Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Suricate  |  9

Oh ben oui, c'est facile de changer d'avis quand ça arrange.
Se faire appeler papy par la fille de celle qu'on a toujours refusé de considérer comme sa belle-fille...
Il y a quand même un gros testicule dans le potage quand même.
Les relations parent /beaux enfants sont assez complexes (j'en ai trois !), et si le beau père en question a dit ce genre de chose, c'est qu'il avait une raison (quelle qu'elle doit et certainement très bonne à ses yeux, il n'y a pas trop de débat à avoir la dessus). Il doit maintenant assumer ses propos : si il ne considère pas sa belle fille comme tel, la petite ne peut pas l appeler papy.

Par  Phylogénie  |  20

Eh bien, moi je suis de ton côté.
Je déteste l'incohérence alors je t'encourage à cultiver ce conflit qu'il a lui-même imposé. Les salauds deviennent toujours pieux quand ils sentent cernés par la mort et la solitude, ne te laisse pas berner et protège ton enfant de ces intéressés qui reçoivent sans donner.

COMMENTS
Répondre
  lneer  |  24

oh non, là, elle a parfaitement raison ! Il l'a mérité, en ne voulant pas la considérer comme belle-fille (alors que si, c'était bien sa belle-fille) il n'y a aucune raison de s'approprier le petit fils.

Répondre
  chapelle16  |  67

On ne sait pas tout mais s'il ne s'est même pas excusé auprès de l'auteure et qu'il fait un caprice pour satisfaire son petit égo de grand père frustré, c'est normal qu'elle refuse. Tu ne peux pas traiter les gens comme de la merde et revenir la bouche en cul de poule quand ça t'arrange.

Répondre

Ce n'est que de la supposition..
Mais pour ce genre de chose (ce n'est pas un crime, hein) on a tous le droit à l'erreur et surtout de changer.
Mais bon, apparemment, même si les gens changent, il faut continuer à leur en vouloir et les repousser.
C'est intelligent. C'est bien c'est beau !

- Il m'a trop fait une remarque quand j'avais 4 ans. Alors je vais lui en vouloir toute ma vie ! Ouais ! Ouais je suis trop intelligente ^ o /

Répondre
  sarensour  |  24

Surtout que dans ce genre de chose il y a toujours un contexte. Même si on n'apprécie pas quelqu'un, ce n'est pas le genre de chose que l'on lance comme ça en l'air. Il y avait une raison que l'auteur ne dit pas.

Répondre
  Naruto  |  28

Ce n'est pas parce qu'il aimerait que sa petite fille l'appelle "papy" qu'il veut forcement se l'approprier.
Etant en couple avec un homme qui a deux ados (qui me considère plus comme le compagnon de leur père et comme un confident que leur beau père), je ne chercherais pas (et je n'en aurais pas le droit) à "m'octroyer ce rôle" sans leurs accords lorsqu'eux même seront parents. Et en plus je ne suis absolument pas pressé !.

Dans la vie, on a le droit de se remettre en question ^^ Quand j'ai débarqué dans la vie de mon compagnon, cela n'a pas été évident pour moi de trouver ma place vis à vis de ses enfants (surtout sa fille). après nos rapports ont évolués dans le bon sens. Cela a peut être été pareil pour le beau père de l'auteure. Peut être qu'au tout début de sa relation avec sa compagne, il a eu du mal à affirmer sa position dans sa nouvelle vie.

Répondre
  Nelia Romain  |  27

mc je te rejoins la dessus peut-être que quand l'auteure était ado ca se passait vraiment mal avec le beau père (je l'ai vécu avec ma belle-fille, même si jamais j'aurais dit une telle chose car c'est ma belle-fille et je l'ai toujours considérée comme tel) si la situation a évoluée aujourd'hui et que ca se passe mieux entre eux il l'a considére sûrement comme sa belle-fille actuellement pour vouloir que la petite l'appel papy... dans le cas contraire elle aurait raison de ne pas accepter

Répondre
  Suricate  |  9

Mais bien sûr que les gens ont le droit de changer, de faire des erreurs et de le reconnaître.
Tout comme l'auteure de la VDM a le droit de camper sur sa position.
Elle a parfaitement le droit de ne pas pardonner et d'adopter ce point de vue, tout comme le tien de défend.

