Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
COMMENTS
Répondre
  réjanou  |  17

1 : paye-lui la baby-sitter (c'est pas donné)! 2: on ne peut pas toujours prévoir une sortie à l'avance, donc, pas de baby-sitter, pas de parents ni de grands parents. Après, 4 enfants à gérer, c'est pas une question d'éducation, mais une question d'organisation ! C'est pas toujours facile ! J'ai un enfant, mais par contre, tant qu'il ne se couche pas, il n'arrête pas ! Une vraie pile électrique ! Donc gérer 4 gamins, je lui souhaite bien du courage, ça ne doit pas être facile tous les jours. Ceux qui n'ont pas d'enfants ne peuvent pas comprendre ! L'éducation a bon dos quand les enfants ne sont pas sages comme des images ! Mais je vous confie le miens pendant 2 mois et vous le jetez par la fenêtre au bout de 3 semaines ! Fêtes des gosses qui disez !

Répondre
  ade60  |  36

C’est le principe... si on ne peut pas en gérer 4, on n’en fait pas 4 car clairement c’est du boulot, c’est compliqué, c’est de l’organisation et c’est non stop pendant 20 ans! Faire des enfants ne se limite pas à la conception et au changement de couches des 1ers mois mais ça malheureusement, certains ne le prévoient pas. (Je ne dis pas que c’est le cas de la maman de la VDM, je ne la connais pas et peut-être que ses enfants sont éduqués et étaient juste agités ! Je ne me permettrais pas de la juger à la seule lecture d’une VDM mais clairement ce genre de cas existent)

Répondre
  Kazer  |  22

Réjanou:
Justement, ton enfant. Tu passes probablement de très bons moments avec mais c’est ton enfant. Quand je sors, ce n’est pas pour supporter les enfants des autres. Un petit qui braille au resto? Pas mon problème, je paye le même prix que celui qui n’aura pas à entendre les braillements. Je n’ai pas à assumer les enfants des autres.

Par  chapelle16  |  66

C'est bien joli le déni, mais si un invité qui ne semble même pas spécialement te connaitre est suffisamment à bout pour sortir une phrase aussi cash, c'est que tes "efforts" se résument à quasi rien, et tes enfants ne sont pas "un peu agités " mais ultra pénibles et mal élevés.

Par  CZB  |  42

C'est toujours pénible quand des enfants sont insupportables ; où qu'on soit.
Quand un (ou les deux) de mes enfants dépasse les limites alors qu'on l'avait déjà recadré, ma femme ou moi allons avec lui dans la voiture attendre pendant que l'autre termine ce qu'il fait (courses, resto, soirée, etc..). Ca calme direct quand tu dois attendre (en silence SVP) alors que les autres sont, devant ton nez, en train de manger au mcDo, regarder un film chez des amis ou alors sont au magasin de jouets!
Je reste toujours effaré par les parents qui n'ont aucune emprise sur leurs enfants.
Par contre ce qui est encore plus pénible en tant que parents, c'est les remarques aiguisée des gens sans enfants qui, vu leur discourt, doivent être nés majeurs et bien élevés...

Répondre
  MadameDodue  |  63

Le pire que j'ai vu en terme d'enfant pénible et de parent passif, c'est quand je bossais en restauration. Le gosse sautait de table en table sur la terrasse (oui oui, il était bien SUR les tables). Ma collègue lui demande d'arrêter pour sa sécurité (et parce que c'était très agaçant pour tout le monde), le père répond "ce n'est pas à vous d'éduquer mon fils". Ma collègue, sans se demonter: "je sais bien, mais vu que personne n'a l'air de s'en charger il faut bien que quelqu'un le fasse." 😂

Répondre
  Gragol  |  16

"Par contre ce qui est encore plus pénible en tant que parents, c'est les remarques aiguisée des gens sans enfants qui, vu leur discourt, doivent être nés majeurs et bien élevés..."
Au contraire, ça permet de se défouler sur l'imprudent qui ose intervenir alors que tu gères une crise en public.
"je sais bien, mais vu que personne n'a l'air de s'en charger il faut bien que quelqu'un le fasse."
Quel professionnalisme.

