Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
COMMENTS
Par  hleat30  |  18

C’est complètement normal de payer les charges communes au prorata de son salaire, je gagne par exemple plus que mon homme donc je vais forcément payer davantage.
D’une son mec n’a pas été sincère et de deux il lui a fait à l’envers ...

Répondre
  Humour_bizarre  |  20

nous sommes entièrement un couple, mais nous avons chacun notre compte personnel en plus du compte joint. Les salaires tombent sur le compte joint, et ensuite nous récupérons le "surplus" sur nos propres comptes, au prorata de nos salaires.
Nous pouvons nous faires des surprises, acheter ce que nous voulons avec notre carte personnelle sans que l'autre le sache (ça évite les réflexions du genre : "mais ru as acheté ces chaussures de courses 200 euros !? tu ne va courir qu'une fois par mois, t'es un taré !").

Répondre
  mamiehuguette  |  41

En fait le truc c’est que les choix d’aujourd’hui ont une influence sur le long terme et que je trouve « en couple mais pas trop » pas très équitable. A 50/50 où au prorata.
Je prends ma situation en exemple. Mariée deux enfants en bas âge.
C’est un choix éducatif commun, je travaille à 80%. Je vais aussi le payer sur ma retraite. Même si on réajuste les charges aujourd’hui. J’aurais une perte de retraite sur le long terme.
Autre chose : mon mari en « a profité pour faire une formation avec plus gros salaire » il a pu parce que j’avais du temps pour faire fonctionner la vie de famille. Cette charge la, ne se compte ps en argent mais c’est quand même une charge de couple.
Et un dernier : nous avons changé de région pour cette formation. J’ai dû quitter emploi et eu du chômage le temps de me retourner. Je le paierai aussi sur l’ensemble de ma carrière.
Nous faisons des choix de famille, nous avons des finances de famille. Et chacun respecte les envies et plaisir de l’autre aussi futiles soient ils...

Après c’est peut être aussi parce que la différence de salaire n’est pas pharaonique

Répondre
  Humour_bizarre  |  20

@mamiehuguette : je ne comprends pas tes arguments. Justement, si tu "sacrifies" ta carrière au profit de ton mari, il est plus juste qu'il participe davantage que toi aux finances communes.
Concernant les dépenses "futiles", si la participation de chacun aux dépenses communes permet de financer les dépenses immédiates mais aussi une épargne commune (par ex, on économise pour acheter une voiture) , mais qu'il en reste suffisamment après pour que chacun se fasse plaisir avec des dépenses que TU JUGES futiles (il fait ce qu'il veut de ses 200 euros pour des chaussures... si ça lui fait plaisir et qu'il se sent bien dedans ce n'est pas futile), et bien tout le monde est content.
Franchement, le prorata est la meilleure solution pour ne pas enterrer une personne. Exemple encore avec moi : je suis en congé mat, et le ministère n'a pas su me retirer les heures sup de suite. Pendant 4 mois je vais toucher la moitié de mon salaire... si je devais donner autant que d'habitude je serais dans le rouge pendant 4 mois. Et bien là, comme c'est au prorata et en plus actualisé mensuellement, je vais participer beaucoup moins pendant 4 mois...et je ne serai pas dans le rouge.

Répondre
  mamiehuguette  |  41

C’est exactement le même principe avec le compte joint. Tombe ce qu’il tombe et part ce qui doit partir. Ensuite on avise.
Futiles pour l’un pas pour l’autre. Je suis ok avec toi là dessus, chacun se fait plaisir comme il veut et l’autre accepte. Le seul critère c’est le budget. Mon mari revient avec un nouveau téléphone ce jour. Je pense qu’il dépense beaucoup sur le sujet mais ça le regarde. Le budget est la, j’accepte ça dépense sans soucis (et je peste ici parce que c’est le 4ème en un an).