Répondre

« Mais bon, apparemment, même si les gens changent, il faut continuer à leur en vouloir et les repousser. »

Sauf que tes contradicteurs partent du postulat que le mec n'a pas changé, vous ne parlez pas du même cas de figure.

Je pense que c'est à l'auteure de décider si elle lui pardonne ou non. Ça fait plaisir de lire que tu considères la possibilité que les gens se repentissent, que leur état d'esprit se bonifie avec le temps, et qu'une réconciliation puisse avoir lieu avec ceux qui autrefois nous ont causé du tort. Mais on ne peut pas quémander le pardon et faire la tête si la personne refuse. Son choix, ses raisons.

Le mec a-t-il entrepris de réparer ses torts et de s'investir en tant que beau-père vis-à-vis l'auteure avant de demander à être reconnu comme le grand-père de ses enfants ?

Par  Suricate  |  9

Oh ben oui, c'est facile de changer d'avis quand ça arrange.
Se faire appeler papy par la fille de celle qu'on a toujours refusé de considérer comme sa belle-fille...
Il y a quand même un gros testicule dans le potage quand même.
Les relations parent /beaux enfants sont assez complexes (j'en ai trois !), et si le beau père en question a dit ce genre de chose, c'est qu'il avait une raison (quelle qu'elle doit et certainement très bonne à ses yeux, il n'y a pas trop de débat à avoir la dessus). Il doit maintenant assumer ses propos : si il ne considère pas sa belle fille comme tel, la petite ne peut pas l appeler papy.

Par  Phylogénie  |  20

Eh bien, moi je suis de ton côté.
Je déteste l'incohérence alors je t'encourage à cultiver ce conflit qu'il a lui-même imposé. Les salauds deviennent toujours pieux quand ils sentent cernés par la mort et la solitude, ne te laisse pas berner et protège ton enfant de ces intéressés qui reçoivent sans donner.

Répondre
  sarensour  |  24

Moi je ne suis du côté de personne et je t'encourage à arrêter de te prendre la tête pour ça.

Ça sera mieux pour tous, ta fille, toi et lui plutôt que de vivre chacun dans la rancœur jusqu'à la fin de vos vies pour une remarque qui t'a déplu il y a plusieurs années semble t-il. Tu vivras mieux toi en premier à ne pas chercher à lui faire payer en permanence quelques choses de si vieux (et finalement futile).

Répondre
  Phylogénie  |  20

Il y a erreur sur la marchandise. Je n'ai pas d'enfant, je ne suis pas en conflit avec mes remps et je n'ai pas de beau-père.
Je l'encourage à rester cohérente quant à sa pseudo-relation avec ce type et à protéger sa fille, ça reste le juste milieu. Et je suis de son côté.

Oh, edit : J'ai trouvé ce commentaire dont tu es l'auteur "Surtout que dans ce genre de chose il y a toujours un contexte. Même si on n'apprécie pas quelqu'un, ce n'est pas le genre de chose que l'on lance comme ça en l'air. Il y avait une raison que l'auteur ne dit pas."
Donc tu n'es du côté de personne, évidemment ! Doux avec les forts et dur avec les faibles, à ce que je vois. Décidément, sarensour et sarenservile.

Par  PapaDragon666  |  11

Je ne connais évidemment rien au contexte de cette histoire, mais je pense que a) une personne qui change d'avis après des années et b) une personne qui souhaite s'impliquer auprès de vos enfants, ne soit pas une situation que je qualifierait de "merdique".

Maintenant vu que c'est posté ici il y a certainement une raison pour l'auteure de penser cela, mais sans contexte, cette VDM n'est franchement pas drôle ou sujette à compassion. Avec contexte probablement encore moins.

Par  misstagada  |  14

Peu importe que le mec ai changé d'avis ou non: je comprends qu'entendre ça de la bouche de cet homme a du être traumatisant, surtout dans une période aussi difficile que l'adolescence.
De plus, quand on dis ce genre de choses aussi violente, on en assume les conséquences, même si elles tombes des années plus tard.

