99
Par Anonyme / mardi 20 septembre 2016 21:12 / France
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  MyoSnow  |  20

Elle a peut-être un problème de santé qui l'empêche de faire du sport correctement, ce qui fait que les autres se moquent et elle a décidé de se reprendre en main, dans un lieu où il y aura moins de gens de son age et moins de jugement, mais dans ce cas il faut qu'elle mette son médecin au courant.

Commentaires
Par  MyoSnow  |  20

Elle a peut-être un problème de santé qui l'empêche de faire du sport correctement, ce qui fait que les autres se moquent et elle a décidé de se reprendre en main, dans un lieu où il y aura moins de gens de son age et moins de jugement, mais dans ce cas il faut qu'elle mette son médecin au courant.

Répondre
  DarkMacaron  |  44

1alex1 : oui, c'est possible, parce que la situation sur le coup a du être assez amusante et déroutante. La VDM ne raconte pas forcément toute l'histoire… d'où les "VDM, la suite" ;)

Répondre
  Nialie  |  24

Faire du sport correctement ça veut dire quoi ? Certains sports lui seraient déconseillés ? Elle veut seulement faire du cardio sur des machines car problèmes articulaires par exemple ? J'essaye simplement de comprendre.

Répondre
  PieMaker  |  14

Depuis toute petite je suis très laxe des genoux (je me déboitais les genoux volontairement étant enfant). Au collège, je souffrais de grosse douleurs pour les sports où il fallait courir ou s'appuyer sur ses jambes comme le badmington). J'ai donc été dispensée de la 4eme à la terminale, mais à côté je faisais de la danse classique. La différence c'est que moi et ma prof on connaissait mes limites et je ne faisais pas de mouvement à risque. Après avoir vécu trois fois la douloureuse expérience de me déboîter le genou à l'âge adulte, je suis contente que mon médecin traitant ait été compréhensif car je me serai probablement fait mal à l'école en faisant du sport...

Répondre
  Bardrog  |  33

C'est sûr que s'épuiser à courir, sauter, attraper des balles au bon vouloir d'un prof que tu ne verras jamais courir c'est génialissime comme activité. Ha, le bonheur de l'épuisement physique ajouté à l'épuisement moral d'une journée de cours. Ha le bonheur de courir pour rien autour d'une cour moche alors que le soleil n'est même pas encore levé.

Répondre
  WaltersKuwer  |  10

On dirait que le sport à l'école c'est un stage de commando... Qu'est qu'il faut pas lire ... Je ne sais pas où vous avez tous passer vos études mais dans mon coin on faisait du volley, du badminton, handball, athlétisme etc... Bref des sports autres que la course et où on peut s'amuser tout en découvrant un sport gratuitement.

Répondre
  Bardrog  |  33

Sauf que je ne m'amusais pas du tout, et en tout les cas il fallait courir derrière la balle, et quelque soit le sport ça me gonflait (ça me gonfle tout autant aujourd'hui d'ailleurs ). stage de commando peut-être pas, mais étreinte obliger de pratiquer les cinq ou six mêmes sports pendant sept ans (collège + lycée ) c'est pénible. Et viens pas me parler de math ou d 'histoire parce que là on apprend des trucs. Pas forcément des trucs intéressants mais c'est déjà ça. Tu apprends quoi en courant derrière un ballon ?

Répondre
  blackzazou  |  7

A bouger ton cul.!!. Sans ces quelques heures de sport à l'école, un très grand nombre d'élèves ne ferait aucune activité physique de la semaine. C'est mieux que rien. Et apprendre des sports co, c'est important aussi, pour la cohesion.. Et pourtant j'ai toujours détesté courir en rond.

Répondre
  WaltersKuwer  |  10

#73 Avec ton raisonnement on finit avec 50% d'obésité chez les 6-15ans . Le sport t'apprend le dépassement de soin, travailler son mental, développer la cohésion, faire autre chose qu'apprendre derrière ton bureau, bref bouger ton corps qui n'est pas fait pour etre inactif.