Répondre
  doubleK  |  44

Ici le seul compte joint ouvert obligatoirement avec le crédit immobilier est inutilisé. 2 comptes courants nominatifs avec procurations réciproque, chacun son salaire sur son compte, chacun ses comptes épargne (livret A, assurance vie pour la retraite) et un compte épargne commun alimenté par l'un ou l'autre avec les surplus occasionnels. Monsieur gagne plus que moi, il paye donc les factures, charges, crédits. Et je paye les dépenses quotidiennes: courses, enfants... Et on réajuste au besoin avec des virements réciproques, et si c'est déséquilibré sur plusieurs mois on en discute: oui la facture d'eau faramineuse on va partager, non les séances de psychomotricien du grand je peux pas les payer toutes les semaines. Chacun fait sa comptabilité et on s'engueule pas pour la cb de 150 euros de l'autre. On fonctionne comme ça depuis le début et on voyait pas l'intérêt de changer pour un compte commun juste parce-que on est mariés maintenant. Et je crois pas que ce soit générationnel vu que mes parents fonctionnent comme ça depuis toujours également.

Répondre
  doubleK  |  44

Non c'est pas vraiment pareil puisque chacun fait son épargne (par virement automatique en début de mois) et puise dedans en cas d'extra personnel (ou de cadeau à l'autre). Et chacun tient sa comptabilité et ça me viendrai pas à l'esprit d'aller guigner son relevé de compte à lui. On a des procurations par sécurité si l'un se retrouve à l'hôpital par exemple mais chacun ses sous et on dépense plus ou moins au prorata l'un et l'autre.

Répondre
  mamiehuguette  |  41

Comme dit plus bas, je pense que c’est une philosophie de couple et de vie.
Dans notre vision des choses et du couple, (sauf le patrimoine hérité) ce qui appartient à l’un, appartient à tous.

Répondre
  Humour_bizarre  |  20

oui mais mamiehuguette si mon mari ramène 4 tél en 1 an, cela ne me regarde pas...tant qu'il paie sa part sur le compte joint.
DoubleK, c'est pas mal comme fonctionnement, surtout avec la procuration au cas où.

Répondre
  Humour_bizarre  |  20

Chez nous, c'est totalement différent. D'ailleurs si l'un décède, ce sont nos enfants qui hériteront, pas le conjoint endeuillé. En effet, nous avons chacun notre patrimoine et il a été construit pour notre descendance, pas pour le conjoint qui saura s'en sortir seul..

Répondre
  mamiehuguette  |  41

En fait, hormis le compte joint et le sexe en plus (encore que), je ne vois pas la différence avec un colocataire mais ça n’appartient qu’à moi. Chacun fait comme il veut tant que tout le monde s’y retrouve

Répondre

@ Humour _bizarre . En cas de décès ? Bizarre , car en Suisse le conjoint a automatiquement une part , il me semblait que les lois pour l’héritage en France étaient très proche des nôtres ...
P.s.
En plus j’ai oublié la part réservataire ...

Répondre
  Humour_bizarre  |  20

mamiehuguette, tu oublies les gosses, et on a un emprunt sur 25 ans en commun...je pense que c'est quand même bien plus qu'une simple coloc !
Petit chat, je dis mon mari mais nous ne sommes "que" pacsés. Contre le mariage...

Répondre
  doubleK  |  44

Humour bizarre: ça veut dire que si l'un ou l'autre décède prématurément, l'autre ne touchera pas un centimes pour continuer à s'occuper des enfants et payer leurs études, avec un salaire en moins ?

Répondre
  nighty  |  14

Chez nous les salaires sont mis en commun, les dépenses aussi, si l'un veut faire une grosse dépense il en avise l'autre et il y a discussion si l'autre pense que ce n'est pas nécessaire. Les deux comptes ne servent qu'à mettre de côté (2 pel, 2 ldd, 2livrets a,...). On utilise l'une ou l'autre des cb au choix pour payer, on équilibre les comptes de l'un et l'autre si besoin... Un partage et une confiance totale. Et on discute s'il y a quoi que ce soit, au moindre désaccord car on compte bien rester ensemble toute notre vie. Bien 10 ans que ça dure...

Par  myam1myam  |  39

Je rejoins l’équipe “prorata”
Si c’est partagé à 50/50 alors qu’il y a une grosse différence de salaire y en a forcément un des deux qui en souffre financièrement
Alors qu’au prorata ce la permet à chacun de pouvoir épargner
Et non il ne s’agit pas “d’entretenir l’autre” juste de ne pas enterrer l’autre

Répondre
  sassif93  |  13

Non il s'agit bien d'entretenir l'autre, tu lui permet un niveau de vie supérieur à ce qu'il aurait.

