73
Par - / mercredi 7 novembre 2018 08:30 /
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Jean Cloud  |  8

Bah tu la laisses faire son foin.

Par contre tu lui expliques que si elle annule elle paie la note, et qu'elle devra expliquer à tous les invités la raison de l'annulation.

Ne Jamais céder au chantage. En toute circonstance.

Par  Gaston  |  8

Elle a l'air sacrément influençable, il n'est pas trop tard... Laisse la regarder un reportage qui liste tous les désavantages du véganisme... Sur un malentendu ça peut passer...

Commentaires
Répondre
  MadameDodue  |  52

A une lettre près tu étais bon :D Encore que de toutes façons, qu'elle soit végétarienne, végétalienne ou vegan, elle risque de ne pas manger grand'chose au repas si elle n'a prévu que des plats de viande.

Répondre
  lostris00  |  18

Vegan ça va au-delà du régime alimentaire végétalien. C’est ne plus porter de laine, de cuire, de cosmétiques à base de graisses animales, bannir les zoo, les cirques,etc. C’est également changer tout son mode de vie.

Répondre
  Trichelieu  |  20

Non les végétaliens ne consomment pas de produits animaux (fringues ou bouffe). Les vegans, eux, vont venir te faire chier parce que tu manges tranquillement ton sandwich au jambon, et prônent la liberté des animaux ''malheureux dans les zoos'' tout en gratouillant leur chat enfermé à vie dans un appart de 50m2.

Répondre
  brhd  |  42

"prônent la liberté des animaux ''malheureux dans les zoos'' "

Je ne suis pas vegan, ou végétalien, mais je prône par contre la liberté des animaux "malheureux dans les zoos", ou les animaux des cirques enfermés en cage.

Quant aux fringues, je boycotte tous les manteaux avec des poils sur la capuche, dont les conditions de vie des animaux dédiés à ça est juste catastrophique.

Inutile d'être vegan pour être sensible à la cause animale :)

Répondre
  Haythan  |  17

Sans compter que: tous les végans ne sont pas prosélytes. Et si une partie l'est, c'est en réponse à bien des gens qui mangent de la viande qui, sentant leur petit confort attaqué, accusent les végans de tous les maux et essayent de les convaincre à tout prix. Bref, une partie des consommateurs d'animaux sont conservateurs et prosélytes, il est donc normal qu'il y ait une réponse parmi les végans.

Par  Le fée dora  |  15

Pas une journée sans un bug sur vdm :/

Répondre
  BettY  |  11

It's a french website. Speak french, please.

Répondre
  BettY  |  11

Il faut connecter les neurones destineos. Je réagis au commentaire ABSURDE de SERGIOU8368.

Répondre

@Betty..Absurde!?. Ca me paraît pourtant plein de bon sens. Si elle est prête à faire ce genre de chantage pour quelque chose d’aussi trivial que le menu d’un repas, je vous laisse imaginer quelle genre de folle elle sera après un mariage. Il est clair que sont comportement fait planer l’ombre de l’hystérie sur l’avenir de son futur époux. Sincèrement; c’est une raison pluuuuuuuuuuuuuus que suffisante pour considérer cela comme une chance de réfléchir avant de marcher aveuglément dans la merde.

Répondre
  ice_g  |  14

@BettY : Etes-vous vegan? Vu votre agressivité et grossiérté (idiot... il faut se connecter les neuronnes...) je le supsonne fortement. Après les vegans nous soutiennent qu'ils ne souffre pas de carence, mais à voir leur extrême agressivité, je pense qu'il doit quand-même y avoir un manque qui les rends nerveux!

Répondre
  Le méchant  |  14

Scott du Canada et ice, vous ne savez pas lire ? BettY lui dit ça, non pas sur le fait d'être vegan mais sa condescendance "paître dans les pâturages comme ses futurs congénaires".

Répondre
  Haythan  |  17

Hélas, de la même manière que le féminisme, c'est devenu une insulte au bon goût, un gros mot, un vilain courant de pensée qui fait rien qu'à vouloir tout changer! Le méchant! Bouhouhou!

Par  Gaston  |  8

Elle a l'air sacrément influençable, il n'est pas trop tard... Laisse la regarder un reportage qui liste tous les désavantages du véganisme... Sur un malentendu ça peut passer...

Répondre
  Offwithherhead  |  24

Ou peut-être que c'est une femme avec du cœur qui s'est rendu compte avec ce reportage de l'atrocité de l'industrie de la viande. Les "désavantages" du veganisme sont infimes comparés à la souffrance que fait subir cette industrie à la planète et aux animaux.