Répondre
  Bardrog  |  33

Se lever à 7h c'est déjà du dépassement de soi, et rester concentré sur les cours un effort mental. Cohésion ? Quand c'est toujours les mêmes qui s'emparent du ballon pour foncer vers les buts ? Obésité ? Suffit de manger équilibré non ? c'est pas le fait d'être nul, mais celui de faire des efforts physiques pour rien. Même avec le recul, je n'aimais pas l'histoire-géo mais au final ça m'a quand même apporter des connaissances, même en musique et dessin j'ai eu ma dose de culture générale, alors qu'en sport rien.

Répondre
  Bardrog  |  33

#92 Tu as de la chance, je n'ai jamais vu un prof de sport faire du sport. Ça m'aurais peut-être aidé, mais je vois toujours pas le plaisir qu'on peut avoir en faisant du sport. Pour moi c'est juste gonflant et exténuant. Et pour décompresser c'est musique, lecture, film, jeux vidéo.

Par  Nemissan  |  43

La grosse difference c'est que on est Octobre il va commencer à faire froid et c'est assez désagréable de faire du sport dehors alors qu'à la salle tu as chaud et même le petit bonus tu peux avoir de la musique !

Répondre
  sepan  |  49

C'est clair, faire du sport avec une température entre 0 et 10 ça devrait être interdit, le corp humain ne résiste pas à des température pareil, surtout lorsqu'il est en pleine activité physique. Et une séance de 2h c'est beaucoup trop aussi.

Répondre
  Nemissan  |  43

Je sens comme une pointe d'ironie dans ce com' ! Pourtant je suis d'accord, forcer des personnes à allez courir dans le froid n'est pas une bonne idée d'autant plus que scolairement ton activité sportive n'est pas constante sur la durée ( passage individuels, explication des consignes formation eventuelles des équipes ) donc il y a largement le temps de se refroidir.

Répondre
  WaltersKuwer  |  10

Faut arrêter avec ca, la course est très loin d'être le seul sport propose en établissement scolaire. Alors oui la salle de fitness au chaud avec la musique c'est sympa mais c'est un abonnement d'une trentaine d'euros pas mois. Tu ne peux pas comparer avec un établissement scolaire ... Et courir dans le froid, si on est correctement échauffé et couvert (oui il fait froid on s'habille en conséquence) il n'y a absolument pas de soucis !

Par  Micka7627  |  13

Encore une faignasse qui veut une dispense pour le sport au bahut...

Répondre
  Nemissan  |  43

Hum déjà tu ne sais absolument pas la raison pour laquelle elle fait ça et en plus je trouve que faire du sport en dehors lui sera bien plus profitable sachant que c'est elle qui la démarche d'allez à la salle donc plus de motivation et surtout elle fera bien plus de sport que les 3 tours de piste en 2h qu'on fait au collège/lycée.

Répondre
  rotsen  |  24

Dans cette logique elle n'a qu'à demander une dispense de français ou de maths et prendre des cours privés ! Mais ce n'est pas comme ça que ça marche, idem pour le sport ! L'école ce n'est pas à la carte !

Répondre
  Galadrien  |  25

Je faisais de la natation au lycée, j'ai fait d'autres sports en primaire et au collège, ça ne m'a jamais empêchée de détester le sport dans un cadre scolaire... Peut-être que cette personne cache le fait qu'elle est victime de harcèlement scolaire, qui se manifeste en cours de sport par des moqueries et le refus de prendre la personne dans l'équipe pour l'humilier comme il le faut. Peut-être qu'elle a aussi des soucis de santé... mais qu'elle souhaite s'entretenir.

Répondre
  Riki  |  30

Je me suis coltiné la natation comme épreuve imposé pour le bac alors qu'on était sensé avoir le choix de ses épreuves et que je nage avec l'aisance d'une enclume tétraplégique. Quand je repense à cette époque je me dit qu'une dispense pour la natation aurait été largement préférable. Ça m'aurait évité bien des humiliations et la prof m'aurait noté sur un autre sport où je suis moins mauvais.

