Ajouter un commentaire

Vous devez etre inscrit afin de commenter

Top commentaires

VDM parce que tu le veux bien. Une soirée raisonnable avec un peu de compagnie, un repas simple à partager et peu ou pas d'alcool aurait pu te donner du plaisir et te permettre d'arriver remontée à bloc pour l'examen.

Harbard 30

La première année, c'est la baffe, un océan de brimades. Beaucoup de choses (inutiles) à retenir et très peu de temps. De l'énergie physique et mentale gaspillée à apprendre par cœur les formules moléculaires des douze acides aminés, le tableau périodique des éléments, à écrire des équations nucléaires, et cetera., et cetera. Pendant cette longue et épuisante année, il y a une forme de déception et de grande frustration sur le savoir par cœur. C'est normal. Mais cela résume parfaitement le jeu du concours : C'est bête et méchant. Je vous souhaite de réussir et ne vous inquiétez pas, même si pendant toutes vos études de médecine vous allez en perdre le sommeil, être épuisé, devoir supporter l’humiliation et vouloir tout plaquer plusieurs fois par semaines, avec le recul, vous allez en apprécier chaque secondes.

Commentaires

Ce ne sera qu'une fois, voire deux dans ta vie. Pas de quoi la gâcher mais c'est sûr, c'est triste. De toute façon, on va repartir pour un nouveau confinement 😀

VDM parce que tu le veux bien. Une soirée raisonnable avec un peu de compagnie, un repas simple à partager et peu ou pas d'alcool aurait pu te donner du plaisir et te permettre d'arriver remontée à bloc pour l'examen.

Perso cette année j’ai passé le réveillon seul. J’aurais voulu le faire en famille mais il y a un virus mortel qui se balade. C’est pas le moment de partir en vacances et de se rassembler en famille

Je suis d'accord avec mes vdds. Il faut savoir se relâcher un peu. Trop se mettre la pression ce n'est pas bon aussi. Tu as encore 2 semaines quasiment pour finir tes dernières révisions. En plus vu la période de l'année ça doit être le concours blanc.

Non, à cette période c'est la première partie du concours. Il y a un premier classement qui sort, une partie des derniers classés est éliminée et ne pourra pas poursuivre l'année et se présenter à la deuxième partie du concours qui se déroule en mai ou juin habituellement. Donc c'est loin d'être anodin.

Mais je reste d'accord sur un point, il faut savoir se relâcher et profiter d'une soirée ne serait-ce que pour garder le moral, tu n'en seras que plus performant le lendemain !

Harbard 30

La première année, c'est la baffe, un océan de brimades. Beaucoup de choses (inutiles) à retenir et très peu de temps. De l'énergie physique et mentale gaspillée à apprendre par cœur les formules moléculaires des douze acides aminés, le tableau périodique des éléments, à écrire des équations nucléaires, et cetera., et cetera. Pendant cette longue et épuisante année, il y a une forme de déception et de grande frustration sur le savoir par cœur. C'est normal. Mais cela résume parfaitement le jeu du concours : C'est bête et méchant. Je vous souhaite de réussir et ne vous inquiétez pas, même si pendant toutes vos études de médecine vous allez en perdre le sommeil, être épuisé, devoir supporter l’humiliation et vouloir tout plaquer plusieurs fois par semaines, avec le recul, vous allez en apprécier chaque secondes.

pour avoir passé ce concours il y a 5 ans, clairement, ceux qui bossaient h24, sans jamais souffler/faire de sortie ou autre étaient loin d'être ceux à aler le plus loin. certains effectivement avaient d'excellentes notes, mais beaucoup ne finissaient pas l'année, ou la finissaient hors du numérus. ertains même avaient le concours mais lachaient lors des années supérieures car la quantité de travail était toujours impressionnante