(D'ailleurs, je pense que si mon propre père se pointait la bouche en coeur en demandant à mes enfants de l'appeler "papy", il se ferais recevoir!)

Répondre
  Windhorn  |  28

Heureusement qu'une majorité des humains ne pensent pas comme vous, sinon nous aurions toujours peur de l'orage et on penserait toujours que la Terre est plate et le centre de l'Univers.

Répondre
  Phylogénie  |  20

La technologie et la science ont toujours été mises au service de la guerre, donc le commentaire m'échappe. Je veux vous comprendre alors enseignez-moi ce qui m'a échappé.

Edit : ça fait une heure que j'attends le rapport entre l'art de la guerre et les exposés sur les volcans. Où sont vos burnes ?

Répondre
  Windhorn  |  28

Je ne passe pas ma vie sur vdm.
Cherche.

Répondre

@Phylogénie : j'ai mis du temps à comprendre, mais en fait Windhorn ironisait sur le fait que vous étiez pour continuer à cultiver un conflit familial vieux de plusieurs années, y compris dans le cas où le mec aurait changé d'avis. Elle fait le parallèle avec le fait de perpétuer des idées et croyances d'un autre temps (typiquement, la Terre plate) alors que le contexte a changé et que de nouvelles données sont venues mettre à jour notre rapport au monde ; suggérant par là que le mec qui ne reconnaissait pas l'auteure comme sa belle-fille a pu évoluer, se remettre en question et finalement la considérer, auquel cas Windhorn estime qu'il serait insensé pour l'auteure de camper sur sa position de l'époque où elle a reçu ces mots de rejet.

C'est un parallèle un peu saugrenu à mes yeux, mais bref. À titre personnel, je ne saurais dire si la rancune de l'auteure est toujours justifiée, je n'ai pas d'avis tranché sur la question et j'ignore si une blessure subsiste en elle ; mais je suppose que si elle ne le lui a pas pardonné, c'est probablement qu'il ne s'est pas remis en question. Et quand bien même il se serait racheté, il ne peut pas lui en vouloir de ne pas lui accorder une seconde chance (question d'humilité) car un pardon n'est pas un dû.

Par  Fa Gaga  |  17

Hé, dans les commentaires !

Vous ne vous êtes pas dit que peut-être le bonhomme n'a pas changé d'avis ?
Il se peut qu'il ne veuille toujours pas considérer sa belle-fille comme telle MAIS il a décidé que le petite serait tout de même sa petite-fille.

Comme beaucoup l'ont souligné on n'a pas de contexte !
Ce serait donc bête de les juger. ^-^

Répondre
  kriskaliente  |  36

Oui sauf que là ce n’est pas « son » petit-enfant, mais le petit-enfant de sa compagne….. à savoir la grand-mère légitime. S’il ne s’est pas investi dans l’éducation de la fille de sa compagne, bah il n’a aucunement la qualité de « beau-père » et encore moins de grand père.

Répondre
  seiya82  |  29

Il peut être attaché autant qu’il veut! Il n’en ai pas moins son grand père! Que cela soit par le sang ou par l’affect!
Quand on balance des saloperies sans se soucier du mal que cela puisse engendrer, il ne faut pas s’étonner de se prendre un coup de buche dans la tronche à un moment donné!

Par  sarensour  |  24

Je comprend maintenant comment se forme les conflits familiaux (et que les nouvelles générations se font la gueule sans savoir pourquoi) si même des années après pour une remarque un gamin ne peut pas appeler papy le conjoint sa grand mère. Et puis si ça se trouve, peut-être qu'il la considérait comme sa fille et non juste une belle-fille.

Par  hibahunt  |  13

Combien de parents sont très durs avec leurs enfants mais complétement gaga avec leurs petits enfants ? J'ai vraiment l'impression que c'est parce que c'est un petit enfant dont il n'a pas la responsabilité et qu'il a donc envie de s'impliquer car c'est seulement 2 fois par an et pas toute l'année.
Pas de raison de donner ce qu'il veut à cette personne que tu n'as pas l'air d'apprécier, il avait qu'à être présent pour toi.