Par Anonyme - 21/10/2020 12:03

Brigitte est livide

Aujourd'hui, mon neveu de 5 ans me demande pourquoi j'ai un M tatoué. C'est la première lettre du prénom des 3 grands amours de ma vie : ma fille, mon mari et, voulant qu'il devine que le troisième est le sien, je lui donne la deuxième lettre : "C'est Mmaa…" D'après lui, Macron est le troisième grand amour de ma vie. VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
COMMENTS
Répondre
  Slyfried  |  63

Pardon ? Tu dois confondre. Car les romains parlaient à leurs enfants de moins de 7 ans.
Je me permets de retranscrire ceci :

« La société romaine, comme la plupart des civilisations anciennes, est organisée en classes d’âge, qui sont au cœur du fonctionnement de la cité et qui conduisent le jeune Romain à parcourir un certain nombre d’étapes avant de pouvoir exercer son métier de citoyen. Cette répartition en classes d’âge, au lieu de faire de la vie humaine, inscrite dans le temps, un flux continu, la fait apparaître comme une succession d’états bien distincts, dont les rites assurent les transitions. À l’enfance (pueritia) succède l’âge adulte (juventus), puis la vieillesse (senectus) ; trois âges auxquels sont associées, dans la tradition littéraire, des qualités particulières : à la « sauvagerie » (ferocitas) des jeunes gens, au « sérieux » (gravitas) des plus anciens, à la « maturité » (maturitas) des vieillards, s’oppose la « faiblesse » (infirmitas) des enfants (Cicéron, De Senectute 33).
Cette « faiblesse » constitutive de l’enfance est probablement l’un des traits les plus caractéristiques de la civilisation romaine . L’enfant n’appartient pas de naissance à l’humanité. Être informe et sauvage, il n’est ni physiquement ni moralement un homme, c’est son éducation qui le fabriquera tel . Ce rejet de l’enfant du côté de l’animalité s’explique en particulier par son incapacité à parler un langage articulé. Jusqu’à 7 ans , l’enfant est en effet appelé in-fans, littéralement « non-parlant ». Ce terme formé à partir d’un préfixe privatif montre à quel point cet âge d’attente compte peu dans l’histoire sociale et familiale de l’individu. Avant de commencer ses apprentissages, le bébé est muet, comme les bêtes . Tous les gestes, les premiers soins qui lui sont dispensés vont donc viser à le faire passer graduellement de cet état « sauvage » à un aspect plus civilisé.
L’âge de 7 ans, « âge de raison » selon Cicéron, est considéré par les Romains comme un « cap ». L’enfant, sevré et disposant du langage, va commencer à participer à la vie familiale en assistant son père. S’il a survécu à sa première enfance, s’il sait parler, manger et marcher, le bébé est devenu un enfant, dit « puer ». Il n’est pas encore un homme libre, mais il est déjà un être humain […]. Commence pour lui le temps des apprentissages qui le mèneront à la liberté morale. »

Répondre
  professeurtournesol  |  14

Merci pour le cours ! Sincèrement j'adore l'antiquité en plus et ça me rappelle les cours de droit

Répondre
  Humour_bizarre  |  35

Merci Slyfried, c’est ultra intéressant même si c’est un bon gros pavé. On m’avait parlé de l’origine du mot enfant, mais pas autant. Comme quoi on peut apprendre des choses sur VDM !