Par chairacanon - 6/11/2019 16:00 - France - Paris

Solidarité, ou pas

Aujourd’hui, grosse réunion avec le boss. C’est l’occasion de lui faire part des problèmes institutionnels dont tout le monde se plaint. Je me lance, optimiste. A tort... Mes collègues ont feint de ne pas me comprendre. Pour le courage, on repassera. VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Djef Ray  |  22

Classique... Petit conseil de militant chevronné : la prochaine fois, rédige une lettre récapitulant les revendications communes, et fait la signer à tes collègues. Tu verras alors le niveau d'engagement de chacun, et qui sera prêt à se mouiller. Souvent, beaucoup se sentent plus à l'aise à signer un papier qu'a se lancer "en live", et une fois le document signé, ils ne peuvent plus revenir en arrière quand tu te lance, et te soutiennent, timidement, mais quand même

Par  Miharu  |  28

Malheureusement t'es pas le seul...
Même chose dans mon administration, nous sommes 4 à nous plaindre de certains aspects de l'organisation au travail, dont un mec, grande gueule, qui aime raconter partout son passé de syndiqué, qui se plaint tout le temps.
Viens le moment des évaluations avec le chef. Le mec passe, une autre nana, et ensuite c'est au tour de ma collègue. Elle balance tout, explique l'organisation désastreuse du service compta, etc. Le chef ouvre de grands yeux et lui dit qu'il ne comprend pas, c'est la première fois qu'il entend ça. Elle passe pour une grosse chieuse qui râle pour rien alors que tout le monde est content. On comprend alors que nos deux collègues se sont écrasés, ont prétendu que tout va bien.
Heureusement, je suis passée après, et j'ai tout balancé, j'ai soutenu ma collègue jusqu'au bout.
Bref, ne jamais faire confiance aux grandes gueules qui se plaignent tout le temps, ce sont les premiers à se dégonfler !

Commentaires
Par  Djef Ray  |  22

Classique... Petit conseil de militant chevronné : la prochaine fois, rédige une lettre récapitulant les revendications communes, et fait la signer à tes collègues. Tu verras alors le niveau d'engagement de chacun, et qui sera prêt à se mouiller. Souvent, beaucoup se sentent plus à l'aise à signer un papier qu'a se lancer "en live", et une fois le document signé, ils ne peuvent plus revenir en arrière quand tu te lance, et te soutiennent, timidement, mais quand même

Répondre
  etamine  |  9

j'ai vécu ça, dans une formation en école.

tout le monde se plaignait (en mp) de l'organisation désastreuse... j'ai proposé d'en parler sur le groupe que nous avions crée, tout le monde m'a dit "OK vas y, ça ne peut plus durer, faut faire quelque chose" je lance une discussion pour savoir qui voudrait faire remonter l'info à l’école et de quelle manière on pourrait le faire, message correct et clair mais sans savoir que la directrice de l'école s’était infiltrée dans le groupe sans prévenir de qui elle était.

de là elle a écrit un commentaire, pas piqué des hannetons... et tout le monde s'est dégonflé. j'ai continué à expliquer, de façon courtoise mais claire, les problèmes en disant que tout ceux avec qui j'ai parlé étaient d'accord,et que l'idée de faire ce "sondage" ne venait pas que de moi. j'attendais donc les commentaires des autres, en soutien, vu que la situation devenait assez chaude pour moi..... mais là comme par hasard personne n'était d'accord !!! les pires réponses que j'ai eu d’hypocrite fini on été "ils font ce qu'il peuvent" "faut pas être aussi exigeante" "c'est qu'une petite école" j'ai halluciné..... l'exemple le plus concret c'était pour le retard des cours; en message privé c’était (pour la même personne) "c'est inadmissible, on a payé et ces incapables sont pas foutu de faire leur boulot" et dans la discussion "faut pas abuser, faut être tolérant, c'est une petite école, je te trouve dure"... incompréhensible...

problème à partir de là je suis devenue l"élément perturbateur". ils m'ont bien fait comprendre (à peine sous entendu) au téléphone ensuite que c'était pas la peine de passer les examens parce que je serais saqué... et que les écoles de cette branche se connaissent toutes et qu'ils allaient "me faire de la pub"

je rejoins ton commentaire Djef Ray, dans ces cas là il faut faire une lettre et faire signer tout le monde, comme ça pas de surprise. ça vaut mieux.

et après on se demande pourquoi personne ne dit plus rien...