Répondre
  CZB  |  42

@Alcorbo : Ne vaut il pas mieux un seul parent "puni" que tout un groupe de personne qui n'a rien demandé?
Et puis, pour compléter, on est de grands lecteurs à la maison, c'est la bonne occasion pour lire quelques pages. En plus, les enfants apprennent très vite. Ils sont sages et/ou calmés après ca :-). On peut généralement assez vite retourner à nos activités.
Sinon pour l'histoire, quand j'étais ado, j'ai bossé dans une boutique où deux gamins nous démonté complètement une vitrine. J'ai demandé aux parents d'intervenir. Ils m'ont demandé, parfaitement démunis, ce qu'ils devaient faire. Affligeant!

Répondre
  MadameDodue  |  63

En même temps gragol, il aurait fallu qu'elle accepte la remarque du client sans rien dire ? Qu'elle laisse le gamin avoir un comportement dangereux pour lui même et pour les clients ?

Répondre

« Oui, mais la petite phrase pour basher les parents étaient de trop ».

Perso je la trouve au contraire assez soft, je m'attendais à une réaction plus incisive. Elle a correctement recadré le père, et fait preuve d'un certain professionnalisme en ne se laissant pas emporter (ceci dit, je n'ai pas assisté à la conversation). Ce n'est pas un jugement de valeur, c'est un fait : ce garçon n'avait aucune éducation. Il aurait fallu qu'elle dise quoi ?

Par  AlcorBo  |  63

Sinon à part les babysitters ou les grands parents il y a un truc pas mal pour éviter que les enfants des uns cassent les couilles des autres, et qui s'appelle l'éducation.

Note à l'attention des pondeuses donneuses de leçon : oui je sais de quoi je parle j'ai deux enfants, maintenant âgés de 11 et 13 ans. Et j'ai pu tout au long de leur enfance comparer le degré de cassecouillerie des enfants bien élevés et des autres...

Par  timathe  |  49

Visiblement « un peu agités » est un euphémisme de parent qui n’assume pas. Pour en arriver à une telle réaction, ils devaient être sacrément pénibles tes gosses!

Par  Gragol  |  16

Que de commentaires de gens sans enfants qu parlent sans savoir :)

Je vous rappelle qu'on n'a plus le droit de distribuer des baffes, que hurler est contre productif à long terme (même si ça les calme sur le moment) et qu'avant un certain âge il est très difficile de les raisonner.

Beaucoup ici ne savent même pas ce qu'est un enfant de moins de 5 ans en crise, mais se permettent de remettre en cause l'autorité des parents : pathétique. Gageons que de toute façon ils n'ont pas prévu d'avoir d'enfant histoire de pouvoir jouïr de leur petite personne jusqu'à la mort, mais que paradoxalement l'absence d'experience éducative ne les arrête pas quand vient l'heure de juger.

Et oui les enfants ça bouge, ça crie, ça vie et ça ne respecte pas les conventions sociales : incroyable !

Répondre
  Huldre  |  25

Si j'ai bien compris, dans ce qui te sert de cervelle, pour recadrer un bambin, c'est soit de la violence physique/verbale ou finalement rien, parce qu'ils ne comprennent rien avant un certain âge ?
Waw...

Répondre
  Gragol  |  16

Encore un qui ne sait pas ce qu'est un enfant en crise :) Tu peux parler avec un enfant receptif, lui expliquer calmement et il comprendra.

Un gamin de moins de 5 ans qui commence à se rouler par terre en hurlant, qui ne sait plus ce qu'il veut, qui est fatigué mais surexcité, c'est un tout autre domaine. Et quand ça arrive, tu n'as pas besoin que des clampins hédonistes temporairement génés par la situation viennent te faire la leçon.

