18
Par Anonyme - / vendredi 31 août 2018 12:00 / Bulgaria - Varna
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Capitaine AdBlock  |  40

La lucite estivale, souvent appelée à tort "allergie au soleil" est une réaction naturelle de la peau aux rayons UVA qui touche principalement les femmes, provoquant des éruptions de boutons sur les mains, l'avant-bras, les épaules, le décolleté, etc. lorsqu'ils sont exposés au soleil. Ce n'est pas une allergie à proprement parler.

Comments
Par  Capitaine AdBlock  |  40

La lucite estivale, souvent appelée à tort "allergie au soleil" est une réaction naturelle de la peau aux rayons UVA qui touche principalement les femmes, provoquant des éruptions de boutons sur les mains, l'avant-bras, les épaules, le décolleté, etc. lorsqu'ils sont exposés au soleil. Ce n'est pas une allergie à proprement parler.

Répondre
  Windhorn  |  17

Oui, j'ai vu la même chose sur Wikipedia....

Répondre
  MadameDodue  |  48

C'est pas une allergie, mais vu que ça ressemble à de l'urticaire et que ça apparaît au moindre "contact" c'est tout comme. En tout cas pour le coup c'est vraiment une vdm, c'est moche d'avoir économisé 2 ans pour ne pas en profiter.

Répondre
  pasatoi  |  5

une allergie est une reaction hostile... La lucite est une reaction hostile, non? etant atteinte de cette maladie, mon dermathologue a toujours dit que c'etait une allergie, c'est bien pour ca qu'il me prescrit des antihistaminiques. mais sinon peut on me dire exactement pourquoi la lucite n'est pas une allergie?
En tout cas, si c'est une lucite, c'est derangeant mais c'est pas bien mechant. des antihistaminiques pour faire passer la reaction, une creme à appliquer le soir, un peu plus de protection que les autres et le tour est joué ! bonnes vacances !

Répondre
  Nuitgrise  |  20

"L'allergie est un phénomène d'exagération pathologique de la réponse immunitaire, en particulier la réaction inflammatoire, face à un antigène généralement étranger à l'organisme" - Wikipédia.
Bon, mes cours de bio remontent un peu mais en gros on parle d'allergie quand un corps étranger pénètre dans le notre (en le mangeant, en se faisant piquer, en passant par la peau, etc). Notre organisme estime que cet agent allergène est terriblement dangereux et sur-réagis en envoyant la totale (un peu comme si tu lâchais une bombe atomique pour tuer une fourmi) et déclenche tout un processus pour éliminer cette menace. Ca peut passer par de la fièvre, une dilatation des vaisseaux et des gonflements, etc.
Evidement, on ne parle pas d'allergie quand on se fait mordre par un serpent mortel, car là, la réaction au venin est normale. En revanche, la plupart des gens ne sont pas allergiques aux chats, aux kiwis, aux fruits à coques etc. En temps normal ces agents pathogènes ne sont pas dangereux, mais si l'organisme sur-réagis en leur présence, alors on parle d'allergie et pour les cas les plus graves, ça peut être mortel.
Je ne suis nullement médecin et je n'y connais rien à la lucite. Je dirais que si elle n'est pas une allergie c'est parce qu'il n'y a pas pénétration dans notre organisme, il faudrait peut-être parler d'hypersensibilité mais honnêtement, j'en sais rien. Ton dermato sait certainement mieux de quoi il parle, tu pourras lui demander la prochaine fois que tu le verras ^^

Répondre
  Sejta  |  16

J'aime beaucoup les mythes, légendes et superstitions qui entourent le vampirisme. Surtout sur le pouvoir du sang. L’énergie et la connaissance qui en dégouline (pour faire un petit jeu de mots).
Les mythes associés à la figure d’un être buveur de sang existent depuis les plus anciennes civilisations, bien que le terme de « Vampire » fut employé pour la première fois seulement vers le XVIIIe siècle en Europe.
Le sang est le fluide symbole de la vie et il était consommé par de nombreuses divinités de divers horizons.
Par exemple, dans la mythologie hindouiste, Kali, déesse du Temps, de la mort, de la création et de la destruction, est connue pour avoir dévoré et bu le sang du démon Rakta-Vija, dont l'étymologie elle-même, signifie sang et graine. Toujours dans l'hindouisme, les vetâlas peuplent les cimetières et prennent possession des cadavres n'ayant pas reçu d'obsèques. Ils font notamment leurs apparitions dans le Kathâsaritsâgara ( écrit par Somadeva au XIe siècle), recueil de légendes populaires, où l’auteur Louis Renou traduit le terme "vetâla" par "vampire " dans son livre « Somadeva, Contes du vampire».
Mais nous pourrions chercher aussi l’idée de l’origine du « vampirisme » dans les offrandes humaines aux Dieux.
On offrait en sacrifice des jeunes filles et des enfants à de nombreuses divinités d'Egypte antique comme Sekhmet, phéniciennes comme Baal ou incas comme Tezcatlipoca. Pour les mayas aussi, le sang était un fluide symbolique et lié à la spiritualité. Les sacrifices humains étaient toujours sanglants et les aristocrates se scarifiaient ou se perçaient la langue à l'aide d'une longue aiguille afin de récupérer leur sang, dans un but purificatoire.

Même dans l’Ancien Testament il est fait référence au vampirisme. Le roi David, par exemple, "absorbe" la chaleur de jeunes esclaves durant leur sommeil. Lilith, première compagne d'Adam, avant Eve, rendue folle par la jalousie, dévore des nouveaux nés et s'enivre de leur sang.
Le pouvoir du sang est reconnu universellement par les plus anciennes et grandes civilisations de notre Histoire. Chaque religion possède des mythes et des légendes autours.

Répondre
  MadameDodue  |  48

Et tu sais pourquoi Lilith a été répudiée ? Elle voulait être l'égale de l'homme et à refusé le missionnaire. D'où le fait que c'est une succube, avec ses positions de traînée où elle est même pas soumise 😀

Répondre
  kwalish  |  53

Missionaire qui a un double sens intéressant ici, et double sens qui a aussi un double sens intér... inception ... qui prend aussi un rhaaa (╯°□°)╯︵ ┻━┻

Répondre
  Svetlanah  |  30

J'ai eu ma première et ma seconde "allergie au soleil" alias lucite estivale a 20 et 22 ans parce que le soleil du sud (Arcachon et Rome) était trop fort pour ma peau, ayant toujours vécu sous un soleil moins fort.
Donc non ce n'est pas forcément un fake.

Répondre
  patate frite  |  35

Ça peut se découvrir à n'importe quel âge, pour moi à 31 ans.. depuis, chaque année ça recommence!
Par contre plus ça se déclare tôt dans la saison, plus je suis tranquille ensuite :)
Cette année je lai déclarée vers avril-mai, du coup pour l'été ça allait mieux, ça me démangeait quand même, mais je n'ai pas eu les petits boutons, ouf! Et puis jai pris des anti histaminiques pendant toute la durée de mes vacances. Bref on vit très bien avec, même si c'est bien pète couilles..

Chargement…