Mon ex refusait le prorata, elle voulait pas être à ma charge, mais du coup on s'alignait sur elle pour les dépenses.

il y aurait "enterrement" si on faisait 50/50 et qu'on vivait comme le plus riche des 2. là le plus pauvre des 2 serait ric rac tout le mois..

Répondre
  sassif93  |  13

Typiquement en faisant prorata même en gagnant 800€ tu mettrais de côté ce qui aurait été totalement impossible autrement. Et tu met de côté grace à l'autre. Appel ca comme tu veux ...

Répondre
  Humour_bizarre  |  20

mon ex, il était amusant, il voulait le prorata tant que je gagnais moins que lui. Le jour où j'ai gagné plus que lui, avec sa fierté mal placée il a voulu réinstaurer le 50-50.
Le pacs, le mariage, c'est pas une question de se faire entretenir, c'est une question de s'épauler l'un l'autre. Si l'un gagne bien plus que l'autre, il est normal qu'il participe bien plus que l'autre, financièrement. Ce n'est pas se faire entretenir, c'est uniquement de la solidarité. Dans le mariage comme dans le pacs il y a cette obligation de solidarité. Donc participer financièrement au prorata du salaire est la meilleure solution afin que chacun puisse souffler et que le COUPLE vive dans les MEILLEURES conditions (et pas en se serrant la ceinture si seulement l'un est vraiment en difficulté financière...c'est ridicule).

Par  Docendo_Discitur  |  78

Dans un couple, la gestion de l'argent n'est pas toujours facile. Il faut trouver un juste milieu. Chaque couple trouvera une formule qui lui correspond plus ou moins. Et il faut le dire, il n'y a pas une seule et une unique bonne méthode.
Il reste que la franchise et la confiance semblent, d’un couple à l’autre, des notions élastiques, à géométrie variable. Et même s'il nous est impossible de savoir à cet instant x le « pourquoi du mensonge », je pense que nous pouvons très aisément comprendre l'autrice et son sentiment de confiance brisée.

Répondre
  AdHominem  |  27

Comme toujours, un commentaire intelligent et plein d'empathie.
Ras le bol des Micheline et compagnie qui viennent déballer leurs vies.
« Hihihi, alors, vous voyez, nous, on est mariés depuis 8 ans, mais pas vraiment, on est pacsé lunaire, on est contre le mariage hihihihihihihi et on partage l'argent selon le calendrier maya, parce que vous voyez, hihihi, mon mari, enfin pas vraiment hihihihi, il est maya à la 19 ème générations, vous vous rendez compte ? En plus, on a un emprunt sur 25 ans ! C'est donc forcément la seule solution quoi ! »

Répondre
  Humour_bizarre  |  20

Tout à fait. Tiens, c'est amusant, j'aurais tendance à dire "instant t" et non "instant x". Pour moi t représente un temps inconnu, alors que pour x c'est une quantité autre que le temps qui est inconnue. Quant au(x) mécontent(s) de certains commentaires, il paraît qu'il existe une fonctionnalité qui permet de bloquer les commentaires d'une personne qui nous insupporte...je vous invite à utiliser cette fonctionnalité. HIHIHI

Répondre
  O Father O Satan O Sun  |  21

Si tu n'acceptes pas la critique et une certaine lassitude des membres sans un appel au blocage avec des réponses qui sentent la fille vexée, il faut arrêter internet.

Répondre
  Jupiter  |  21

Tu es là depuis deux ou trois semaines, à peine, et tu exiges déjà que des membres dégagent s'ils osent te dire quelque chose ? :rire:

Répondre

@Humour_bizarre : Perso je ne bloque presque personne pour ne pas manquer les éventuelles réponses d'autres membres. En contrepartie, si un utilisateur a une façon d'être qui me déplaît personnellement, je ne dirai rien, à moins d'une attitude incorrecte de sa part. Car il ne faudrait pas que le blocage devienne une excuse pour refuser toute critique ou légitimer des comportements qui nuisent à l'espace des commentaires. On peut s'améliorer sans pour autant se renier. J'ai eu moi aussi ma période chiante et désinvolte, j'ai fait des efforts pour ne plus le faire subir aux autres, et je ne me sens pas moins fidèle à moi pour autant.