproches à ton employeur de vouloir respecter les termes du contrat qui vous lie. Il y a tellement de raisons pour lesquelles il a encore besoin de toi et tout autant de ne pas pouvoir te garder.

ce que je comprends c'est qu'il refuse qu'il parte à la fin des 1mois

Si le départ anticipé d'un CDD est pour un CDI, l'employeur ne peut refuser

koquelicot 6

en même temps quand tu sais que tu vas pas être repris à la fin de ton contrat, il est logique de chercher un autre travail. et si tu en trouves un autre de suite, c'est rageant de pas pouvoir le prendre parce que ton patron a encore besoin de toi avant de te jeter... c'est peut-être la loi mais pour le coup la loi est mal foutue..

latourkipenche 40

@ lifetears [CDD] rupture anticipée Le salarié peut mettre fin à son contrat de travail pendant la période d'essai sans motif particulier. En dehors de la période d'essai, le CDD peut être rompu avant le terme prévu uniquement dans les cas suivants : Accord entre l'employeur et le salarié Demande du salarié qui justifie d'une embauche en contrat à durée indéterminée (CDI). Pour éviter toute difficulté, le salarié peut indiquer par écrit la rupture du contrat et fournir le justificatif de l'embauche prévue (promesse d'embauche ou contrat de travail, par exemple) Faute grave Force majeure Inaptitude constatée par le médecin du travail Rupture en raison d'une embauche en CDI S'il rompt le CDD en raison d'une embauche en CDI, le salarié doit respecter un préavis (sauf dispense de l'employeur). La durée du préavis est calculée à raison d'1 jour par semaine, compte tenu : Soit de la durée totale du CDD, renouvellement inclus, lorsqu'il comporte une date de fin précise Soit de la durée effectuée, lorsqu'il ne comporte pas de terme précis Le décompte est effectué en jours ouvrés : Jour effectivement travaillé dans une entreprise ou une administration. On en compte 5 par semaine.. Dans les 2 cas, le préavis ne peut pas dépasser 2 semaines. Rupture d'un commun accord Si l'employeur et le salarié décident de rompre le CDD d'un commun accord, il n'est pas obligatoire de prévoir un préavis. S'ils décident de négocier un préavis, ils peuvent en définir librement la durée. En dehors des cas autorisés, si le salarié rompt le CDD par anticipation, il doit verser à l'employeur des dommages et intérêts correspondant au préjudice subi. service-public.fr/particuliers/vosdroits/F40

Ben... à la base, la mention "durée déterminée", c'est pas que pour le patron, hein... Après, je suis d'accord que parfois, on peut s'arranger mais je comprend aussi ton patron : Si tu pars, il doit trouver une personne pour un mois - le temps de la former, qu'elle prenne ses marques, il est perdant. A toi de voir s'il y a moyen de faire double shift pendant un mois !