Répondre
  aweberry  |  31

"avec l'aisance d'une enclume tétraplégique" XD je ne m'en remets pas. Si en plus on est du genre enclume pudique, c'est vraiment pas une partie de plaisir la natation...

Répondre
  aweberry  |  31

rotsen "l'école ce n'est pas à la carte" c'est vrai et c'est dommage car quand on voit les souvenirs amers que ça laisse à certains alors on pourrait faire preuve d'un peu de souplesse. Bien sûr que certaines matières sont indispensables mais il y a une façon de les enseigner, l'apprentissage devrait être ludique et épanouissant, ça ne devrait pas se résumer à une obligation. D'ailleurs, quand la matière ne nous plaisait pas on y était généralement mauvais.

Répondre
  bonnemine  |  25

Sauf que, pour beaucoup, les cours de sports au collège/lycée peuvent vite virer à l'enfer. Je connais peu de gens qui en gardent un bon souvenir d'ailleurs. Et si elle était feignasse, elle n'irait pas à la salle...

Répondre
  Yugii  |  39

"Dans cette logique elle a qu'a demander une dispense de français ou de maths" Donc pour toi tu met au même niveau d'importance les matières français, maths et sport ? Qu'est ce qu'il ne faut pas entendre... Tu peux me citer un exemple où le sport enseigné a l'école nous aide après avoir quitté celle-ci ?

Répondre
  Gloomi  |  39

#29 Quand ça te fait découvrir un sport pour lequel tu es doué et que tu deviens ensuite sportif professionnel. Je ne veux pas me faire l'avocat du diable (surtout que pour le coup je n'aime pas le sport) mais le sport est au programme, point, et à part en cas de handicap je ne vois pas de raison valable d'avoir une dispense, certains sont moqués en sport et c'est dommage, mais il y en a aussi dans les autres matières, se servir de ça comme justificatif pour une dispense n'est pas valable à mes yeux d'autant plus que ça n'empêchera absolument pas les moqueries.

Répondre
  WaltersKuwer  |  10

#27 J'ai l'impression que toutes les personnes qui apportent leur témoignage ici se scolarisaient en zone difficile ??? La grande majorité des élèves de mon collège et lycée étaient content d'aller en sport ! Cours tranquille par rapport à 2h de français ou de maths, possibilité de s'amuser ou comme je le voyais souvent papoter sur le côté pour ceux qui ne voulaient pas faire l'activité ...

Répondre
  jeannemichoko  |  41

Le sport au lycée/ collège c'était toujours chiant et j'étais en pleine campagne pas en zones difficile. Et j'ai eu de la chance parce que j'ai échappé de peu à la natation, parce que franchement ça je ne m'en serais pas remise. C'est juste horrible de faire de la natation quand on est une fille au collège, qu'on vient d'avoir ses règles, que son corps change, etc. Même au lycée ça m'aurait fait chier. Et puis merci mais le peu d'activités qu'on faisait c'était pas fou et on n'avait aucun choix. Yavait la course, tous les ans, puis le sport co, et un truc style danse/boxe/lutte/ badminton dans une salle pour l'hiver. Sauf que comme ça ça parait cool mais pour aller à la salle on perdait un temps fou, puis fallait se changer, au final sur 2h de sport on devait en faire 1h, pas toujours la possibilité de se doucher (manque de temps ou pas de douche), c'est juste horrible quand tu dois te taper 6h de cours apres. J'adore le sport aujourd'hui mais clairement au collège lycée c'était un calvaire. Parce que bon on va pas se mentir, les gens les plus "populaires" c'est toujours les sportifs, yavait toujours un clivage entre les sportifs et les autres. Le lycée se pliait en 4 pour eux, leurs besoins et leurs activités et je trouvais ça chiant et dégueulasse. Et forcer à faire son épreuve de sport de bac en accrosport devant toute la cour du college et du lycée bah merci mais j'en garde pas des bons souvenirs...

