Par Anonyme - 19/10/2018 08:30 - France

Aujourd'hui, alors que j'ai passé des mois à préparer un dossier pour candidater à un master spécifique d'une école réputée, on m'informe par mail que celui-ci sera supprimé à la rentrée prochaine. VDM
Je valide, c'est une VDM 6 330
Tu l'as bien mérité 353
Reddit

Ajouter un commentaire

Vous devez etre inscrit afin de commenter

Top commentaires

Quand le Master est unique c'est difficile de trouver un plan B. Et l'école ne fait pas tout.

En France, dès qu'il s'agit de la langue française, même les morts se relèvent la nuit pour monter au créneau ! « Candidater », ne me dérange pas plus que ça. Nous l'utilisation régulièrement en milieu universitaire. Une langue vivante, on la comprend intuitivement et considérer que le français se fragmente est une vue pessimiste. 438 ans nous séparent de Montaigne. Dans son Voyage en Italie (1580), il écrivait : « M. de Montaigne fut arresté, à cause de sa colicque qui fut aussi cause qu’il laissa le dessein qu’il avoit aussi faict de voir Toul, Metz, Nancy, Jouinville & St. Disier, comme il avoit délibéré, qui sont villes épandues autour de cette route ; pour gaigner les beings de Plombieres en diligence. » Tout cela nous semble bien étrange aujourd’hui. Mais à quoi ressemblera le français dans 438 ans ? Il est évident que votre langue doit évoluer et s'adapter. Et le problème n'est pas l'apparition et l'utilisation d'un néologisme, d'un nouveau mot, ni l'utilisation dans le langage courant d'un mot emprunté ou travesti. C'est que parler une langue commune est un enjeu social mais aussi personnel. « C'est un enjeu immense, presque essentiel. Savoir dire et écrire ce qu'on pense et ressent est la seule façon d'être relié à soi. Lorsque nous ne pouvons pas nous exprimer d'une façon qui nous est propre, nous sommes réduits à rien. » (Michel Zinc, « Le Bon air latin » (Fayard)) Au lieu de vous chamaillez sur un néologisme, essayez déjà de vous comprendre.

Commentaires

C'est le master ou l'école qui t'intéresse? Il te reste bien un plan B?

Quand le Master est unique c'est difficile de trouver un plan B. Et l'école ne fait pas tout.

En général on est au courant si un master va disparaître ( date butoir pour le dossier, date de rentrée...)🤔

Désolé pour toi. C'est déjà assez difficile de trouver ce qu'on veut :-/ Profites-en pour vérifier si tu as mis le mot "candidater" et enlève le pour le prochain dossier :-)

@couscous Si évolution veut dire appauvrissement ou nivellement par le bas, je suis fier de faire partie des vieux. Dans la grande majorité des cas, les adeptes de "l'évolution" sont juste des faignants qui n'ont pas envie de s'embêter à retenir les règles de français. Si on les écoutait, le langage SMS se serait déjà répandu au dela des portables de nos ados, donc non merci.

Tout à fait d'accord avec toi. Ma mère, prof de français, m'a appris récemment que "ils croivent" était maintenant toléré...Je suis tombée des nues.

Évidemment que notre langue a évolué depuis des siècles, elle a aussi intégré des mots étrangers, c'est vrai. Mais je n'aime pas la tournure que prend l'évolution actuelle, qui tend vers une simplification à l’extrême et l'acceptation de néologismes qui feraient rougir de honte maitre Capello. Et le fait est que le français est de plus en plus mal maitrisé, jusque dans nos médias où les fautes d'orthographe et de grammaire sont maintenant courantes, sans que cela ne choque personne. L'évolution actuelle n'est pas naturelle et n'est pas un enrichissement, c'est un appauvrissement, une véritable perte. Je n'adhère pas du tout.

Candidater n'est peut-être pas le pire exemple qui soit même si je trouve ça franchement laid pour ma part. Mais c'est la porte ouverte vers des abus de langage qu'on finira par faire par ignorance ou fainéantise. Il suffira de mettre un suffixe quelconque à la fin d'un mot pour en faire un autre, plutôt que de chercher le mot adéquat qui existe déjà mais qu'on a oublié ou jamais connu. C'est ça que j'appelle un appauvrissement, et je lutterai toujours pour qu'on ne tende pas vers cela. Quant au week-end, ça peut se discuter en effet. Mais je pense qu'il a été adopté du fait qu'il n'y avait pas d'expression qui pouvait désigner les deux derniers jours, "fin de semaine" étant un peu trop flou ou large.

