Branleur

Par Anonyme - 05/10/2022 00:20 - France - Lyon

Aujourd'hui, je tente d'expliquer à mon copain ce qu'est la charge mentale, et lui dis que ce n’est pas toujours à moi de réfléchir pour savoir ce qu’on va manger le soir entre autres. Sa réponse : "Bah moi je me prends pas la tête, je mange ce que tu fais et si j’aime pas bah tant pis." VDM
Je valide, c'est une VDM 5 660
Tu l'as bien mérité 1 028

Dans la même collection

Top commentaires

Je note que tu n'as pas que la charge mentale, tu as la charge tout court vu qu'il se contente de "manger ce que tu cuisines". Laisse le gérer les courses et les repas pendant une semaine, c'est risqué mais c'est le seul moyen pour voir s'il peut comprendre (c'est pas garanti, tu peux te retrouver à manger des pâtes pendant une semaine, mais faut prendre le risque pour savoir)

Tu te fais ton repas. Quand il viendra aux infos explique lui que tu n'as déjà pas envie de préparer pour toi, alors pour quelqu'un qui ne fait jamais d'efforts c'est "même pas en rêve" !!!

Commentaires

Prends-le au mot et dis-lui que dorénavant, tu ne te prendras plus la tête et mangeras ce qu'il va cuisiner, histoire de le faire participer. Non mais vraiment... 🙄 Il résume le problème à une histoire de goûts ? Il ne comprend pas que si lui a le privilège de ne pas se prendre la tête, c'est que pendant ce temps tu t'es cassée le cul à tout gérer à sa place ? C'est sûrement le même qui va te dire « il faut savoir lâcher prise » parce qu'il ne vit pas cette accumulation de choses à gérer, et s'imagine qu'il te suffirait d'être moins préoccupée pour avoir la vie facile comme lui. Je vous conseille la BD « Ca se met où ? » de la dessinatrice Emma (https://emmaclit.com/2022/05/19/ca-se-met-ou/) ; tu peux en tirer quelques pistes et la partager à ton copain, ça l'aidera peut-être à prendre conscience de certaines choses.

Un jour j'ai demandé à mon fils (ado) ce qu'il voulait manger. Il m'a répondu "n'importe quoi" ... Je lui ai réchauffé une boite de ravioli ... çà ne lui a plu qu'à moitié... mais il a compris le message

C'est pas interdit par la convention de Genève, les raviolis en boite ?

Je note que tu n'as pas que la charge mentale, tu as la charge tout court vu qu'il se contente de "manger ce que tu cuisines". Laisse le gérer les courses et les repas pendant une semaine, c'est risqué mais c'est le seul moyen pour voir s'il peut comprendre (c'est pas garanti, tu peux te retrouver à manger des pâtes pendant une semaine, mais faut prendre le risque pour savoir)

Je l'ai fait. Pendant une semaine on n'avait que des pates steak hachés et des gateaux et il a jamais compris le problème. B1 oui quoi, c'est de la nourriture ! Je lui ai dit que ça manquait un peu de légumes. Du coup un jour il est revenu avec 2kg de patates et un filet de tomates. Mais on n'avait plus rien pour manger avec. Il a ramené un paquet de jambon blanc et un stock abominable de desserts lactés. Il comprend pas que je puisse "claquer" 300€ par mois pour deux pour les courses et il ne comprend pas que ce qu'il achète, ça ne nourrit pas.

Les pâtes tous les jours les jours de la semaine, en variant les sauces (maison si possible), ça ne lasse pas !

MirabellePrune 36

Option pratique : chaque semaine, l'un d'entre vous a (en alternance) la charge de prévoir les repas pour les 6 prochains jours (le 7, c'est bien connu, c'est pour finir les restes) menu et liste de courses à l'appui, Au moins le temps qu'il comprenne.

Si ça la gêne pas de manger des pâtes, du riz et des plats tout prêts… 😉

MirabellePrune 36

ça c'est la seconde étape, éduquer à la nutrition. Faut pas les brusquer ces petites choses fragiles.

Tu te fais ton repas. Quand il viendra aux infos explique lui que tu n'as déjà pas envie de préparer pour toi, alors pour quelqu'un qui ne fait jamais d'efforts c'est "même pas en rêve" !!!

il gère la décharge physique, c'est déjà ça ...

Bah sinon, faites comme nous. On mange approximativement la même chose sur 2 semaines. Nos plats sont équilibrés, avec nos recettes préparées ensemble. J'ai dû batailler pour qu'on mette des légumes à chaque repas...mais maintenant ça va. Ce qui fait qu'il n'y a plus de charge mentale, ni pour l'un ni pour l'autre : on sait que tel jour, on mange telle chose. Un peu comme Sheldon. D'ailleurs, pour les courses c'est pratique : on prend quasiment toujours le même panier (on va au drive). .

Ça veut dire que vous n'adaptez pas vos menus en fonction des saisons, pour profiter des fruits et légumes de saison quand ils sont à la fois meilleurs et moins chers, ni en fonction de la météo, genre salades et crudités l'été et soupes de légume l'hiver ?

Grumpy Jack 26

Ma femme a déjà tenté le concept de faire les menus à la semaine... Perso, ça me rappelle trop la cantine scolaire !