Répondre
  anatariel  |  6

Gloomi, le sport a quand même une utilité pour la santé. Et si tu n'habitues pas en enfant / un jeune à faire du sport, il y a moins de probabilité qu'il en fasse à l'âge adulte. Alors oui les 3/4 des gens n'en referont pas après mais c'est quand même bénéfique pour le quart restant. Quant à l'utilité de la musique et l'art plastique dans la vie future, je pense que ça permet une ouverture d'esprit, d'avoir différentes approche des choses/objets/concepts qui nous entoure, ça permet aussi d'avoir de la culture G. Et ça permet aussi aux élèves qui sont bons dans ces domaines de s'épanouir un peu.

Répondre
  ZAZOU82  |  11

virer à l'enfer tu y vas pas un peu fort là? Non mais sérieux vous pensez réellement choisir les cours que vous voulez tranquilou? l'école est une OBLIGATION et ce pour tous les français. Si tu veux pas aller à un cours où tu n'y arrive pas alors je n'imagine pas la vie professionnelle que tu vas avoir... oO sache qu'il faut surmonter les difficultés si tu veux apprendre. perso les gens comme toi je les adore et tu sais pourquoi? parce qu'ils auront des tags de m*rde une vie de m*erde ( au passage dédicace à VDM ;) ) et moi j'aurais l'embarras du choix sur des postes plus intéressants car tu ne fera pas 3 min en entretien d'embauche sans qu'on te dise qu'il y a un poste de technicien de surface ou de plongé dans les cuisines. Merci à toi pour ces précieuses indications pour réussir dans la voie du français en déclin. ^^ #27

Par  natouazema  |  15

Peut être qu'elle veut faire du sport mais que son fils ou sa fille a des problèmes de santé et qu'il ou elle ne peut pas faire sport dans son école

Par  pilluche200709  |  35

Le sport en classe n'a rien à voir avec un sport que l'on choisi. Pour ma part, j'ai toujours détesté le sport à l'école parce que j'étais pas très douée dans les disciplines imposées ce qui me valait les moqueries de mes camarades qui me mettraient à l'écart. En première j'ai pris sur moi pour faire mon maximum sur un trimestre pour finir à 8 de moyenne, le trimestre suivants je suis restée sur le banc et j'ai également eu 8 de moyenne. Alors au bac, j'ai demandé une dispense à l'année car en plus des moqueries les notes auraient pu m'empêcher d'avoir le diplôme. Je pense qu'elle à ses raisons de faire cette demande. Forcer les gens à faire des choses qui les mettent mal alaise n'est pas bénéfique bien au contraire.

Répondre
  aweberry  |  31

Exactement, pour ma part la natation était un calvaire: je me sentais nue et exposée en maillot devant tout le monde, surtout quand il fallait faire la queue derrière les plongeoirs, encore pire si j'étais indisposée mais pas dispensée... la gym c'était ni plus ni moins que de l'humiliation quand il fallait réaliser son enchaînement devant toute la classe alors qu'on n'était clairement pas doué pour ça... Pourtant j'ai fait beaucoup de sport à côté avec plaisir mais la plupart de ceux imposés à l'école me laissent un mauvais souvenir.

Répondre
  aweberry  |  31

Quand les moqueries sont trop lourdes à supporter, ça doit être salvateur de trouver comment ne plus avoir à les subir. Je ne pense pas que connaître les rudiments du ping-pong par exemple soit plus important que l'équilibre d'une personne. De plus en plus d'adolescents se font déscolariser (quand ça ne va pas jusqu'à la dépression ou au suicide) à cause des brimades qu'ils endurent tous les jours à l'école, ce n'est donc pas à prendre à la légère. Je ne dis pas non-plus qu'il faut éviter de faire tout ce qu'on n'aime pas faire, je dis que dans certains cas rares, une dispense me paraît justifiée.