Snowie 10

Même si je suis d'habitude la première à monter sur mes grands chevaux, à défendre fougueusement notre belle langue, je suis ici plutôt tempérée. Il est vrai que le mot "candidater" est une facilité, mais je ne pense pas que ce soit nécessairement une porte ouverte à toute autre modification semblable. Ce n'est pas parce qu'elle sera acceptée dans ce cas, qu'elle le sera dans un autre. Ayons un peu de foi dans les derniers bastions protecteurs. Je pense qu'il faut essayer de voir le mot "candidater" comme un synonyme à postuler et non un remplacement. Il faut tout de même avouer que phonétiquement parlant, "postuler" n'est pas le plus charmant. Pour moi "candidater" est un problème minime a côté des "que je voiye" ou encore "tu sais c'est qui ?" ou même a l'utilisation de plus en plus fréquente de "que" à la place de "dont"... Il y a la matière à faire frémir tout bon académicien.

Je fait partie des "vieux (cons) réfractaires dont parle Couscous, et même des vieux tout court sous VDM. (Pensez-vous, je suis né sous De Gaulle !) Mais "candidater" est un néologisme qui ne ma choque pas plus que ça, même s'il est un peu superfétatoire, vu qu'on a "postuler" qui signifie la même chose.

Elbarto je sais pas quel âge tu as mais avec un pseudo pareil je te donnerais environs mon âge (33 ans) et je voudrais juste te signifier que le langage sms c’est NOTRE génération qui l’a inventé. Rappelle-toi le début des années 2000 avec les claviers numériques des portables et la facturation du sms à 1F (=franc pour les trop jeunes soit environs 0,15€) pour les textos jusqu’à 140 caractères et 4,5F (70cts allahlouch) au delà. Et ce, même pour un putain de caractère supplémentaire. Donc ON a dû trouver un moyen pour écrire un maximum d’infos en condensant le plus possible et c’est comme ça que «ha ha ha» est devenu «lol» par exemple: 3 caractères contre 8. Je sais pas quel génie des télécom s’est dit que les gens se serviraient de ça juste pour écrire «rappelle-moi» ou «Chérie n’oublies pas le pain. Je suis chez maman» On avait des forfaits à 30 sms par mois parfois. Je sais pas si tu te rends compte mais je pense que les 30 sont bouffés dans la journée pour beaucoup d’entre nous. En plus il faut ajouter à ça le clavier à 9 touches qui rendait bon nombre de mots hyper chiants à écrire. Donc les gens se sont adaptés voilà tout. On aurait eu des téléphones à clavier AZERTY avec sms illimités d’entrée je pense qu’il n’y aurait pas eu autant de créations niveau abréviations. Mais c’est bien nous, la génération 1970-1990, qui avons créé le langage sms. Pas nos ados, ils sont responsable du succès de Hanouna, Jul, des chtis and Cº à la tv mais on peut pas les accabler de tout et n’importe quoi.

@Kaa, on ne peut p'têt pas les accabler de tous les mots, mais faire des Ch'tis ou de Hanouna des stars alors qu'ils ont une culture générale et un QI cumulé proche de la température ambiante ... Il y a des moyens moins horribles et plus humains pour lobotomier des gens :) Mais c'est sûr que c'est grâce à cette ''élite culturelle'' que le français décline. Et on peut ajouter certains joueurs de foot qui auraient mieux fait d' aller au collège plutôt que de taper dans la baballe. Je ne cite personne mais je pense que vous avez déjà des dizaines de jou... d'exemples en tête 😇

Vous pointez du doigt ce qui est simplement le plus facile. Mais vous ne remettez pas du tout en cause les problèmes liés aux éducations ( des parents, de la société, de l'éducation nationale etc... ). Il est trop facile de pointer du doigt seulement la partie visible d'un iceberg. EDIT : Il y a des messages mais qui n'apparaissent pas. Si vous êtes sur l'application; pour le moment, il ne faut pas faire répondre à celui que vous voulez, mais à celui qui a écrit le premier message. Par exemple, ici, c'est Iantaiob.

