Par - 29/2/2020 16:00

Tout le monde debout !

Aujourd'hui, je demande pour la première fois de ma vie une place dans le métro. Presque tout le wagon me dit : "Vous êtes jeune ! Restez debout !" Oui, j'ai 18 ans mais je fais quoi de ma carte handicapée, de mon 100% et des mes deux pathologies invalidantes ? VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Capitaine AdBlock  |  63

Hélas, le sujet du handicap n'est que partiellement connu du grand public. Quand on parle handicap, on pense souvent aux personnes en fauteuil roulant et autres déficiences motrices ; mais plus de 80% des handicaps sont invisibles. Je connais des gens qui comme vous en souffrent et ils sont souvent incompris, donc je ne peux que compatir (question idiote : avez-vous tenté d'expliquer aux voyageurs votre handicap, afin qu'ils comprennent le besoin de vous asseoir, ou ont-ils nié malgré vos explications carte en main ?)

Commentaires
Par  Capitaine AdBlock  |  63

Hélas, le sujet du handicap n'est que partiellement connu du grand public. Quand on parle handicap, on pense souvent aux personnes en fauteuil roulant et autres déficiences motrices ; mais plus de 80% des handicaps sont invisibles. Je connais des gens qui comme vous en souffrent et ils sont souvent incompris, donc je ne peux que compatir (question idiote : avez-vous tenté d'expliquer aux voyageurs votre handicap, afin qu'ils comprennent le besoin de vous asseoir, ou ont-ils nié malgré vos explications carte en main ?)

Répondre
  MadameDodue  |  63

Ta "question idiote" ne l'est pas tant que ça, j'imagine que le fait de vivre avec un handicap au quotidien (ou n'importe quelle "différence", ce n'est pas le bon terme mais le mot approprié ne me revient pas) fait qu'on oublie parfois de préciser vu que c'est logique pour soi. Un exemple loin du handicap, quand je vais chez le kiné pour mon épaule, j'oublie soit de préciser que je suis gauchère, soit que j'ai eu une capsulite.
Et autre chose, certaines personnes en situation de handicap agissent parfois comme si tout leur était dû (je ne dis pas que c'est le cas de l'auteur, je vous vois venir là bas au fond et j'insiste sur "certaines" et "parfois"). Je pense notamment aux caisses prioritaires des magasins, où tu te fais passer devant sans même un bonjour, et encore moins sans te demander si toi aussi tu es prioritaire où s'ils peuvent passer, et qui trouvent en prime le moyen de te renvoyer paître quand tu leur fais la remarque 😤

Répondre
  Poupoupipidou  |  46

J'ai deux illustrations diamétralement opposées.
1/ lors d'un taf d'étudiant en caisse (prioritaire), deux handicapés qui se sont disputés, et étaient à 2 doigts de se taper dessus pour "qui passera en premier". Gros malaise chez tous les spectateurs.
2/ ma mère, qui après de nombreuses opérations sur une articulation est handicapé à 80%. Ca se VOIT, elle a une cheville "normale" et une cheville deux fois plus grosse + boitement + cane. Même en passant à une caisse prioritaire, les gens la regardent et VOIENT, personne ne bouge. Son tort ? Ne pas hurler, probablement.

Répondre
  MadameDodue  |  63

Ah ah oui poupoupidou, j'ai été caissière aussi et c'est vrai que les gens qui s'engueulent pour savoir lequel sera le plus handicapé c'est assez folklo, mais à mon avis ce sont les mêmes qui te passent devant sans demander si tu es prioritaire aussi ou pas. Surtout que le bon sens voudrait que le plus prioritaire ne soit pas celui qui a le plus gros handicap mais celui qui a le plus de mal à rester debout longtemps ; j'avais eu le cas d'un couple de personnes âgées dont le monsieur (en plus le respect des anciens ça compte double) était amputé d'un bras, qui avaient fait tout un foin pour passer leur plein caddie devant un ado qui venait pour un paquet de gâteaux et qui avait la jambe dans le plâtre. Pour qu'au final ce soit madame qui décharge et charge le caddie pendant que monsieur attend. J'avais trouvé ça ridicule et assez honteux, mais techniquement il avait une carte prioritaire et pas le gosse.
Mais sinon pour l'exemple de ta mère, il y a des gens qui n'aiment pas qu'on leur propose de l'aide, ou qui ne demandent à passer que lorsqu'elles en ressentent le besoin, donc peut être que certaines personnes devant elle attendent qu'elle demande si elle peut passer. Peut-être aussi que d'autres espèrent qu'elle ne demandera pas pour ne pas se faire gratter leur place (il y en a sûrement plein). Et probablement qu'il y a aussi plein de gens comme moi qui ne font pas attention à qui arrive après 😄

Répondre
  chuuttt  |  37

@poupoupididou : hurler, non, pas utile, mais demander, oui.
Faut il vraiment que les gens devinent? Et en plus, certaines personnes "en situation de handicap" n'aiment pas du tout qu'on les traite différemment des autres. Et du coup, on risque une remarque désagréable si on leur propose de passe devant.

