Gros sur la patate

Par Tiiiiiiiiiiite - 21/01/2022 09:30

Aujourd'hui, ça fait 6 mois que je forme un stagiaire. Au lieu de simplement dire qu'il a trouvé un boulot, pour rompre sa convention il a simulé une dispute téléphonique avec moi et a envoyé un long mail aux RH, totalement faux, expliquant que je suis le pire tuteur et qu'il arrête son stage. VDM
Je valide, c'est une VDM 3 830
Tu l'as bien mérité 259

Dans la même collection

Top commentaires

C'est un c'est pas moi ! Il y en a plein des comme ça ! N'hésite pas à communiquer avec ta DRH sur le sujet pour défendre ton honneur, car qui ne dit mot consent ! Pour avoir encadré beaucoup de stagiaires dans ma carrière, dis toi que tu en vois de toutes les couleurs (sans connotations...), comme dans la vie, eux passent et toi tu es fidèle au poste, tu t'investis, des fois ça marche, des fois non... des fois tu es content que des années après, devenus collègues, ils te remercient ! Tu en auras d'autres avec qui ça se passera bien !

Si tu es le seul tuteur qu'il a eu, tu es le pire... (et aussi le meilleur !)

Commentaires

Un truc que je comprends pas : un stage, légalement, ça ne peut pas durer plus de 6 mois (26 semaines), donc la convention se termine maintenant, pas de rupture de celle-ci… La seule chose que je vois c’est qu’il a pas voulu se faire embaucher par cette boîte après le stage et qu’il en a trouvé une autre, donc il a trouvé l’excuse du tuteur affreux pour se justifier

J'ignore dans quel domaine travaille celui qui a écrit la vdm, puisque ce n'est pas précisé dans celle-ci, mais sache que dans la Fonction publique, quand tu es sur ton premier poste après réussite à un concours, la durée du stage avant titularisation effective est de un an, voire deux

Dans la fonction publique, un stagiaire est une personne compétente, qui à réussi un concours externe et qui occupe pleinement un poste pendant un an avant sa titularisation, et donc son entrée définitive dans la fonction publique. Là, il est question de tuteur, de formation, de convention de stage... On n'est clairement dans ce cas là.

"Dans la fonction publique, le stagiaire est une personne compétente" ...Heu, pas forcément, c'est justement pour vérifier la chose que le stage existe. Sinon, le gars peut simplement s'être engagé dans un BTS en alternance. Dans ce cas, il est bien question de tuteur et de convention pour une durée supérieure six mois

MirabellePrune 36

Oui mais dans ce cas, ce n'est plus un stagiaire, c'est un alternant.

On parle de stage en alternance, donc de stagiaire. En tout cas, c'est plus facile à comprendre que le mot alternant et le gars de la vdm aura simplement simplifié la chose pour que tout le monde comprenne

MirabellePrune 36

En trois ans d'alternance, et plusieurs embauchés dans notre entreprise depuis, je n'ai jamais entendu d'alternant être appelé stagiaire. Un contrat d'alternance n'a rien à voir avec un simple stage. Mais je dois être un cas particulier....

Le stagiaire fonctionnaire est quelqu'un qui à réussit un concours - et qui disposait donc des diplômes requis pour se présenter audit concours - et qui à été choisi à l'issue d'un processus de recrutement... C'est donc quelqu'un de compétent, qui a pour atout un certain nombre de compétences, qui ont été reconnues en plusieurs occasions... A l'inverse du stagiaire tout court, dont il est question dans l'anecdote, puisqu'il est en formation, qu'il à signé une convention, qu'il a un tuteur... Tout ça n'est normalement pas très compliqué à comprendre, hein.

J'ai été stagiairisée et titularisée sans avoir passer le moindre concours de la Fonction Publique et (uniquement?) parce que la seule titulaire dans le type d'emploi que j'occupais venais de partir. Je n'étais pas là depuis un an avant la stagiairisation, il n'était donc pas question d'une reconnaissance de mes compétences à plusieurs occasions. Sinon, dans le cas présent, si il s'agit d'un stage d'un autre genre et que la durée légale est effectivement de six mois, pourquoi est-il question de rupture de convention?

J'ai été stagiairisée et titularisée sans avoir passer le moindre concours de la Fonction Publique et (uniquement?) parce que la seule titulaire dans le type d'emploi que j'occupais venais de partir. Je n'étais pas là depuis un an avant la stagiairisation, il n'était donc pas question d'une reconnaissance de mes compétences à plusieurs occasions. Certes, je suis une exception, mais si ce que tu décris été vraiment la réalité, comment font ceux qui débutent dans la Fonction Publique et qui n'ont, par définition, pas encore eu l'occasion de faire leurs preuves? Sinon, dans le cas présent, si il s'agit d'un stage d'un autre genre et que la durée légale est effectivement de six mois, pourquoi est-il question de rupture de convention?

Rien à voir. Le stage de la fonction publique n’est pas conventionné comme un stage scolaire ou universitaire. Ce n’est même pas comme un stage au sens expérience professionnelle encadrée, mais un genre de période d’essai géante, qui dure 1 an. Et bonne nouvelle, il faut en refaire une après chaque avancement de grade 🥲

Si tu es le seul tuteur qu'il a eu, tu es le pire... (et aussi le meilleur !)

C'est un c'est pas moi ! Il y en a plein des comme ça ! N'hésite pas à communiquer avec ta DRH sur le sujet pour défendre ton honneur, car qui ne dit mot consent ! Pour avoir encadré beaucoup de stagiaires dans ma carrière, dis toi que tu en vois de toutes les couleurs (sans connotations...), comme dans la vie, eux passent et toi tu es fidèle au poste, tu t'investis, des fois ça marche, des fois non... des fois tu es content que des années après, devenus collègues, ils te remercient ! Tu en auras d'autres avec qui ça se passera bien !

Un "c'est-pas-moi", le nom est parfaitement bien trouvé... Je me souviens, lorsqu'il y a 7 ans j'ai été recruté en contrat d'avenir - une sorte de CDD payé au smic et assortie d'une formation, grâce auquel une collectivité territoriale pouvait recruter de jeunes gens sans diplôme - l'un de mes collègues recruté sous le même statut, durant une réunion avec les pontes du service, s'était levé, avait écarquillé les yeux et, brandissant les bras en l'air, s'était écrié "C'est pas moi !" lorsqu'un desdit pontes lui avait demandé de se taire alors qu'il bavardait avec son voisin. Il n'a pas fait long-feu, le c'est-pas-moi ^^

l'auteur garde l'appel téléphonique , le montre lors de la réunion où celui-ci devra expliquer ce qui s'est passé grâce à serge le Mytho et au passage , lui dire quel est ton nom en t'assurant que son futur employeur sache que c'est un menteur et potentiellement un hypocrite et un fouteur de merde

S'il a mis six mois à s'apercevoir que tu étais un monstre, ça le décrédibilise totalement. A toi de convaincre ta hiérarchie avec argument et d'autres.