Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Idiotcracy  |  54

C'est pédant comme position.
Que tu n'aimes pas les sons du hip-hop ou du RnB est ton droit le plus strict, mais le beatmaker trouve son inspiration dans le jazz, le blues et même le classique. Qu'ils utilisent des logiciels et des sons sur ordinateur ne fait pas d'eux des « non-musiciens ».
Il faut une solide connaissance en acousmatique et en électroacoustique pour créer un bon rythme. Et ce n'est pas parce que c'est « simple » que c'est mauvais.
Pour toi, les Pink Floyd ne sont pas des musiciens ?

Ecoute le merveilleux double album Ummagumma des Pink Floyd . À la place des structures habituelles des chansons rock de l'époque, (primauté de la mélodie, rythme simple, alternance couplet-refrain, durée courte), tu as tout un travail expérimental de fou !
La désunion, les sons electro, des beats psychédéliques, l'arrivé des fritures électronique avec une sorte de dramaturgie pop, des sons et des effets sur le set de batterie ou bien encore des effets stéreos novateurs. Tu as un tout travail de musique ethno, jazz, rock, éléctroacoustique ou classique. C'est un vrai laboratoire. C'est de l'orgasme auditif bordel !

Commentaires
Par  Huldre  |  20

"Beatmaker" "zikos".

En résumé : j'ai acheté un akai mpk mini, des bandes sons, ABLETON LIVE 10 et protools, je connais 5 accords, et magie, je suis musicien, youpi.

Répondre
  Idiotcracy  |  54

C'est pédant comme position.
Que tu n'aimes pas les sons du hip-hop ou du RnB est ton droit le plus strict, mais le beatmaker trouve son inspiration dans le jazz, le blues et même le classique. Qu'ils utilisent des logiciels et des sons sur ordinateur ne fait pas d'eux des « non-musiciens ».
Il faut une solide connaissance en acousmatique et en électroacoustique pour créer un bon rythme. Et ce n'est pas parce que c'est « simple » que c'est mauvais.
Pour toi, les Pink Floyd ne sont pas des musiciens ?

Ecoute le merveilleux double album Ummagumma des Pink Floyd . À la place des structures habituelles des chansons rock de l'époque, (primauté de la mélodie, rythme simple, alternance couplet-refrain, durée courte), tu as tout un travail expérimental de fou !
La désunion, les sons electro, des beats psychédéliques, l'arrivé des fritures électronique avec une sorte de dramaturgie pop, des sons et des effets sur le set de batterie ou bien encore des effets stéreos novateurs. Tu as un tout travail de musique ethno, jazz, rock, éléctroacoustique ou classique. C'est un vrai laboratoire. C'est de l'orgasme auditif bordel !

Répondre

@Idiocracy . Tu as raison , mais c’est quand même moins nourrissant que la méthode classique . Par exemple ce bon vieux Jean-Sebastien , lorsqu’il a composé toccata et fugue en ré mineur , si il voulais s’assurer d’un accord à deux heures du matin , à son retour de l’orgue , avec tout ce qu’il s’était ramassé sur la tronche , il pouvais se faire une soupe .

Par  Snark  |  56

Et en quoi un enseignant convoquerai pour ça !?
Si ça se trouve, tu fabrique des sextoys (et le tonton bien lourd aurai sorti que "tu fabrique est bites" à une soirée - ce qu'à retenu le petit), et dans ce cas, ça ne regarde en rien la personne.

Répondre
  Yukiliana  |  32

Le problème ne serait pas que le parent fabrique des sextoys. Le problème que soulève l’enseignant est que l’enfant utilise un vocabulaire non adéquat, de quoi se poser des questions sur l’ambiance familiale et les sujets de discussion au repas... C’est tout. Je ne pense pas qu’il y ait une histoire de jugement envers le travail du parent. :)