Répondre
  TataMama  |  17

Pareil ici, travail en SSII, que des lpaches et des faux culs. IMpressionnant en tous cas comme ils se font manipuler par la hiérarchie juste sur la base de leur lacheté. Et ensuite ça passe la journée à se plaindre. Milieux toxiques... Clairement par écrit, et sinon partir et les laisser dans leur merde. Ce n'est jamais par hasard qu'il y a une situation merdique : elle a forcément été mise en place et acceptée par les personnes présentes : ils sont donc 100% responsables de leur malheure au final. Pas la peine donc de se sacrifier pour eux.

Par  Joliet Jake  |  43

La prochaine fois, utilise ton courage pour demander une augmentation, ça servira à quelque chose au moins.

Par  Scott du Canada  |  45

Un dirigeant digne de ce nom n’a pas besoin que l’on lui indique quels sont les problèmes. Il le sait car il se tient informé de la vie de son entreprise. D’après mon expérience, si les problèmes persistent c’est que la direction laisse faire ou n’en a tout simplement rien à faire.

Répondre
  LAlbert111  |  9

@ Pol Pot la compote

Les seules compétences qu'a Scott du Canada c'est de l'ouvrir sur tout et de savoir éplucher des patates.

Répondre
  LAlbert111  |  9

Pour un ignare convaincu d'avoir toujours raison, oui.

Répondre
  LAlbert111  |  9

Oh ça fait son imitation de JMLP.

Répondre
  LAlbert111  |  9

Oui oui oui c'est ça.
Faut se coucher. Demain il a une julienne de légumes à faire, une ratatouille avec du riz blanc et ça doit écrire 4 commentaires à jouer les gros méchants sur vdm.
Ça a besoin d' une longue de nuit de repos.

Répondre
  LAlbert111  |  9

Et oui.
(tiens, ça n'a pas posté son gif du Joker)

Répondre
  LAlbert111  |  9

Il est original.

Répondre
  Vérité  |  10

Des mois que je n'avais pas lu Scott du Canada...
Toujours aussi con.
Ne vous inquiétez pas, rien que d'avoir un stagiaire de 3ème dans sa petite cuisine est un danger pour son "intelligence".
Laissez tomber. Il est préférable de rire de lui que de s’énerver contre un débile dans son genre.

Répondre

@ Vérité...C’est intéressant de constater que ce n’est pas mon avis sur la vdm ( qui n’a en soit rien de particulier. On peut être d’accord ou pas. Simple question de point de vu ) qui en enquiquine quelques uns, mais bien le fait que leur vannes et insultes ne semblent pas marcher et qu’en plus, j’en rajoute une couche. Alors tu as raison au final. Ça sert à rien.

Répondre
  Couscous  |  23

J'en ai un peu rien à foutre de tout ça mais rien n'a changé sur vdm ... Scott qui donne son avis plus que tranché sur tout en espérant du drama, qui vient ensuite se plaindre de l'ambiance pourrie & de l'impétuosité des réponses.

BORING. Renouvelez vous. Ce n'est ni intéressant ni drôle.

