Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Répondre
  réjanou  |  14

1 : paye-lui la baby-sitter (c'est pas donné)! 2: on ne peut pas toujours prévoir une sortie à l'avance, donc, pas de baby-sitter, pas de parents ni de grands parents. Après, 4 enfants à gérer, c'est pas une question d'éducation, mais une question d'organisation ! C'est pas toujours facile ! J'ai un enfant, mais par contre, tant qu'il ne se couche pas, il n'arrête pas ! Une vraie pile électrique ! Donc gérer 4 gamins, je lui souhaite bien du courage, ça ne doit pas être facile tous les jours. Ceux qui n'ont pas d'enfants ne peuvent pas comprendre ! L'éducation a bon dos quand les enfants ne sont pas sages comme des images ! Mais je vous confie le miens pendant 2 mois et vous le jetez par la fenêtre au bout de 3 semaines ! Fêtes des gosses qui disez !

Répondre
  ade60  |  34

C’est le principe... si on ne peut pas en gérer 4, on n’en fait pas 4 car clairement c’est du boulot, c’est compliqué, c’est de l’organisation et c’est non stop pendant 20 ans! Faire des enfants ne se limite pas à la conception et au changement de couches des 1ers mois mais ça malheureusement, certains ne le prévoient pas. (Je ne dis pas que c’est le cas de la maman de la VDM, je ne la connais pas et peut-être que ses enfants sont éduqués et étaient juste agités ! Je ne me permettrais pas de la juger à la seule lecture d’une VDM mais clairement ce genre de cas existent)

Répondre
  Kazer  |  20

Réjanou:
Justement, ton enfant. Tu passes probablement de très bons moments avec mais c’est ton enfant. Quand je sors, ce n’est pas pour supporter les enfants des autres. Un petit qui braille au resto? Pas mon problème, je paye le même prix que celui qui n’aura pas à entendre les braillements. Je n’ai pas à assumer les enfants des autres.

Par  Pentagram  |  25

Rien de plus chiant que des petits cons qui hurlent.

Par  Malleus Maleficarum  |  16

Faut dire qu'au bout d'un moment, d'entendre hurler, s’agiter et que derrière l'autorité des parents est quasi nulle, il y a de quoi s'agacer.
Perso, j'ai de la chance, le seul couple d'amis qui a des enfants, ces derniers sont d'un calme olympien. Heureusement, car je ne me vois pas après une semaine de boulot me retrouver en soirée et à entendre hurler.

Par  Deepthroat Queen  |  14

Solution simple : valium ou un coup sec derrière la nuque.
Et c'est le retour du calme.

Répondre
  Kaa04  |  48

Sinon si tu veux les éviter il te fait au choix: pas de barrière autour de la piscine, pas de rembarde aux escaliers ou à la mezzanine. J’ai la seconde option et généralement ils n’emmènent plus leurs drôles.

Par  Anna Vil  |  8

Quelle idée saugrenue que d'inviter des amis avec leurs enfants.

Répondre
  Anna Vil  |  8

Aupif84, oui, mais quand il n'y a pas d'éducation ? Tu fais quoi ? Tu n'invites plus les parents qui ne savent pas gérer leurs enfants.

Par  chapelle16  |  62

C'est bien joli le déni, mais si un invité qui ne semble même pas spécialement te connaitre est suffisamment à bout pour sortir une phrase aussi cash, c'est que tes "efforts" se résument à quasi rien, et tes enfants ne sont pas "un peu agités " mais ultra pénibles et mal élevés.

Par  CZB  |  40

C'est toujours pénible quand des enfants sont insupportables ; où qu'on soit.
Quand un (ou les deux) de mes enfants dépasse les limites alors qu'on l'avait déjà recadré, ma femme ou moi allons avec lui dans la voiture attendre pendant que l'autre termine ce qu'il fait (courses, resto, soirée, etc..). Ca calme direct quand tu dois attendre (en silence SVP) alors que les autres sont, devant ton nez, en train de manger au mcDo, regarder un film chez des amis ou alors sont au magasin de jouets!
Je reste toujours effaré par les parents qui n'ont aucune emprise sur leurs enfants.
Par contre ce qui est encore plus pénible en tant que parents, c'est les remarques aiguisée des gens sans enfants qui, vu leur discourt, doivent être nés majeurs et bien élevés...

Répondre
  MadameDodue  |  62

Le pire que j'ai vu en terme d'enfant pénible et de parent passif, c'est quand je bossais en restauration. Le gosse sautait de table en table sur la terrasse (oui oui, il était bien SUR les tables). Ma collègue lui demande d'arrêter pour sa sécurité (et parce que c'était très agaçant pour tout le monde), le père répond "ce n'est pas à vous d'éduquer mon fils". Ma collègue, sans se demonter: "je sais bien, mais vu que personne n'a l'air de s'en charger il faut bien que quelqu'un le fasse." 😂

Répondre
  Gragol  |  12

"Par contre ce qui est encore plus pénible en tant que parents, c'est les remarques aiguisée des gens sans enfants qui, vu leur discourt, doivent être nés majeurs et bien élevés..."
Au contraire, ça permet de se défouler sur l'imprudent qui ose intervenir alors que tu gères une crise en public.
"je sais bien, mais vu que personne n'a l'air de s'en charger il faut bien que quelqu'un le fasse."
Quel professionnalisme.

Répondre
  Anna Vil  |  8

Cragol, c'est surtout un énorme manque d'éducation des parents de laisser leur sale gosse courir sur des tables.

Répondre
  CZB  |  40

@Alcorbo : Ne vaut il pas mieux un seul parent "puni" que tout un groupe de personne qui n'a rien demandé?
Et puis, pour compléter, on est de grands lecteurs à la maison, c'est la bonne occasion pour lire quelques pages. En plus, les enfants apprennent très vite. Ils sont sages et/ou calmés après ca :-). On peut généralement assez vite retourner à nos activités.
Sinon pour l'histoire, quand j'étais ado, j'ai bossé dans une boutique où deux gamins nous démonté complètement une vitrine. J'ai demandé aux parents d'intervenir. Ils m'ont demandé, parfaitement démunis, ce qu'ils devaient faire. Affligeant!

Répondre
  MadameDodue  |  62

En même temps gragol, il aurait fallu qu'elle accepte la remarque du client sans rien dire ? Qu'elle laisse le gamin avoir un comportement dangereux pour lui même et pour les clients ?

Répondre

« Oui, mais la petite phrase pour basher les parents étaient de trop ».

Perso je la trouve au contraire assez soft, je m'attendais à une réaction plus incisive. Elle a correctement recadré le père, et fait preuve d'un certain professionnalisme en ne se laissant pas emporter (ceci dit, je n'ai pas assisté à la conversation). Ce n'est pas un jugement de valeur, c'est un fait : ce garçon n'avait aucune éducation. Il aurait fallu qu'elle dise quoi ?

Par  AlcorBo  |  60

Sinon à part les babysitters ou les grands parents il y a un truc pas mal pour éviter que les enfants des uns cassent les couilles des autres, et qui s'appelle l'éducation.

Note à l'attention des pondeuses donneuses de leçon : oui je sais de quoi je parle j'ai deux enfants, maintenant âgés de 11 et 13 ans. Et j'ai pu tout au long de leur enfance comparer le degré de cassecouillerie des enfants bien élevés et des autres...