Répondre
  doubleK  |  44

Certes on ne peut pas raisonner un enfant en crise de nerfs, il faut l'ignorer et attendre qu'il se calme. Mais rien empêche de l'amener se calmer à l'écart. Personnellement j'ai aucun scrupule à trouver un "coin" même dans un lieu public.

Répondre
  CZB  |  42

J'ai envie d'ajouter qu'un "comportement socialement adapté" passe forcement par l'éducation. Et c'est quoi l'éducation? C'est simplement et uniquement de la persévérance!
Quand à ton bébé, tu apprends a secouer la main pour dire merci, que quand il commence à parler, tu lui fais dire "merci" et que à trois ans, après lui avoir dit 4 millions de fois, tu tombes de ta chaise parce qu'il le dit de lui même, tu as compris ce qu'est l'éducation d'un enfant du monde moderne.
Les crises font parties du caractère des enfants. Leur fréquence et leur intensité est, malgré tout, une résultante de l'éducation que tu leurs donnes.

Répondre
  Lyly09  |  18

Autant je comprends bien qu’un tout jeune enfant a un cerveau très immature qui l’empêche d’être « raisonnable » quand il est en crise, autant je ne comprends pas cette allusion à un éventuel égoïsme des gens qui ne font pas d’enfants. Ce n’est pas la première fois que je vois passer ce genre de remarque et vraiment je ne vois pas en quoi on est hédoniste ou égoïste de ne pas souhaiter en faire. À moins que la vie ne doive être faite que d’abnégation et de sacrifice de soi pour être valable ?

Et cela dit je rejoins les gens qui pensent que rien n’empêche de se mettre un peu à l’écart pour gérer son enfant en crise...

Répondre
  Lena Røs  |  4

Par contre le “gageons qu’ils n’ont pas prévu d’avoir d’enfants pour pouvoir jouir de leur petite personne jusqu’à la mort” nan mais lol 😂
Non en fait ceux qui ne veulent pas d’enfants veulent juste profiter de la vie sans supporter les cris et hurlements des vôtres. Vous savez, ce concept de liberté qui s’arrête là où commence celle des autres.
Ça sent plutôt le commentaire de quelqu’un de frustré qui ne sait plus comment gérer sa progéniture. Mais ça , les sans enfants n’y sont pour rien hein. Pas la peine de décharger votre haine sur nous 🤗

Répondre
  latourkipenche  |  29

J'ai eu des enfants, et je ne comprends pas l'expression "enfant de 5 ans en crise" Il n'y a aucune raison pathologique qu'une "crise" se déclenche toute seule chez un enfant de 5 ans, sauf manque d'éducation

Répondre
  ayumi18  |  44

Oui, les enfants ça bouge, ça crie, ça vit et ça ne respecte pas les conventions sociales, mais ce n'est pas un prétexte pour considérer ça normal tout le temps et ne pas poser de limites à son enfant.

Il y a un minimum de règles à définir, à répéter encore et encore afin qu'elles soient enfin internalisées par l'enfant. C'est un travail de longue haleine et personne n'a dit que c'est facile ou qu'il y a un mode d'emploi universel, mais tout le monde, y compris les personnes sans enfants, ont une idée de qu'un minimum d'éducation doit être, à commencer par la politesse et le respect des parents et d'autrui.

Personnellement, j'étais à une soirée chez une cousine il y a quelques semaines, la fille (5 ans) de ma cousine a utilisé à plusieurs reprises des mots comme "Connard", "Je t'emmerde" ou "Merde", était juste insupportable à table, et le fils (4 ans) piquait plusieurs fois des crises pour avoir ci ou ça. Trois jours plus tard, je me rends chez une autre cousine, deux fils de 7 et 5 ans, j'ai eu affaire à des enfants très polis, autonomes, qui se tiennent normalement à table et qui aident leurs parents à mettre la table sans qu'on leur demande (si si, après mon expérience trois jours plutôt, j'étais sciée). Pourtant, ça n'a pas empêché ces enfants d'avoir des comportements typiques d'enfants, c'est-à-dire de crier, de rire, de faire du chahut quand on leur a permis d'aller jouer dans leur chambre ou dans le jardin au cours de la soirée. Juste qu'on leur avait appris où était la limite et ce qu'il fallait faire dans les situations qui l'exigent.

