Ajouter un commentaire

Vous devez etre inscrit afin de commenter

Top commentaires

Pourquoi toujours vouloir comparer les douleurs du deuil ? C'est incomparable de toute façon... Et si je voulais contre-argumenter : <mode troll>Ben c'est plus facile quand on est plus jeune : on a moins eu le temps de connaître la personne, du coup elle nous manque moins.</mode troll>

Techniquement tu as perdu ton père enfant mais ta mère est toujours en vie et donc tu ne sais pas encore ce que c'est et ce que ça fait de perdre un parent en étant plus âgé . Et c'est peut-être tout aussi difficile tu n'en sais rien. À quel âge ta mère a-t-elle perdu ses parents ? Qu'est-ce qui te permet de juger que c'est moins difficile ?

Commentaires

Vous savez remonter le moral vous!

Techniquement tu as perdu ton père enfant mais ta mère est toujours en vie et donc tu ne sais pas encore ce que c'est et ce que ça fait de perdre un parent en étant plus âgé . Et c'est peut-être tout aussi difficile tu n'en sais rien. À quel âge ta mère a-t-elle perdu ses parents ? Qu'est-ce qui te permet de juger que c'est moins difficile ?

Pourquoi toujours vouloir comparer les douleurs du deuil ? C'est incomparable de toute façon... Et si je voulais contre-argumenter : <mode troll>Ben c'est plus facile quand on est plus jeune : on a moins eu le temps de connaître la personne, du coup elle nous manque moins.</mode troll>

Oui je suis d'accord. Et inversement, on peut aussi regretter de ne pas l'avoir connue plus longtemps et partagé plus de choses avec elle. Sans compter que ce peut être traumatisant de voir ses repères et sa sécurité affective bouleversés à un si jeune âge (mais je ne peux pas l'affirmer, ne l'ayant pas moi-même vécu). Je dirais que le degré et la nature même de la douleur diffère beaucoup en fonction du point de vue, de la sensibilité et du rapport que chacun a avec ses parents.

J’ai bien peur qu’elle ait raison et que vous ne comprenez pas. C’est difficile quel que soit l’âge que l’on à.

Je dirais que les deux points de vue se valent et qu'on ne peut pas trancher cette question, car c'est un ressenti par nature subjectif et il y a peut-être autant de raisons de trouver l'une ou l'autre des situations plus douloureuse, même si elles ne sont pas comparables entre elles.

@ Capitaine. Le but n’est pas de mesurer la peine pour en faire une comparaison mais de comprendre que la perte ne se vie pas forcément plus facilement d’un âge a un autre. Effectivement ce facteur varie d’une personne à une autre. On parle bien de faire la différence entre une réaction émotionnelle et un raisonnement.

Chaque personne gère la douleur de manière différente donc l'âge n'a pas forcément à voir. Par contre, perdre un parent quand tu es enfant ça chamboule beaucoup plus ton quotidien donc c'est plus compliqué de reprendre une "vie normale". C'est peut-être ça que l'auteur juge plus difficile.

La problématique n'est pas la même. Perdre son père (pour mes fils) à l'adolescence peut s'avérer difficile, même en présence de la mère. Perdre ses parents à l'âge adulte, est peut-être moins dur, parents plus éloignés géographiquement, mais personne à qui raconter quelquefois les problèmes que l'on peut rencontrer, même si l'on n'en attend pas grand chose. Pour une vieille personne, perdre son conjoint peut être un handicap (plus personne à qui parler) ou une délivrance, va savoir... Vous l'avez peut-être remarqué, je suis très casuiste (dans le sens où chaque cas peut être différent, suivant le contexte). Dans le cas présent, venant de la mère, c'est quand même un peu dur à entendre pour sa fille.

Je pense pas que ça dépende uniquement de l'âge, la personnalité et la façon dont tu es proche de la personne joue aussi

Je ne vois pas pourquoi ça serait plus difficile pour l’un ou pour l’autre ? Ta mère est une adulte plus âgée certes mais elle a également connu ton père plus longtemps que toi.

Après, ce n'est pas parce que tu connais quelqu'un depuis plus longtemps que tu l'aime plus et que tu seras plus triste quand iel décédera.

Ben oui, même si elle était plus âgée que toi quand elle a perdu ton père c était très dur pour elle aussi !

Aucune empathie envers cette jeune fille J'ai eu" la chance" d'avoir mon papa jusqu'à 19 ans j'essaie de me mettre à sa place mais c'est impossible Elle suppose juste je penses... Chacun a sa manière de réagir face à la mort... Mais un peu de sympathie ne vous coûtera rien...

Difficile d'avoir de la sympathie avec quelqu'un qui veut absolument être celle qui a le plus souffert chaque situation apporte son lot de souffrance.

J’ai perdu mon père à mes 21 ans, même étant majeure, c’est très difficile même deux ans après. J’ai perdu 4 membres de ma famille en 3-4 ans c’est pas pour autant que c’est facile d’encaisser. En plus, chaque personne fait son deuil à sa manière, enfants comme adultes, il y en a des plus fragiles, qui vont pleurer des mois voire des années, et d’autres, plus forts mentalement, qui vont aller de l’avant plus rapidement. Mais ça ne veut pas dire que perdre un parent à tel ou tel âge est plus difficile que d’autres périodes. On ne peut pas comparer cette douleur là.