Répondre

@Offwithherhead ..."Cette" industrie?. Non, c'est UNE industrie. Celle des grandes surfaces et des grands groupes. Les artisans qui vendent de la qualité s' assurent que les bêtes vivent heureuse et soit abattues dans de bonnes conditions. Tant que les gens iront chez carrouf et ses concurrents, qu'ils achèteront de la merde, qu'ils préféreront la quantité pas cher plutôt que la qualité a son juste prix et qu'ils ne sauront pas faire la différence entre une truffe du Périgord et une merde de chien ; ils financeront malgré eux la maltraitance animal. Je puis vous assurer que les animaux issues de l'agriculture artisanale, vivent et meurent ( a l’exception des volailles destinée a la production de foie gras. La dessus, je vous accorde qu'il devrait y avoir débat ) bien mieux que ce SDF que nos amis vegan ignorent lorsqu'ils vont acheter les feuilles qui serviront a rouler leur joints. Rappelons aussi car c'est important, que dans la nature, les animaux ne meurent pas dans un lit douillet, entourés de leur amis et de leur famille. Non, ils se font dévorer vivant, meurent longuement et douloureusement a cause d'une blessure faite par un prédateur, de maladie etc...

Répondre
  Trichelieu  |  20

Je suis d'accord avec toi, Scott, mais il y a juste un petit souci pour beaucoup de gens en ce qui concerne la merde de Carrefour ou des autres : c'est que c'est pas cher comparé à la qualité d'un petit artisan. Je suis sûr que beaucoup aimeraient faire les bobos et acheter à la Biocoop ou chez un petit producteur, mais c'est plus cher et mine de rien, de nombreuses personnes en France galèrent pour avoir assez d'argent pour le loyer, l'essence, alors la bouffe ça passe malheureusement en ''secondaire'' avec le (peu de) budget qu'il leur reste :s

Répondre

@ trichelieu.. pourtant lorsqu’il s’agit d’acheter des clopes, là on les trouve les sous🤐🤐🤐🤐. Manger mieux ne coute pas forcément plus cher que de manger de la merde. Quand tu va faire tes courses chez carrouf, regarde le prix d’un steak au kilo et compare le à celui d’un artisan boucher. Tu verras...c’est sûr que dans les grands magasins, ça a l’air pas cher, puisque c’est à la pièce. Mais c’est un leurre.

Répondre
  brhd  |  42

" à la souffrance que fait subir cette industrie à la planète et aux animaux. "

T'es tu déjà renseignée sur les ravages de la culture du soja sur l'environnement ?
Ou sur les ravages de la culture de l'avocat, grand consommateur d'eau ?

Chaque position un tant soit peu trop extrême est toujours source de paradoxe.

Répondre
  Haythan  |  17

Scott, les gens ont parfaitement le droit de s'acheter à fumer si ça leur plaît. Dans une société où on nous force à bosser, assez régulièrement pour un salaire de merde, il faut bien décompresser comme on peut. Fumer peut être la solution pour certains. Boire, les jeux d'argent, rouler vite, manger abondamment, passer son temps sur les jeux vidéos, sur les internet, etc. Je vois que tu n'as pas critiqué ceux qui s'achètent un smartphone à 600 euros, ceux qui achètent des tickets à gratter, etc. Bref, certains préfèrent avoir un petit plaisir dans la vie plutôt que bien manger. En outre, certes, c'est plus cher au kilo, mais à la pièce ça l'est moins, et ça fait des dépenses moindre malgré tout.
Au passage Brhd, le fait de critiquer les désavantages de l'industrie animale n'empêche pas forcément d'être conscients des désastres de l'agriculture végétale intensive. Il faut tout penser plus intelligemment de toute façon, ou on ne mangera absolument pas mieux. Par exemple, faire pousser les plantes là où elles peuvent pousser, donc on vire le maïs et toutes ces plantes qui assèchent le sol. Arrêter les produits chimiques, désherbants et autres pesticides. On arrête l'élevage intensif pour se concentrer sur des élevages moindres, etc.

Répondre

@ Haythan ..Oui je n'ai pas cité tout ça mais c'est exactement la même chose. Ce n'est pas que les gens n'ont pas les moyens de mieux se nourrir ( Et contrairement a ce que vous pensez, on ne fait pas des économies en achetant a la pièce. surtout lorsqu'il faut nourrir plusieurs personnes ). C'est qu'ils ne les ont plus APRÈS tout ça. Avant on apprenait a apprécier ce que l'on mangeaient, a développer notre culture gastronomique. Aujourd'hui on pourrait directement chier dans la bouche des gens, qu'ils ne sauraient même pas que ce qu'ils mangent, c'est de la merde!.J'ai pris l'exemple des clopes parce que c'est le plus symptomatique dans l'ordre prioritaire des gens. Proposez leur GRATUITEMENT une superbe cote de bœuf ou une cartouche de cigarette....Ils choisirons leur petits bâtonnet de cancer.