Répondre

@ Couscous.. Encore un fois je répète que je ne me plaint de rien du tout, n’espère pas de drames et ne manipule personne. Il va bien falloir une bonne fois pour toute, arrêter de m’imputer la réaction des autres. Prends le soin de relire mon commentaire. Tu trouve ça particulièrement choquant, spécial ou sujet à polémique ?. Non..c’est un banal avis perso.. Je pourrais poster que le ciel est bleu que j’aurais quand même droit à mes petits pavés. C’est ma présence et non mes commentaires qui les ennuies. Et je suis navré mon cher couscous, mais le petit terrorisme de VDM ne marchera jamais avec moi. Je serai toujours là pour montrer à quel point il est vain de s’exciter et je la ramènerai toujours quand ça arrive. J’ai déjà dis des centaines de fois que je ne suis jamais fermé au dialogue et que si on veux me la faire fermer il faut le faire avec des arguments et diplomatie . Alors là oui, je m’incline et reconnais facilement mes torts. Si il y a des histoires à rallonge c’est parce y’en a qui jettent la balle. Moi je suis seulement le mur sur laquelle elle rebondit. La prochaine fois que je réagirai à une VDM, j’invite les quelques uns qui me détestent à discuter.. Tout simplement. Je ne peux rien proposer de mieux.

Répondre
  Angwena  |  27

"le petit terrorisme de VDM". Dit-il. Amusant.

En tout cas pour être honnête, moi, je ne peux plus du tout te supporter. J'étais même content de revenir il y a quelques temps en constatant qu'il n'y avait plus certains membres. Mais quand je vois ton avatar j'ai des boutons et je me casse direct. Le problème avec toi c'est que ça ne sert à rien d'argumenter et de débattre. Je ne comprends pas pourquoi ils perdent autant de temps et d'énergie a essayer de te faire prendre conscience de ton animosité ambiante qui en exaspère plus d'un. C'est comme frapper dans de l'eau.

Aux antis : Ne le lisez pas, passez à autre chose, allez marcher un coup, allez bouffer un coup ou coupez l'appli quelques heures ou jours, l'envie du moment de l'insulter passera.

Sur ce, ciao a +.

edit : par contre très heureux de revoir le barbare ! Tu me fais bien rire ! Merci !

Répondre

@Angwena.. J’apprécie ta franchise. Tu ne m’aimes pas et sincèrement tu m’en vois navré. Je t’assure que je n’ai aucune satisfaction à ce que l’on ne m’aime pas ou même le contraire d’ailleurs.Je reste néanmoins ouvert au dialogue. Le vrai, sans agression et suis disponible si tu veux régler le problème, car moi je n’ai aucune animosité envers toi ou qui que ce soit ici. Seulement des points de vue différents.
Ce qui pour moi n’est pas une mauvaise chose car de la différence peut naître le progrès.

Répondre
  TataMama  |  17

Clairement, mais au moins c'est une éxpérience utile : dans tout milieu professionnel où les gens se plaignent par derrière et rien n'avance, ça signe un gros problème. Ici la lacheté des collègues. Qui ainsi peuvent dire que c'est la faute de la direction : passifs agressifs au top ! A fuir donc. Surtout s'il n'y en a pas un pour rattrapper les autres...

Par  Miharu  |  28

Malheureusement t'es pas le seul...
Même chose dans mon administration, nous sommes 4 à nous plaindre de certains aspects de l'organisation au travail, dont un mec, grande gueule, qui aime raconter partout son passé de syndiqué, qui se plaint tout le temps.
Viens le moment des évaluations avec le chef. Le mec passe, une autre nana, et ensuite c'est au tour de ma collègue. Elle balance tout, explique l'organisation désastreuse du service compta, etc. Le chef ouvre de grands yeux et lui dit qu'il ne comprend pas, c'est la première fois qu'il entend ça. Elle passe pour une grosse chieuse qui râle pour rien alors que tout le monde est content. On comprend alors que nos deux collègues se sont écrasés, ont prétendu que tout va bien.
Heureusement, je suis passée après, et j'ai tout balancé, j'ai soutenu ma collègue jusqu'au bout.
Bref, ne jamais faire confiance aux grandes gueules qui se plaignent tout le temps, ce sont les premiers à se dégonfler !