Ça se voit pas forcément

Par Anonyme - 15/10/2021 07:30

Aujourd'hui, je vais à la gare pour changer un billet. Je présente mon abonnement et ma carte handicapé au guichet prioritaire. Le vendeur me regarde de bas en haut et avec un air hautain, il me dit : "Bah, vous avez un handicap vous ? - Oui je suis déficiente visuelle. - *soupir/rire contenu* Mouais…" VDM
Je valide, c'est une VDM 3 568
Tu l'as bien mérité 239
Reddit

Ajouter un commentaire

Vous devez etre inscrit afin de commenter

Top commentaires

Faudrait vraiment apprendre au gens qu’un handicap ne se voit pas forcément… C’était un idiot vous pouvez faire une déclaration

T’es pas en fauteuil ? Ben t’es pas handicapé alors… (Team handicap invisible, je compatis.)

Commentaires

Faudrait vraiment apprendre au gens qu’un handicap ne se voit pas forcément… C’était un idiot vous pouvez faire une déclaration

T’es pas en fauteuil ? Ben t’es pas handicapé alors… (Team handicap invisible, je compatis.)

Et en plus t'es en état décrire une vdm donc ton handicap ne doit pas être si prononcé que ça. Second degré, pas taper s'il vous plaît 😂

J'aurais pu être ce malpoli. Une fille de mon entourage a aussi un statut d'handicapé à cause de sa vision mais en vrai, elle s'adaptait super bien alors je ne me rendais pas compte. J'avais de petits indices subtils quand même : quand j'étais à quatre mètres et que je l'appelais, elle me "cherchait", et ses yeux faisaient des mouvements inhabituels, comme si elle lisait un texte perpetuellement. Je crois que les albinos ont ce genre de problème de vue, elle est peut-être albinos elle-même en fait, vu qu'elle est hyper pâle avec les cheveux blonds presque blancs. Une fois, je lui ai demandé franchement à quel point elle voyait. Elle a mis sa main à quarante centimètres de son visage et a dit : "Jusque là", sans ça, jamais je n'aurais compris. J'ai peut-être trop exigé d'elle mais vu qu'elle n'avait pas expliqué, je ne culpabilise pas. Quand l'handicap est invisible, expliquez pour qu'on comprenne.

Quand on présente une carte handicapé, ça compte comme explication, non ?

Non ça ne compte pas. J'en connais qui se vantent d'utiliser la carte handicapé de la petite soeur diabétique pour payer moins cher les entrées des parcs d'attraction et pour couper les fils d'attentes. Là c'est anecdotique et pas grave mais la malhonnêteté existe, présenter une carte est carrément loin d'être une preuve.

A un proche, on peut éventuellement expliquer, mais au guichet de la gare, le type n'a pas à demander d'explication.

A un proche, on peut éventuellement expliquer, mais au guichet de la gare, le type n'a pas à demander d'explication.

Pour information le nystagmus ne touche pas que les albinos, c'est même un défaut de vision assez répandu mais à des degrés divers. Mon fils en a un (mais en vision périphérique uniquement, moins handicapant du coup) et il est pas albinos du tout

Et sinon si on pas envie d'expliquer quelque chose qui doit déjà bien nous embêter dans la vie, on a le droit aussi.

Oui, c'est vrai ce que vous dîtes. J'ai écrit deux mini-storytimes pour donner des retours sur expérience et elles ont juste la valeur d'un avis, ne les prenez pas pour plus. Maintenant je vais porter une opinion. Il y a une faille dans le système de la carte handicapé, j'en ai déjà parlé. Et certains handicaps sont invisibles, c'est même le titre de la vdm : "Ça se voit pas forcément", je cite. Est-ce que ça veut dire "il est inconcevable de douter du handicap de quelqu'un, aussi invisible soit-il" ou "je conçois que mon handicap est difficilement percevable et qu'il y ait méprise sur mon compte" ? Pour l'instant, je n'ai vu que des commentaires pour encourager la victimisation, les handicapés ne sont pas en sucre et peuvent tolérer un con qui dit "mouais". Certains handicapés sont franchement des connards et il ne faut pas leur tourner le dos, c'est tout. Tout le monde souffre. Fin de mon opinion. Je vais terminer en racontant un dernier truc sur la malvoyante. Elle m'avait parlé de sa vision dès le départ, sans que je percute (vous le savez). Elle était très gentille, cultivée, polie, éloquente, de bonne foi, de très bons diplômes, bref; la somme de ses qualités faisait qu'on s'est entendues et étions à l'aise, j'ai passé beaucoup de temps avec elle. Par contre, j'étais concentrée sur autre chose. Elle avait des micro réactions satisfaites quand des amies vivaient un truc pas cool. Et comme elle était loin d'être conne, elle enfonçait avec une formule passive-agressive. C'est une petite ordure, ça bat le handicap. Pas de compassion, pas de haine, je ne ressens strictement rien pour elle. Et son handicap, aussi difficile soit-il, je m'en tape. Et si j'ai involontairement abusé de sa condition, je m'en tape aussi.

Exact, un handicap ne se voit pas forcément. Et on est pas forcément en train de « faire la tête », on peut sembler joyeux et en bonne santé.

Les joies de l'handicap invisible. On ne le voit pas malheureusement...

Ça a aussi ses avantages... autant il existe des boulets qui, s'ils ne voient pas de fauteuil, de canne, ou de caractéristiques physique propre à une maladie/ handicap ne percutent pas même quand tu leur dit que tu as un handicap... autant il y a encore plus de personnes qui te mitraillent du regard et te jugent ou s'apitoient lorsque l'handicap se voit. Et le pire c'est qu'en dehors de ceux qui jugent c'est souvent involontaire ou même avec plein de bonnes intentions.

Typique. Tant de gens ignorent que plus de 80% des handicaps sont invisibles. Ils sont relativement peu connus et souvent niés.