Ajouter un commentaire

Vous devez etre inscrit afin de commenter

Top commentaires

Harbard 30

Il ne faut pas se le cacher, oui il existe des familles où tous les membres sont naturellement doués et occupent des postes dans des domaines prestigieux. Mais contrairement à une idée reçue, être intelligent ne consiste pas « juste » à être avocat, médecin, ingénieur, universitaire ou autres métiers admirables. Selon la théorie des intelligences multiples du psychologue Howard Gardner, il existe 8 intelligences. Peut-être que vous n'êtes pas une grande pianiste, peut-être que vous n'êtes pas une future doctoresse ou la future Malala Yousafzai, mais vous avez forcément une intelligence propre à vous. Et c'est à vous d'en faire quelque chose. Il ne faut pas se laisser emporter par la dévalorisation et se laisser bercer par la médiocrité ambiante de notre société. Il faut se dépasser. N'oubliez pas qu'on ne gagne pas une médaille d'argent, on perd la médaille d'or.

En même temps, tendre le bâton pour se faire battre n’est jamais très malin. Il faut arrêter de se lamenter dans la vie.

Commentaires

En tout cas, il n'est pas doué d'empathie ton copain.

En même temps, tendre le bâton pour se faire battre n’est jamais très malin. Il faut arrêter de se lamenter dans la vie.

C'est vrai que le mal etre se contrôle et que tout le monde reagis aux sentiments de la meme façon, belle preuve d'empathie

Ça ne se contrôle pas forcément, mais ça se travaille en tout cas.

Harbard 30

Il ne faut pas se le cacher, oui il existe des familles où tous les membres sont naturellement doués et occupent des postes dans des domaines prestigieux. Mais contrairement à une idée reçue, être intelligent ne consiste pas « juste » à être avocat, médecin, ingénieur, universitaire ou autres métiers admirables. Selon la théorie des intelligences multiples du psychologue Howard Gardner, il existe 8 intelligences. Peut-être que vous n'êtes pas une grande pianiste, peut-être que vous n'êtes pas une future doctoresse ou la future Malala Yousafzai, mais vous avez forcément une intelligence propre à vous. Et c'est à vous d'en faire quelque chose. Il ne faut pas se laisser emporter par la dévalorisation et se laisser bercer par la médiocrité ambiante de notre société. Il faut se dépasser. N'oubliez pas qu'on ne gagne pas une médaille d'argent, on perd la médaille d'or.

Harbard 30

Si on aspire à l'excellence, la seconde place n'est pas une option.

Harbard 30

Je préférerais être le meilleur éboueur du monde que d'être un ingénieur moyen.