Répondre
  pilluche200709  |  35

Il y a les moqueries des copains qui restent correct et celle des autres qui te font appréhender ces moments. Donc si tu peux trouver une solution pour t'éviter le supplice, qu'elle soit correcte, morale ou non, tu t'en fou un peu si ça te permet de te sentir mieux. :)

Répondre
  Samantha99  |  30

Oh alla l'enchaînement de gym. J'étais nulle. J'avais honte. J'ai fait un aller retour en faisant des roulades sous les rires des greluches qui faisaient de la GRS en dehors de l'école. Moquée par le prof. Ça faisait partie d'une de mes trois discipline au bac .... a l'athlétisme j'ai fait semblant de faire un malaise pour éviter l'endurance et en vitesse mon c*nnard de prof me disait devant tout le monde "mademoiselle, c'est de la vitesse là, pas de l'endurance" Lolilol .... Mais après avoir fait péter tous les cours de l'année et n'avoir présenté qu'un pitoyable enchaînement de roulades j'ai eu 10 au bac. Le prof n'était pas assez salaud pour nous faire perdre des points parce qu'on était des quiches. J'aurais voulu la dispense à l'année, mais mon médecin n'est pas du genre à faire ça pour des élèves qui n'ont pas de réel problème de santé.

Répondre
  pilluche200709  |  35

Dans ton malheur tu as eu la chance d'avoir un prof ne mettant pas sous la moyenne. De plus si tu simules un malaise c'est bien qu'il y avait un malaise . Mon médecin ne fais pas non plus de dispense à la légère. Je l'ai obtenu car en grande fan de roller j'ai fais une mauvaise chute qui m'a value une rotation des verterbres et de beaux moments chez l'ostéopathe. Je ne cache pas que ce fût un bonheur d'être dispensée sur l'année car c'était 2h de calvaire et je pense que le mot est faible.

Répondre
  Cyanoacrylate  |  19

Je plussoie ce qui a été dit plus haut. J'ai des soucis de santé qui me donnent de très mauvaises notes en sport et m'y font passer un très sale moment, donc j'ai été dispensée au bac. Pourtant la même année je sortais en compétition dans un autre sport, mais dans ce dernier je n'avais aucune gêne liée à mon physique (équitation). Donc une dispense pour le sport à l'école et un certificat pour les compet' la même année chez le médecin. :)

Répondre
  PieMaker  |  14

Moi tout pareil, dispensée à l'école et je faisais de la danse classique. Et en fait c'est le médecin qui prend la décision donc même si ça ne plaît pas à certains rageux c'est comme ça. Moi je n'avais pas envie de souffrir pour faire des sports qui ne me plaisaient pas et dans lesquels j'aurai pu me blesser ><

Par  sepan  |  49

À tous ceux qui mettent un commentaire indiquant que c'est "normal" de se faire dispenser d'EPS parce qu'on aime pas ou parce qu'on se fait victimiser dans ce cours, sachez qu'actuellement la vie comporte parfois des choses qui ne sont pas agréables. Je pense que fuir n'est pas une bonne chose. Surtout les cours d'EPS, on va pas se mentir, il y a une grande majorité de personnes qui ne considèrent pas cette matière alors qu'elle a autant d'importance que les autres. Quand on est élevé on n'est pas client, il n'y a pas à avoir un emploi du temps à la carte et si dans une matière il y a un malaise c'est pas au prof de régler le problème seul, l'élève dois en parler.

Répondre

Personnellement je trouve que le sport à l'école est important mais il y a une limite... Depuis le début d'année avec ma classe on fait de la course de durée et les autre élève se moquent de moi je l'ai dit au prof, il en avait rien à faire alors franchement si je pouvais je ferais la même chose que la personne dans la VDM...