Répondre
  réjanou  |  17

Latourkipenche, stop je t'arrête tout de suite, j'ai un enfant calme pour la majorité des gens mais pour moi, c'est un pot de colle que j'adore mais, j'aimerais bien qu'il me lâche de temps en temps ! Il prends tout sur lui (comme moi) et au bout d'un moment, ça explose ! Éducation ? Non ! Manque de temps ? Non ! Problème de caractère ? Possible ! (mon frère en est l'exemple type, parlez lui de douche froide, il connaît ! Il n'est pas devennu taré pour autant !) ce n'est pas un problème d'éducation, mais juste un problème de caractère ! Lrs parents laxistes, on les voit ! Les enfants agités alors que les parents font tout pour les rencarder, on les voit aussi ! Le problème c'est de faire la différence entre les deux ! Et c'est loin d'être simple !

Répondre
  Insignifiante  |  10

Si, moi j'ai des gosses. Je les appelle mes enfants, c'est plus respectueux que gosses, moutards, mouflets ou petits chiards. Quand on était invités quelque part, soit nous prenions une baby sitter, soit j'assumais de m'en occuper pendant la soirée et de les recadrer si besoin. Aujourd'hui, ils ont 23 et 26 ans et ont tjs la même réputation : des jeunes polis et bien élevés.
Alors votre leçon de morale à la Dolto à 2 balles....

Par  Mnémo 2-5  |  14

Eh ben !! Je vois que tout le monde parle d'éducation, mais le mec qui t'a sorti ça, il m'a pas l'air particulièrement bien élevé lui, et ça personne ne le remarque !!
Non, c'est toujours des tirs à la mitrailleuse sur les parents, qui sont toujours démissionnaires ou mauvais d'après ce qu'on lit dans les commentaires, mais personne n'est choqué qu'un adulte puisse sortir ça à un parent?
Quand une mamie n'avance pas, disons dans la file au supermarché et que ça vous gonfle, vous l'insultez? Non!
Ben là c'est pareil.
Et vous tirez tous bien vite des conclusions sur ces fameux 4 enfants. Ils sont peut être généralement adorables, mais là dans un contexte de fête, avec sûrement d'autres gamins, ils sont surexcités et c'est bien normal.
Et puis de toute façon je vois même pas pourquoi on parle de ça, je veux dire, essayons d'élever 4 gamins et après on pourra se permettre de juger!
Sinon, on n'est pas légitimes.
Sauf pour critiquer, comme beaucoup d'entre vous ont l'air d'adorer faire !

Répondre
  Pixy  |  36

Je me suis déjà fait mordre par l'enfant quelqu'un d'autre. Je ne l'ai pas traité de « connard », ni lui ni ses parents, mais je dois reconnaître que je l'avais au bord des lèvres 😡. On doit pouvoir dire que je suis bien élevée parce que j'ai réussi à me retenir, mais je comprends que ça puisse sortir tout seul parfois.

Répondre
  Insignifiante  |  10

Entre la mamie qui est physiquement incapable d'avancer plus vite et le gosse qui n'a aucune éducation et aucun respect parce que ses géniteurs ont trouvés plus simple de lui dire "oui" à toutes ses demandes et faits et gestes ou lieu de, sans cesse, lui dire "non, on ne peut pas faire ci ou ça" pour qu'il reçoive un minimum d'éducation, il y a un monde.
Réfléchissez avant de comparer des pommes et des poires.
Et puis surtout, brûlez vos bouquins de Dolto, prenez vos c.. en main et éduquez vos enfants.