Par oreliebiquette - 19/9/2019 06:30

Une vraie girouette

Aujourd’hui, j’ai appris que mon mari me trompe à nouveau. Mais contrairement à la première fois où j’ai été dévastée par la nouvelle, cette fois-ci je suis ravie car je cherche depuis un an une excuse pour le quitter. Il s’en est aperçu. Depuis, il refuse de divorcer et a quitté sa maîtresse. VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  jujubesta10  |  16

Alors d'un côté le type infidèle qui ne mérite pas une compagne aimante, et de l'autre la miss qui joue un rôle durant une année alors qu'elle veut se tirer (c'est aussi une forme de tromperie) tout en analysant les faits et gestes de son mari pour ne pas être la méchante.... joli couple finalement

Commentaires
Répondre

Annuler un mariage ? Euh, non. Mais cela peut permettre au juge (qui a un grand pouvoir d'appréciation là-dessus) de retenir pour faute le mari pour la demande de divorce de l'auteure. N'oublions pas que “Les époux se doivent mutuellement respect, fidélité, secours, assistance”.M'enfin, faut-il pouvoir le prouver ! Les preuves portant atteinte à la vie du privée du conjoint fautif ne sont pas recevables (sms ou email; par ex, venant de son téléphone ou ordinateur privé)

Répondre
  Double F  |  21

Sam_iya :

« L’article 212 du Code civil dispose que : « Les époux se doivent mutuellement respect, fidélité, secours et assistance ».
Le non-respect de l’un de ces devoirs du mariage constitue une faute conjugale.

L’adultère peut se définir comme la violation du devoir de fidélité. Elle constitue donc une faute conjugale, qui peut être sanctionnée par le prononcé du divorce aux torts exclusifs du conjoint ayant violé le devoir de fidélité.
La Cour de Cassation a admis, dans un arrêt du 30 avril 2014, que l’adultère peut être constitué même en l’absence de relation physique. Ainsi, le fait pour une personne de fréquenter des sites de rencontre, d’y échanger des messages et des photographies intimes, constitue bien une violation du devoir de fidélité. »

Répondre
  gazeleau  |  31

Je confirme : Le divorce n'a plus à être justifié. Faute ou pas ça ne change plus rien au niveau de l'accord du juge et de la répartition des biens.

à la rigueur ça peut juste permettre au juge de statuer pour la garde des enfants si un des 2 conjoints lui parait instable socialement/affectivement.

Du coup je rejoins d'autres sur ce point: Pourquoi attendre une faute ? Il faut se détacher d'une quelconque culpabilité si l'autre n'a fait aucun effort pour soigner la relation conjugale.

Répondre
  Wednesday 13  |  18

Des enfants ? Une maison à payer ? Un prêt pour la voiture ? Un salaire moyen qui ne permet pas de pouvoir continuer à subvenir aux dépenses du couple et avoir son appartement à côté ?

Répondre
  MadameDodue  |  62

Wednesday, ça fait un an qu'elle cherche une excuse pour le quitter, il lui en donne une. Si elle ne demande toujours pas le divorce, il y a une part de mauvaise foi (ou de mauvaise volonté) de sa part.

Répondre
  Thrr-Gilag  |  41

@Mercredi13 : ce sont des raisons qui peuvent expliquer qu'elle reste. Mais pour le coup, en quoi sont-elles modifiées par le fait qu'il veuille ou non divorcer / continuer d'avoir une maîtresse ?

Répondre
  Le ned  |  12

Non mais c'est clair c'est sur qu'elle attendait justement pour pas avoir le mauvais rôle et que ce sois le mari qui sois la cause du divorce pour gratter le max...

Par  jujubesta10  |  16

Alors d'un côté le type infidèle qui ne mérite pas une compagne aimante, et de l'autre la miss qui joue un rôle durant une année alors qu'elle veut se tirer (c'est aussi une forme de tromperie) tout en analysant les faits et gestes de son mari pour ne pas être la méchante.... joli couple finalement

Répondre
  gazeleau  |  31

Si ça fait un an qu'elle s'est détachée, attendre la faute n'a pas de sens. Elle semble avoir déjà fait le deuil de la relation. Il n'y a sans doute pas une que la seule tromperie pour en être arrivée là.

Moi j'aime bien qu'on se réconcilie, mais les efforts doivent être partagés et même là comment refaire naître des sentiments qui se sont éteints ?

Répondre
  ashtak  |  15

Tout simplement je pense que le type en face n’a pas l’air simple il refuse le divorce alors qu’il est en tort alors imaginez le reste.. elle reste pour faire un dossier et se protéger

Répondre
  Thrr-Gilag  |  41

Dans ce cas, je ne suis pas sûr que rester un an à vivre avec un mec qu'on craind pour monter un dossier soit l'option la plus sûre du monde. Et je ne vois pas en quoi le fait d'avoir une preuve de son infidélité protège de quoi que ce soit.

Par  chapelle16  |  63

Wenesday 13 j'entends parfaitement tout ça, mais il y a mille façons de sortir de la vie de quelqu'un même en vivant sous le même toit. J'ai déjà vécu en "colocation " avec un ex qui refusait d'admettre que c'était fini et crois moi au bout de deux mois de chambre à part, de découchages et de négation totale de sa présence il a fini par craquer et partir. Moins facile quand on a des enfants mais faisable. D'autant que dans le cas de l'auteure et son mari, il semble qu'il n'y en ait pas un pour ratrapper l'autre.

Par  Missmii  |  16

Pourquoi chercher une excuses ?

Par  mauditfrancais  |  17

La loi dit que si tu vis dans un endroit différent de lui, pendant 2 ans, il ne pourra pas s’opposer au divorce.
On ne peut pas obliger une personne à rester marier à vie. Pour plus d’info, tu peux me contacter.

Répondre
  ziza31  |  27

Elle peut demander le divorce de son côté mais lui peut aussi faire traîner le divorce en ne se présentant pas aux convocations et en ne prenant pas d’avocat. Ça peut durer très longtemps et coûter très cher à madame. Aussi tout le temps ou tu restes marié tu es solidaire de toutes les dettes que ton futur ex époux contracte. Donc plus c’est bref et mieux c est pour tout le monde. Je sais de quoi je parle malheureusement :(