« Le culte de l’excellence, sous apparence de pluralisme et de bon sens, ne fait que naturaliser l’univers de la compétition économique : d’une part, il tend à dissimuler les présupposés sociaux de l’existence et du fonctionnement de cet univers, et d’autre part, il tend à lui octroyer une valeur universelle. Mais surtout, il est habité par la conviction évolutionniste qui porte à attribuer aux âges antérieurs de l’histoire une ignorance totale en matière d’évaluation et de classement. L’amitié de Goethe et de Schiller apparaît avec le recul comme l’expression naïve de sympathies personnelles qu’aucune procédure objective à l’époque n’avait pu valider mais que l’on pourrait aujourd’hui tester au moyen de grilles rigoureuses. Tout se passe désormais comme si les meilleurs pouvaient enfin exister à visage découvert. Heureux d’être ce qu’ils sont, c’est-à-dire d’être ce qu’ils se sont fait, ils n’ont qu’à s’abandonner à la pente irrésistible de leur excellence, inlassables à courir, à concourir, à améliorer, à conquérir pour la plus grande gloire d’une idée de l’homme qui est d’exceller encore et toujours. Les meilleurs, les aristoï du présent, ne sont pas simplement ceux qui ont réussi à accumuler, à « créer » la richesse : ils doivent être considérés comme les virtuoses d’un jeu qui dépasse de loin le plaisir de posséder et d’accumuler puisqu’il est tout entier dans les rétributions d’une compétition qui est en quelque sorte sa propre fin et dont l’objet est d’arriver premier, après avoir connu l’inquiétude, délicieusement douloureuse, de ne pas y parvenir. Quant aux autres, les petits, on n’en attend rien d’autre que la reconnaissance de l’inéluctabilité d’un jeu où, bien sûr, ils perdent, mais qui ne peut être autre que ce qu’il est. Les yeux baissés, le chapeau à la main, ils contemplent le cortège des grands qui passent très loin mais dont les médias les entretiennent chaque jour ; dépourvus d’envie et de ressentiment, humbles mais comblés par la compensation qu’est la notion éblouie de la grandeur des grands, ils se sentent coupables de ne pas avoir su y trouver leur place. Convaincus, depuis l’école, que la vie est une suite d’examens et de bilans de compétences, ils doivent s’émerveiller de l’harmonie qui règne entre la réussite et l’excellence dans ce monde qui a cessé d’être livré à l’inspiration, à l’improvisation, à l’approximation. La rhétorique de l’excellence ne prétend certes pas nous livrer des contenus éthiques et elle ne nous demande pas formellement de renoncer à ceux auxquels nous tenons. Mais elle nous presse de surseoir à la réalisation des fins qui pourraient nous détourner des tâches immédiates et imminentes que nous impose l’urgence de courir vite, et de plus en plus vite. Et elle nous invite à ne pas poser de questions, jusqu’au jour où la course aura cessé et où l’on pourra s’arrêter, se reposer et se demander si tout cela était un rêve et si ce rêve valait tant de peine. »

Partiellement d'accord avec Harbard, Il existe plusieurs forme d'intelligence mais gagner une médaille d'argent ce n'est pas perdre l'or. Car à vouloir ce comparer aux autres on oublie ses propres mérites. C'est curieux que vous puissiez défendre deux points de vue opposés dans le même argumentaire, Une déformation scolaire, je suppose.

Cenlikin, tu n’as pas dû faire beaucoup de compétitions mais pour obtenir l’argent on perd la finale. D’ailleurs ayant parfois fini 3ème sans avoir rencontré le deuxième j’ai toujours trouvé ça injuste et je me suis toujours demandé pourquoi ne pas mesurer le vainqueur de la « petite finale » avec le perdant de la finale, histoire de véritablement savoir qui est le meilleur des deux.

Pourquoi se comparer à SA famille ? Et est-ce qu'ils sont tous en couple dans sa famille ? Car ça c'est déjà un accomplissement en soi. On peut être doué dans la vie et se vautrer continuellement sur le plan social/relationnel.

Léa, passion mère au foyer.

T’en avais un avant, Ziè, t’avais qu’à le garder plutôt que de le chasser à coups de sac à main. Laisse-le aller engrosser d’autres truites maintenant.

Leïa, je me suis peut-être mal exprimé mais ce n'est pas ce que j'ai dit. Je suis célibataire aussi et je ne considère pas ca comme un ratage.

Ouais alors tu t’es vraiment très mal exprimé parce que j’ai compris pareil.

Tu te sens comme une merde ??? C’est positif : tu n’as pas le covid ! Et profite-en pour te laver ...

On dirais mon ex.... Si c'est pour répondre ca il n'a cas sortir avec une fille de son "niveau" il y a aucun respect a traiter quelqu'un de la sorte, l'intelligence est propre a chacun ce n'est parce que tu te sent pas aussi intelligente qu'eux que tu est bêtes, reprend toi, on ma bien deja sorti que j'étais intelligente a ma façon..... Mouai bon... ^^ te prend pas la tete et si cela te convient pas, te force pas, trouve ton bonheur ailleur :)

Tu n’es juste pas de la bonne famille.. Non sérieusement, il ne faut pas se comparer aux autres, que ce soit une autre famille, ou aux membres de sa propre famille. Nous sommes tous différents, et nous avons tous nos "points forts" dans différents domaines. À toi d’exceller dans le tien. Et à toi de prendre confiance en toi, de ne pas te rabaisser et te "lamenter" si on peut dire ça comme ça. La confiance en soi se travaille, tu en es capable comme n’importe qui.