Répondre
  chuuttt  |  37

@Madamedodue : tout à fait d'accord avec toi. Certaines personnes, reconnues handicapées, certainement à juste titre, brandissent cette reconnaissance comme un étendard et en profitent pour se comporter sans respect envers les autres. Le respect doit être mutuel, les "handicapés" (j'aime pas de mot) et les "non handicapés".

Répondre
  le barbare  |  88

MD > Ca me fait penser à une anecdote qui m'est arrivé. J'étais assis dans un bus quand quatre mémés sont entrées en furies en brandissant leurs cartes vermeilles et avant même que je réalise quoi que se soit, m'ont dégagé avec les autres occupants en beuglant très agressivement : "Prioritaires, laissez nous la place ! Allez oust ! " ...

Répondre
  WB47  |  27

Perso, j'ai eu l'exemple dans les transports, où une femme avec carte prioritaire à l'appuie, demande gentiment à une dame si elle peut lui laisser sa place assise : elle a refusé sous prétexte qu'elle n'avait pas envie et qu'elle pouvait demander à quelqu'un d'autre...
Il y a eu une brève prise de bec entre les deux avant que ce soit un vieil homme qui se décide à laisser sa place.
C'est finalement celle qui ne voulait pas céder sa place qui s'est sentie stupide et a laisser sa place au vieil homme...tout le monde la regardais de travers. Heureusement pour elle, elle descendait à l'arrêt juste après.

Répondre
  juliart_93  |  10

Honnêtement j'ai déjà essayé une fois et ça m a traumatisé. On m'a répondu que ma jeunesse faisait que j'étais apte à supporter les douleurs 😅. Mais bon aujourd'hui je ne me laisserai plus faire si jamais j'ai rellementbesoin d'une place. Merci de votre soutien !

Répondre
  juliart_93  |  10

Merci de votre soutien ! D'habitude non, je n'ai pas la force d'expliquer le problème des maladies invisibles donc je m'asseois sur ma place 😂 Je l'ai fait une seule fois et ce n'était pas pour moi mais pour une jeune femme qui se sentait vraiment mal (et qui se trouvait avoir une maladie invisible). Je me suis levée pour lui laisser ma place tout en expliquant aux passagers l'impact de ces maladies. mais pour moi je ne l'ai fait que pour l'occasion de cette VDM car la plupart du temps je reste debout ou donne même ma place aux gens. Donc c'est dire que si jai demande cette place c'est que ça allait vraiment mal 😅 Une crise d AVF commençait 😑 Merci de votre soutien et bon courage également a vos proches !

Répondre

J'ignore ce qu'il en est sur les autres réseaux mais dans les rames de métro parisien, les places prioritaires ne sont signalées que par de discrets autocollants au-dessus des baies vitrées, là où peu de gens regardent. Ces places n'ont pas de couleur distinctive comme dans les bus, ce sont des carrés de 4 sièges en tous points identiques aux autres. Je pense que la plupart des voyageurs ignorent tout simplement qu'il s'agit de places prioritaires.

Répondre
  mllemodemelodie  |  32

De base pour moi toutes les places d’un bus sont des places prioritaires dans tous les cas tu vas pas envoyer bouler la personne parce qu’il n’y a pas d’autocollant au-dessus de ta place, question de respect.

Répondre
  juliart_93  |  10

Je suis l'auteur de la VDM et sincèrement dans le métro parisien bondé, on ne se soucie pas d'où sont les places réservées car elles sont si faiblement signalées que je ne connaissais même pas leurs existences 😅