Répondre
  SpringsTS  |  26

Sans spécialement cautionner les dispenses pour les raisons que tu cites, je peux comprendre aisément ceux qui le font. Dans ma scolarité je n'ai pas été dispensé bien qu'étant d'un niveau qui frôle la faille océanique, et le problème de l'EPS ce ne sont pas les cours en eux-mêmes, c'est le niveau intellectuel de beaucoup dans les classes qui n'hésitent pas à se moquer ou pire des plus faibles, voire carrément les profs qui y rajoutent leurs piques quand ils croient faire de l'humour. Ça, c'est perturbant, humiliant, et ça ne m'étonne pas qu'on préfère arrêter l'EPS plutôt que de continuer à subir des situations pareilles qui au final sapent la confiance en soi et t'entraînent dans un cercle vicieux.

Répondre
  Svetlanah  |  28

Le but des cours de sport à l'école c'est que les élèves se défoulent, qu'ils aient une hygiène de vie impliquant la pratique d'un sport régulier, et qu'ils soient initiés à des sports pour éventuellement en choisir un en activité extrascolaire. Ce n'est pas en nous dégoutant ou en nous humiliant que l'on va aimer le sport. Je me suis fait dispenser de natation de sauvetage pour le bac parce que l'année d'avant j'avais eu l'impression que j'allais me noyer avec le mannequin, et les profs n'en avaient rien a faire. Si on nous laissait choisir nos sports, ou si le sport était une option (comme le théâtre par exemple) moins de gens seraient "traumatisés" par le sport au lycée. Bien sur tout dans la vie n'est pas agréable mais autant évité au maximum les choses désagréables, surtout à un âge où cela influe beaucoup sur notre vue future.

Répondre
  Mlle_Leah  |  34

#17 Étrange, limite c'est justement la faute de ceux qui reçoivent les moqueries ? Qu'on se le dise, en parler à des adultes, ça sert pas à grand chose. Je pense qu'on peut voir au nombre de commentaires que c'est un mauvais souvenir pour beaucoup de gens, c'est banalisé, et ça fait que ça paraît normal. C'est pas parce que c'est "dans la norme" que c'est logique et que ça devrait le rester. Et puis c'est pas parce que notre système éducatif est supra normé et scotché à tous les enfants que ça correspond à tout le monde. Je pense pas qu'on s'améliorerait beaucoup avec des points de vue "on fait pas toujours ce qu'on veut dans la vie hein" Et, désolée d'avance pour la petite pique, mais tu n'aurais pas été du style à te moquer toi, justement ?

Répondre
  sepan  |  49

Les mentalités on sans doute beaucoup changé, il est vrai que ça fait 5 ans que je n'ai plus eu de cours d'EPS. Je me souvient juste qu'à l'époque il y avait sûrement beaucoup moins d'harcelement ou de moqueries, les comportements ont dû évoluer. Moi ce qui me blasait c'est que beaucoup m'enviaient (j'ai un doute sur la conjugaison) car chaque année j'avais plusieurs mois de dispenses alors que j'avais des problèmes de santé plus ou moins grave. étant très bon en sport cela me privait d'avoir une matière avec une bonne moyenne pour faire la balance avec d'autre matière ou j'étais moyen. Enfin bref, parlez en plutôt au dirlo ou au CPE si vous ne supportez plus l'EPS au point de vouloir faire une dispense à cause des moqueries. C'est eux qui donneront des directives aux prof d'EPS et qui s'assureront que les choses changent.

Répondre
  sepan  |  49

#31 Non, je ne trouve pas ça respectueux de se moquer, c'est même humiliant que ce soit sport ou autre donc je ne me moque jamais, sauf pour rigoler des fois je me moque de mes amis.

Répondre
  Mlle_Leah  |  34

Je n'ai plus de cours de sport depuis trois ans et pourtant j'ai ce souvenir. Je pense vraiment que c'est juste parce que tu n'as pas été confronté à la même situation, mais c'est loin d'être une partie de plaisir pour tout le monde, je n'ai commencé à aimer le sport que quand j'ai réellement pu faire du sport, hors cours d'EPS (et non, pas de dispense sans raison pour moi). S'ils t'enviaient (c'est bien la bonne conjugaison oui), c'est bien qu'il y avait déjà un problème !

