Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Llonewo  |  18

Arrivé en seconde, tout le monde faisait des courbettes admiratifs devant le re-triplant trop cool de 18 ans aux parents pétés de tunes et à la grosse voiture payée par papa maman... j'ai toujours été rationnel... et dès la première semaine, je ne sais même plus de quoi il me parlait mais il se mettait en avant en mode roi du monde supérieur aux autres... je lui ai fait remarquer qu'il était juste plus con que la moyenne et que la richesse de ses parents n'avait rien à voir avec ses qualités à lui et que ceux qui l'idéalisaient feraient mieux de se remettre en question.

Je me suis mis 80% de la classe à dos directement... je n'ai jamais regretté.

Par  Flying Whales  |  50

J'avais plus ou moins un surnom identique au lycée parce que je ne me conformais pas à ce que peuvent écouter la masse de débile-singes et que je ne leur parlais jamais.
Si c'est pour un fait du genre, faut s'en foutre de ces paramécies.

COMMENTS
Répondre

Vous voulez une anecdote ? Ce soir dans une rame de métro, je regardais attentivement le train d'en face à travers la vitre du conducteur. Ce dernier a dû se sentir épié, parce qu'il a réagi en collant un sac poubelle "RATP Propreté" contre la vitre pour me boucher la vue. 😄 Comme quoi vous n'êtes pas les seuls à le penser.

Par  Flying Whales  |  50

J'avais plus ou moins un surnom identique au lycée parce que je ne me conformais pas à ce que peuvent écouter la masse de débile-singes et que je ne leur parlais jamais.
Si c'est pour un fait du genre, faut s'en foutre de ces paramécies.

Répondre

À peu près pareil pour moi. Je préférerais rester seul plutôt que de me mélanger à la masse des singes savants qui ne juraient que par la dernière chanson à la mode du dernier “ chanteur “ de merde à la mode. Ç’est toujours le cas, d’ailleurs.

Répondre
  cenlikin  |  24

Mais posez vous les bonnes questions! Est ce tout les autres qui sont débiles ou sommes nous vraiment des gens a part? Moi, mes voisins font un détour pour ne pas avoir à me dire bonjours tellement mon charisme les éblouis. Je ne leur en veut pas, c'est naturel.

J'ai vécu ça au collège et un peu au lycée. Dès qu'on s'écarte un peu de la masse, on devient "fou", "psychopathe" et autres. J'ai même été qualifié d'autiste et de HPI alors que pas du tout. Bref courage, n'écoute pas les rageux.

Par  Llonewo  |  18

Arrivé en seconde, tout le monde faisait des courbettes admiratifs devant le re-triplant trop cool de 18 ans aux parents pétés de tunes et à la grosse voiture payée par papa maman... j'ai toujours été rationnel... et dès la première semaine, je ne sais même plus de quoi il me parlait mais il se mettait en avant en mode roi du monde supérieur aux autres... je lui ai fait remarquer qu'il était juste plus con que la moyenne et que la richesse de ses parents n'avait rien à voir avec ses qualités à lui et que ceux qui l'idéalisaient feraient mieux de se remettre en question.

Je me suis mis 80% de la classe à dos directement... je n'ai jamais regretté.

Répondre

L'avantage à ne pas être riche, c'est que tu as moins de chances que des gens gravitent autour de toi par intérêt ; et les personnes qui restent auprès de toi sont celles qui t'apprécient vraiment pour ce que tu es :)

Par  OuroborosRises  |  6

les surnoms au lycée, on en a tous eu je pense.
Ayant été en lycée pro, avec une chevelure de garçon de 16 ans rebelle, avec ma belle crinière longue (pas entretenu) on m'appelle punk à chien ou Jésus.
Après, il suffit de prendre ça à la rigolade, mes profs ont finis par m'appeler Jésus, à tel point que certain, pdt les appels de début de cours m'appelait Jésus. Là j'avoue ça m'emmerdait un peu plus

Maintenant, je bosse dans une équipe, je suis toujours "cheveulu" mais bien entretenu et on m'appelle "Tatouf". Mais je m'entends super bien avec mes collègues et là, je sais que c'est un signe d'affection.

Après... Le Psychopathe, ça mérite une petite enquête de pourquoi on te nomme comme ça...