Les amis qu'on ne mérite pas

Par Sarah - 17/12/2022 16:20

Aujourd’hui, comme tous les jours, j’écris à une amie pour lui raconter tout ce qu’il m’arrive. Aujourd’hui, et comme à chaque fois que je parle de moi, elle arrête de m’écrire. Silence total. Jusqu’à ce qu’elle reparle d’elle. Je suis sa psy. VDM
Je valide, c'est une VDM 2 931
Tu l'as bien mérité 840

Dans la même collection

Top commentaires

Mais est-ce que toi de ton côté tu fais autre chose que parler de ce qu'il t'arrive ?

MirabellePrune 36

Ou alors vous lui parlez vraiment beaucoup de vous? Parlez ni de l'un ni de l'autre, mais du beau temps, de cinéma et de la politique pour voir si elle répond.

Commentaires

chapichapeau 11

Sinon, peut-être interrompre cette relation à sens unique ?

MirabellePrune 36

Ou alors vous lui parlez vraiment beaucoup de vous? Parlez ni de l'un ni de l'autre, mais du beau temps, de cinéma et de la politique pour voir si elle répond.

Mais est-ce que toi de ton côté tu fais autre chose que parler de ce qu'il t'arrive ?

moune78 31

Si tu as besoin de parler, ce que je peux compendre vs ta profession, choisis un (e) confrère, mais pas une patiente quand bien même elle est ton amie. J ai du mal à voir où est ta déontologie...

Ce n’est pas ça. ici c’est une amitié a sens unique. L’auteur est là pour aider, consoler quand son amie est malheureuse. Mais quand c’est l’auteur de la VDM qui n’est pas en forme, son amie fait comme si elle n’existait pas.

moune78 31

lis bien la fin "je suis sa psy"

Bon, j'avais failli ajouter un "quoi" à la dernière phrase, mais je pensais que le second degré était assez clair pour tout le monde. En gros, il faut lire la phrase comme "Je suis sa psy, quoi." et non pas littéralement. C'est du second degré.

Une psy amie de sa patiente ? Heu... çà se fait ???

En fait, vous n’avez pas compris. L’auteur écrit à son amie que ça ne va pas. L’amie ne lui répond pas et ne lui écrit que quand cette même amie ne va pas bien.

Pour répondre à la confusion dans les commentaires, la phrase "je suis sa psy" n'est pas à prendre au premier degré : l'auteure n'est pas professionnellement la psychologue/psychiatre de son amie mais veut dire que son amie coupe le contact quand le sujet est l'auteure, et ne le maintient que quand le sujet est elle-même (l'amie).

Merci, c'est exactement ça !