Répondre
  Haythan  |  17

Je ne sais pas de quel avant tu parles, mais ça doit remonter un peu. Et dépendre du milieu social dans lequel les gens évoluent. Je vois mal un fils de cuisinier ne pas être éduqué au goût des choses, par contre, quelqu'un qui a toujours vécu dans la pauvreté et qui n'a rien à voir avec les métiers de bouche, c'est plus délicat déjà. Egalement, le milieu social va influer sur le temps et la disponibilité de ton esprit à faire à manger, à cuisiner. Ainsi, une famille très riche pourra avoir accès à une domestique pour leur faire à manger, ce qui leur épargne ce temps-là tout en pouvant avoir un bon plat. A l'inverse, quelqu'un qui fait partie d'un milieu plus défavorisé, et qui fait des taffes super fatigants, il n'aura ni le temps ni l'envie d'aller s'acheter sa belle pièce de viande et de la cuisiner. Il ira plutôt acheter en grande surface où il trouvera tout ce qu'il lui faut pour vivre. Outre plus, cette personne qui ne gagne pas beaucoup, et qui est crevé et pris par son boulot, il lui faut bien un truck pour décompresser. Et ça semble plutôt logique qu'il ne s'agisse pas là de la côte de boeuf pour laquelle il n'est pas disponible, mais plutôt la clope par exemple qui certes tape aussi dans son compte en banque, mais est rapide, facile à obtenir, facteur de sociabilité, etc.
Quant à l'éducation culinaire, les pubs ne font pas la promotion des petits boucher ou autres, mais bien de la nourriture des grandes surfaces des grosses chaînes de fast foods ou autre, ce qui n'améliore pas le schmiblick.
Bref, je ne pense pas qu'on puisse blâmer les gens de préférer en cette société un petit plaisir qui pèse sur le budget mais permet de se sentir mieux. Je blâmerai plutôt les gens qui maintiennent cet état de fait, notamment comme tu dis toutes ces grandes surfaces et etc qui vendent de la bouffe de merde à un prix abordable, nourriture de merde qu'ils ne goûtent probablement jamais eux-mêmes.

Répondre
  brhd  |  42

"Au passage Brhd, le fait de critiquer les désavantages de l'industrie animale n'empêche pas forcément d'être conscients des désastres de l'agriculture végétale intensive"

Tout à fait, je suis bien d'accord.

Je voulais juste mettre en avant un paradoxe de cette façon de pensée, libre à chacun de le prendre en compte ou pas.

Répondre
  Haythan  |  17

Oui, on est d'accord qu'ensuite ceux qui se voilent la face à dire: "l'industrie de la viande est toute pourrie, par contre l'industrie végétale est parfaite", c'est assez bête.

Répondre

@Haytan.. Je ne suis pas issus d’un milieu aisé. Pourtant on m’a appris à aimer les bonnes choses. A développer cette culture. A reconnaître ce qui est bon de ce qui ne l’est pas. Et c’est justement là qu’est le problème. Plus personne ne le sait. Votre analyse ne fait que me confirmer que les gens, ont d’autres priorités que de bien manger et de savourer les produits qu’ils achètent . C’est vrai, ils sont bien trop occupés à fumer ou à enrichir des entreprises sans vergogne pour réaliser que de bien manger,ça n’est pas qu’une affaire de goût, c’est aussi une question de santé. Ils vont pêcher dans ce lac degueulasse, ultra pollué, puis se disent «  je comprends pas, je suis en train de crever . C’est de la faute du poisson que je mange. Donc le poisson c’est pas bon ». Pour eux, tous les éléphants sont gris, donc tout ce qui est gris est un éléphant. Manger n’est pas secondaire. C’est ce qui nous tient en vie. Les gens sont bien sûr libres d’avoir leur priorités. Si pour eux, le dernier iPhone vaut la peine de manger de la viande et des légumes pollués par des dérives du pétrole. C’est eux que ça regarde. Mais quand une bande de niaiseux tente de vous imposer leur vision sous des demi vérités; car ça en est toujours; Le véritable desseins de toute propagande et d’étendre son pouvoir. Il faut se poser de questions.

Par  Jean Cloud  |  8

Bah tu la laisses faire son foin.

Par contre tu lui expliques que si elle annule elle paie la note, et qu'elle devra expliquer à tous les invités la raison de l'annulation.

Ne Jamais céder au chantage. En toute circonstance.

Similaires
Chargement…