18
Par beurre août - / lundi 16 octobre 2017 15:00 /
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Juliedanslaville  |  6

Ce n'est peut être pas voyant, ta sortie à 20h... et comme on vit dans un pays où les "heures à faire" sont plus importantes que le travail accompli (genre t'es productif au bout de 8h de boulot non-stop...), ben forcément si tu prend une journée tu passes pour une feignasse -_-

Commentaires
Par  le barbare  |  83

Peut-être qu'on te reproche d'avoir posé cette demi-journée pile quand il y avait un événement important au boulot (réunion, client présent etc...) et que tu ne voulais pas poser un autre jour plus calme ?

Répondre
  OzoneGrif  |  25

Pour avoir vécu la même chose, il n'y a juste *jamais* un jour calme. Pour ton responsable, chaque jour est ultra-urgent méga important. Si tu n'es pas là, c'est comme si la boite s'arrêtait de tourner... Il ne faut jamais faire des heures supplémentaires sans compensations, que ce soit RTT ou paiement. Sinon, ton patron fini par trouver ça normal que tu fasses 12h par jour, et après il râle quand tu n'en fais que 8.

Répondre
  le barbare  |  83

J'ai déjà vécu cette situation plusieurs fois. Des moments difficiles dans la boite qui nécessitaient de faire des heures sup'. Mais lorsque je posais mon jour de repos dans ces jours de crise, j'en discutait avec mon responsable avant. On trouve toujours un terrain d'entente.

A priori on lui fait le reproche après qu'il ait posé son jour sans consultation. Ca ne sert à rien de fournir des efforts considérables si on se sait pas se faire reconnaître mais également si on ne sait pas s'organiser avec sa hiérarchie.

Par  Juliedanslaville  |  6

Ce n'est peut être pas voyant, ta sortie à 20h... et comme on vit dans un pays où les "heures à faire" sont plus importantes que le travail accompli (genre t'es productif au bout de 8h de boulot non-stop...), ben forcément si tu prend une journée tu passes pour une feignasse -_-

Par  Milena_hime  |  21

Ça me rappelle mon premier boulot, où notre chef d'équipe s'était fait remonter les bretelles par les RH parce que des gens de l'équipe (technico-commerciaux) arrivaient souvent vers 10 heures le matin. Elle avait répondu qu'ils finissaient aussi régulièrement à 20h, 20h30 voire 21h dans certains cas, et que ça n'avait l'air de choquer personne... Ils n'ont plus rien osé lui dire (mais ils l'ont virée plus tard... l'ambiance était un peu pourrie dans cette boîte, heureusement j'ai trouvé mieux depuis).
Bon courage parce que c'est franchement décourageant, les gens qui ne disent jamais rien quand tu bosses à fond jusqu'à pas d'heure, mais gardent en mémoire chaque moment où tu as refusé de partir trop tard, d'arriver trop tôt ou d'annuler un congé pour te le reprocher ensuite, généralement le jour du bilan annuel ou des augmentations...

Par  eldran64  |  8

Ta seule erreur c'était de finir à 20h tous les jours.

Faire preuve de souplesse c'est quand tu fais genre 2h de supp dans la semaine. Au delà c'est de l'exploitation. Et en comme le travail supp n'est pas spécialement reconnu, ce n'est pas bon pour toi.
Dans ce monde on bosse pour l'argent et pour la reconnaissance. Quans t'es salarié, il faut viser l'efficience, pas la quantité.

Chargement…