Par  CaviaAperea  |  41

C'est hélas de l'ignorance qui peut faire mal. Je pense que la majorité de ces passagers n'était pas mal intentionnée mais c'est une maigre consolation.
J'ai une situation à peu près similaire à la vôtre (jeune adulte, pathologies invalidantes, handicap la plupart du temps invisible) et j'ai déjà dû demander une place car je me sentais au bord du malaise et la personne m'a cédé sa place gentiment. Quelques arrêts plus tard, une personne âgée arrive et elle peinait clairement à marcher. Vu que j'avais pu rester assise quelques arrêts, je me sentais moins mal et il ne me restait que 2 arrêts avant d'arriver à destination : je m'empresse de me lever pour aller aider la personne âgée et la mener à ma place. Plusieurs personnes se sont écriés "vous n'étiez pas censé être handicapée ? Votre carte est fausse ?" je suis restée sans voix pendant quelques secondes, je ne comprenais pas leur logique sur le moment (en quoi le fait d'avoir parfois besoin de se reposer/d'être assise ou allongée est-il incompatible avec des moments où on peut rester davantage debout car le repos le permet ?). Une autre fois on m'a même dit "vous êtes belle, vous ne pouvez pas être malade !", je pense que le plus important c'est de prendre conscience en profondeur que personne ne peut imaginer ce que chacun vit, à quel point nos handicap peuvent impacter des petites choses du quotidien, ... Tout ce qui apparaît comme une "chance" (la jeunesse, la beauté, l'intelligence, et tant d'autres choses qui peuvent vous faire sortir du lot) occasionne souvent un réflexe de rejet du handicap invisible. J'ai donc choisi d'être indulgente face aux bêtises que j'ai pu entendre : ils ne peuvent pas savoir et réagissent nature peinture sans mesurer l'impact de leurs mots. Je ne dis pas que vous devriez également choisir l'indulgence mais je vous souhaite de ne pas vous tourmenter ou de vous pourrir la vie avec tout ça, ça n'en vaut -à mon humble regard- franchement pas la peine. Courage !

Répondre
  Ryan Brunel  |  13

Avec tout le respect et la compassion que ton commentaire inspire, je ne pense pas que fermer les yeux soit la meilleure chose à faire. Il faut au contraire forcer les gens a se remettre en question, faute de quoi rien ne bougera jamais.

Répondre
  juliart_93  |  10

Je suis l'auteur de la VDM. je suis d'accord avec vous. Vous pourrez lire mon explication en haut (je ne sais pas si elle apparaît en rouge) et mes réponses aux autres commentaires. Je passe d'habitude sur toutes ces réflexions dues à l'ignorance mais jai tenue à partager celle-ci car pour le coup c'était vraiment une vie de lerde sur le moment,vu mon état. merci de votre retour !☺️

Par  chuuttt  |  37

Le 100% accordé par l'assurance maladie n'a rien à voir avec le handicap. C'est la carte station debout pénible ou GIC (accordée par la maison de l'autonomie, anciennement MDPH, anciennement COTOREP) qui permet de s'assoir aux places réservées. Personnellement, si quelqu'un me montre sa carte, bien évidemment je lui laisse la place. Après, hélas, il faut faire fi du regard des autres, pas toujours bienveillant en ces périodes qui portent plus à la violence qu'à la compassion. sinon, l'humour décalé ça marche : tu peux dire que tu es missionnée par le haut commissariat au handicap (je ne sais même pas si ça existe...) pour voir l'efficacité des sièges réservés dans les transports en commun... Bon courage

Répondre
  juliart_93  |  10

Je suis l'auteure de la VDM. je sais que le 100% n'accorde pas de place mais c'est un gage de handicap et dans l'écriture de la VDM j'ai préféré utilise cet argument pour que les lecteurs comprennent que le handicap etait ce jour la pesant et ainsi se rendre compte que la réaction des gens était véritablement une VDM ! Jai tout expliqué dans mon commentaire en haut. Merci de votre retour !☺️

Répondre
  bruceli  |  8

Je pense qu’il faut se dire que tu es chanceux que ça ne se voit pas.
Après un simple : « je sais que ça ne se voit pas mais j’ai une pathologie qui m’empêche de me tenir debout trop longtemps », je suis sûr que ça passe. Les gens ne sont pas forcément bêtes ou méchant, ils sont juste pour la plupart ignorants.

Personnellement j’ai également une carte handicap et un handicap invisible, les trajets en transports en commun sont un vrai calvaire pour ma part car je trouve que les personnes ne sont pas compatissantes, après ce n’est que mon avis... mais on me reproche aussi de simuler un handicap ou on m’a déjà dit qu'être grosse n’était pas un handicap, aux caisses prioritaires je n’ai jamais eu de problème sauf avec une caissière qui n’a sèchement dit que je n’avais pas le droit d'être là parce que j’étais trop jeune seulement elle. Je comprends ta situation et honnêtement ça me fait mal au cœur de dire que malheureusement on peut rien faire contre ça même en brandissant la carte handicap... Depuis que j’ai ma propre voiture adaptée, je n’ose pas demander ma carte de stationnement par peur de me faire vandaliser ma voiture sur une place handicap ... bon courage à toi et bon courage à ceux qui vivent la même chose