Répondre
  bonnemine  |  25

C'est facile à dire... Les moqueries, surtout à cet âge, sont très dures à supporter. Et les jeunes n'en parlent pas forcément. J'en sais malheureusement quelque chose, mon fils ayant été victime de harcèlement, et ça a été au point que le sport, hein, c'était même plus possible, l'école, pour qu'il y aille, c'était l'enfer, au final, je n'osais même plus le laisser seul, de peur qu'il fasse une bêtise. Je crois que vous ne vous rendez pas compte du tout de ce que peuvent subir ces victimes de moqueries. ça peut aller loin. Et les vestiaires du cours de sport, là c'est le pompom je crois.

Répondre
  Nemissan  |  43

Déjà je ne sui spas du tout d'accord de mettre les matières scolaires type Français/Histoire/Maths ect sur le même plan que le sport. Dans les première matieres on a un programme suivis permettant de développer nos compétances au fur et a mesure des annees alors qu'en sport on change de sport tous les trois mois et on le les refait meme pas forcement d'une annee sur l'autre. De plus, je pense que tu n'as jamais connu ce sentiment d'être le dernier à etre choisis dans une equipe, dnarriver le dernier d'une course. Alors certes tu pourrais dire que qu'un doit bien arriver dernier en maths ou français mais en sport c'est bien plus visible alors qu'une note reste un nombre sur une feuille que l'on peut cacher. Si l'objectif principal du sport et que faire se défouler les élèves ce n'est pas très franchement le cas puisque encadrer par un professeur ils n'ont que peu de liberté de s'exprimer et si élèves gagnait ces 2h pour en profiter pour sortir ect ils se défouleraient plus. Ces deux heures de sport en cours ne permettent pas de faire maigrir tant l'activité physique n'est pas assez constante (beaucoup de temps mort et la durée des explications, mise en place des exercices aussi bien que le temps pour ce changer) ni assez intense. Enfin dans la vie de tous les jours, le sport de collège/lycée n'a quasimentn aucune incidence positive sur la majorité des gens, soit tu es bon et alors la effectivement tu te sens bien et c'est agréable donc pas trop d'impact psychologique car c'est normal d'exécuter les exercices correctement soit tu es mauvais ou moyen et là l'impact phychologique peut etre enorme avec des pertes de confiance en soi, moquerie, tu deviens une sorte de bouc émissaire et cela te poursuit (surtout au collège) En conclusion, le sport certes permet de faire "découvrir" des sports ( même s'il existe l'AS au collège / lycée pour ça) mais il prends un peu de temps et peu être une grande source de malheur ou d'inconfort pour un nombre non négligeable de personne donc pour en revenir au sujet je suis tout à fait d'accord pour qu'une personne qui subit ce genre de chose puisse être dispensé.

Répondre
  psyco_mantis  |  75

en lisant certain commentaire je me rends compte que j'aurai du être dispensé d'école ! ayant été harcelé toute ma scolarité et pas qu'en sport non non j'aurai du de faite être dispensé d'école puisque j'étais moqué quelques soit mes résultat d'ailleurs. sauf qu'a un moment il faut savoir passer outre ou faire en sorte que ces harcèlement ne se produisent plus.

Répondre

#42 si tu as vécu les insultes des gens au collèges dans les vestiaires tu devrais comprendre que c'est pas facile pour des ados et surtout pour ceux qui manque de confiance en eux après si tu es adulte oui tu peux dire que tu peux passé outre ou je ne sais quoi mais sur le coup c'est dure et tu devrais pas dire le contraire...

Répondre
  lenowe  |  13

Il y a quand même une différence entre être moqué et être harcelé. .. un ado qui est réellement harcelé ne sait ni comment ni à qui en parler et se renferme

Chargement…