Au niveau d'un master, utiliser "candidater" néologisme laid à la place de "postuler" mot français de puis longtemps et bien plus élégant, je trouve cela triste...

Pareil, à chaque fois que je vois ce mot ça me pique les yeux 🙄

Un néologisme est utile, voire même s'impose lorsque le mot traduisant le concept n'existe pas en français, ou même lorsque ce nouveau mot est plus élégant que celui préexistant. C'est tout à fait le contraire de ce qui se passe entre postuler et candidater. Il est inutile d'utiliser une langue morte pour cacher la mauvaise foi. Oui, le français est une langue vivante qui doit évoluer et qui évolue, mais une détérioration est aussi une évolution. Est-elle souhaitable pour autant ?

L'élégance d'un mot, c'est très subjectif.

Ils t’ont probablement dit ça après avoir lu « candidater »

Ça me rassure, il n'y a pas que moi que ce mot choque

Bien sûr que je suis choqué parce que c’est moche et pas français ça pique les yeux en lisant donc oui le mot choqué est le bon Merci

Voilà, peut être as tu mis «  Trop «  de temps à préparer ton dossier...

En France, dès qu'il s'agit de la langue française, même les morts se relèvent la nuit pour monter au créneau ! « Candidater », ne me dérange pas plus que ça. Nous l'utilisation régulièrement en milieu universitaire. Une langue vivante, on la comprend intuitivement et considérer que le français se fragmente est une vue pessimiste. 438 ans nous séparent de Montaigne. Dans son Voyage en Italie (1580), il écrivait : « M. de Montaigne fut arresté, à cause de sa colicque qui fut aussi cause qu’il laissa le dessein qu’il avoit aussi faict de voir Toul, Metz, Nancy, Jouinville & St. Disier, comme il avoit délibéré, qui sont villes épandues autour de cette route ; pour gaigner les beings de Plombieres en diligence. » Tout cela nous semble bien étrange aujourd’hui. Mais à quoi ressemblera le français dans 438 ans ? Il est évident que votre langue doit évoluer et s'adapter. Et le problème n'est pas l'apparition et l'utilisation d'un néologisme, d'un nouveau mot, ni l'utilisation dans le langage courant d'un mot emprunté ou travesti. C'est que parler une langue commune est un enjeu social mais aussi personnel. « C'est un enjeu immense, presque essentiel. Savoir dire et écrire ce qu'on pense et ressent est la seule façon d'être relié à soi. Lorsque nous ne pouvons pas nous exprimer d'une façon qui nous est propre, nous sommes réduits à rien. » (Michel Zinc, « Le Bon air latin » (Fayard)) Au lieu de vous chamaillez sur un néologisme, essayez déjà de vous comprendre.

« Candidater » me choque bien moins que « solutionner »

https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/solutionner/73362

Ce n’est peut être pas plus mal pour toi, si ils le supprime c’est probablement qu’il n’y a aucune débouché pour ce diplôme! Il t’ont juste fait gagner du temps, mieux vaut te réorienter tout de suite qu’avoir eu ce master et pointer à pôle emploi.

Ivy 46

Pouarf la vrai vdm c'est tous ces néologismes http://www.academie-francaise.fr/candidater.

Adopter toutes les nouveautés par principe pour ne pas être traité de vieux birbe et paraître moderne, c'est bien,.. Mais ça a déjà mené à quelques catastrophes. De plus, ce n'est certainement pas parce que plusieurs dictionnaires écrivent la même chose qu'ils ont forcément raison. La vérité n'a jamais dépendu du nombre de personnes qui se trompent. En dehors de ça, je en comprends réellement pas ce besoin de créer un nouveau mot lorsqu'un ancien fait parfaitement l'affaire sans être obsolète : Postuler, c'est souhaiter être nommé à un poste. En quoi candidater est-il plus précis, plus juste, plus utile ? Sauf à vouloir montrer qu'on est plus intelligent que tous ceux qui nous ont précédés, peut-être ?